Archives du blog

Les agents d’entretien du lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois obtiennent du renfort après la grève

Le 1er octobre, les agents d’entretien du lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois avaient, avec la FCPE, manifesté contre le manque de moyens et de personnels. Suite à ces protestations, le personnel semble avoir été écouté puisque la région Île-de-France a dépêché du personnel temporaire pour assurer le nettoyage et l’entretien des salles.

Cependant, le personnel souhaite obtenir une solution durable et explique au Parisien que de nombreuses personnes sont en arrêt pour des raisons diverses et variées.

Premières images de la manifestation en cours au lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois

La rédaction d’Aulnaycap vous propose sur ce fil les premières images de la manifestation en cours au lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois. Les agents sont épuisés à cause du manque de personnel. La rédaction se rend sur place.

Manifestation en cours au lycée Voillaume Aulnay-sous-Bois suite à cause du manque de moyen

Elèves sans cantine, agents absents ou malades, problèmes logistiques : le lycée Voillaume est au bord de la rupture et les lycéens veulent se faire entendre. Une manifestation est en cours jusqu’en milieu de matinée. La Rédaction essaiera de se rendre sur place pour interviewer lycées et parents d’élève.

Hadama Traoré et des membres de La Révolution Est En Marche interdits de conseil municipal à Aulnay-sous-Bois

Hadama Traoré avait donné rendez-vous aux militants du mouvement La Révolution Est En Marche devant le conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois ce mercredi pour protester contre les dysfonctionnements constatés. Hélas pour M. Traoré, l’accès lui a été refusé, les manifestants sont restés dehors.

M. Traoré voulait faire une action coup de poing et faire entendre sa voix aux membres du conseil municipal.

Après CNEWS, Hadama Traoré annonce vouloir manifester devant la préfecture de police de Paris

Si la mobilisation des troupes du mouvement La Révolution Est En Marche était plutôt décevante selon les propos de son leader Hadama Traoré, ce dernier souhaite réitérer l’opération mais cette fois-ci, devant les locaux de la préfecture de police de Paris.

M. Traoré donne rendez-vous pendant les vacances de Noël pour dénoncer l’impunité policière et le climat de violence. Il souhaite ainsi une réforme systémique de tous les rouages de la police.

Un cordon de policiers empêche Hadama Traoré et les manifestants de se rendre devant les locaux de C-News

La Révolution Est En Marche, mouvement mené par l’Aulnaysien Hadama Traoré, a tenté de se rendre devant les locaux de la chaîne C-News. Malgré une demande effectuée mi-août pour manifester, le mouvement n’aurait pas reçu les autorisations nécessaires pour venir à l’adresse souhaitée. Une cordon de policiers a bloqué l’accès aux manifestants.

Malgré une situation de grande tension qui peut dégénérer à tout moment, les manifestants n’ont pas tenté de forcer le passage. Hadama Traoré a cependant prévenu qu’il allait passer coûte que coûte quand il en aura l’occasion.

Mobilisation devant le siège de C-News pour faire cesser la haine et la division !

L’incitation à la haine ne semble pas déranger C-News qui en toute impunité laisse leurs chroniqueurs et animateurs TV (Jean MESSIHA, Éric ZEMMOUR, Pascal PRAUD…) déverser leur vision réactionnaire, stigmatisante quotidiennement et en boucle …

Comme pour les dérives constatées auprès de Valeurs Actuelles nous avons décidé de nous lever le Samedi 12 septembre pour exiger une éthique au sein de certains médias qui alimentent le racisme indirectement dans notre société ! Diffuser ainsi régulièrement la peur de l’autre, la menace grandissante d’un ennemi intérieur n’est alors plus étonnante venant de cette chaine mais nous la condamnons fermement ! C-NEWS s’enrichit en faisant du racisme décomplexé sa monnaie courante.

Par conséquent nous dénonçons :
Le MATRAQUAGE IDEOLOGIQUE, REACTIONNAIRE et FASCISANT que cette chaine d’information déploie insidieusement. Nous dénonçons : la STIGMATISATION : « Le manifestant casseur et fauteur de troubles », « le gilet jaune antisocial dangereux », « le gilet noir envahisseur », « le jeune de banlieue violent », « L’arabe» ou le « noir barbare » qui menacerait intérieurement notre pays, représentation constante des classes dangereuses que les classes dominantes imposent comme vérité pour diviser les classes subalternes. « L’ensauvagement » de la société française !? Voici ce que nous entendons régulièrement sur leurs plateaux par l’intermédiaire de leurs chroniqueurs et
reprit par certains politiques. Où se place donc leur éthique éditoriale ?

Nous dénonçons la nonchalance et le silence voire la complicité de la sphère publique et politique face à cet affichage médiatique haineux et ce racisme sous-entendu consenti ! La loi contre le racisme et les discours de haine ne semblent pas peser dans notre pays puisque nos dépôts de plainte contre ces médias de cette tendance ne donnent pas suite ni condamnation dans les faits….

Les dérives ne sont jamais condamnées ou trop peu et ils se reproduisent à l’image des unes diffusées encore et toujours sur d’autres médias comme Valeurs-Actuelles.

La pratique de ces médias est en réalité une stratégie libérale, capitaliste et conservatrice. Les titres tapageurs, les unes immondes, les talkshow polémistes, réactionnaires spectaculaires visent à faire monter le chiffre de vente et l’audience. A quel prix ? Celui de diviser la France et favoriser un discours de haine et raciste DECOMPLEXE sans rien s’interdire… Nous alertons sur le fait que le rôle du système médiatique dans l’avancée d’un pouvoir fasciste est possible et réelle. Prenons garde. Il est urgent d’exprimer un refus contre ce méta pouvoir qui formate au quotidien notre société.

« Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres ».
Antonio Gramsci.

Le 12 septembre à 18h nous appelons à un rassemblement devant le siège de CNEWS !

On appelle toutes et ceux qui luttent contre le racisme, contre les discours fascistes, contre l’idéologie capitaliste : les humanistes, les démocrates, les anarchistes, les syndicalistes révolutionnaires, les militants contre les violences policières, les gilets jaunes, les étrangers en situation précaire, les femmes et les hommes intègres de nos quartiers et de nos villages à se rassembler devant le siège de C-News.

Nous appelons à un rassemblement continu de 24h pour ouvrir des espaces de discussion, de convergences et se réapproprier pacifiquement l’espace public pour dénoncer et illustrer un front humaniste, révolté et progressiste contre ce matraquage idéologique haineux et fasciste.

RDV Samedi 12 septembre à 18H Devant le siège de C-News Au 1, Rue les enfants – du paradis, 92652 BOULOGNE – BILLANCOURT

Source : Hadama Traoré

Rassemblement festif au lycée Jean Zay à Aulnay-sous-Bois ce jeudi

Un rassemblement festif a lieu ce jeudi à 15h devant le lycée Jean Zay à Aulnay-sous-Bois pour contester la réforme des retraites. Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

Le dépôt Amazon d’Aulnay-sous-Bois bloqué par des manifestants

Ce vendredi 20 décembre 2019, des manifestants se sont positionnés devant la plateforme Amazon à Garonor, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Le centre est bloqué.

La manifestation de soutien à Mickaël Harpon, terroriste présumé qui a tué 4 policiers, annulée au grand dam d’Hadama Traoré

Hadama Traoré, militant politique de la Révolution est en Marche, souhaitait organiser à Gonesse une manifestation de soutien à Mickaël Harpon, personne soupçonnée de terrorisme qui a tué 4 policiers à la préfecture de Paris.

Bien que le préfet ne souhaitait pas au départ interdire cette manifestation qui a fait des remous dans la classe politique, le ministre de l’intérieur Christophe Castaner a tapé du poing sur la table et a ordonné d’interdire cette manifestation.

Si Hadama Traoré avait condamné l’acte qui a provoqué la mort de 4 policiers, il voulait laver l’honneur de Mickaël Harpon, estimant qu’il n’était ni un terroriste ni un musulman radicalisé, et que son handicap avait provoqué son geste. Dans une vidéo, il indiquait vouloir « cracher à la gueule » de celles et ceux qui insultaient l’image de Mickaël Harpon.

Selon les dernières informations, des vidéos de décapitation ont été retrouvées sur l’ordinateur de Mickaël Harpon, qui fréquentait une mosquée connue pour des positions radicales.

%d blogueurs aiment cette page :