Publicités

Archives du blog

Les opposants au projet Europa City communiquent de nouveau

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées autour d’une soupe d’automne place de la République, à Paris, pour défendre les terres agricoles du Triangle de Gonesse, menacées de destruction par le projet de mégacomplexe commercial et de loisirs EuropaCity.

« Des radis, pas des caddies », « Des terres, pas d’hypers », a scandé le cortège, qui a défilé le long du canal Saint Martin. Des brouettes et des carrioles remplies de potirons, de pommes de terre et de carottes ont été convoyées place de la République, où les légumes ont été transformés en soupe, servie gratuitement aux passants.

« Cette récolte prouve  la grande qualité nourricière des terres du Triangle de Gonesse », a déclaré Bernard Loup, président du CPTG. Depuis le 21 mai dernier, un champ situé dans le Triangle est cultivé par les opposants au projet de centre commercial et de loisirs porté par le groupe Auchan.

Le rassemblement a été l’occasion de présenter au public un contre-projet pour les 670 hectares du Triangle de Gonesse. Baptisé CARMA, il prévoit de se substituer au projet Europacity, peu créateur d’emplois pour les actifs locaux. « Le projet CARMA est un véritable catalyseur pour le territoire, qui permettra de sauver les terres fertiles de Gonesse, mais aussi de développer de nombreuses activités dans toutes les filières de la transition énergétique », a précisé Robert Spizzichino, ingénieur-urbaniste et coordinateur du projet.

Le rassemblement de dimanche intervient alors que s’intensifient les débats autour du financement des lignes du Grand Paris Express, et notamment de la gare de la ligne 17 initialement prévue pour desservir le projet EuropaCity. L’annonce d’un dérapage budgétaire de 8 milliards d’euros par rapport aux 27 milliards estimés début 2013 pousse le gouvernement à une remise à plat de ses projets d’investissement.

Par ailleurs, la nécessité d’accorder la priorité aux besoins existants aboutit à une remise en cause de la ligne 17 nord du Grand Paris Express, dont la déclaration d’utilité publique signée le 14 février 2017 a été contestée en justice par le CPTG. En effet, le nombre d’actifs du Grand Roissy (parties Val d’Oise et Seine-St-Denis) travaillant sur le pôle aéroportuaire ne représente plus en 2013 que 16200 actifs sur un total de 250 000 résidants ayant un emploi, soit 6,5%. Avec 70% d’emplois postés à Roissy, cela réduit à moins de 5000 personnes les salariés potentiels pouvant utiliser régulièrement les transports en commun pour s’y rendre. Nous observons aussi que sur 7 gares de la ligne 17 nord, cinq ne desservent aucun habitant dans un rayon de 800 m autour (Triangle de Gonesse, Parc des Expositions de Villepinte, deux gares de l’aéroport Charles-de-Gaulle, Le Mesnil-Amelot).

« Pour les habitants, il serait plus utile de moderniser le RER D, de prolonger le tramway T5 Sarcelles-Saint-Denis vers Villiers-le-Bel, d’accélérer la Tangentielle Nord (liaison ferrée transversale, en zone urbaine dense, reliant tous les RER en radiale du nord de l’Île-de-France) et de raccorder, en gare de Saint-Denis-Pleyel, la ligne H au réseau Grand Paris Express et à la ligne 14 prolongée », déclare Jacqueline Lorthiois, socio-économiste …

Source : communiqué du Collectif Pour le Triangle de Gonesse

Publicités

Lettre ouverte à monsieur Blazy , maire de Gonesse, par le Collectif du Triangle de Gonesse

Non , Monsieur Blazy

Vous n’avez pas le monopole de pouvoir donner votre avis sur l’avenir du Triangle de Gonesse, ni sur l’intérêt économique et social pour les habitants du territoire de l’implantation du méga-projet Europacity porté par les groupes Auchan et Wanda.

Deux arguments reviennent sans cesse dans les attaques dont nous sommes l’objet :

1/ Nous ne serions pas « du territoire » et donc illégitimes pour avoir un avis sur l’implantation d’Europacity, sur la ZAC du Triangle de Gonesse et sur la ligne 17 du Grand Paris Express.

Mais QUI est légitime pour parler AU NOM du territoire ? Les 2820 Gonessiennes et Gonessiens qui occupent les emplois de Gonesse (moins d’1 emploi sur 5) ou les 12061 travailleurs extérieurs venant chaque jour produire les biens et services qui permettent aux entreprises gonessiennes d’exercer leur activité ? Car Gonesse a beau avoir gagné 4% d’emplois supplémentaires en 5 ans, cela n’a pas empêché le taux de chômage d’augmenter de 9% ce qui montre l’inefficacité de votre politique d’emplois.

Vous prétendez M. Blazy, que « les opposants voudraient empêcher tout développement qui profiteraient aux habitants de l’Est du Val d’Oise ». Vous implantez des emplois qui sont tellement décalés par rapport à la population, qu’il y a chaque jour 7500 Gonessiennes et Gonessiens qui quittent leur commune pour aller travailler ailleurs, dont plus de 2000 qui subissent la « galère des transports » vers Paris.

Vous vous battez pour « une station du métro de la ligne 17 qui raccroche le Val d’Oise au Grand Paris ». Cette gare en plein champ n’est que pour EuropaCity, les Gonessiennes et les Gonessiens et les Val d’Oisiens continueront à s’entasser dans le RER D et le réseau existant qui manque cruellement d’investissements.

2/ Et de QUEL TERRITOIRE s’agit-il ?

Vous voulez implanter un pôle culturel de la taille de Beaubourg, mais vous refusez aux Franciliennes et aux Franciliens d’exprimer un avis sur Europacity ;

Vous prétendez que c’est un projet LOCAL, mais c’est le projet de la famille MULLIEZ qui pour des raisons fiscales vit en grande partie en Belgique, et du groupe chinois Wanda.

 Votre territoire de légitimité est élastique, tout comme la démocratie que vous prétendez défendre.

 Vous pouvez ne pas être d’accord avec nos arguments.

Mais cela ne vous donne pas le droit de nous interdire de les faire prévaloir dans le respect des règles institutionnelles, ce que nous avons toujours fait.

Votre attitude agressive après l’avis du commissaire enquêteur cache mal le désarroi qui s’est emparé depuis quelque temps des partisans de ce projet insensé.

Vous seriez mieux inspiré de rechercher, avec nous et le groupement CARMA, une autre solution pour un développement plus respectueux de l’environnement et plus conforme aux intérêts des habitants de votre commune et plus généralement de l’Ile de France.

Source : communiqué du Collectif pour le Triangle de Gonesse

ECHO du TRIANGLE du 2 juin 2017

L’enquête publique se déroule du 29 mai au 30 juin 2017. A cette occasion, nous sollicitons tou(te)s nos ami(e)s, que vous habitiez ou non à Gonesse,   pour marquer votre refus de voir le PLU modifié à seule fin de permettre des opérations d’urbanisation sur le Triangle de Gonesse et de faire disparaître la moitié des dernières et excellentes terres agricoles au Nord de Paris entre Roissy et Le Bourget.

Le Commissaire enquêteur, M. Ronan HEBERT, se tiendra à la disposition du public en mairie de GONESSE – Bureaux du Parc – 66 rue de Paris :

Lundi 29 mai 2017                         de 09h00 à 12h00

Mercredi 07 juin 2017                  de 16h00 à 19h00

Vendredi 30 juin 2017                   de 14h30 à 17h30

Au Pôle Prévention Éducation Solidarité – 2 avenue Pierre Salvi, le :

Samedi 17 juin 2017                     de 09h00 à 12h00

Vous pouvez télécharger l’intégralité du dossier du PLU en cliquant  ici 

Vos observations et remarques sont à envoyer à l’adresse mail suivanteenquetepubliqueplu@mairie-gonesse.fr

Source : communiqué du Collectif pour le Triangle de Gonesse

Face à EuropaCity, la mobilisation s’amplifie avec une nouvelle réunion le 8 novembre

europa_city_petitionUn nouveau Forum-débat a lieu le 8 novembre à 19 h – Espace Jean-Dame – 17 r. Léopold Bellan, Paris 2e
RER Les Halles / Animé par Hervé Kempf, rédacteur en chef de Reporterre

Avec les soutiens du Collectif Pour le Triangle de Gonesse, du réseau des AMAP Ile de France, des Amis de la Terre, des Amis de la Confédération Paysanne, de MNLE, de l’Atelier Citoyen, de FNE Ile-de-France, de la Confédération paysanne, de la Confédération des Commerçants de France, de la COSTIF Contre le Grand Paris, d’Attac, de Biocoop….

Une pétition en ligne contre Europa City

europa_city_petitionLes anti-Europa City, futur centre d’affaires et gigantesque centre commercial, ont lancé une pétition en ligne contre le projet, accessible en cliquant ici.

Ce gigantesque chantier devrait débuter entre 2020 et 2030 pour remplacer une partie des terres agricoles de la patte d’oie de Gonesse, non loin du centre commercial O’Parinor.

Un motard fonce dans le rond-point et se blesse grièvement sur le Départementale 370 entre Gonesse et Aulnay-sous-Bois

moto_renversee

Le Parisien

Lundi après-midi, un motard a fait un tout-droit et s’est encastré dans un rond-point sur la départementale 370 située entre Gonesse et Aulnay-sous-Bois.

Le motard a été évacué au centre hospitalier de Gonesse, tout proche du lieu de l’accident. Excès de vitesse ou panne technique, nous n’avons pas encore l’information aujourd’hui. Il venait de l’autoroute A104 et s’engageait sur cette route nationale très passante.

Source : Le Parisien

Alerte aux faux éboueurs qui vendent des calendriers

eboueursRécemment, un homme a été interpellé à Gonesse pour s’être fait passer pour un éboueur afin de vendre des calendriers. Il avait été repéré par un habitant, ce qui a permis son interpellation.

Faites attention si quelqu’un vous vend des calendriers, vérifiez bien s’il s’agit bien d’un personne qui appartient à l’entité qu’il prétend.

Vote de Bruno Beschizza en faveur d’Europa City : une petite erreur technique, selon Alain Boulanger

Alain_Boulanger_Casher_EpicerieLe Vendredi 18 septembre,  Conseil d’Administration de l’EPA Plaine de France votait pour un accord d’objectifs concernant le projet Europa City, vaste centre commercial avec 500 boutiques sur l’actuelle patte d’oie de Gonesse. Cet accord a été voté grâce à 19 voix pour, alors que 4 personnes ont voté contre.

Bruno Beschizza, pour ce vote très symbolique, avait donné son pouvoir à Arnaud Bazin, Président du Conseil Général du Val d’Oise (Les Républicains). Très favorable à Europa City, Arnaud Bazin s’est vu confier un pouvoir de quelqu’un qui se dit très hostile à ce projet.

La rédaction est allée interroger un autre farouche opposant à Europa City, Alain Boulanger, pour connaitre son avis concernant le vote indirect de Bruno Beschizza en faveur d’Europa City. Selon le président de Capade, il s’agirait d’une simple petite erreur technique : Bruno Beschizza n’avait pas eu vent des détails de la délibération et n’a pas fait assez attention.

Pour Alain Boulanger, Bruno Beschizza reste hostile à ce projet et compte sur lui pour mener le combat contre l’implantation de 500 boutiques à quelques encablures du centre commercial O’Parinor. Bruno Beschizza a également promis à Alain Boulanger qu’un communiqué relatif à cette erreur technique devrait bientôt être diffusé.

 

 

Opération FNE : mesure de l’air sur le Triangle de Gonesse

Aulnay_Europa_City

Vidéo

Le collectif continue sa lutte et vous propose de participer à une opération grand public organisée par la FNE,  Samedi 17 octobre 

Le collectif a cette possibilité grâce à un appareil fourni gracieusement par l’association FNE de mesurer la qualité de l’air sur Gonesse.

Le collectif vous attend nombreux aux deux points de mesure : 

SAMEDI 17 OCTOBRE 

  • Le Centre Leclerc pour sensibiliser la population ( RDV à 10h)
  • Le Triangle de Gonesse (RDV à 13h)

Le collectif fait appel à des volonaires  pour utiliser l’appareil mais aussi pour faire des photos et filmer cette action.

Source : communiqué Collectif Triangle de Gonesse

Des policiers tirent 6 fois sur une Nissan GTR à Gonesse qui s’enfuit vers Aulnay-sous-Bois

Nissan-GTRNouveau fait divers peu réjouissant : dans la nuit du samedi à dimanche, un bolide a refusé de s’arrêter à un contrôle policier sur la commune de Gonesse. Ce véhicule fou a percuté de plein fouet un véhicule de police qui faisait barrage et est parvenu à s’échapper en direction d’Aulnay-sous-Bois. Les policiers ont tiré à 6 reprises mais sans parvenir à stopper la voiture de sport qui aurait, selon le Parisien, plus de 500 CV sous le capot.

%d blogueurs aiment cette page :