Archives de Catégorie: Economie

L’hypermarché Carrefour à O’Parinor Aulnay-sous-Bois au bord de la banqueroute ?

La situation est tendue chez Carrefour et les finances ne sont pas au beau fixe. Les hypermarchés de l’enseigne accusent des pertes massives. À tel point que la moitié d’entre eux perdaient de l’argent en 2018, selon les informations rapportées par le magazine Linéaires. Dans le détail, sur les 191 Carrefour Hypermarchés SAS que compte le groupe, 89 afficheraient un déficit, sans même prendre en considération les loyers et les amortissements. Pire, l’an passé, Carrefour a enregistré pour la première fois un résultat d’exploitation négatif.

Parmi la liste des hypermarchés en difficulté cités par le magazine de la distribution alimentaire, figurent notamment ceux de Marseille Le Merlan, Marseille Grand Littoral et Vitrolles qui enregistrent des pertes de plus de cinq millions d’euros par an. Les hypermarchés situés en région francilienne à Aulnay, Sevran et Ivry affichent un déficit supérieur à deux millions d’euros.

Source et article complet : Capital.fr

Les Looney Tunes fêtent Noël à O’Parinor à Aulnay-sous-Bois avec Titi, Gros Minet et Bugs Bunny

Titi, Gros Minet, Bugs Bunny seront de la partie jusqu’au 29 décembre 2019 pour fêter Noël au centre commercial O’Parinor basé à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Une boulangerie au niveau du quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois près de la place du marché ?

C’est ce qu’annonce l’association Mille Espoirs, qui espère, »si dieu le veut », que la structure ouvre ce samedi.

La France détient le record de l’enfer fiscal

L’infirmière, le policier ou le prof, le petit cadre ou le moyen, le chef de service, le médecin, aucun d’eux n’est milliardaire, ou millionnaire. Pourtant ils sont écrasés par les impôts, et en France les impôts ce n’est pas rien !!  Nous sommes même les… premiers selon l’OCDE !

En France, nous prélevons plus de 46% du PIB… Cela signifie que pour les travailleurs indépendants, l’Etat prend presque tout !!

Sur 100 euros de « chiffre », il y a la TVA à 20 % il vous reste 80, puis les charges sociales qui vont de 40 % à 80 % en fonction de votre régime (RSI, MSA, SECU etc). Puis il y a l’IS l’impôt sur les sociétés,  pour certains à 28 %, puis enfin l’impôt sur le revenu, le célèbre IRPP, puis le couple infernal à savoir CSG-CRDS à 17.2 %, il y a aussi les impôts fonciers, ou l’IFI quand,  malgré tout cela, vous avez quand même réussi à garder un peu de sous. Enfin, l’Etat viendra se servir des sous qu’il vous reste le jour où vous casserez votre pipe avec les droits de succession qui peuvent monter jusqu’à 60 % en ligne indirecte. Bref, si les paradis fiscaux existent c’est aussi parce qu’il existe des enfers fiscaux, que certains n’hésitent plus à fuir physiquement, et l’on ne compte plus le nombre de nos compatriotes qui préfèrent l’expatriation.

Article proposé par Catherine Medioni, extrait de la lettre du 25 novembre 2019 de Charles Sannat :  https://insolentiae.com/payez-moins-dimpots-imaginez/

Interview d’Alain Boulanger sur BFM PARIS, sur l’abandon d’EUROPA CITY

Alain Boulanger, à été interviewer sur BFM PARIS, il réagit suite à l’abandon du projet  » EUROPA CITY ».

En voici, ici, la vidéo:

 

Je remercie Alain Boulanger, pour m’avoir fait passer cete vidéo.

Les entrepreneurs en herbe se vendent au cœur de la cité à Aulnay-sous-Bois

Ils avaient trois minutes pour présenter leur projet d’entreprise devant un jury de professionnels et des habitants.

Sur le parvis du Nouveau Cap, la salle culturelle des quartiers nord d’Aulnay-sous-Bois, les idées ont fusé, ce samedi après-midi. Douze jeunes de Seine-Saint-Denis ont présenté – en trois minutes obligatoires – leur projet d’entreprises, devant un jury de personnalités et des dizaines d’habitants venus les écouter. À la clé de cet événement intitulé « Pose ton idée » : 1 000 € de matériel pour monter leur boîte, mais surtout, un réseau pour les aider à percer.

« Cela fait sept ans que j’accompagne des porteurs de projet, notamment dans les quartiers populaires, et le constat est simple : les profils manquent de mixité ! Ceux qui percent, ce sont toujours les mêmes, ceux qui sont « connectés » au sens large, qui ont un réseau. Du coup, on perd une foule de bonnes idées dans le processus », regrette Hawa Dramé, de l’association Time 2 Start, qui soutient les entrepreneurs et organise l’événement.

Source, image et article complet : Le Parisien

Comment dénicher de bonnes affaires immobilières en Seine-Saint-Denis ?

Arrosé par la Seine et la Marne, le département de Seine-Saint-Denis compte 1,654 million d’habitants regroupés dans 236 km2. La présence de nombreux commerces et un aménagement urbain bien pensé en font un lieu de vie de choix.

Si vous recherchez une bonne affaire immobilière dans ce secteur, vous êtes sur la bonne voie. La commune offre de belles opportunités dans ce domaine. Des anciennes bâtisses aux bâtiments industriels pouvant être rénovés, la Seine-Saint-Denis n’a pas fini de vous surprendre.

Faire des recherches préalables

Vous avez déjà jeté votre dévolu sur cette zone géographique. Il est temps d’en savoir plus sur les modalités d’achat. Quel est le prix moyen au mètre carré ? Existe-t-il des mesures incitatives à l’achat dont vous pouvez bénéficier ? Quels sont les quartiers à fort potentiel ?

Pour obtenir ces informations cruciales, consultez les annonces postées par différentes agences immobilières. Un rapide tour sur la toile vous permettra de constater qu’il existe de nombreux sites ecommerce spécialistes du domaine.

Faites vos devoirs. Vous ne voudriez pas payer plus que nécessaire.

Ne pas avoir peur de faire des gros travaux

Après analyse du bien par un cabinet, le résultat est sans appel : les dégâts n’ont pas affecté la structure de la maison. Seules les finitions sont à reprendre.

Dans ce cas de figure, vous devrez consacrer du temps à remettre l’habitacle au goût du jour mais ces efforts se traduiront par des milliers d’euros d’économie. Ne signez rien avant d’avoir vérifié vos possibilités avec le service d’urbanisme.

Ce n’est qu’une fois cette étape passée que vous pourrez engager entreprise de BTP, architecte et décorateur d’intérieur.

Acheter un local commercial

Bien situés et souvent moins cher que leurs homologues d’habitation, les locaux commerciaux restent une bonne carte à jouer.

Vous pouvez les conserver tels quels et les mettre en location. Grâce à la longue durée de leurs baux (entre 3 et 9 ans) et leurs faible coûts d’investissement, les premiers bénéfices ne tarderont pas à être enregistrés.

Ou alors, vous pouvez transformer cet espace mercantile en un chaleureux foyer. Condition sine qua none : la mairie doit permettre ce changement de statut. Et, comme dans le cas de figure précédent, de gros travaux sont à prévoir.

Miser sur un quartier en voie de développement

Aujourd’hui, les nombreux chantiers en cours dans cette commune ne prêtent pas au songe féerique… Mais tout investisseur expérimenté le sait : dénicher un bon plan immobilier nécessite de se projeter dans le futur.

D’ici quelques années, ce sol plat, terrassé et couvert de gravas sera une splendide avenue bordée d’arbres verdoyants. Cet immense no man’s land sera un parc aménagé où enfants et animaux pourront venir se dégourdir jambes et pattes.

Aujourd’hui, les terrains s’y vendent à des prix extrêmement bas. Mais pensez-vous que ce sera encore le cas une fois que la zone sera bien aménagée ? Saisissez votre chance, vous ne le regretterez pas.

Source : contribution externe

Consultation : Quel est votre supermarché préféré à Aulnay-sous-Bois ?

Il existe un grand nombre de supermarchés dans la ville d’Aulnay-sous-Bois  qui peuvent se distinguer par rapport aux produits proposés, à la qualité de présentation ou aux prix. 

Ces supermarchés peuvent également se distinguer par rapport au sens de l’accueil des employés ou au service après-vente. Loin des gros hypermarchés comme O’Parinor ou Beau Sevran, ces petites structures proposent avant toute de l’alimentaire, des produits ménagers et quelques accessoires de première nécessité. On peut aussi trouver de l’électroménager et même de l’outillage en fonction des arrivages.

Et vous, quel est le supermarché ou moyennes surfaces chez qui vous préférez vous ravitailler ? Nous vous laissons mettre votre avis via cette consultation en ligne jusque fin octobre.

Vous pouvez même ajouter votre magasin si nous avons omit de le mentionner.  Bon vote !

Les marchés de la ville d’Aulnay-Sous-Bois fêtent la rentrée !

Cette semaine, les marchés de la ville d’Aulnay-Sous-Bois fêtent la rentrée ! Des animations et des opérations commerciales seront organisées par vos commerçants de proximité.

–>> https://www.aulnay-sous-bois.fr/…/les-marches-daulnay-sous…/

 

Des élèves du Collège Gérard Philipe et de l’école Bourg 1 diplômés « d’initiation au code » de l’Institut CapGemini

Les élèves ont bénéficié d’une journée d’initiation  à la culture numérique, à l’usage des outils informatiques et au codage technologique le 6 décembre dernier au sein du collège Gérard Philippe en collaboration avec Simplon.co, Accenture, Girls in Tech et avec le soutien de Monsieur Mohamed AYYADI, Ingénieur Système et élu départemental. Aujourd’hui les collégiens de 5ème ont participé, aux côtés des élèves de CM2 de l’école Bourg1, à une nouvelle action « Cap sur le Code », en partenariat avec Innov Avenir et dans le cadre de notre liaison Ecole-Collège au sein des locaux de l’Institut CapGemini à Issy-les-Moulineaux. Cela sous la direction de Madame MILVILLE, Principale du collège et son Adjoint, Monsieur BENHADRIA, accompagnés des parents d’élèves.

.

L’occasion pour nos jeunes élèves de faire plusieurs activités par binôme mixte « Fille-Garçon » sous le contrôle et l’encadrement des ingénieurs.

Plus précisément, il s’agit d’une action qui rentre dans l’axe n°3 du nouveau projet académique 2016-2019 « Coopération »  « Développer la coopération dans l’école et avec les partenaires », elle englobe les leviers 1 et 2 de cet axe.

Les élèves ont pu être sensibilisés à la culture numérique et au codage technologique. Cela a permis de promouvoir l’égalité Filles-Garçons dans le domaine des sciences et des technologies.  

Dans un premier temps, un atelier d’apprentissage au code a été animé par des ingénieurs en numérique (les élèves sont répartis en binôme mixte Fille-Garçon).

Dans un second temps, un atelier de démonstrations et de manipulation par les élèves a été programmé au sein du laboratoire d’innovation, avec : des robots, de la réalité virtuelle, des drones et d’autres innovations.

Les élèves ont obtenu des « diplômes d’initiation au code » et « Certificate of Completion ». Ils sont contents et nous sommes fiers d’eux.

Nous tenons à remercier les responsables du service de la direction de l’éducation qui nous ont accordé un car pour transporter les élèves de CM2.

Source : Collège Gérard Philipe 

%d blogueurs aiment cette page :