Archives du blog

Une cagnotte pour Redha Achour assassiné à Aulnay-sous-Bois, Hadama Traoré réagit

Dans les quartiers de Nord de la ville d’Aulnay-sous-bois, nous avons vécu un drame humain sans précédent. Afin de soutenir la famille, Hadama Traoré, le leader de La Révolution Est En Marche (LREEM) vous demande de partager la cagnotte suivante pour soulager les proches de la victime, Redha Achour :

https://www.cotizup.com/pour-redha

Le mouvement LREEM souhaite des réponses de la part de l’association ADEF. Voici le mail envoyé à Mr VAILLANT, le directeur général de l’association ADEF, le 11 novembre 2020 :
« Bonjour Mr Vaillant,
Ce mercredi 11 novembre 2020 s’est produit quelque chose d’effroyable au sein de la résidence Matisse à Aulnay-Sous-Bois. Un meurtre dans l’une de vos résidences.

Nous déplorons qu’un tel incident ait pu se produire. Malheureusement depuis 2018 nous vous avons alertons sur les manquements dans la gestion de certaines de vos structures (les foyers), en décalage avec les engagements que l’on peut lire sur votre site internet. Notre démarche n’avait pas eu la chance de faire l’objet d’un retour de votre part. Nous avions alors effectué une dénonciation selon l’article 40 du code de procédure pénale, restée également sans réponse et sans suite.

Puis en 2020, nous vous avons interpellé à propos de manquements également mais cette fois-ci sur une structure dans le 78. Cette sollicitation avait donné lieu à plusieurs échanges mais sans mesures et changements.

En attendant que toute la lumière soit faite, nous nous demandons comment une telle tragédie peut arriver. Des locataires sur place semblaient dire que depuis plusieurs jours c’était très bruyant dans la résidence, peut-être les prémices. Bien loin de vous incriminer, nous sommes forcés de constater que l’accompagnement proposé dans ces structures n’est pas adapté.

La précarité nécessite et nécessitera toujours un accompagnement social. Nous ne comprenons pas par ailleurs que les résidences sociales et foyers ne figurent pas dans vos bilans d’activités de 2017 et 2020.

Comme déjà mentionné nous nous tenons à disposition pour participer à une amélioration dans ces structures. Nous souhaiterions que vous puissiez nous recevoir accompagné de vos collaborateurs pour échanger sur les possibilités d’une collaboration.

Dans l’attente de vous lire, voici un article https://www.francebleu.fr/…/aulnay-sous-bois-un-homme…

Cordialement,

Hadama TRAORÉ
Directeur Général de l’association Force Citoyenne« 

Témoignages d’un meurtre au foyer de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois avec un homme jeté du 6ème étage

Plusieurs personnes nous ont témoigné qu’un homme a été ligoté et jeté du toit du foyer de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois, et que cette personne est décédée. Le corps du pauvre homme s’est écrasé sur le sol et il n’a pas survécu.

Selon les témoignages recueillis, il s’agirait d’un règlement de compte entre deux residents du foyer. La police est rapidement intervenue et le coupable aurait été interpellé. Selon les premiers éléments d’information obtenus, l’homme a été jeté du 6ème étage et son crâne aurait éclaté. Mais on ne sait pas comment il s’est retrouvé ligoté.

Livraison de colis Ramadan au foyer de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois par l’EMJF

L’Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF) continue sa mission de livraison de vivres dans les différents quartiers de la ville. Aujourd’hui, c’est le foyer de la Rose des Vents qui a reçu des colis pour la rupture du jeûne du Ramadan ce soir.

Ci-dessous, la vidéo de la livraison des vivres dans ce foyers par les bénévoles de l’association.

 

Les foyers d’Aulnay-sous-Bois à la merci du Covid-19

Selon plusieurs témoignages, la situation dans les foyers d’Aulnay-sous-Bois est très préoccupante. La situation sanitaire se dégrade et il est même possible que certains résidents aient attrapé le Coronavirus.

Celles et ceux qui sont hébergés dans ces foyers n’ont que peu de ressources et pas les moyens d’adopter les précautions de base. Un Aulnaysien bien connu des réseaux sociaux réclame qu’on leur fournisse d’urgence des masques de protection et des gel hydroalcoolique.

Note : mise à jour le 4 avril avec une image d’illustration plus adaptée.

Les nouveaux foyers pour travailleurs migrants à Aulnay-sous-Bois sont invivables

Le Bondy Blog publie un reportage au cœur de la résidence pour travailleurs migrants à Aulnay-sous-Bois. 

Peinture fraîche, chambres flambantes neuves, couloirs vides et lumière blanche, c’est ainsi que Kab Niang dépeint le nouvel établissement du 12 rue Henri Matisse à Aulnay-sous-Bois. On pourrait se dire que modernité rime avec solidarité, mais non, ici l’ambiance est lugubre, les travailleurs sont seuls et regrettent l’ambiance convivial des foyers d’antan. 

Le Bondy Blog nous apprend que l’ADEF, qui gère 45 foyers et résidences sociales en Ile-de-France a voulu « rompre avec un passé fait de bâtiments marqués par l’urgence, quand il fallait construire vite et pas cher. » Mais qu’en est-il de ceux qui vivent là ? Entre ces murs, rouges et blancs, mais terriblement froids.

Source et article complet : Le Media TV

Préavis de grève dans les foyers d’Aulnay-sous-Bois pour le 7 juin

FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois informe dans un communiqué accessible en cliquant sur l’image ci-contre qu’un préavis de grève a été déposé concernant les foyers de la ville d’Aulnay.

La vie des vieux travailleurs immigrés en foyer au Gros Saule à Aulnay-sous-Bois

foyer_gros_saule_aulnayLa photographe Leïla Bousnina a réalisé une longue enquête de plusieurs mois dans le foyer « Calmette & Guérin », à Aulnay-sous-Bois, que vous pouvez découvrir en cliquant ici.

Les résidents du foyer du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois refusent le déménagement

Gros_Saule_Foyer340 pensionnaires du Foyer du Gros Saule ont reçu l’ordre de quitter les lieux afin d’emménager dans le nouveau foyer, qui est dépourvu d’une cuisine collective. Or les résidents ont l’habitude d’utiliser la cuisine comme lieu de vie, où les plats typiques de l’Afrique de l’Ouest tels que le Mafé ou de la viande à la sauce Gombo.

Quelques résidents refusent le principe de kitchenettes tel que proposé dans le nouveau foyer situé rue Calmette-Guérin et Suzanne-Lenglen, toujours au Gros Saule.

L’heure du repas crée du lien social et du vivre-ensemble, selon le porte-parole des locataires. Manger chacun dans sa chambre risque de chambouler ce mode de vie. Le quartier du Gros Saule profite également des plats préparés dans le foyer, qui ne coûtent que 1,60 €.

 » Sans compter que «tout le quartier profite des plats préparés dans cette cuisine, qui coûtent 1,60 € ».

Source : Le Parisien

Tension au foyer du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois, une policière blessée à la tête et deux personnes en garde-à-vue

foyer_gros_saule_aulnay

Le Parisien

Les tensions au foyer du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois Mardi matin  a débouché sur l’intervention de la police et la condamnation de certaines formations politiques vis-à-vis de cette dernière.

Nous apprenons qu’une policière a été blessée au crâne par un projectile, et que deux personnes ont été placées en garde-à-vue.

Les motifs de ces incidents ne sont pas bien clairs, mais ce que l’on peut avancer :

  • Le gestionnaire Coallia avait commencé le déménagement du foyer pour le nouveau (situé à côté), avec quelques résidents en colère
  • L’absence de cuisine collective dans le nouveau foyer, au contraire de l’ancien, où les 300 résidents aimaient se retrouver
  • Un vieil homme aurait été molesté par les forces de l’ordre, selon un résident, mais cette version est contestée par les forces de l’ordre

L’ancien foyer, vétuste, doit être détruit.

Les élus communistes d’Aulnay-sous-Bois dénoncent l’intervention musclée des forces de l’ordre au foyer du Gros Saule

Gros_Saule_FoyerCe matin, au foyer de travailleurs migrants situé rue Calmette et Guérin dans le secteur du Gros Saule , qui accueille 360 résidents, les forces de l’ordre sont intervenues pour évacuer le bâtiment.

Depuis plusieurs semaines, les résidents essayent d’établir un dialogue avec le gérant du foyer en vue du déménagement dans un nouveau bâtiment. Les résidents ont dénoncé le fait que les nouveaux locaux ne correspondent pas à ce qui leur a été présenté en 2010. Alors que les premiers plans indiquaient la présence de cuisines collectives et réfectoires, dans le nouveau bâtiment il n’en est rien. Un seul local avec 8 plaques chauffantes leur a été proposé. Alors que les résidents avaient accepté d’emménager à deux par chambre prévue initialement pour une personne durant la construction, leur principale demande n’a pas été prise en compte. De plus, des malfaçons apparaissent déjà.

Les résidents ont décidé de bloquer le déménagement engagé. C’est ce blocage qui a conduit le gérant COALLIA, à faire intervenir un huissier et à recourir aux forces de la police nationale, plutôt que d’entamer un dialogue.

Les résidents ont été contraints de sortir de chez eux vers 9h00 sans ménagement.

Les forces de police appelées en renfort, appuyées par la police municipale d’Aulnay-sous-Bois ont eu recours à des moyens d’intervention lourds  tels que flash Ball, grenades, boucliers et bombes lacrymogènes.

Nous condamnons l’usage de la force en lieu et place du dialogue.

Nous condamnons l’escalade de violence opérée ce matin qui a conduit à des blessés chez les résidents et dans les forces de l’ordre.

Nous appelons COALLIA à revenir à un dialogue constructif avec les 360 résidents du foyer qui ont vécu durant des années dans des conditions aujourd’hui devenues inacceptables. Nous rappelons que les occupants de ces foyers de travailleur migrants payent un loyer et sont munis de titre de séjour. Souvent éloigné de leur famille, ils ont droit à un logement digne et un traitement humain.

Enfin, nous dénonçons le recours aux forces de la police municipale qui ne fait que renforcer le désengagement de l’état en matière de sécurité publique depuis de nombreuses années.

Nous demandons au Maire d’Aulnay-Sous-Bois d’apporter tout éclairage sur l’engagement et les conditions d’intervention de la police municipale au foyer de travailleurs migrants du Gros Saule ce mardi 1er décembre 2015.

Nous demandons au Maire d’Aulnay-Sous-Bois de jouer son rôle de médiateur dans ce conflit afin de trouver une issue positive.

Source : communiqué Miguel HERNANDEZ et Marie-Jeanne QUERUEL, Elus PCF-Front de Gauche d’Aulnay-Sous-Bois

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :