Archives du blog

La grande mosquée d’Aulnay-sous-Bois restera fermée pour l’Aïd, communiqué de l’ACMA

La Mosquée d’Aulnay sera fermée le dimanche 24 mai 2020. La prière de l’Aïd est recommandée à domicile et en famille.

Communiqué de l’ACMA suite au décret du 22 mai 2020 du ministère de l’intérieur.

« La nuit dernière, le ministre de l’intérieur a autorisé via le décret du 22 mai 2020 la reprise des cérémonies religieuses dans les lieux de cultes, un jour avant la fête de l’Aïd !!

Cette reprise doit respecter des conditions strictes et est sous la responsabilité des responsables des lieux de culte.

Après concertation en réunion téléphonique urgente avec les responsables des grandes mosquées du 93, il a été décidé de maintenir nos mosquée fermées et recommander la prière de l’Aïd à domicile et en famille.
En effet, le nombre de fidèles attendus est très important durant la prière de l’Aid. Le respect des mesures de distanciation physique ne permettrait d’accueillir qu’un nombre très restreint de fidèles (moins de 10% des fidèles attendus pour la mosquée d’Aulnay). Évidemment il n’est pas concevable de fermer les portes de la mosquée en face de 90% des fidèles ce jour là. De plus, l’épidémie n’est pas terminée et le risque de contamination lors des rassemblements religieux est important comme ça à été le cas lors du rassemblement des évangélistes à Mulhouse.
Les conséquences pour nos aînés risquent d’être dramatiques.
Nous refusons d’être responsables de la contamination de nos fidèles.
Nous refusons d’être responsables du décès de certains d’être eux.
Nous refusons d’être un foyer de contamination et une source d’une nouvelle vague de l’épidémie de COVID.

Nous préférons préparer une reprise progressive et plus sûre pour nos fidèles des prières quotidiennes obligatoires dans un premier temps.

Nous vous tiendrons informés du calendrier de mise en application du décret du 22 mai en vue de l’ouverture sereine de notre chère mosquée sans prendre trop de risques pour les fidèles, et surtout pour les personnes âgées et les personnes fragiles.
Nous avons discuté de cette décision avec la Prefette de St Denis et le maire d’Aulnay.

Cette décision est partagée par les grandes mosquées du 93, notamment celle de :
St Ouen, Rosny, Tremblay, Montfermeil, St Denis m, Bondy, Noisy le grand, Neuilly sur Marne, Neuilly plaisance…

Nous comptons sur votre compréhension, votre patience et votre soutien pour une ouverture sans précipitation. Une ouverture dans le calme et le respect des consignes sanitaires.

Qu’Allah accepte notre jeûne et nous accorde le Paradis. Qu’il nous permette de fêter l’Aïd dans la sérénité.

Bonne fête de l’Aïd et faites attention à vous et à vos proches.« 

L’association Qassama distribue des iftars à l’hôtel F1 d’Aulnay-sous-Bois pour aider les migrants

Qassama est une association humanitaire visant à aider les démunis. Pour le Ramadan, l’association va distribuer des iftars tous les Samedis et Dimanches dans un hôtel social d’Aulnay-sous-Bois où vivent plus de 100 migrants, à savoir l’hôtel F1 situé dans la zone industrielle de Garonor.

L’association remercie la cuisinière, les donateurs et les bénévoles !

Livraison de colis Ramadan au foyer de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois par l’EMJF

L’Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF) continue sa mission de livraison de vivres dans les différents quartiers de la ville. Aujourd’hui, c’est le foyer de la Rose des Vents qui a reçu des colis pour la rupture du jeûne du Ramadan ce soir.

Ci-dessous, la vidéo de la livraison des vivres dans ce foyers par les bénévoles de l’association.

 

Yacine Laoudi, responsable de l’ACMA à Aulnay-sous-Bois, souligne les inquiétudes des musulmans pendant ce Ramadan

Mais Yacine Laoudi, responsable de l’Acma, association qui gère la grande mosquée d’Aulnay-sous-Bois, s’exprime ainsi pour Valeurs Actuelle : « Les gens sont absolument conscients que c’est la question sanitaire qui prime », même si ce ramadan tronqué « interroge et inquiète tous les musulmans, en quête de spiritualité en ce moment »

Les 700 000 musulmans de Seine-Saint-Denis s’apprêtent à vivre un ramadan pas comme les autres avec le confinement.

 

Vers un Ramadan confiné à Aulnay-sous-Bois en pleine crise du Covid-19

Badia, mère de famille d’Aulnay-sous-Bois, célébrera le ramadan confinée avec son mari et ses trois enfants.

« Au lieu d’aller faire l’Iftar chez mes voisins, nous cuisinerons plus que nécessaire, et irons déposer un colis-repas devant leur porte, qu’ils dégusteront entre eux. C’est mieux que rien ! »

Même son de cloche chez Badia, une mère de famille d’Aulnay-sous-Bois. « Cela va être une période difficile, car d’habitude on se retrouve tous, même ceux que l’on voit peu. J’ai huit frères et sœurs, cela peut faire du monde à la maison en même temps », s’amuse la maman de trois enfants, qui vit à la Rose-des-Vents. Elle-même, son mari et ses trois enfants feront leurs prières « à la maison ». « C’est aussi l’occasion de se recentrer sur les valeurs familiales, de penser aux plus démunis, à l’essentiel », anticipe-t-elle.

Mais pas question de tout changer et Badia mettra les petits plats dans les grands : « Même si ça va être une fête en petit comité, je mets un point d’honneur à faire de bons repas : chebakia, sellou, zlabia (NDLR : pâtisseries marocaines)! Et pour partager virtuellement cela avec le reste de notre famille confinée, il y aura WhatsApp! »

Source, image et article complet : Le Parisien

Les chapiteaux érigés pour le Ramadan à Aulnay-sous-Bois provoquent des nuisances insupportables pour les riverains

Un lecteur bien mécontent nous a transmis son témoignage et une image ci-contre concernant un exemple des chapiteaux installés dans plusieurs endroits de la Ville au pied des immeubles durant le Mois du Ramadan. Ces infrastructures provoquent, selon notre lecteur, des tapages nocturnes et des rassemblements avec des gamins qu’on retrouve en pleine Nuit dans les rues de la Ville !
Ces chapiteaux incitent, toujours selon notre lecteur, à ne pas rentrer chez soi mais plutôt à discuter alors que celles et ceux qui ne festoient pas cherchent le Sommeil ! 
Les nerfs sont à vifs chez certains habitants qui n’en peuvent plus. Certains ne comprennent pas pourquoi la mairie fournit structures et main d’oeuvres alors que cela provoquent par endroit de l’insécurité (véhicules stationnés n’importe comment, concours de klaxons, échauffourées…).
Source : témoignage d’un lecteur à bout

L’imam Roubaisien Abdelmoumen Boussena à la grande mosquée d’Aulnay-sous-Bois ce soir

L’Imam Abdelmoumen Boussena sera à la grande mosquée d’Aulnay-sous-Bois pour une conférence ce dimanche à 18h.

M. Boussena est très connu pour ses vidéos sur l’islam et les musulmans. Il fut aussi l’un à avoir défendu Tariq Ramadan lorsqu’il était en difficulté.

Le Ramadan a débuté pour des millions de français

Dans le calendrier musulman, le Ramadan a débuté hier pour se terminer le 4 juin 2019. Au cours de ce mois, les musulmans qui le suivent ne peuvent ni manger, ni boire, ni fumer et ni entretenir de relations sexuelles de l’aube au coucher du soleil.

Le ramadan est aussi l’occasion chez certaines familles de se retrouver et de festoyer chaque soir à la tombée de la nuit.

Pour rappel, l’origine du Ramadan  remonte bien avant l’avènement de l’Islam (9ème mois dans le monde arabe pré-islamique). Dans le Coran, il est indiqué que le jeûne est prescrit aux musulmans, comme il le fut auparavant pour les juifs.

Bon Ramadan à nos lecteurs qui le font !

Le commissariat d’Aulnay-sous-Bois la cible d’un futur attentat islamiste ?

C’est ce qu’affirme RTL : un commissariat d’Aulnay-sous-Bois a fait l’objet de repérages par des personnes radicalisées en vue d’une attaque au début du mois de Ramadan. L’enquête est en cours, cette affaire serait liée au projet d’attaque de l’Elysée toujours par des personnes radicalisées.

Le ramadan commence jeudi en France

Pendant un mois, les musulmans pratiquants vont jeûner pendant la journée. Le ramadan est un des piliers de l’Islam.

Le ramadan commencera jeudi en France. Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) l’a annoncé mardi à l’issue d’une cérémonie de fixation du début de ce mois béni de jeûne, de partage et de prière. Ahmet Ogras, a fait cette annonce à la grande mosquée de Paris, en présence des représentants des principales fédérations qui structurent la deuxième religion de France.

Source et article complet : Le Point

%d blogueurs aiment cette page :