Archives de Catégorie: Social

Mohamed Ayyadi interpelle le département et le Maire d’Aulnay-sous-Bois sur les assistantes sociales

Monsieur Le President, Monsieur Le Maire,

Comme vous le savez, notre pays traverse une crise sanitaire, économique et sociale sans precedent.

Notre département, qui est le plus jeune de France mais aussi le plus pauvre, paie un lourd tribut face a la pandémie.

Cette situation dramatique a intensifie les inégalités sociales mais aussi les inégalités entre les territoires dans la lutte contre le covid-19.

Je souhaite saluer ici l’action des acteurs du département, des communes ainsi que du tissu associatif qui ont su faire face avec courage et determination pour répondre a la détresse des Séquano-Dionisiens.

C’est dans cet esprit qu’il est aujourd’hui plus que nécessaire de renforcer l’offre de service public comme rem part efficace pour lutter contre les inégalités poussées par le coronavirus.

Apres deux mois de confinement, la situation s’est aggravée, avec des consequences sociales dramatiques pour des centaines de families – vous avez d’ailleurs évoqué, Monsieur le President, une augmentation des bénéficiaires du RSA depuis le mois de mars.

II est done extrêmement urgent de rétablir le fonctionnement du service social de notre ville.

En 2014, la municipalité aulnaysienne a pris la decision de mettre fin au service social de notre ville. J’avais d’ailleurs pris part a ce vote par discipline de groupe et c’est est l’une des nombreuses raisons qui m’avaient amène finalement a quitter la majorité de Bruno Beschizza.

Aujourd’hui, je sollicite votre bienveillance afin que nous puissions engager une discussion en vue de rétablir une convention sociale entre la ville d’Aulnay-sous-Bois et le Département de la Seine-Saint-Denis: c’est vital pour l’avenir des Aulnaysiens.

Les assistantes sociales sont essentielles dans le suivi et l’accompagnement d’un public fragilise qui va malheureusement s’accroître en raison de cette pandémie.

II est urgent que la ville et le département puissent travailler de concert dans le but de réduire les
souffrances qu’endurent chaque jour nos concitoyens les plus fragiles.

Pour ma part, je suis disponible et dispose a participer a !’elaboration et a la réussite de ce partenariat dont j’ai l’intime conviction qu’il sera bénéfique pour notre ville.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le President. Monsieur le Maire, !’expression de mes salutations distinguées.

Source : communiqué de Mohamed Ayyadi, Conseiller Départemental de Seine-Saint-Denis

Covid-19, partenariat entre Emmaüs Habitat & Les Restos du Cœur pour apporter de l’aide alimentaire en Seine-Saint-Denis

Pour venir en aide aux familles de Seine-Saint-Denis qui connaissent de grandes difficultés en raison du confinement,  Emmaüs Habitat et les Restos du Cœur ont mis en place, avec l’aide des associations de quartier, un système d’aide alimentaire. 40 colis alimentaires, destinés aux familles, sont ainsi distribués à Aulnay-sous-Bois (Cité de l’Europe), à Bobigny (Cité de l’Etoile) et au Blanc-Mesnil (Cité Floréal), tout en respectant les gestes barrière.

Comme beaucoup de ménages, les locataires du bailleur social Emmaüs Habitat sont touchés par l’impact de la crise du COVID 19. Pour les populations qui étaient déjà en difficulté avant la crise sanitaire, la situation s’est aggravée. Certains salariés, dont les ressources ont brutalement diminué du fait de la crise du COVID 19, se trouvent également fragilisés.

C’est une démarche importante qui montre les conséquences dramatiques du Covid19 mais aussi comment de nouveaux partenariats et de nouvelles solidarités ont émergé pendant le confinement. Vous trouverez le communiqué de presse qui explique la démarche.

Une distribution de colis alimentaire est prévue dans la Cité Floréal au Blanc-Mesnil demain (jeudi 7 mai) à 14h (5 rue guillaume Apollinaire, 93150 Le Blanc-Mesnil).

Aide financière exceptionnelle de la CAF de la Seine-Saint-Denis

La Caisse d’Allocations Familiales de la Seine-Saint-Denis met en place une aide financière exceptionnelle pouvant aller jusqu’à 650 euros.

Vous trouverez ci-dessous les modalités pratiques:

« La France est actuellement confrontée à une crise sanitaire qui frappe en première ligne les plus fragiles. De ce fait, la branche Famille adapte sa doctrine en matière d’attribution des aides financières individuelles afin d’apporter de manière urgente un soutien financier aux familles identifiées en détresse.

Du fait du contexte économique et sanitaire, la situation des familles les plus fragiles de Seine-Saint-Denis risque de se dégrader. Pour leur permettre de subvenir à leurs besoins les plus élémentaires, la CAF de la Seine-Saint-Denis met en œuvre un nouveau dispositif d’accompagnement.

L’octroi d’aides financières d’urgence s’inscrit dans un cadre partenarial coordonné avec les aides existantes dans le département. Il s’agit d’apporter une réponse concertée aux besoins des familles.

Qui peut bénéficier de l’aide d’urgence de la CAF ?

    • Les familles allocataires avec au moins un enfant à charge et percevant une/des prestations familiales ou l’APL ou le RSA ;
    • Les parents non-allocataires assumant la charge d’un seul enfant âgé de moins de 18 ans ;
    • Les parents non-gardiens disposant d’un droit de visite et à jour dans le versement de leurs obligations alimentaires.

L’aide d’urgence est destinée aux familles qui ne peuvent pas payer une dépense impérative en raison d’une perte ou d’une baisse de ressources liée à la crise sanitaire actuelle.

Quel est le montant de l’aide ?

    • L’aide d’urgence est une subvention fractionnable de 650 € maximum.
    • Le montant sera attribué en fonction du besoin immédiat de la famille. Ainsi, une famille n’ayant pas utilisé la totalité de la subvention pourra resolliciter la CAF durant la crise sanitaire.

Quels sont les critères d’attribution de l’aide d’urgence ?

L’aide d’urgence est attribuée sur évaluation sociale d’un travailleur social de la CAF de la Seine-Saint-Denis. L’aide est destinée aux familles qui ne peuvent pas payer une dépense impérative ou qui nécessitent une sauvegarde immédiate lors d’une rupture familiale.« 

Pour prétendre à cette aide les personnes concernées doivent prendre contact avec la CAF à l’adresse suivante: urgences-sociales.caf93@caf.fr

L’amicale AFOC demande la suppression du loyer d’avril à l’OPH Aulnay-sous-Bois

Covid-19, perte d’emplois, revenus en chute libre : l’amicale AFOC demande à Séverine Maroun, présidente de l’OPH Aulnay Habitat, la suppression du loyer du mois d’avril et un échelonnement des dettes des locataires.

Vous pouvez consulter le communiqué en cliquant sur l’image ci-dessous :

Le bureau de poste Jean d’Arc à Aulnay-sous-Bois est ouvert pour le versement des prestations sociales

L’inquiétude s’est amplifiée ce week-end avec le virement des prestations sociales qui sont virées sur les comptes des bénéficiaires. Ils ont ensuite l’habitude d’aller retirer l’argent en liquide au guichet.

Ce sera le premier versement des prestations sociales depuis le début de la crise et La Poste redoute une affluence dès lundi devant les bureaux. Et c’était effectivement le cas ce lundi 6 avril 2020, à Saint-Denis.

A Aulnay-sous-Bois, le bureau de poste Jeanne d’Arc est ouvert pour que celles et ceux qui sont concernés puissent obtenir leurs prestations sociales.

Source : Actu.fr

Mourad Chalal a passé 5 mois à New York pour appliquer leurs pratiques sociales dans le 93

Mourad Chalal, coordinateur des centres sociaux d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, a pu séjourner aux Etats-Unis et observer leur politique sociale grâce à l’ambassade américaine à Paris.

Il se dit « à jamais reconnaissant » envers ceux qui l’ont accueilli pour un séjour enrichissant de cinq mois à New York. Mourad Chalal est coordinateur des centres sociaux à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), un poste stratégique étant donné l’importance de ces quatre structures de médiation implantées dans quatre des quartiers sensibles de la ville.

En 2018, le quadragénaire a décroché une bourse de 15 000 dollars dans le cadre du programme Ful Bright, créé juste après guerre par le département d’Etat américain, très sélectif et dédié aux étrangers sur la base du mérite. « Une expérience qui a « changé (sa) vie », assure-t-il.

« Cinq mois durant, j’ai passé du temps dans les centres sociaux de New York, de Manhattan au Bronx en passant par Brooklyn », raconte Mourad Chalal, qui a vécu « comme un américain », dans son propre logement pendant cette expérience.

Source, image et article complet : Le Parisien

Peut-on réussir dans la vie lorsque rien ne nous prédestine au succès ?

Ce n’est un secret pour personne que lorsque l’on parle de la Seine-Saint-Denis, déclassement, misère sociale, violence, drogue, cités dortoirs viennent à l’esprit. Pourtant, il existe de véritables talents qui peuvent sortir du lot et lorsque l’on se donne les moyens de réussir, il est possible d’atteindre des sommets que personne n’aurait imaginé au départ.

Croire en ses capacités et ne pas s’arrêter au premier échec

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, de nombreux obstacles se dressent sur notre passage et bien des fois, le découragement est palpable. Et lorsque l’on est issu d’une famille modeste, d’un milieu difficile, on peut facilement tomber dans le fatalisme et ne pas croire en sa bonne étoile pour atteindre une vie plus facile et bien plus joyeuse.

Que ce soit dans les cités difficiles de la Seine-Saint-Denis ou dans le milieu rural défavorisé et laissé à lui-même par le pouvoir central, les difficultés d’accession à la réussite personnelle sont nombreuses. Pourtant, des exemples concrets montrent que, en faisant fi des échecs et en croyant à son projet, il est possible à tout un chacun d’atteindre ses objectifs, en partant de rien. Savez vous par exemple Qui est Maxence Rigottier ?, connu chez les initiés des paris sportifs en ligne ? En partant de rien de son village natal, il a réussi à bâtir un véritable écosystème sur les conseils et bonnes pratiques des paris sportifs en ligne, en devenant millionnaire. Il lui a fallu traverser bien des échecs, des doutes et parfois des découragements avant d’atteindre le succès escompté.

En Seine-Saint-Denis, on peut citer le cas Kylian Mbappé, footballeur de renommée internationale que l’on ne présente plus, ou encore le rappeur d’Aulnay-sous-Bois Vald, qui collectionne les succès. Côté féminin, comment peut-on ne pas citer Aya Nakamura qui, en l’espace de quelques mois, a su profiter de son instinct de créativité pour devenir la nouvelle diva d’Internet.

Internet, véritable accélérateur de succès

Car oui bien entendu, les nouvelles technologies comme Internet peuvent devenir un véritable catalyseur pour faire ressortir ses talents. Tout en restant dans la plus strict légalité et en ne mettant pas en danger la santé d’autrui, vous pouvez gagner un maximum d’argent en vous appuyant sur ce qu’offre la toile. Si vous souhaitez atteindre l’indépendance financière et créer votre propre business, vous avez l’embarras du choix, comme :

  • être consultant indépendant, sur la technologie qui vous tient à cœur
  • vous spécialiser dans le conseil pour les particuliers ou les professionnels
  • appliquer votre talent et votre bon sens pour gagner de l’argent sur les paris sportifs ou au jeu de carte
  • créer votre propre réseau de blogs et faire jouer la publicité pour collecter de l’argent

Vous pouvez également trouver toutes les bonnes informations pour bâtir votre propre entreprise et jouer sur votre capacité d’adaptation et votre faculté à utiliser les outils du net pour construire un business durable et rentable.

Il va sans dire que le succès ne viendra pas en claquant des doigts, que des échecs parfois frustrants pourront vous décourager. Mais vous n’avez qu’une vie. Si vous avez un rêve, mettez toutes les chances de votre côté pour le réaliser !

A la découverte de la régie d’Aulnay-Sous-Bois

Aulnay cap est allée à la rencontre de La Régie de Quartier sise 4 allée d’Oslo à Aulnay sous Bois, elle a pour but d’améliorer le cadre de vie des habitants de ce quartier avec une équipe composée de 50 salariés sur les différentes structures ; 30 bénévoles (y compris le conseil d’administration) ; 500 adhérents sur le secteur famille et 200 adhérents pour activité « sport ».
Et les habitants, de monter des projets répondant à leur besoin, leur attente dans divers domaines.

Il en résulte la création de services de proximité : second œuvre du bâtiment, espaces verts, traiteur, salon de coiffure, café club, épicerie solidaire, activités famille (sorties culturelles, couture, rencontres inter générationnelles à travers par exemple des jeux de sociétés, des journées de solidarité en partenariat avec l’ensemble de nos partenaires privés/publics ainsi
que bailleurs sociaux.

Soixante-dix jeunes du quartier ont participé en 2018 à nos chantiers éducatifs . Ils ont contribué à la remise en état de parties communes (nettoyage, peinture) d’immeubles pour Emmaüs, de locaux au lycée Fénelon, et aussi pour les besoins de la ville d’Aulnay sous Bois grâce aux marchés passés avec ces derniers. Ce qui a permis de financer des formations pour le permis de conduire, des séjours découverte,…

A travers les chantiers solidaires qui s’adressent aux seniors en grande difficulté sociale, avec des jeunes filles et garçons de 16 à 20 ans, sous la direction d’un encadrant technique de la régie de quartier, de partenaires tels que Bricoman, Emmaüs, sera remis en état fin mars chez une locataire une pièce de son logement (dépose de papier peint, dalles plafond, application de l’enduit et peinture).

Par ailleurs, la régie accompagne des habitants qui organisent des maraudes en direction des sans abris. Il leur est distribué des repas, des vêtements, des couvertures et est établi un lien avec ces personnes.

A l’épicerie sociale, les mercredis, au sein de « La Maison Blanche » qui permet à 80 personnes de bénéficier d’un panier repas garni par Carrefour dont 30 sont livrés à domicile pour les personnes à mobilité réduite.

Toujours à « La Maison Blanche » la CAF y tient une permanence et y sont organisés différents ateliers, activités.

La dernière en date, animée par le secteur famille, concerne une sortie en Belgique qui a rencontré un beau succès, à savoir une centaine de personnes. Autre initiative importante, la journée citoyenne invitant les habitants à participer à la propreté de leur environnement.

Et enfin nous accueillons des collégiens, des lycéens pour découvrir le monde du travail et ceci dans le cadre de leur scolarité.

Ci dessous, la galerie photos fournie par la régie de quartier, que je remercie.

 

 

Le camping-car de Médiation nomade de Lakdar Kherfi à la cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois

Aulnay, jeudi 2 août. Une plainte est déposée par l’amicale des locataires de la cité de l’Europe contre le bailleur Emmaüs-Habitat, qui, selon elle, ne respecte pas les normes en matière de sécurité incendie.

L’association Médiation Nomade se déplace dans les quartiers réputés difficiles une fois la nuit tombée pour établir un contact avec les habitants. C’est à bord de son camping-car que Lakdar Kherfi, éducateur spécialisé et chef de projet, s’est rendu à la cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois, vendredi dernier. Une initiative positive pour lutter contre l’image des quartiers ghettoïsés.

« Bienvenue, prenez donc un thé ! » Sous le barnum de la tente installée au milieu de l’allée d’Athènes, dans la cité de l’Europe à Aulnay-Sous-Bois, Lakdar Kherfi accueille les habitants avec un franc sourire. De la musique s’échappe des enceintes et les enfants s’agglutinent pour piocher des gâteaux ou se rafraîchir. D’autres se concentrent devant un géant Puissance 4. Nasser et Nassim, deux enfants du quartier, examinent avec concentration le jeu de l’un et de l’autre. L’ambiance est détendue et les rires fusent. Lakdar Kherfi est un habitué, cet éducateur spécialisé a œuvré dans les quartiers d’Ile-de-France et à Marseille. Ce n’est pas la première fois qu’il vient dans cette cité et il a déjà établi une relation de confiance avec les Aulnaysiens. « Notre mission consiste à s’installer en bas des immeubles, au plus près des habitants entre 20h et minuit, lorsque les institutions classiques ne sont plus présentes. »

Médiation Nomade existe depuis six ans, autant d’années au cours desquelles les membres de l’association ont arpenté la France. En tout, pas moins de 285 soirées ont été organisées dans 50 villes telles que Gennevilliers, Stains, Malakoff, Dreux ou encore La Rochelle. L’association a été créée sous l’impulsion de Yazid Kherfi, le grand frère de Lakdar, ancien braqueur originaire de Mantes-la-Jolie qui est passé par la case prison. « On ne réussit pas dans la délinquance, on finit en prison », explique l’ancien délinquant. Aujourd’hui, il a conscience que les problèmes surviennent surtout la nuit dans les quartiers. C’est pourquoi il a décidé d’investir l’espace public sur cette tranche horaire, avec pour mot d’ordre « la bienveillance ».

« Ici, à la cité de l’Europe, les habitants sont réceptifs. » Ce n’était pourtant pas gagné d’avance, dans ce grand ensemble où un jeune homme est mort l’été dernier, après une violente rixe entre quartiers rivaux. Lakdar Kherfi sait créer du lien social, c’est l’histoire de toute sa vie. Pour attirer le jeune public, une Playstation a été installée derrière le camping-car. Les jeunes férus de Fifa s’y sont précipités en moins de deux. « Le Barça est plus fort que le PSG, prend cette équipe », lance un enfant à son ami qui lui rétorque « mais non t’es complètement fou, le PSG est bien meilleur ! ». Alors que la soirée roucoule tranquillement, un gros « BOUM » retentit. Les habitants se regardent, affolés. Un épais nuage de fumée se dégage d’une voiture enflammée. « Ça arrive, encore une histoire d’assurances… », lance un habitant qui ne semble pas très étonné. L’incendie de voiture ne perturbera ni le calme, ni les discussions. Et les pompiers seront applaudis à leur arrivée.

Source et article complet : Neonmag

Avec Internet, bientôt plus besoin de se déplacer pour obtenir un document

Vous habitez en Seine-Saint-Denis mais vous êtes né bien loin, en province ou ailleurs. Pour certaines démarches administratives ou pour souscrire à un prêt immobilier, on peut vous demander certains documents comme un acte de naissance ou encore le livret de famille. Si autrefois, il fallait retourner dans la mairie où se situe votre lieu de naissance, vous faisant faire des centaines de kilomètres juste pour cette démarche, il est possible aujourd’hui de réaliser la plupart de ces opérations en ligne, via un portail accessible sur Internet.

Différents sites sont ainsi disponibles pour obtenir ces documents où vous pourrez, gratuitement ou non, recevoir les pièces demandées en indiquant vos coordonnées.

Certains documents sont indispensables pour renouveler son passeport ou sa carte d’identité, et malgré toute la rigueur que l’on peut avoir dans le classement des documents administratifs, il n’est pas rare que certains de ces documents s’égarent.

On a souvent tendance à décrier Internet, ses abus, ses dérapages. Véritable lieu d’échange et d’expression, Internet est souvent mis à mal par certains groupuscules qui dénoncent le côté mercantile et le flicage des informations. Cependant, comme l’en atteste ce billet, ce formidable outil peut également rendre de fiers services et faire gagner un temps considérable en quelques clics. Sans compter le bilan carbone très positif, compte-tenu de l’absence de déplacement, souvent effectué en voiture.

On peut désormais presque tout faire sur Internet, et à défaut d’être parfait, cet outil a considérablement modifié la société humaine et sa manière de communiquer.

Source : contribution externe

%d blogueurs aiment cette page :