Archives du blog

Le Sénat interpellé par un collectif de chercheurs, de professionnels de santé et du droit

En tant que citoyenne de la société civile impliquée dans les combats citoyens et dans la vie de notre pays, je m’associe et je soutiens la démarche de ce collectif de chercheurs et de professionnels de la santé et du droit pour demander à ce que le sénat obtempère aux demandes d’enquête concernant les effets indésirables de vaccins que l’on a imposé à la population comme unique prophylaxie sans son consentement, par des mesures coercitives de chantage et privatives de droits fondamentaux et de libertés individuelles pourtant inaliénables.

La société, mais également tout citoyen est fondé à réclamer des comptes concernant les résultats de ces mesures  prophylactiques infligées, contestées par une partie de la population fortement impactée dans ses droits et sa vie quotidienne par des mesures qui relèvent davantage de la maltraitance psychique et physique, de la persécution et de la torture morale infligée par ce gouvernement que par la préservation de la santé publique !

La santé ne consiste pas uniquement en une absence de maladie, mais également en un état de bien-être physique, moral, et psychique. Or nul doute que la fermeture des hôpitaux et établissements de santé aux non vaccinés qui ont pourtant le droit d’être soignés sans conditions pour le suivi de leurs pathologies hors covid, ont fortement altéré cet état de bien-être et impacté négativement leur santé morale et psychique, créant des souffrances inutiles et des dépressions dans toutes les catégories d’âge de la société.

Si les mesures coercitives ont eu raison des réticences de certaines populations qui étaient opposées à se faire vacciner, se faire inoculer des produits en phase expérimentale a généré des colères et un ressentiment qui  ne peut qu’émerger avec virulence lorsque les injections ont donné lieu à des  décès, des handicaps ou des effets indésirables graves qui ont été niés, minimisés ou censurés par le gouvernement, les médecins de plateau TV et par les vaccinateurs.

Je souscris par conséquent totalement aux observations émises par ce collectif qui rappelle que :

«   Les dits « vaccins » utilisés sont pourtant des produits innovants, mis au point en à peine
quelques mois. D’ordinaire, la création de nouveaux médicaments, a fortiori ceux à but
prophylactique comme un vaccin, requiert de nombreuses années et de longs essais
thérapeutiques avant leur mise sur le marché. Un nouveau médicament nécessite par
ailleurs une veille sanitaire particulièrement rigoureuse et une transparence totale sur les
analyses des effets indésirables voire un arrêt de l’expérimentation si leur fréquence est
importante. »

Ce même collectif observe également que :

«  Malgré les promesses des industries pharmaceutiques reprises à leur compte par les gouvernements, cette immense campagne de vaccination n’a pas endigué les épidémies successives provoquées par les différents variants, n’empêchant ni les contaminations (on peut par exemple être « vacciné » avec trois doses et attraper malgré tout le virus), ni le développement de formes plus ou moins sévères de maladie. C’est ainsi que, en février 2022, selon la DREES, 70% des personnes entrées à l’hôpital et déclarées « Covid » étaient vaccinées. Reste à examiner la question des effets
secondaires.
»

Surtout, le collectif souligne  :

La surmortalité anormale concomitante aux campagnes de vaccination de masse

En conséquence, le collectif demande au sénat de :

«  procéder à une analyse de la mortalité toutes causes confondues en fonction du statut vaccinal des personnes. Les données existent dans Système National des Données de Santé (SNDS) qui permet de connaître l’âge et le sexe des personnes, les dates d’injection des « vaccins anti-covid » ainsi que les marques et les numéros de lots de vaccins utilisés, les dates d’injections de vaccins antigrippaux (pour bénéficier d’un référentiel de comparaison) et enfin la date des éventuels décès des personnes. Ces données doivent permettre de déterminer précisément la mortalité des personnes vaccinées et non-vaccinées par tranche d’âge et par période, de constater s’il existe ou
non une relation entre la date de vaccination et la date de décès et enfin d’observer si les injections anti-Covid ont une spécificité ou non relativement aux injections antigrippales de ces dernières années. »

Les citoyens français, qu’ils aient été vaccinés ou pas ont le droit de connaitre les résultats de cette enquête fortement réclamée, et ne comprendraient pas qu’elle ne soit pas diligentée puisque tous les services de l’état ont le devoir de rendre des comptes à la population qui le lui demande :

La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration. Art. 16 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen.

Article  rédigé  le  23  Mars  2022  par  Catherine  Medioni

Lola Dewaere expérimente les effets indésirables des vaccins et le dénonce

Lola est la fille de feu le comédien Patrick Dewaere. Elle mène également une carrière de comédienne notamment pour des séries télévisuelles, dont «  Astrid et Raphaëlle  »

Son témoignage a été déposé sur instagram, le voici :

«   MOI JE VEUX QUE ÇA S’ARRÊTE !
Je vous raconte donc mon histoire:
1er vaccin (Pfizzer) en août, on me dépiste le variant 5mn après dans une pharmacie ( pas d’bol), mes règles commencent à être perturbées légèrement au niveau des flux et de la durée.
Plusieurs petits malaises vagaux sur A & R, mais je me suis dit, c’est le rythme du tournage.
Fin Décembre 2021 dernière dose de vaccin ( Moderna), plus de règles pendant 3 mois , mais j’ai eu des douleurs INIMAGINABLES, comme si mon corps cherchait à expulser quelque chose qui était bloqué mais n’y arrivait pas. Mon compagnon a failli plusieurs fois appeler les urgences tellement il a eu peur de me voir recroquevillée de douleur dans le lit, à ne pas pouvoir poser un pied par terre. Avec des migraines hyper douloureuses, rideaux fermés et un SPM encore plus fort.
Je me suis dit, avant d’aller en tournage, que ça y’est, ayant manqué 2 cycles d’affilé, j’étais, à 42 ans prémenopausée. Je file chez le doc qui me prescrit prises de sang à faire pour en être sûre. Pas le temps, je pars en tournage.
Et là, ça y’est, samedi dernier mes règles arrivent….HEMORRAGIE et caillots de sang de la taille d’une balle de tennis!!!! J’ai toujours eu tendance à avoir des règles très très abondantes mais là je vous parle d’hémorragies de film d’horreur, vous voyez la scène de « Shinning » avec le sang qui arrive à grande vitesse et inonde le couloir de l’hôtel ? Bah le couloir c’est moi ( faut toujours que je fasse une petite parenthèse ciné et que je me prenne pour un couloir, excusez-moi ), donc je dois aller tous les jours tourner avec 1 culotte prémenstruelle + 1 serviette par-dessus + 1 tampon et je dois me changer toutes les 10 mn, car même ces triples protections ne suffisent pas! La nuit je ne dors pas, je dois me changer toutes les 15mn toujours avec triple protections! Je suis lessivée, j’ai mal, c’est un cauchemar.
Je ne sais pas comment je fais pour encore tenir debout et réussir à tourner.
Je vais tout de même faire ces prises de sang en rentrant à Paris, je vous en dirai plus….mais depuis cette dernière dose ma vie est cauchemardesque!
ET VOUS? N’hésitez pas à apporter votre témoignage. »

Lola Dewaere n’est pas la seule femme à endurer de gros problèmes de menstruations après ses injections. De nombreux témoignages ont été déposés sur les différents groupes Facebook qui se sont succédé suite aux multiples censures exercées pour étouffer les effets indésirables. J’en ai rapporté et relayé quelques-uns :

D’autres articles se concentrent sur les décès, les myocardites, péricardites, AVC et thromboses engendrées par ces injections qui enrichissent les laboratoires au détriment de la santé des populations.

Lola Dewaere ne dit pas si elle envisage d’avoir des enfants…. Quoi qu’il en soit de nombreux gynécologues dans le monde entier ont pourtant tiré la sonnette d’alarme sur les problèmes de fertilité induits par les injections …  L’avenir nous informera sur ces risques devant lesquels la science et la médecine, du moins ce qu’elles sont devenues, semblent bien imprudentes et même téméraires car il s’agit de la santé de milliards d’individus. L’une et l’autre ne jouent-t-elles pas les démiurges ou les apprentis sorciers avec la santé des populations auxquelles on met tout en œuvre pour qu’elles n’aient pus la main sur leur santé, leur corps et leur vie ? Et si tout cela était intentionnel et voulu ? On peut légitimement se poser la question…..

Article  rédigé  le  18  mars  2022  par  Catherine  Medioni

Effets indésirables toujours rapportés

Les effets indésirables qui surviennent après ces vaccins rendus implicitement obligatoires ne sont pas du tout une fiction et malheureusement une réalité pour de nombreux vaccinés dont certains au départ étaient très confiants et volontaires pour les recevoir. Depuis leurs déboires de santé, ils ont changé d’avis et ont le sentiment d’avoir été abusés et trompés par les pouvoirs en place et constatent également que le déni des autorités et même des médecins qui refusent de croire ou d’attribuer cela aux injections les laissent dans une solitude et un désarroi anxiogène qui les poussent à s’exprimer en dépit des censures qui ne sont qu’un aveu et une preuve d’omerta placés volontairement sur ces phénomènes délétères et parfois tellement graves qu’ils conduisent à des handicaps à vie et à des décès !

Les vaccinés qui par miracle ou chance ont échappé à ces déboires devraient à minima avoir l’humilité de reconnaitre que cette vaccination n’est pas sans innocuité, et devraient s’abstenir de tout jugement désobligeant ou culpabilisant envers les réfractaires à ce vaccin qui se posent des questions légitimes et ne veulent pas prendre le risque de détruire irréversiblement leur santé pour un vaccin censé protéger du Covid et qui finalement n’empêche ni de l’attraper ni de le transmettre, ni même d’en mourir !

Il faut arrêter de vouloir ou de se sentir le droit de contrôler la vie des autres et de recourir à des procédés immondes pour les y obliger car c’est contraire aux droits humains et citoyens et au serment d’Hippocrate !

Article  rédigé  les  4 et 5  novembre  2021  par  Catherine  Medioni

Effets indésirables des vaccins attestés par des témoignages mais niés par nos autorités et par l’OMS sous les ordres de Bill Gates le financeur ( 4 )

Journaliste très attaché à la charte de Munich qui prescrit les droits et les devoirs de la profession et qui leur fait obligation d’être au service exclusif de la vérité, Eric Montana dénonce tous ceux qui dans sa profession confondent le journalisme avec la soumission au Système, imposé par les pouvoirs en place.

Eric Montana affirme  que  :   »  On ne pourra pas cacher la vérité sur les conséquences dramatiques de la vaccination indéfiniment car il reste encore des médecins honnêtes et intègres dans ce monde pourri. Ces médecins que l’Ordre des Médecins exclue à tour de bras parce qu’ils soignent leurs patients, s’opposent à la vaccination, au narratif mensonger officiel et aux corrompus qui s’enrichissent sur la souffrance humaine.  »

 Je rappelle que j’avais écrit un article pour informer que des médecins du monde entier avaient rejoint  » l’alliance  »  qui s’est  constituée à l’occasion du sommet de Rome en septembre dernier qui réunissaient médecins et scientifiques  en désaccord avec la gestion de la pandémie et avec les politiques qui leur ont été imposées et qui heurtaient le serment d’Hippocrate et le devoir de ne point nuire à leurs  patients  !

Les effets dramatiques de la vaccination courageusement dénoncés par Eric montana, mais également par des soignants et des vaccinés eux-mêmes, sont consultables sur un groupe Facebook déjà 5 fois censuré, ce qui prouve bien que nos autorités, Macron et Véran qui imposent l’obligation vaccinale, ne tiennent pas du tout à ce que les citoyens soient informés réellement des risques qu’ils prennent et qu’ils encourent en acceptant de se faire injecter !  Si ce n’était pas le cas , jamais ce groupe n’aurait été déjà 5 fois censuré !

Il est à noter également que pour l’instant seulement deux émissions à ma connaissance ont  été consacrée aux effets indésirables des vaccins, à savoir :

 Ci-dessous le lien d’une courte vidéo présentant un condensé d’images du monde entier concernant les effets de la vaccination sur des êtres humains réunis,  dans un petit film de 2 minutes et 3 secondes : pensez-vous toujours que la vaccination contre le Covid est d’une parfaite innocuité pour la santé humaine  conformément à ce qu’affirme Véran et nos autorités  sans sourciller?  Faites-vous parti de ces incroyables chanceux qui ont  » miraculeusement  » échappé à ces désastres sanitaires ?   Ne serions-nous pas en droit de soupçonner que les lots de vaccins ne contiennent pas tous les mêmes substances et qu’ils aient été conçus pour répartir aléatoirement les effets indésirables sur la durée grâce aux différentes doses, à la manière d’une roulette russe ? Certaines doses n’étant que des placébos, mais les autres ou les suivantes bien chargées en substance délétères et toxiques pour le corps humains, histoire de ne pas éveiller trop vite les soupçons ?

Je redonne ci-dessous les liens des articles alertant sur les effets indésirables subis par les vaccinés qui témoignent  et sonnent l’alarme   :

:https://aulnaycap.com/2021/08/07/vaccines-malades-hospitalises-ou-decedes-apres-leur-injection-deni-du-corps-medical-jusquou-ira-lomerta/

Il reste à souhaiter que ceux qui choisissent de demeurer aveugles et sourds aux témoignages des vaccinés blessés, malades, handicapés à vie ou décédés suite à leurs injections, n’aient jamais  à endurer les mêmes déboires, les mêmes horreurs, les mêmes souffrances, que ce soit eux mêmes ou un de leurs proches. Cependant est-ce que cette position est moralement acceptable ou simplement éthique ?

Dossier et article  rédigé  du 27 octobre au 1er novembre 2021  par  Catherine  Medioni

Le groupe Facebook Effets indésirables numéro 5 vient d’être censuré et fermé pour la 5ème fois !

Cela est annoncé ce jour 28 Octobre 2021 aux environs de 9h ce matin par un des administrateur du groupe.  C’est un signe évident, mains non moins inquiétant, que l’on cherche à museler la parole des citoyens, des anonymes, des  » sans pouvoirs  »  et des  » sans dents  » auxquels on ne demande jamais leur avis, mais également que l’on cherche activement à empêcher que certaines réalités ne soient divulguées et montrées.

On peut donc affirmer sans crainte de proférer des mensonges que la censure, si caractéristique des régimes totalitaires fait rage en notre pays de France, et qu’elle est forcément l’œuvre abusive et malfaisante  des autorités en place, qui donne des consignes aux réseaux sociaux comme Facebook. Heureusement face à la censure et à la suppression arbitraire des comptes, les citoyens s’organisent et créent d’autres plateformes qui ne seront plus sous l’influence des pouvoirs en place !

Est-il concevable que dans le pays des droits de l’homme qui a promulgué sa déclaration universelle, de la liberté d’expression et d’opinion, du siècle des lumières et des grand hommes et femmes qui l’ont éclairé et fait évoluer vers plus d’inclusion, de justice, de tolérance et de fraternité, une telle entrave à tous ces droits inaliénables et fondamentaux soit autorisée sans que cela soit retoqué par les contre-pouvoirs  ?  D’ailleurs où sont-ils . On les cherche !  Car ils sont bien discrets ou…. plutôt inexistants !

Qu’y-a-t-il donc sur ces groupes qui pourtant ne font de mal à personne, sauf à permettre à  des vaccinés désemparés et malheureux de venir déposer leurs retours d’expériences et leurs mésaventures sanitaires engendrées par cette vaccination obligatoire et coercitive ? Pourquoi les réseaux sociaux s’emploient systématiquement et activement à les empêcher de s’exprimer ? Pourquoi nos autorités permettent ces censures et plus grave encore, les commanditent probablement ?

Il se passe des choses anormales dans ce malheureux pays de France qui est en train de perdre son âme et son histoire, un passé qui faisait de lui un exemple d’émancipation et de libertés pour le monde entier…. Pourquoi une partie de son peuple semble endormi, lobotomisé, aveugle au point de ne même plus réagir quand ses droits et libertés les plus irréductibles sont attaqués, et pire encore, au point qu’on les croirait affligés du syndrome de Stockholm ?

Pour faire échec à cette censure insupportable, le Groupe 6 est en cours de construction

Et  le groupe 7 en prévision et préfiguration :

Article  rédigé  le  28  septembre  2021  par  Catherine  Medioni

Pascal Praud,  premier journaliste à faire une émission sur les effets indésirables des vaccins ?

Le 13 Octobre 2021, face au chroniqueur Ivan Rioufol qui rappelait que de nombreux témoignages d’effets secondaires étaient partagés sur les réseaux sociaux dans l’émission « l’Heure des pros 2 » sur CNews, l’animateur Pascal Praud a lancé un appel aux victimes d’effets secondaires majeurs à venir témoigner sur son plateau.

Dubitatif concernant les affirmations d’Yvan Rioufol, le présentateur Pascal Praud s’était étonné : « Il y a trois milliards d’individus vaccinés, (…) croyez-moi, s’il y avait des effets secondaires gravissimes, ça se saurait ! ,  ajoutant que si tel était le cas, les victimes seraient sur les plateaux de télévision pour témoigner et non sur les réseaux sociaux. M.Rioufol a alors rétorqué :  » Invitez-les ! « 

Le prenant au mot, Pascal Praud a lancé en direct ( alentours de la minute 36 ) un appel à témoignages pour son émission : « Nous lançons un appel (…) Si quelqu’un s’est fait vacciner, s’il a des effets secondaires qu’il imagine liés au vaccin, qu’il m’appelle. »

Ci-dessous lien de la vidéo du défi lancé par Yvan Rioufol. A partir de la minute 33, Yvan Rioufol évoque la question des effets secondaires des vaccins  sur lesquels on a peu d’information et avoue qu’il est  » ébranlé  » par les témoignages de vaccinés sur les réseaux sociaux :

Yvan Rioufol affirme que    » les réseaux sociaux révèlent des vérités qui sont souvent cachées  «   et que :  » nous sommes devant une propagande d’état,  et qu’il faut la  rééquilibrer par une contre expertise  »  ( … )   » les réseaux sociaux sont devenus le réceptacle de ces contre-paroles « 

D’autres journalistes sont-ils prêts à emboîter le pas à Pascal Praud pour révéler la vérité sur les effets graves et les décès de ces vaccinations ?

Article  rédigé  le  18  Octobre  2021  par  Catherine  Medioni

Une jeune femme en souffrance après ses deux injections

Les témoignages d’effets indésirables et parfois catastrophiques continuent d’affluer chaque jour sur ce groupe résilient qui renait à chaque fois de ses propres cendres car il est continuellement censuré et fermé par Facebook qui soutient le narratif de l’OMS et du gouvernement. Ils en sont au groupe 5, mais dès qu’il sera censuré et fermé comme les précédents, le groupe 6 se mettra en place car il ne faut pas sous-estimer la résilience du peuple à faire entendre sa voix pour dénoncer les mensonges et les manipulations dangereuses concernant cette vaccination. Devant tant de témoignages de gens simples et modestes, issus de la vraie vie, pas des plateaux TV qui répandent les mensonges du gouvernement, Vous n’avez pas le sentiment que nous sommes face à des contradictions, des incohérences et pour finir à une magistrale dissonance cognitive ? Cela ne devrait-il pas vous mettre comme on dit  » la puce à l’oreille  » ?

Un des blogueurs du Blog voisin, justicier autoproclamé et intégriste acharné en faveur de la vaccination, affirmait  en substance que les  » vraies scientifiques étaient humbles et cultivaient le doute…. Sauf que les plus humbles qui cultivent le doute ne sont probablement plus les médecins de plateaux TV estampillés  » scientifiques « ,  mais tous les vaccinés blessés qui dans un élan de solidarité avec leurs frères et sœurs en humanité alertent leurs concitoyens….

Plusieurs mois se sont écoulés depuis les débuts de la vaccination. Quantités de médecins honnêtes et courageux ont activé le signal d’alarme pour demander la suspension de ces injections face aux pathologies graves qui se développent sur leurs patients près leur vaccination. Des statisticiens chevronnés et titulaires de postes dans nos universités ont étudié et comparé les déclarations de toutes les pharmacovigilance européennes et ont conclu que :  » la létalité vaccinale était de loin supérieure à la létalité Covidienne  » !

Et pendant ce temps là, L’OMS influencé par Bill Gates qui est son plus gros financeur continue à faire invariablement publier par Facebook sous chaque publication concernant le Covid et la vaccination le message  suivant :

N’est-ce pas un conditionnement de la population dangereux et un message qui porte en lui-même les attributs du dol, quand depuis des mois, affluent des retours très inquiétants de décès, de blessures graves et sérieuses et de handicaps irréversibles ? En quoi les citoyens arbitrairement étiquetés  » complotistes  »  n’auraient aucune légitimité à alerter pour protéger leurs concitoyens et éviter des maladies inutiles et des morts provoqués par ces injections ?

Les conséquences fâcheuses du vaccin pourtant bien physiques sont clairement minimisées, niées, considérées comme résultant des effets du stress. Jusqu’à quand les vaccinateurs grassement payés par le gouvernement avec notre argent et les médecins qui se réfugient dans le déni vont rester positionnés dans un aveuglement coupable ?

Article  rédigé  le  14  Octobre  2021  par  Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :