Archives du blog

1 500 appels et 182 demandes non pourvues : le 115 saturé en Seine-Saint-Denis

« 115 du 93, bonjour ». Casque sur la tête, Anuta Varsta décroche son vingtième appel de la journée. Il en reste tout autant en attente. A l’autre bout du fil, une femme éructe : « Ca fait exactement 59 minutes que je suis en attente ! Ce n’est pas possible ! Vous êtes combien à travailler ici ? ». Ici, c’est la plateforme du 115 en Seine-Saint-Denis. Chaque jour, la dizaine d’opérateurs traite les demandes d’hébergement d’urgence, souvent laissées sans réponse.

Source et article complet : Actu.fr

Face à la désertification médicale, Aulnay-sous-Bois mise sur la téléconsultation

Trois mallettes vont bientôt être mises à disposition des infirmiers libéraux de la ville pour réaliser des téléconsultations depuis le domicile du patient.

La médecine se modernise à Aulnay-sous-Bois. La municipalité (LR) va investir 28 000 € dans trois mallettes permettant de réaliser des téléconsultations au domicile des patients avec des médecins généralistes de la ville. À l’intérieur : un écran, une imprimante thermique, des stéthoscopes, otoscope et dermatoscope connectés.

Distribuées par la start-up Healphi, basée à Marseille (Bouches-du-Rhône), elles seront mises à disposition des infirmiers libéraux en fin d’année. « Ils seront présents pendant la consultation, souligne Tarik Mouamenia, cofondateur de l’entreprise. Cela va faciliter la tâche du médecin. Une personne seule face à l’écran ne saura peut-être pas effectuer tous les gestes nécessaires. » La présence de l’infirmier est une différence avec la solution expérimentée dans les pharmacies de Montreuil et Noisy-le-Grand.

«Simplifier l’accès aux soins »

Le projet a été piloté par Annie Delmont-Koropoulis, sénatrice (LR) de Seine-Saint-Denis et conseillère municipale à Aulnay. « Nous voulons répondre à la désertification médicale, et simplifier l’accès aux soins. Cela va permettre aussi de désengorger les urgences, qui traitent trop de « bobos », notamment à l’hôpital Robert-Ballanger », espère-t-on dans son entourage.

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :