Décès d’enfants après la vaccination et disparition de rapports sur Eudravigilance

Des internautes qui avaient consulté Eudravigilancre en avril dernier et qui avaient pris des captures d’écran des documents publiés par Moderna concernant les effets indésirables de leur vaccin notamment sur des enfants, ont été stupéfaits de découvrir en septembre qu’ils avaient été supprimés. Ces documents rapportaient les décès d’enfants de 6 ans après leurs injections de vaccins, l’un d’une crise cardiaque et l’autre sans que la cause du décès ne soit précisé. Vous trouverez ci-dessous les captures d’écran de ces documents :

Ces deux rapports enregistrés en Avril 2021 ont désormais disparus. Pourquoi ne figurent-ils plus dans la base de données ?  Le rapport ci-dessous ne mentionne pas l’effet indésirable qui est la cause du décès de cet autre enfant de 6 ans. Autres imprécisions anormales et inacceptables selon moi : pourquoi la date du rapport, de l’injection et du décès ne sont pas mentionnées sur le rapport ?  La disparition de ces rapports remontés par les laboratoires Moderna eux-mêmes est surprenante dans une période où plusieurs gouvernements veulent imposer la vaccination aux enfants. Ainsi comme par magie, il n’y a plus aucun décès d’enfant de moins de 11 ans avec Moderna à présent !

Une autre fiche Eudravigilance qui évoquait les effets indésirables sur une fillette de 7 ans a également disparu. La petite avait fait un accident vasculaire cérébral et une paralysie faciale après sa vaccination Pfizer. Le cas avait été rapporté par Pfizer lui-même…  Mais bizarrement le rapport s’est  envolé….

Quelles motivations se trouvent derrière l’élimination de ces rapports ? Qui a pris la décision de les faire disparaitre de la base de données d’Eudravigilance ?

Vous remarquerez que la comparaison entre le rapport ci-dessus qui mentionne l’âge de la fillette victime d’AVC et de paralysie faciale,  et le rapport modifié  depuis met en évidence la volonté manifeste de cacher désormais l’âge des enfants victimes d’effets indésirables graves … En effet dorénavant les fiches  sont expurgées de l’information qui mentionne l’âge !  Pourquoi donc l’âge n’est plus précisé ? Pour ne pas affoler les parents ni les décourager de faire quand même vacciner leurs enfants en sachant que ces vaccins peuvent faire courir de très gros risques à leur santé, et même à leur vie  ?

Qui a donc intérêt à faire courir ces risques non négligeables à des enfants en bonne santé qui ne contractent pas de formes graves du Covid et qui de surcroît en guérissent lorsqu’ils l’attrapent ? Les laboratoires pharmaceutiques ?  Les gouvernements qui veulent écouler leurs doses achetées ? N’est-ce pas délibérément criminel de désinformer, de mentir par omission, de camoufler sciemment des éléments essentiels et fondamentaux à la prise de décision de cet acte médical qui peut devenir potentiellement un arrêt de mort irréversible ?

Dans la fiche ci-dessous, de plus en plus évasive et imprécise, l’âge n’est même plus mentionné, et pas davantage un groupe d’âge !  On ne peut pas faire plus passe-partout et imprécis ! De qui se moque-t-on ? Ces données sont de moins en moins transparentes ni exploitables ! Pourquoi ?   Que cherche-t-on à cacher aux peuples de l’Europe qu’ils devraient pourtant connaitre avant de s’engager à faire vacciner leurs enfants ou avant d’accepter eux-mêmes ces injections que l’OMS ose leur présenter comme d’une parfaite innocuité, alors que dans la réalité nous observons le contraire par tous les témoignages qui affluent des vaccinés qui considèrent s’être fait piéger en accordant leur confiance à un gouvernement qui ne la méritait pas et qui ne leur veut absolument pas du bien !

Réfléchissez bien à deux fois avant de faire vacciner vos enfants, car vous pourriez avoir à le regretter toute votre vie, et ils pourraient plus tard vous le reprocher s’ils en restent handicapés à vie à défaut d’en mourir…. Comme vous mes concitoyens, mes frères et sœurs en humanité, je suis sidérée qu’un gouvernement nous présente comme la panacée un vaccin élaboré rapidement et sans aucun recul sur les effets secondaires indésirables qui ne manquent pas d’apparaitre chaque jour et qu’il rend indirectement obligatoire par quantité de pressions et de mesures coercitives !

N’assistons-nous pas, médusés mais pas impuissants, à ce qui pourrait s’apparenter à un crime contre l’humanité ?

Article  rédigé  les  7,8  et 9 septembre  2021  par Catherine  Medioni

Publié le 9 septembre 2021, dans Actualité, Faits divers, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. NDLR : Les rédacteurs d’Aulnaycap n’ont pas élevé les porcs avec vous pour que vous vous autorisiez à les haranguer comme une marchande de poissons faisandés, ni pour que vous leur donniez des ordres. D’autres part inutile de multiplier les pseudos pour dire des âneries ou des méchancetés !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :