Archives du blog

Diatou, la femme enceinte violemment interpellée à la gare d’Aulnay-sous-Bois, déférée au parquet de Bobigny

Nouveau rebondissement dans l’affaire de la femme enceinte interpellée par la police ferroviaire à Aulnay-sous-Bois : Diatou va être déférée au parquet de Bobigny pour violence et outrage contre les agents de la sûreté ferroviaire.

Enceinte de 7 mois, elle devait se rendre au commissariat hier pour être entendue par rapport une plainte des 3 agents qui ont participé à son interpellation. Ces agents lui reprochent de les avoir poussés, griffés et mordus.

En parallèle, Diatou a déposé plainte pour violence lors de son interpellation. A noter que son compagnon,, présent au moment des faits, sera lui aussi déféré au parquet de Bobigny pour s’être interposé pendant l’altercation.

La rédaction d’Aulnaycap est en contact avec la jeune femme qui souhaite pour le moment rester dans la discrétion sur conseil de son avocat.

La SNCF communique concernant l’interpellation violente d’une femme à la gare d’Aulnay-sous-Bois

Une vidéo amateur diffusée sur les réseaux sociaux montrant l’interpellation d’une personne hier soir en gare d’Aulnay-sous-Bois fait ces dernières heures l’objet de vives discussions entre internautes, ainsi que d’interprétations trompeuses. En montrant uniquement la fin de l’intervention des agents de la surveillance générale, un moment forcément impressionnant, aucune contextualisation, ni explication n’est apportée.

La personne mise en cause venait d’être verbalisée à trois reprises, notamment car elle ne portait pas de masque, qu’elle avait craché et qu’elle voulait prendre le train sans billet. Les agents l’ont ensuite invitée à quitter la gare. Devant son refus, et un comportement agressif, cette injonction de quitter la gare est devenue contraignante.

Les images diffusées font suite à plusieurs morsures et griffures subies par les agents de la sûreté ferroviaire qui ont porté plainte et ont été entendus par les autorités judiciaires (Deux agents sont en ITT de 5 jours et un de 7 jours)

La personne s’est signalée enceinte durant l’interpellation, les agents de la SUGE ont immédiatement demandé au SAMU de la prendre en charge, par mesure de précaution. La personne qui l’accompagnait a été remise aux forces de l’ordre pour outrages et violences.

Une enquête interne est ouverte.

Source : communiqué SNCF

Le parking de la gare d’Aulnay-sous-Bois transformé en parking UBER ?

L’ancien élu en charge de la circulation et du stationnement à Aulnay-sous-Bois ne décolère pas. Bruno Defait alerte en effet que le parking de la gare, dit le parking Galliéni, est occupé en partie par une flotte de véhicules appartenant à des loueurs.

Certaines personnes ne trouvent pas de place pour se garer notamment le dimanche matin, jour de marché. Et si le parking Abrioux prenait ici tout son sens ?

Mouvement de foule à la gare d’Aulnay-sous-Bois en vidéo !

Un lecteur nous a communiqué la vidéo disponible ci-dessous montrant un mouvement de foule qui aurait eu lieu mercredi dernier dans la gare d’Aulnay-sous-Bois.

Nous n’avons pas pu certifier la véracité de la vidéo mais compte-tenu de la grève et de l’affluence dans la gare, c’est tout à fait plausible.

En 1944, des œuvres d’art arrachées aux mains des nazis en gare d’Aulnay-sous-Bois

La municipalité prépare une grande exposition sur des faits marquants de la Seconde Guerre mondiale qui se sont déroulés dans la ville. Comme ce train nazi attaqué par des Résistants pour reprendre des tableaux volés.

L’été 1944 touche à sa fin. Stationné en gare d’Aulnay-sous-Bois, un train est sous bonne garde allemande. Et pour cause : à l’intérieur, 200 à 300 toiles de maîtres – Picasso, Dufy, Braque – dérobées par les nazis aux musées parisiens. Direction : l’Allemagne, sur ordre d’Adolf Hitler. Mais le 26 août, des résistants français attaquent le train et réussissent à sauver le trésor, au prix de la vie de plusieurs d’entre-eux.

Cet épisode méconnu de la Seconde Guerre mondiale va faire l’objet d’une grande exposition à Aulnay-sous-Bois, fin août, pilotée par les archives. A coups de tweets un peu mystérieux, la ville démarre le teasing sur l’événement.

Une valeur de 1Mds de Reichsmark d’or

«C’est un épisode glorieux de la Résistance », résume Pascal Lecomte, directeur des archives municipales. «Ces tableaux représentaient une manne financière incroyable pour le IIIe Reich. De l’art dégénéré, estimaient-ils… mais une valeur de 1Mds de Reichsmark d’or, soit de quoi se payer dix divisions blindées », chiffre l’historien local. Pas anodin, alors que les Allemands viennent de «perdre » Paris.

L’homme rappelle que c’est une conservatrice de l’Orangerie, à Paris, qui a mis la Résistance sur la piste du train. Lequel, au départ de la Gare du nord, a été ralenti par des cheminots et des résistants, avant d’être «attaqué » à Aulnay, au moment même où les Alliés, qui venaient de libérer Paris, arrivaient dans la commune.

Source et article complet : Le Parisien

Le chantier de la gare Auchan au Triangle de Gonesse commence malgré les promesses du président Macron !

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) appelle ses soutiens à se retrouver ce mercredi 26 juin à partir de 7 heures sur le Triangle de Gonesse pour bloquer le chantier de la gare, qui vient de débuter. Car malgré les promesses d’Emmanuel Macron – « zéro artificialisation nette des sols agricoles » – les bulldozers sont arrivés vendredi et ont déjà terrassé plusieurs centaines de mètres, coupant un champ d’une balafre de plusieurs mètres de large.

Selon les indications rassemblées par le CPTG, ces travaux portent sur la réalisation de la canalisation des eaux usées de la gare prévue sur la future ligne 17-Nord, et dont la seule fonction serait de desservir le méga-centre commercial EuropaCity, que le groupe Auchan veut construire sur 80 hectares de terres agricoles fertiles.

Le CPTG dénonce cette tentative de passer en force, au moment où le dossier entre dans une nouvelle phase de discussions. Le gouvernement a récemment fait savoir au CPTG et au collectif CARMA, qui propose un ambitieux projet d’agriculture péri-urbaine et de transition écologique pour le Triangle de Gonesse, qu’il réfléchissait aux différentes options et que rien n’était décidé. Au même moment, la cour administrative d’appel de Versailles examine l’annulation de la création de la ZAC (Zone d’aménagement concerté), préalable nécessaire à l’urbanisation. Le rapporteur public a donné un avis favorable à cette annulation, et le jugement définitif va intervenir dans les jours qui viennent.

Ainsi, juridiquement comme politiquement, le projet EuropaCity a du plomb dans l’aile. Et pourtant, la « gare Auchan » entre en phase de construction, au mépris de tous les engagements pris par la France en matière de protection des terres agricoles et de lutte contre le dérèglement climatique.

Nous appelons donc tous les soutiens au projet CARMA à venir sur le Triangle de Gonesse ce mercredi 26 juin à 7 heures du matin à l’entrée du chemin de la Justice (à proximité du parking et de l’arrêt provisoire du bus 20 lors des 24h du Triangle) pour manifester par une action non-violente leur opposition à l’urbanisation de ces terres. Il est encore temps de choisir un autre projet pour le Triangle de Gonesse, qui sauvegarde les ressources naturelles et qui crée des emplois d’avenir.

Contact CPTG : Bernard Loup, 06 76 90 11 62, nonaeuropacity@gmail.com,www.nonaeuropacity.com

Contact CARMA : Robert Spizzichino, groupement.carma@gmail.com,www.carmapaysdefrance.com

Source : communiqué du Collectif Pour le Triangle de Gonesse

Un bus en panne bloque la gare d’Aulnay-sous-Bois côté Nord !

En raison d’un bus en panne de la compagnie CIF bloquant l’entrée de la gare d’Aulnay côté Nord, les lignes 605,607,618 et 627 font leur départ et terminus à l’hôtel de Ville .

On distribue des bouteilles d’eau en gare d’Aulnay-sous-Bois pour lutter contre la canicule

Après les éventails, voici les bouteilles d’eau. Les agents SNCF distribuent de l’eau aux usagers pour lutter contre la déshydratation due à la canicule. Le pic de chaleur devrait être atteint ce mardi. Mercredi, on retrouvera des températures bien plus fraîches…

Un tagueur arrêté à Aulnay-sous-Bois grâce à un tweet ?

@Laurent Comparot

Il y a parfois des histoires qui se finissent bien, enfin pas pour tout le monde. Laurent Comparot, ex-confrère et militant PS de premier plan, avait alerté les autorités locales via un tweet et une image que le tunnel de la gare d’Aulnay-sous-Bois avait été tagué. Un jour plus tard ou presque, grâce à la vidéo-surveillance et l’alerte, le tagueur aurait été arrêté. C’est ce que prétend en tout cas le pseudo « AulnaySniper » :

Tagueur arrêté suite à votre tweet et la télésurveillance merci

Tout est bien qui fini bien en sorte. Comme quoi les alertes et les informations pas toujours joyeuses peuvent apporter un soutien non négligeable aux autorités…

Panneau des trains illisible à la gare d’Aulnay-sous-Bois

@McGeekRD

Petit clin d’oeil du matin, un usager du RER B s’étonne du manque de lisibilité de certains panneaux d’affichage à la gare d’Aulnay.

%d blogueurs aiment cette page :