Archives d’Auteur: Catherine Medioni

Liste des conséquences graves du vaccin

Un abonné de  » Health Impact News  » en Europe a pris le temps et la peine d’étudier les rapports pour chacun des quatre vaccins COVID-19. Totaliser chaque réaction avec les blessures et les décès est un travail titanesque car il n’existe pas de place ni de tableau dans le système Eudravigilance qui permette de détailler et d’objectiver les résultats donnés.  D’autres européens ont eu la même idée, ont calculé les chiffres et ont confirmés les totaux trouvés.

Voici les données récapitulatives jusqu’au 11 septembre 2021.

Total des réactions pour le vaccin à ARNm Tozinameran (code BNT162b2, Comirnaty) de BioNTech/Pfizer – 11 711 décès et 980 474 blessures au 11/09/2021

  • 26 634 Troubles du système sanguin et lymphatique incl. 156 décès
  • 26 940 Troubles cardiaques incl. 1 745 décès
  • 253 Troubles congénitaux, familiaux et génétiques incl. 21 décès
  • 13 005 Troubles de l’oreille et du labyrinthe incl. 9 décès
  • 728 Troubles endocriniens incl. 5 décès
  • 15 314 Troubles oculaires incl. 28 décès
  • 87 239 Troubles gastro-intestinaux incl. 489 décès
  • 256 117 Troubles généraux et anomalies au site d’administration incl. 3 330 décès
  • 1 098 Troubles hépatobiliaires incl. 55 décès
  • 10 351 Troubles du système immunitaire incl. 64 décès
  • 32 834 Infections et infestations incl. 1 141 décès
  • 12 714 Blessures, intoxications et complications procédurales incl. 179 décès
  • 24 765 enquêtes incl. 368 décès
  • 7 178 Troubles du métabolisme et de la nutrition incl. 210 décès
  • 130 077 Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif incl. 149 décès
  • 757 Tumeurs bénignes, malignes et non précisées (incl kystes et polypes) incl. 67 décès
  • 173 079 Troubles du système nerveux incl. 1 278 décès
  • 1 211 Conditions de grossesse, puerpéralité et périnatales incl. 36 décès
  • 168 Problèmes de produit incl. 1 décès
  • 17 756 Troubles psychiatriques incl. 156 décès
  • 3 348 Troubles rénaux et urinaires incl. 198 décès
  • 19 084 Troubles de l’appareil reproducteur et du sein incl. 3 décès
  • 43 232 Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux incl. 1 376 décès
  • 47 012 Affections de la peau et du tissu sous-cutané incl. 105 décès
  • 1 805 Circonstances sociales incl. 14 décès
  • 887 Interventions chirurgicales et médicales incl. 31 décès
  • 26 888 Troubles vasculaires incl. 497 décès

Total des réactions pour le vaccin à ARNm ARNm-1273 (CX-024414) de Moderna – 6 358décès et 281 505 blessures au 11/09/2021

  • 5 465 Troubles du système sanguin et lymphatique incl. 59 décès
  • 8 364 Troubles cardiaques incl. 687 décès
  • 113 Troubles congénitaux, familiaux et génétiques incl. 2 décès
  • 3 466 Troubles de l’oreille et du labyrinthe incl. 1 décès
  • 221 Troubles endocriniens incl. 2 décès
  • 4.302 Troubles oculaires incl. 18 décès
  • 24 595 Troubles gastro-intestinaux incl. 237 décès
  • 75 804 Troubles généraux et anomalies au site d’administration incl. 2 461 décès
  • 458 Troubles hépatobiliaires incl. 24 décès
  • 2 485 Troubles du système immunitaire incl. 11 décès
  • 8 436 Infections et infestations incl. 416 décès
  • 6 013 Blessures, intoxications et complications liées aux procédures incl. 121 décès
  • 5 460 Enquêtes dont 120 décès
  • 2 693 Troubles du métabolisme et de la nutrition incl. 145 décès
  • 35 728 Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif incl. 129 décès
  • 333 Tumeurs bénignes, malignes et non précisées (incl kystes et polypes) incl. 37 décès
  • 49 722 Troubles du système nerveux incl. 650 décès
  • 538 Conditions de grossesse, puerpéralité et périnatales incl. 6 décès
  • 59 Problèmes de produit incl. 1 décès
  • 5 316 Troubles psychiatriques incl. 110 décès
  • 1 632 Troubles rénaux et urinaires incl. 107 décès
  • 3 558 Troubles de l’appareil reproducteur et du sein incl. 3 décès
  • 12 150 Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux incl. 614 décès
  • 15 102 Affections de la peau et du tissu sous-cutané incl. 57 décès
  • 1 188 Circonstances sociales incl. 25 décès
  • 905 Interventions chirurgicales et médicales incl. 69 décès
  • 7 399 Troubles vasculaires incl. 246 décès

Total des réactions pour le vaccin AZD1222/VAXZEVRIA (CHADOX1 NCOV-19)d’Oxford/AstraZeneca : 5 254 décès et 980 909 blessés au 11/09/2021

  • 11 826 Troubles du système sanguin et lymphatique incl. 221 décès
  • 16 641 Troubles cardiaques incl. 603 décès
  • 158 Troubles congénitaux familiaux et génétiques incl. 5 décès
  • 11 541 Troubles de l’oreille et du labyrinthe incl. 1 décès
  • 504 Troubles endocriniens incl. 4 décès
  • 17 332 Troubles oculaires incl. 22 décès
  • 96 191 Troubles gastro-intestinaux incl. 270 décès
  • 257 766 Troubles généraux et anomalies au site d’administration incl. 1 278 décès
  • 831 Troubles hépatobiliaires incl. 51 décès
  • 3 987 Troubles du système immunitaire incl. 23 décès
  • 24 674 Infections et infestations incl. 330 décès
  • 11 183 Intoxication par blessure et complications procédurales incl. 141 décès
  • 21 578 Enquêtes incl. 121 décès
  • 11 626 Troubles du métabolisme et de la nutrition incl. 73 décès
  • 148,195 Troubles musculosquelettiques et du tissu conjonctif incl. 74 décès
  • 510 Tumeurs bénignes malignes et non précisées (incl kystes et polypes) incl. 16 décès
  • 204 423 Troubles du système nerveux incl. 840 décès
  • 439 Grossesse affections puerpérales et périnatales incl. 11 décès
  • 158 Problèmes de produit incl. 1 décès
  • 18 501 Troubles psychiatriques incl. 47 décès
  • 3 639 Troubles rénaux et urinaires incl. 48 décès
  • 12 993 Troubles de l’appareil reproducteur et du sein incl. 2 décès
  • 34 557 Troubles respiratoires thoraciques et médiastinaux incl. 629 décès
  • 45 140 Troubles de la peau et du tissu sous-cutané incl. 36 décès
  • 1 291 Circonstances sociales incl. 6 décès
  • 1 142 Actes chirurgicaux et médicaux incl. 22 décès
  • 24 083 Troubles vasculaires incl. 379 décès

  • Total des réactions pour le vaccin COVID-19 JANSSEN (AD26.COV2.S) de Johnson & Johnson 1 203 décès et 74 607 blessés au 11/09/2021
  • 690 Troubles sanguins et lymphatiques incl. 31 décès
  • 1 201 Troubles cardiaques incl. 120 décès
  • 25 Troubles congénitaux, familiaux et génétiques
  • 560 Troubles de l’oreille et du labyrinthe incl. 1 décès
  • 42 Troubles endocriniens incl. 1 décès
  • 1006 Troubles oculaires incl. 5 décès
  • 6 822 Troubles gastro-intestinaux incl. 56 décès
  • 19 539 Troubles généraux et anomalies au site d’administration incl. 303 décès
  • 96 Troubles hépatobiliaires incl. 9 décès
  • 302 Troubles du système immunitaire incl. 7 décès
  • 1 679 Infections et infestations incl. 66 décès
  • 694 Lésions, intoxications et complications procédurales incl. 16 décès
  • 3 861 Enquêtes incl. 72 décès
  • 431 Troubles du métabolisme et de la nutrition incl. 26 décès
  • 11 861 Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif incl. 30 décès
  • 31 Tumeurs bénignes, malignes et non précisées (y compris kystes et polypes) incl. 2 décès
  • 15 493 Troubles du système nerveux incl. 142 décès
  • 26 Grossesse, puerpéralité et affections périnatales incl. 1 décès
  • 20 Problèmes liés au produit
  • 988 Troubles psychiatriques incl. 11 décès
  • 280 Troubles rénaux et urinaires incl. 11 décès
  • 863 Troubles de l’appareil reproducteur et du sein incl. 4 décès
  • 2 629 Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux incl. 136 décès
  • 2 296 Affections de la peau et du tissu sous-cutané incl. 5 décès
  • 212 Circonstances sociales incl. 4 décès
  • 546 Actes chirurgicaux et médicaux incl. 38 décès
  • 2 414 Troubles vasculaires incl. 106 décès

L’innocuité des vaccins revendiquée et affirmée par L’OMS n’est-elle pas pur mensonge visant à tromper les Européens et l’humanité entière ?

Collecte et Article  rédigé  le  17  Septembre 2021  par  Catherine  Medioni

24 526  décès  et  2 317 495 blessures  suite aux injections COVID-19

A la date du  11 septembre 2021, La base de données EudraVigilance rapporte 24.526 décès et 2.317.495 blessures qui ont été signalés à la suite d’injections de quatre vaccins COVID-19 expérimentaux:

  • VACCIN COVID-19 à ARNm MODERNA (CX-024414)
  • VACCIN COVID-19 à ARNm PFIZER-BIONTECH
  • VACCIN COVID-19 ASTRAZENECA (CHADOX1 NCOV-19)
  • VACCIN COVID-19 JANSSEN (AD26.COV2.S)

Sur le total des blessures enregistrées, près de la moitié d’entre elles (1 126 869) sont des blessures graves.  Sont considérées comme  » graves  » tout événement médical entraînant la mort, mettant la vie en danger, nécessitant une hospitalisation, entraînant une autre affection médicalement importante, une invalidité ou une incapacité persistante ou importante, une anomalie congénitale/malformation congénitale ou la prolongation d’une hospitalisation existante.

Difficile avec ces rapports de considérer que ces vaccins ne soient pas toxiques pour la santé et la vie humaine, aussi bien sur le court, le moyen et le long terme ! Les chiffres parlent d’eux-mêmes : Nous sommes bien en présence d’un génocide programmé !

Article  rédigé  le  17  septembre  2021  par  Catherine  Medioni

L’obligation vaccinale de Macron ruine définitivement notre système de santé qui était déjà exsangue et moribond 

Il est absolument indéniable que l’allocution du 12 Juillet 2021 de Macron a provoqué un électrochoc dans toute la société française, et que les subterfuges machiavéliques utilisés pour conduire de gré ou de force la population à se faire vacciner ont fonctionné, puisque les standards téléphoniques et les plateformes de prises de rendez-vous en ligne ont été pris d’assaut dans la nuit qui a suivi !

En apparence donc, les mesures de coercition gouvernementales semblent être un succès, du moins auprès des personnes qu’ils ont durant des mois hypnotisées et habilement maintenues dans la peur de contracter le virus, par l’énoncé quotidien, tel Charles de Gaulle sur radio Londres en d’autres temps,  du nombre effarant de  » morts du Covid « …..

Rappelons que toute personne décédée d’une autre maladie durant cette période a été automatiquement déclarée décédée du Covid. Les hôpitaux qui depuis des années travaillent dans des conditions indignes faute de moyens, ont accepté de participer à ces mensonges pour renflouer leurs caisses, boostées par les incitations financières de l’état  :

Cependant ceux qui ont déclenché cette effroyable dystopie … (  lire l’article du 24 juillet 2021 )

….. démontrent qu’ils méprisent ouvertement le bien commun puisqu’après avoir diminué continuellement le numérus clausus qui entrave la formation de médecins pour assurer la relève des médecins qui partent à la retraite, et les moyens alloués aux hôpitaux, ils finissent d’achever par l’obligation vaccinale faite aux soignants, tout notre système de santé et sa mise à mort !

Si aujourd’hui les vaccinés et les pro-vaccins zélés pour faire le lit de leur servitude volontaire se sentent illusoirement protégés par le Pass sanitaire qui leur confère des droits refusés aux non vaccinés, ils vont vite déchanter lorsqu’ils se rendront compte qu’après avoir poussé nombre de soignants à démissionner et quitter leur vocation plutôt que de se faire injecter cette substance toxique qui n’a pas du tout démontré son efficacité ni même son innocuité, car ils ne trouveront plus un médecin de ville ni même un service hospitalier pour prendre en charge leurs maladies et leurs soucis de santé ! Déjà la pénurie de médecins se fait sentir et contraint cliniques et hôpitaux à fermer certains services…..

Tous ceux qui ont eu la bêtise d’approuver et d’accepter la mise en place du Pass sanitaire qui crée un scandaleux et très injuste apartheid sanitaire, économique et social, vont réaliser qu’ils ont participé activement à la mise à mort d’un système de santé qui était déjà fort mal en point et qui est désormais achevé par la folie Macroniènne !   

Article  rédigé  le  16  Septembre  2021   par  Catherine  Medioni

Les hôpitaux sont-ils devenus des machines à cash grâce au Covid ?

C’est ce qu’affirme Patrick Jaulent qui a vécu aux états unis, expert en stratégie et spécialiste de cyber sécurité, docteur en électronique diplômé de Stanford université, enseignant, consultant, conférencier et auteur de plusieurs ouvrages dont le dernier en date porte sur les mensonges qui manipulent les citoyens, en particulier sur l’apparition du virus qui existait déjà en 2003 et sur les vaccins pour soi-disant y remédier.

 Dans une interview réalisée par le journaliste Richard Boutry sur un média alternatif et indépendant qui s’est donné pour objectif de porter à la connaissance du public des travaux et des recherches dont on ne parlera jamais aux informations dominant les chaînes télévisuelles, et des points de vues divergents par rapport à la propagande univoque véhiculée par des journalistes qui ne remettent ni en cause ni ne vérifient les allégations, les directives et la doxa gouvernementales !

La vidéo dont je fournis le lien ci-dessous est un extrait d’une plus grande vidéo, publié sur facebook par un internaute qui se dit lui-même journaliste politique et sportif :

le lien de la vidéo dans sa totalité est accessible sur cet autre lien ci-dessous :

https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/patrick-jaulent-force-de-jouer-avec-des-allumettes-finit-par-mettre-le-feu

J’affirme qu’aucun citoyen ne peut avoir une juste vue d’ensemble de la situation que nous endurons depuis l’apparition de cette pandémie qui a réduit drastiquement nos libertés individuelles, ni se faire une opinion personnelle non influencée par une propagande univoque, ou encore tronquée et faussée par des omissions délibérées, lorsque les seules informations qu’il reçoit sont celles du gouvernement sans que jamais un véritable contradictoire ne soit pratiqué sur les antennes !

Heureusement que dans ce sinistre et cynique paysage où seule  » la voix de son maitre  »  a droit de cité et impose la censure partout avec l’aide et la complicité des GAFA, sous le prétexte fallacieux d’empêcher et de lutter contre les  » fake news « , des voix courageuses s’élèvent pour apporter un autre éclairage ….. et d’autres vérités au débat qui ne peut avoir lieu, puisqu’il n’y a jamais de contradiction et que dans le monde de Macron tout semble être comme il le dit et comme il le prétend !

Patrick Jaulent donc, affirme qu’aux états unis les malades du Covid rapportent de l’argent aux hôpitaux selon le  statut Covidien identifié, et selon l’état dans lequel il se trouve car le schéma de gratification varie d’un état à un autre. par exemple :

 —    Un cas contact  Covid hospitalisé rapporte  : 50 dollars dans un état et 100 dollars dans un autre                     

—     recours à un respirateur :  l’hôpital reçoit 300 dollars

—     si le malade décède, l’hôpital reçoit 4000 dollars

il semble  selon Patrick Jaulent et pour lui c’est prouvé    » qu’il y a eu une surenchère pour que l’hôpital aux états unis se transforme en machine à Cash  » .

Le journaliste Richard Boutry demande alors à Patrick Jaulent  :  »   Pardonnez moi de vous poser la question,  mais le public se la pose en France…. »

Patrick Jaulent hésitant et quelque peu embarrassé dit alors :   »   je…. je suis très gêné Richard pour répondre à ça….. »

Richard boutry  :  » je comprends très bien ….parce qu’il faut savoir que le monsieur que je reçois en face de moi reçoit des menaces en permanence et c’est un acte extrêmement courageux, croyez-moi, de venir ici sur le plateau vous révéler toutes ces choses aujourd’hui… donc je ne vous en demanderai pas plus même si au travers de vos réponses on arrive à détecter un certain nombre de choses…. « 

Patrick Jaulent :   » Je souhaiterais revenir sur les chiffres… car les chiffres sont parlants. ( … )  Avant la Covid, un certificat de décès n’avait qu’une seule ligne qui indiquait la cause de la mort :  je suis mort d’une overdose, je suis mort d’un cancer, je suis mort par arme à feu…. ça c’était avant la Covid !

Richard Boutry  :  » ils ont changé le libellé…. « 

Patrick Jaulent  :  » Après la Covid, avec les directives de l’OMS, on a rajouté une ligne…. on a dit, t’es mort d’une overdose, et tu avais la Covid ! On est mort avec….et tu es mort effectivement de la Covid, c’est marqué, et la totalité de ces chiffres là, que vous soyez morts d’une overdose,( ou d’autre chose) vous êtes comptabilisés dans le nombre de morts de la Covid. »

Richard Boutry  : » Donc ils ont fait gonfler les chiffres arbitrairement… »

Patrick jaulent :  » donc on a fait gonfler les chiffres ( de morts par covid ) … Dans certains hôpitaux où je me suis déplacé pour vérifier, si une personne est mourante à l’étage où l’on traite de la Covid, dans son certificat de décès,  il y aura marqué mort du covid alors qu’il est décédé d’un cancer….mais il était sur un étage où il y avait des malades du Covid ! « 

Richard Boutry aborde ensuite la question de la communication autour des vaccins, mettant en avant l’allégation de leur taux incroyablement élevé de succès, et demande à Patrick Jaulent s’il est d’accord avec les chiffres de succès prétendus dans la presse et sur les journaux télévisés. Cependant il note au passage qu’il est impossible de vérifier les allégations des laboratoires et d’obtenir les chiffres qu’ils avancent car ils ne sont pas publics et que seul un cyber expert comme Patrick Jaulent peut les retrouver.

Richard Boutry  :   » quels sont les vrais chiffres ? « 

Patrick jaulent  :   »   la question que je me pose, c’est… d’où viennent ces chiffres ?   Sur quoi sont-ils basés ?  Les laboratoires lui répondent : c’est confidentiel ! Ah bon, c’est confidentiel ? Et pourquoi c’est confidentiel ? Comment vous avez fait ces 95 % de succès….?  En réalité en grattant un peu, l’efficacité est nettement moindre que ce qui est annoncé « 

Par la suite Richard Boutry évoque les financements opaques de tous ces vaccins et des laboratoires qui les fabriquent. Il y aurait pas mal d’hommes politiques de premier plan qui auraient investis dans ces vaccins.

Patrick Jaulent  :   »  Dans toutes les sociétés qui formulent des vaccins, sauf les vaccins russes, Bill Gates aurait mis de l’argent.  Pour être très clair, dans la société Moderna, Bill Gates aurait injecté environ 10 millions de dollars.

Richard Boutry  :  »  Ce qu’on peut dire, c’est que Bill Gates a pris une participation dans tous ces vaccins, excepté le vaccin russe….

Patrick jaulent   :  A ma connaissance, je n’ai pas d’information concernant les Russes. Il a investi dans Moderna, johnsson et johnsson, astrazenéca, ( des dons ) et dans 3 sociétés chinoises. « 

Richard Boutry  :   » toutes ces sociétés avaient des casseroles avant….

Patrick jaulent  :   » toutes ces sociétés ont des casseroles sauf Moderna dont on parlera plus tard….Si vous me posez la question Richard, pourquoi tu ne te fais pas vacciner Patrick ?  Eh bien ces sociétés fournissent des produits sur lesquels ils ne sont pas responsables et en plus ils sont en phase de test pour Pfizer jusqu’à fin juillet 2021( pour la phase 2.).

Richard Boutry  :   » vous parliez de Moderna … »

Patrick Jaulent  :    » Moderna est une très belle société dirigé par un Français qui a fait l’école centrale de Paris, qui fait parti de la liste des milliardaires. Le nom de Moderna a été crée en 2010 et n’avait aucune antériorité dans ce milieu là.   Etymologiquement, son nom signifie  » moderniser l’ARN.  En 2018 ils ont déposé un dossier pour entrer à la bourse de New- York qui leur a été refusé « .

Patrick Jaulent raconte en effet qu’en 2018 Moderna a déposé un dossier pour entrer à la bourse de New- York qui leur a été refusé, au motif  que le niveau de risques de leurs produits était très important  et que personne ne connaissait les implications et les conséquences de la technologie ARN. Donc  Moderna a du revoir sa copie. Cependant la société a réitéré sa demande et cette fois là Moderna a été accepté.

Patrick Jaulent s’est emparé du dossier de 277 pages en anglais  qu’il lisait chaque soir, et a découvert que Moderna avait des partenariats privilégiés avec des sociétés privées telles que Atrazeneka avec lequel il travaillait depuis des années déjà, avec le DARPA, qui est le centre de recherches militaires américain, et des partenariats avec la fondation Bill  et Melinda Gates !

Quand on apprend et que l’on sait que Bill Gates, ce fallacieux philanthrope, arrose généreusement de ses dons des journaux tels que Le Monde, la BBC et l’OMS ainsi que tous les laboratoires qui fabriquent ces vaccins, il devient clair que ces organismes sont pris au piège de l’influence de ce malfaisant qui n’a jamais caché sont goût pour le contrôle de l’humanité par les nanotechnologies et le transhumanisme, ni pour sa lubie immodérée de dépeuplement.

Derrière les dons de Bill  Gates se cachent en réalité des objectifs immoraux et machiavéliques qui stériliseront et décimeront les peuples et toutes les sociétés et organismes cités plus haut sont ses complices dans les atteintes à la santé, aux intérêts et à la vie de l’humanité entière. D’une certaine manière, on peut affirmer qu’ils jouent les démiurges et qu’ils défient les lois et la création de Dieu en s’attaquant au génome humain, à son ARN et à son ADN par le recours à des nanotechnologies, avec l’objectif de l’infliger aux populations sans même leur dire les véritables risques encourus pour leur santé et leur vie, ce qui est résolument contraire à toute éthique médicale et déontologie, et ce sont nos dirigeants qui autorisent ce genre de dérive que l’on peut accuser d’être attentatoire à la santé et à la vie et les qualifier à ce titre de crime contre l’humanité !

Se profile assurément à l’horizon un nouveau Nuremberg 2, mais il faut malheureusement attendre plusieurs mois et quelques années pour que les dégâts occasionnés à la santé et à la vie des humains par ces injections toxiques et létales sur le plus long terme soient tellement évidents et manifestes qu’on ne pourra plus se voiler la face ni le nier !

La vie nous a tous appris que sur cette planète de grandes souffrances, rien n’est jamais gratuit et tout se paye tôt ou tard.  Pensez-vous sérieusement que Bill  Gates et consorts, à savoir les oligarques camouflés qui au travers des rencontres de Davos, du Grand siècle et de Bildelberg pour ne citer que les plus connus qui pilotent nos psychopathes de dirigeants,  n’ont pas d’intérêts ni de retours garantis sur investissement à arroser si généreusement ceux qui ne seront plus jamais enclins à critiquer ni à dire la vérité au peuple, aux  » sans dents  » que nous sommes pour eux, sur leurs  » bienfaiteurs  » ? Et l’OMS est dans le lot !

L’utilisation des deniers publics par l’état pour inciter les hôpitaux rendus exsangues depuis des années par des politiques toujours plus restrictives dans les moyens qui leur sont alloués, aurait-elle implicitement et tacitement incité les hôpitaux a déclarer plus de morts du Covid qu’il n’y en avait réellement ?  C’est effectivement ma conviction intime renforcée par des personnes qui ne se connaissent pas entre elles, qui m’ont rapporté avoir été étonnées de voir leurs défunts déclarés morts du Covid alors qu’ils sont décédés de cancers, de maladies neuro-dégénératives ou de maladies cardio-vasculaires et autres….. Et l’enquête de Patrick Jaulent confirme ces faits !

Cette incitation à focaliser les rapports quotidiens sur les contaminés en réanimation et les morts dont se servaient l’ARS et le gouvernement pour engendrer une peur panique chez les français biberonnés aux informations de BFMtv, de CNEWS ou des chaînes dominantes fidèles à la voix de leurs  maitres et commanditaires ( Macron et ses complices ), est une corruption par l’argent qui a admirablement rempli son office en tronquant les chiffres qui ont été donnés journellement !

En vérité le Coronavirus n’est pas aussi létal que ce que leur mise en scène a voulu nous faire croire, et bien des généralistes confrontés à leurs patients contaminés dans les débuts de la pandémie ont  admirablement su la gérer pour que leurs patients n’atterrissent pas aux urgences et en guérissent en mettant en place, grâce à leur expérience de terrain et leurs connaissances pointues, des protocoles de soins efficaces. Sauf que cela ne faisait pas les affaires de nos dirigeants qui voyaient dans l’exploitation de ces ressources et moyens médicaux, une entrave à leur projet de vaccination de masse qui était déjà dans les cartons bien avant la pandémie….

Alors ils ont arbitrairement déclaré que l’ivermectine, l’azythromicine ou l’hydroxychloroquine étaient des médicaments inefficaces et dangereux…. et les ont interdits ! Ils ont même été jusqu’à supprimer les stock en Guadeloupe et dans les DOM TOM. Ils ont également osé discréditer et ridiculiser des médecins connus pour être d’excellents chercheurs ou soignants, dont certains sont titulaires de prix de médecine prestigieux, dévoués à leurs patients et fidèles au serment d’Hippocrate ! Aujourd’hui nombre d’entre eux sont tourmentés par le conseil de l’ordre inféodé au pouvoir politique et seront radiés ou quitteront d’eux mêmes le métier qui était une vocation pour ne pas céder au chantage d’un gouvernement malveillant qui s’en prend à son peuple et le manipule par des mensonges diaboliques et des tours de passe-passe éhontés et scandaleux.

Je plains vraiment tous mes compatriotes qui ont une confiance aveugle mais finalement coupable en nos dirigeants parce qu’ils participent involontairement et à leur insu à la mise en place d’une société dystopique absolument indésirable pour l’humanité entière, et où les technologies numériques exerceront le contrôle absolu et sans retour en arrière possible de leurs faits et gestes  ainsi que de leurs pensées qui seront alors pilotées, dans toutes les sphères de leur vie privée.

Le QR code et le Covid tracker en constituent les prémisses et j’assiste impuissante et consternée à la mise en servitude volontaire d’une bonne partie de mes contemporains parce qu’ils ne voient rien et qu’ils n’arrivent même pas à envisager que l’on puisse leur vouloir tant de mal et les asservir !…..

Ne croyez surtout pas que cela me plaise de déballer tout cela, mais je m’en fais un devoir moral parce que je ne conçois même pas que l’on puisse attenter à la santé et à la vie de milliards d’êtres humains. Dans ce combat entre l’ombre et la lumière qui fait rage actuellement, j’aurai fait ma part en toute humilité et sans rien y gagner à titre personnel, avec de bien modestes moyens….

Prenez soin de vous et des autres, et restez toujours bienveillants et tolérants envers autrui dans une société qui discriminent les citoyens et les montent assurément les uns contre les autres et un monde qui prend dangereusement le chemin du contraire. Vous n’êtes pas obligés de me croire sur paroles, mais donnez vous au moins une chance de vérifier ce que je vous révèle. Sinon qu’il vous soit fait selon vos choix….

Dossier  réalisé du 8 au 16  Septembre  2021  par  Catherine  Medioni

jeu de piste  » découvre ta ville « , inscriptions ouvertes

Ne manquez surtout pas une belle occasion de vous amuser et de rencontrer d’autres Aulnaysiens grâce à ce jeu de piste ludique et convivial concocté par nos deux Aulnaysiennes dynamiques que sont Aurore Buselin et Laura Sanchez avec l’appui et le concours du CAHRA, association qui assure la mémoire de notre belle ville d’Aulnay sous Bois.

Procédures judiciaires en cours contre l’obligation vaccinale des soignants 

Suite à l’injonction autoritariste du 12 juillet 2021 d’Emmanuel Macron envers les soignants, ces derniers ont déposé de nombreuses plaintes contestant l’obligation qui leur était faite d’obtempérer avant le 15 septembre dernier délais.

les injections imposées, toujours en phase 3 d’essai clinique, et toujours assujetties à une autorisation de mise sur le marché (AMM) conditionnelle ont conduit des associations de médecins, de chercheurs et de citoyens à se regrouper pour déposer un référé-liberté représenté et défendu par  maitre Teissedre, afin de savoir si les fabricants ont bien rempli les conditions de leur autorisation conditionnelle, en particulier la demande de renouvellement de l’AMM après six mois.

Trois catégories de soignants ont été identifiés afin de mener des actions spécifiques et ciblées pour chaque groupe dont les problématiques et les enjeux peuvent différer:

—    les indépendants,                                                                                                                                                   —    les salariés du privé                                                                                                                                                   —    les salariés du public

Concernant les soignants indépendants, Me Diane Protat a déposé un référé au tribunal d’instance, plaidant la voie de fait.

Maitre Corine Serfati-Chétrit, spécialisée en droit du travail et endroit social, a lancé de son côté une action collective pour défendre les soignants salariés à la fois dans le public et dans le privé.

Concernant les soignants salariés du service public qui dépendent de l’autorité administrative et donc des tribunaux administratifs, un référé-liberté qui est une procédure d’urgence a été déposé au tribunal administratifdemandant notamment la suspension en urgence de l’obligation vaccinale contre la Covid-19.

Les initiatives se multiplient ( maitres Di Vizio, Krikorian, Prigent Etc…. pour contester l’obligation vaccinale assortie de mesures ultra coercitives qui touchent aux droits fondamentaux inaliénables des citoyens contre le coronavirus, parce qu’elle ne respecte aucunement le respect du libre consentement sans chantage, sans pression et sans contrainte sur le droit de travailler, de circuler et de vivre.

De son point de vue Olivier Frot, Docteur en droit plaidant pour l’équité entre les parties, déplore après avoir fait l’analyse juridique des contrats des laboratoires et notamment celui de Pfizer , que leur contenu soit aussi déséquilibré et aussi favorable à l’industriel au total détriment de ceux qui se feront inoculer leurs vaccins.

Avec ses mesures autoritaires et ultra liberticides,  Macron a réussi à monter tous les français les uns contre les autres…. Pas sûr que les citoyens le reconduisent pour un second mandat !

Article  rédigé  le  15  septembre  2021  par Catherine  Medioni

Une pénurie de médecins urgentistes contraint les urgences d’une clinique à fermer au Havre

Le docteur Bertin Njinou Ngninkeu, à la tête de l’établissement déclare que la situation de fermeture est totalement inédite, et constate qu’il devient impossible d’assurer la continuité du service et de garantir la qualité des soins dans sa clinique faute de médecins spécialistes de l’urgence.

En effet, habituellement, une équipe de cinq praticiens fait fonctionner le service,  un  » pool  » auquel s’ajoutent trois ou quatre remplaçants qui tournent également sur d’autres établissements , précise le directeur. Mais entre les congés et les plannings des renforts déjà complets, les effectifs ne sont plus suffisants pour assurer l’ouverture des urgences et l’accueil des patients.

L’insuffisance d’effectifs, reflet de la récurrente problématique de la pénurie de médecins sur le secteur, touche également l’Hôpital privé de l’Estuaire (HPE), pourtant plus important que les Ormeaux. Lui aussi a été contraint de fermer ses Urgences dimanche 12 septembre dernier.

Le directeur de la clinique en souffrance souligne en effet que d’autres établissements de Normandie ont du faire face à des situations similaires et que pour ces raisons une concertation est d’ors et déjà prévue avec l’ARS (Agence régionale de santé) qui a été saisie du problème.

Brève  rédigée  le  15  Septembre  2021  par  Catherine  Medioni

Un parlementaire Anglais dénonce les morts et les effets secondaires des vaccins contre le coronavirus

Après avoir consulté et étudié les informations données dans les rapports de la pharmacovigilance anglaise, Sir Christopher Chope affirme  qu’Il y a beaucoup plus de dommages causés à nos citoyens par les vaccinations au COVID-19 que par tout autre programme de vaccination dans l’histoire.

C’est  alors qu’il se met à lister tous les morts et les effets secondaires graves enregistrés dans la base de données anglaise :

 »  il est dit qu’il y a eu 767 cas d’inflammation du cœur, une condition qui est presque inconnue en médecine au quotidien. Il apparait qu’il y a eu 35 000 rapports de troubles menstruels et il y a toutes sortes d’autres effets qui sont exposés dans le rapport complet.  mais il est également indiqué, et cela est très inquiétant, je pense, que 1632 décès ont été signalés peu après la vaccination. Et je pense que si nous essayons de renforcer la confiance dans les vaccins, nous devons alors nous assurer que nous sommes transparents avec le public, à propos des faits. Et c’est pourquoi j’ai été très déçu quand j’ai demandé au secrétaire d’état, le 7 juillet, quelles informations son département détenait sur le nombre de décès signalés, concernant les personnes décédées, dans le mois, dans les 2 mois et  dans les 3 mois, suite à une vaccination Covid depuis le 1er janvier. il serait peut-être plus intéressant que je lise la réponse que nous avons reçue de la part du ministre. Il a déclaré que les données concernant le nombre de personnes décédées dans un délais d’un, de deux ou de trois mois, après avoir reçu le vaccin contre le Covid 19 depuis le 1er janvier ne sont pas disponibles dans le format demandé. Public Health England  suit le nombre de personnes qui ont été admises à l’hôpital avec une ou deux doses du vaccin et sont décédées du Covid 19. Ces données seront publiées en temps utile. Ces données n’ont pas encore été publiées. Et je pense qu’il est très important de pouvoir replacer cette question dans son contexte car on constate bien plus de dommages causés à nos citoyens par la vaccination contre le Covid 19 que par tout autre programme de vaccination dans l’histoire. « 

Vous pourrez visionner cette vidéo de 2 minutes 19 secondes sous-titrée en français et dont j’ai réalisée la transcription ci-dessus sur le lien ci-dessous :

https://rumble.com/vmgmk1-au-royaume-uni-sir-christopher-chope-appelle-la-transparence-au-sujet-des-v.html

Bien que nous vivions dans une société où la corruption fait rage dans les plus hauts sommets des états et de la pyramide, et dans un monde où le mensonge fait loi avec une propension terrible à inverser les valeurs du bien et du mal, il est réconfortant de découvrir que petit à petit des voix s’élèvent pour dénoncer les supercheries et les dangers qu’elles entrainent pour l’humanité.

Merci Sir Christopher Chope d’avoir le courage de mettre à jour comme d’autres en même temps que vous partout dans le monde, l’incroyable omerta organisée pour que les méfaits de ce vaccin ultra toxique ne soient pas portés à la connaissance des citoyens inoculés par obligation bien davantage que par consentement éclairé et volontaire !

Vous démontrez implicitement que nous sommes face à un véritable génocide voulu et programmé par tous ceux qui détiennent les pouvoirs contre ceux qui ne les détiennent pas et en subissent pourtant toutes les nuisances !

Je note au passage que dans votre nom patronymique, brille le terme  » hope  » qui en anglais signifie « espoir « . Puisse-t-il être le signe d’un heureux présage pour le futur actuellement bien sombre de l’humanité….

Recherches, transcription et Article  rédigé  le  15  septembre 2021  par  Catherine  Medioni

Preuve de censure du droit à l’information et du droit d’expression

Un article publié sur cogito portant sur la recherche de sperme des non vaccinés et sur  l’augmentation mécanique de leur prix parce qu’il se raréfie pour les  PMA  a été immédiatement supprimé de la toile ! il faut croire que ce genre d’information dans le désormais ex pays des droits de l’homme dérange au plus haut point…. Il est aussi une preuve factuelle que des autorités usent de tous leurs pouvoir pour empêcher la divulgation de ce type d’information qui démontre l’état d’esprit réel des citoyens vis à vis de cette vaccination imposée en laquelle ils n’ont aucunement confiance….

Ce sont aussi les preuves de la défiance grandissante des citoyens envers leurs dirigeants dont ils soupçonnent de plus en plus la déloyauté, les mensonges, la félonie, la perversion, les manipulations et la malveillance à leur endroit.  Voici le lien de l’article initialement publié qui a disparu  :

https://cogiito.com/a-la-une/21-000-daugmentation-de-prix-sur-le-sperme-des-non-vaccines/

En lieu et place vous trouverez ce message :

La vérité c’est que la page a réellement existé, l’article a bien été rédigé, mais des censeurs qui ne se nomment pas font une guerre acharnée aux informations qui contredisent les pseudos bienfaits de la vaccination, un peu trop surévalué en regard des pléthoriques effets indésirables rapportés et délibérément non enregistrés par les organismes dont c’est pourtant le travail !

Il y a clairement un déni des maladies, des handicaps et des décès provoqués et induits par cette vaccination. Nos autorités jouent une course contre la montre pour vacciner un maximum d’êtres humains  dont désormais les adolescents et les enfants qui pourtant guérissent fort bien du virus tandis que beaucoup d’entre eux une fois vaccinés décèdent ou développent de graves pathologies qu’ils n’avaient pas avant leurs injections ! (  Ce que nos dirigeants osent faire se nomme génocide et crime contre l’humanité ! )

Mais finalement en cherchant bien,  ( et qui cherche vraiment finit toujours par trouver ), l’article sur le sperme des non vaccinés très recherché est publié sur d’autres supports :

Cependant vous avez beau cliquer sur d’autres liens sur la recherche Google concernant ce sujet, vous n’arrivez plus sur l’article annoncé  !  Par exemple Wikistrike….

Dans l’ex pays des droits de l’homme, trop de signaux indiquent que nous nous engageons dans un monde où les citoyens n’auront plus aucune liberté, où ils seront surveillés, contrôlés et pistés par les nombreuses technologies numériques détournées par des malfaisants  avide de pouvoirs, d’argent et de privilèges. Il appartient à cette humanité de ne pas laisser faire et de tenir tête à des dirigeants qui ne veillent absolument pas à leur plus grand bien !

Recherches et article  rédigé  le  13  septembre  2021  par Catherine  Medioni

Décrets de l’obligation vaccinale toujours non publiés indique le sénat 

Alors que les médias rabâchent en boucle que les soignants (et autres) doivent se faire vacciner, que les ARS rappellent cette obligation par courrier, la sécurité sociale par téléphone, le Senat confirme que les décrets sont toujours « en attente de publication”. En clair, tant que les décrets ne sont pas publiés, l’obligation vaccinale n’est pas effective ni même obligatoire !  Par conséquent nul n’a l’obligation de se faire vacciner sinon par son propre choix. Quiconque reçoit une injonction de se faire  vacciner et ne le souhaite pas, devrait envoyer les documents du Sénat collectés ci-dessous en réponse à son employeur, à l’ARS,  au corps médical, à la sécurité sociale, au  supérieur hiérarchique…

Mesures réglementaires prévues par la loi et non encore prises par le Gouvernement

  • Article 1er Division I. – 1° Alinéa b) – article 1er de la loi n° 2021-689 du 31 mai 2021 relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire
    Objet : Le Premier ministre peut, par décret :
    – 1° Imposer aux personnes âgées d’au moins douze ans souhaitant se déplacer à destination ou en provenance du territoire hexagonal, de la Corse ou de l’une des collectivités mentionnées à l’article 72-3 de la Constitution, ainsi qu’aux personnels intervenant dans les services de transport concernés de présenter un passe sanitaire ;
    – 2° Subordonner à la présentation du passe sanitaire l’accès à certains lieux, établissements, services ou évènements où sont exercées les activités suivantes :
    a) Les activités de loisirs ;
    b) Les activités de restauration commerciale ou de débit de boissons (…) ;
    c) Les foires, séminaires et salons professionnels ;
    d) Sauf en cas d’urgence, les services et établissements de santé, sociaux et médico-sociaux, pour les seules personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements ainsi que pour celles qui y sont accueillies pour des soins programmés (…) ;
    e) Les déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux au sein de l’un des territoires mentionnés au 1° du présent A (…).
    • décret en attente de publication 
  • Article 1er Division I. – 1° b) – article 1er de la loi n° 2021-689 du 31 mai 2021 relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire
    Objet : Un décret détermine les conditions d’acceptation de justificatifs de vaccination établis par des organismes étrangers attestant la satisfaction aux critères requis par le justificatif de statut vaccinal mentionné au deuxième alinéa du présent J.
    • décret en attente de publication
  • Article 4 Division I. –
    Objet : Conditions d’application du présent I :
    « 1° Le bénéfice du règlement des indemnités journalières versées dans le cadre de la crise sanitaire en application de l’article L. 16-10-1 du même code aux personnes mentionnées à l’article L. 613-7 dudit code n’est pas subordonné au paiement d’un montant minimal de cotisations au titre de l’année 2020 ;
    2° Pour le calcul de ces prestations, le revenu d’activité retenu peut ne pas tenir compte des revenus d’activité de l’année 2020. »
    • décret en attente de publication
  • Article 4 Division II. –
    Objet : Par dérogation à l’article L. 622-3 du code de la sécurité sociale, pour le calcul des prestations en espèces dues aux personnes mentionnées à l’article L. 611-1 du même code au titre de l’assurance maladie et maternité, le revenu d’activité retenu peut ne pas tenir compte des revenus d’activité de l’année 2020, dans des conditions fixées par décret.
    • décret en attente de publication
  • Article 12 Division II. –
    Objet : Un décret, pris après avis de la Haute Autorité de santé, détermine les conditions de vaccination contre la covid-19 des personnes mentionnées au I du présent article. Il précise les différents schémas vaccinaux et, pour chacun d’entre eux, le nombre de doses requises.
    Ce décret fixe les éléments permettant d’établir un certificat de statut vaccinal pour les personnes mentionnées au même I et les modalités de présentation de ce certificat sous une forme ne permettant d’identifier que la nature de celui-ci et la satisfaction aux critères requis. Il détermine également les éléments permettant d’établir le résultat d’un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la covid-19 et le certificat de rétablissement à la suite d’une contamination par la covid-19.
    • décret en attente de publication
  • Article 12 Division IV. –
    Objet : Un décret, pris après avis de la Haute Autorité de santé, peut, compte tenu de l’évolution de la situation épidémiologique et des connaissances médicales et scientifiques, suspendre, pour tout ou partie des catégories de personnes mentionnées au I, l’obligation prévue au même I.
    • décret en attente de publication
  • Article 13 Division I. – 1°
    Objet : Un décret détermine les conditions d’acceptation de justificatifs de vaccination, établis par des organismes étrangers, attestant de la satisfaction aux critères requis pour le certificat de statut vaccinal.
    • décret en attente de publication

Mesures non réglementaires (rapports, ordonnances et lois)

  • Article 11
    Objet : Jusqu’au 31 octobre 2021, le Gouvernement remet au Parlement une évaluation hebdomadaire de l’impact économique de l’extension du passe sanitaire aux activités mentionnées au I de l’article 1er de la présente loi, en intégrant notamment une évaluation de la perte de chiffre d’affaires liée à l’application de ces dispositions, ainsi que des résultats en matière de lutte contre la propagation de l’épidémie de covid-19 des dispositifs mis en œuvre en application du même I et des articles 2 et 12 de la présente loi.
    • rapport en attente de publication

                                                                                                                                                                     

Collecte et  Article  rédigé  le  13  Septembre  2021  par  Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :