Archives du blog

Bruno Beschizza s’inquiète du refus des équipes éducatives d’accueillir des élèves à Aulnay-sous-Bois

Le Maire Bruno Beschizza interpelle l’Inspection Académique de Créteil concernant le refus des équipes éducatives d’accueillir les enfants dans plusieurs groupes scolaires de la Ville d’Aulnay-sous-Bois.

Dans la lettre accessible en cliquant sur l’image ci-contre, le groupe scolaire du Gros Saule est particulièrement concerné.

Emilie Garcia, directrice de maternelle à Aulnay-sous-Bois, s’exprime sur la réouverture des écoles le 2 juin

Rouvrir des écoles d’ici mardi, cela semble impossible pour cette directrice de maternelle d’Aulnay-Sous-Bois, élue du SNUipp FSU, Emilie Garcia. « Si on se projette sur la semaine du 8, là ça pourrait être envisageable s’il y a les ressources pour faire le ménage, s’il y a les ressources humaines pour accueillir les élèves en termes d’enseignants », énumère-t-elle. « Cela fait beaucoup de si… »

Source et article complet : Europe 1

Ouverture des écoles après la fin du confinement, et les citoyens dans tout cela ?

De nombreuses inquiétudes subsistent quant au retour des enfants dans les salles de classe. France Insoumise se pose de nombreuses questions dans un communiqué que vous pouvez lire en cliquant ici.

Plusieurs écoles à Aulnay-sous-Bois vont rouvrir le 11 mai après la fin du confinement

C’est une grosse source d’inquiétude chez les parents : est-ce que les enfants seront obligés de reprendre le chemin de l’école le 11 mai ? Beaucoup de parents ont déjà fait comprendre qu’ils ne prendront aucun risque même si la maire assure prendre toutes les dispositions sanitaires qui s’imposent.

Selon un blog confrère, voici la liste des écoles qui rouvriront leurs portes le 11 mai :

  • Nonneville
  • Prévoyants
  • Fontaine des prés
  • Ambourget 1 et 2
  • André Malraux
  • Bourg 2 (maternelle et élémentaire)
  • Ferry
  • Croix Saint-Marc

Plusieurs associations et partis politiques demandent aux parents, cependant, de garder les enfants à la maison. L’épidémie de Covid-19 n’étant pas terminée.

Les écoles, les collèges et les lycées fermés dès ce lundi partout en France à cause du Coronavirus

Le président de la république Emmanuel Macron a, par mesure de précaution, décidé de fermer tous les établissements scolaires dès ce lundi pour une période indéterminée. Les parents devront trouver un système de garde ou, si possible, s’orienter vers une solution de télétravail. 

Emmanuel Macron lutte contre l’islam politique en fermant une école cultuelle hors contrat à Aulnay-sous-Bois

Face à l’islam politique, le gouvernement veut renforcer l’arsenal juridique et policier. Depuis début 2018, un plan de lutte contre le repli communautaire cible les associations et les écoles hors contrat, et les préfets ont inclus ce volet dans leurs missions. Une école musulmane à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) accueillant 40 enfants a été fermée en janvier. Ces actions basculeront dans le futur plan. L’exécutif entend aussi renforcer la police des cultes et le contrôle des associations cultuelles pour éviter les dérives radicales, comme le prévoyait le projet de réforme de la loi de 1905, révélé fin 2018 par l’Opinion, et avorté.

Source : L’opinion

Antar, Abdoallah et Salma, des élèves de CM1 de l’école Ambourget à Aulnay-sous-Bois, sur les incendies en Australie

Après trois mois de lutte, les pompiers australiens ont annoncé, lundi 13 janvier, avoir réussi à maîtriser le plus important « méga-feu » du pays. Cet immense brasier est situé dans la zone montagneuse de Gospers, au nord-ouest de la banlieue de Sydney. Il était hors de contrôle depuis presque trois mois.

Les enfants sont nombreux à avoir vu des images de ces incendies en Australie et les conséquences, notamment pour les animaux. Mais d’où viennent ces feux ? Comment les habitants et les animaux y font face ? On en parle dans franceinfo junior ce mardi avec Gaële Joly, journaliste à la rédaction de franceinfo. Elle revient d’Australie où elle a réalisé une série de reportages pour franceinfo. Pour l’interviewer : Antar, Abdoallah et Salma, des élèves de CM1 de l’école Ambourget à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Une grande sécheresse dans le pays

Au micro, Antar pose la première question « Qui a brûlé la forêt ? » Une question importante mais pas si évidente, à laquelle répond la reporter : « Chaque année en Australie, il y a des feux de brousse qui démarrent en décembre jusqu’en mars-avril. Cette année, ils ont commencé très tôt parce qu’il a fait très chaud, il y a une grande sécheresse. Les feux ont pris plus tôt. Il y a eu des très gros feux, difficiles à arrêter pour les pompiers. C’est la nature qui est comme ça mais qui s’est emballée cette année. » Est-ce qu’il y a eu des victimes ? Comment font les animaux ? Comment lutter contre ces feux ? Sur cette page, réécoutez en entier l’émission franceinfo junior du jour consacrée à la situation des incendies en Australie. 

Source : France Info

L’histoire de l’école du Pont de l’Union à Aulnay-sous-Bois

Près du pont de l’Union monsieur Delatre possédait une propriété. Là les voyageurs pouvaient y trouver le gîte et le couvert tant pour l’homme que pour son cheval. En 1920, la propriété est vendue à la ville d’Aulnay-sous-Bois. En effet, la municipalité de l’époque, dont le maire était Jules Princet, estimait que les enfants de ces quartiers étaient bien trop éloignés du centre. Aussi on décida d’installer dans ce bâtiment une nouvelle école. Il y avait deux classes, l’une pour les filles et l’autre pour les garçons. L’instituteur et le directeur était Armand Serreau. Lui s’occupait des garçons et sa femme s’occupait des filles.

L’école du Pont de l’Union a donc vu le jour en 1920. Armand Serreau resta jusqu’en 1938 et fut ensuite remplacé par monsieur Turpin. Entre-temps, en 1930, l’école fut agrandie de quatre autres classes. Durant la seconde guerre mondiale l’école fut touché par l’explosion du pont le 13 juin 1940.

De nouveau l’école connu des modifications et des agrandissements. En cinquante ans elle connu cinq nouveaux directeurs et directrices. En 1933, lorsqu’on construisit l’école des Prévoyants, l’école du Pont de l’Union devint une école de garçons uniquement.

De nos jours l’école s’est encore agrandie. L’année prochaine elle fêtera ses 100 printemps.

Source : Page « Tu es d’Aulnay-sous-Bois quand » sur Facebook, Alain R.S.

Une nouvelle école à la rentrée à Aulnay-sous-Bois

A la place de l’annexe du collège du Parc, désertée par les élèves, un groupe scolaire primaire de 18 classes va être créé.

A la rentrée de septembre prochain, un nouveau groupe scolaire va ouvrir ses portes à Aulnay-sous-Bois. Sur l’avenue Louis-Barrault, à environ 600 m au sud de la gare RER, dix-huit classes – huit maternelles et dix élémentaires – sont prévues. Coût de cet investissement : 5 M€, dont 600 000 € pris en charge par la métropole du Grand Paris. L’Etat a aussi été sollicité pour participer au financement.

Faire face à une hause de la population

Cette école, qui n’a pas encore de nom, doit absorber l’augmentation de la population à Aulnay-sous-Bois. « Nous avons récemment fait réaliser une étude démographique, qui se projette sur les sept à huit ans à venir. Les chiffres démontrent un besoin, sur cette période, d’au moins quinze nouvelles classes. Ainsi qu’une pression démographique particulièrement forte dans le sud de la ville. C’est dû au renouvellement générationnel : les aînés quittent les pavillons de ce secteur, qui sont réinvestis par des familles », analyse la direction générale des services de la commune.

« L’idée est aussi de dé saturer les écoles environnantes, notamment Nonneville. On veut éviter les classes où il y a systématiquement trente enfants », ajoute encore la ville.

Elle sera installée dans l’ancienne annexe du collège

Restait à trouver le bâtiment idoine, dans ce quartier, pour créer un petit groupe scolaire. « L’opportunité s’est présentée avec la libération, par le département, de l’annexe du collège du Parc, en octobre dernier. Les collégiens ayant réinvesti cet établissement après un chantier de rénovation, l’annexe était disponible ! », développe encore l’entourage du maire (LR) Bruno Beschizza.

Les travaux pour réaménager cette annexe, qui comptait une vingtaine de salles et de « laboratoires », doivent démarrer d’ici fin janvier, début février. Il s’agit de créer dix-huit classes, et un espace de restauration scolaire.

Par ailleurs, deux classes dites « Ulis » (Unités localisées pour l’inclusion scolaire) vont être intégrées à cette nouvelle école, avec un dépose-minute dédié sur la rue attenante.

Source et article complet : Le Parisien

Fausse alerte et intervention de l’armée à l’école Paul Eluard à Aulnay-sous-Bois

Suite à une fausse alerte, des militaires sont intervenus aujourd’hui à proximité de l école Paul Eluard à Aulnay-sous-Bois. Cela a causé momentanément un petit mouvement de panique mais tout est rentré dans l’ordre en fin d’après-midi.

En tout cas certains parents félicitent l’intervention des militaires qui les rassurent contre d’éventuelles actions terroristes.

%d blogueurs aiment cette page :