Archives du blog

La Nouvelle Ambition organise des maraudes pour aider les SDF dans le froid

La Nouvelle Ambition est une association Aulnaysienne spécialisée dans la solidarité et l’éducation. Les membres de l’association ont organisé une maraude récemment dans le nord de Paris pour donner des vivres aux personnes qui sont à la rue. Avec le froid intense, ce geste est plus que salvateur.

Le Secours Catholique à Aulnay-sous-Bois auprès des SDF meurtris par le froid

Un lecteur nous informe que le Secours Catholique propose un hébergement de jour avec repas au 3 rue Christophe Colomb à Aulnay-sous-Bois (quartier de la Rose des Vents).

Pour les aulnaysiens, le service social se situe au 19 rue de Tourville. 

Les heures d’ouverture sont :

  • Lundi, mardi et mercredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h
  • Vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h

De la neige en abondance attendue demain à Aulnay-sous-Bois, les consignes de sécurité

De la neige en abondance devrait tomber sur Aulnay-sous-Bois dès demain. Pour faire face à la poudreuse, la ville d’Aulnay-sous-Bois a mis en place des points de collecte de sel de déneigement pour débarrasser les trottoirs ou aider les automobilistes.

Il devrait tomber 7 cm ce neige à Aulnay-sous-Bois. Des consignes de sécurité sont à respecter pour éviter les accidents et la galère :

Il va faire entre -5° et -10° cette semaine à Aulnay-sous-Bois !

Cette semaine sera glaciale à Aulnay-sous-Bois et dans toute la Seine-Saint-Denis en général. Avec des températures frôlant les -10°C en pleine nuit, les chaudières et les inserts vont fonctionner à plein régime pour mettre tout le monde au chaud, entraînant au passage une hausse sensible de la pollution.

Si certains climatosceptiques estiment que ce phénomène prouve que les activités humaines n’ont aucun impact sur le climat et la planète, d’autres plus réalistes et plus pragmatiques estiment au contraire que les dérèglements climatiques peuvent causer des micro-phénomènes forts avec des amplitudes de plus en plus grandes entre le froid l’hiver et le chaleur l’été. Le déversement de l’eau douce, en provenance de la fonte des neiges et des glaces en Sibérie et au Groënland, pourrait bien faire ralentir le Gulf Stream et impacter profondément le climat en Europe. Sans ce Gulf Stream, le climat ressemblerait profondément au Canada, avec des hivers très froids, des étés très chauds, ainsi que des printemps et des automnes raccourcis.

Si le froid glacial de cet hiver permettra de limiter la prolifération de certains parasites et des guêpes notamment l’été, les différentes collectivités vont devoir mettre les bouchées doubles pour mettre à l’abri les personnes qui n’ont pas la chance d’avoir un toit.

Est-ce que l’Europe va connaître une vague de froid sans précédent dans les prochaines années ? Il est encore trop tôt pour se prononcer. Les dernières impactes mesurables des activités humaines sur la modification du climat ont été brutales. Celles-ci sont :

  • Le Dryas récent qui a été la conjugaison de deux événements : la fonte des glaces en Amérique du Nord qui a déversé une quantité astronomique d’eau douce dans l’Océan Atlantique et qui ralenti le Gulf Stream, le tout accentué par la destruction de la Mégafaune Américaine par les Amérindiens (la Mégaufaune, constituée entre autre des mammouths, des mastodontes et des paresseux géants, rejetait beaucoup de gaz à effet de serre dans l’atmosphère Leur extinction par la chasse intensive humaine a inexorablement perturbé le climat)
  • La colonisation des Amériques qui, par les guerres et les maladies, a tué une grande partie de la population Amérindienne qui, par leur mode de vie, rejetait aussi du CO2. Au moment de l’arrivée des Conquistadors, la forêt Amazonienne était bien plus clairsemée, et une partie de l’Amérique du Nord était aussi bien moins végétalisée. Suite à la destruction de ces civilisations, des hivers bien plus rigoureux ont frappé l’Europe, la Tamise se mettant même à geler sur plus d’une dizaine d’hivers consécutifs
  • Le rejet du CO2 suite à la révolution industrielle conjuguée à la destruction d’une partie de la végétation engendrerait, selon de nombreux spécialistes, un réchauffement sensible de la température moyenne, cette fois-ci sur l’ensemble de la planète

Vidéo : les dalmatiens du cirque Franco-Belge dans la pluie, la boue et le froid

chiens_cirque

Vidéo

Tout le monde le sait : la vie d’artiste au sein d’un cirque n’est pas facile. Entre les déplacements continus, les intempéries, le public parfois difficile et le salaire qui ne suit pas, il n’est pas recommandé de faire carrière en tant que clown, jongleur ou technicien du cirque.

Malgré cela, la condition des animaux qui sont utilisés pour émerveiller principalement les plus jeunes n’est guère plus enviable. Pour autant, ces animaux devraient, dans la mesure du possible, pouvoir bénéficier d’un certain confort même en dehors des numéros. La rédaction est allée faire un reportage dans l’enceinte du cirque Franco-Belge située non loin de la gare Sevran-Livry, et quelle n’a pas été notre surprise en voyant des chiens, en apparence des dalmatiens, pataugeant dans la boue, dans un froid glacial (2°C et humide), sous la pluie. Certains chiens semblaient pleurer, un autre semblait assoiffé mais ne pouvait se satisfaire que d’une flaque d’eau boueuse.

Bien entendu la rédaction a signifié son incompréhension au personnel du cirque. En espérant que cela soit entendu.

Pour regarder la vidéo prise de ces chiens, cliquer sur l’image.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :