Combien faut-il de témoignages d’effets graves post vaccination pour qu’elle soit suspendue ou que son obligation soit abandonnée ?

Les citoyens de la France d’en bas qui subissent depuis le 12 juillet 2021 un régime totalitaire mis en place par Macron doivent se faire entendre en dépit de la censure qui n’a jamais été aussi florissante que sous ce régime au cours de toute la Vème république. Depuis que l’on m’a fait connaitre le groupe Facebook  » effets indésirables  » ( sous entendus implicite des injections et du vaccin ), j’ai eu le réflexe de faire des captures d’écran de beaucoup de témoignages.  Je vais donc vous les livrer à l’état  brut, dans de prochains articles pour que chacun réalise qu’il y a une France qui souffre parce qu’elle est effacée, niée, ignorée, abandonnée souvent sans soins appropriés après les injections et muselée !  Ceux qui nient la toxicité du vaccin et qui se positionnent dans un prosélytisme outrancier, agressif et culpabilisant, ne pourront plus dire qu’ils n’ont pas été alertés, ni qu’ils ne savaient pas !

Cette France des vaccinés malchanceux n’est certes pas celle des plateaux TV où une majorité d’hommes en costume cravate issus de la bourgeoisie, quand ce n’est pas carrément de la très grande bourgeoisie, viennent parler de sujets de société qui concernent les citoyens de la France d’en bas auxquels les décisions venues d’en haut s’appliquent avec une grande brutalité, et dont d’ailleurs ils ne font absolument pas l’expérience eux-mêmes puisque leur niveau de vie et leur statut social les classent d’office dans un tout autre monde qui n’est pas celui des petites gens.

Face à toutes ces voix désespérées qui cherchent à se faire entendre, en dépit de la censure acharnée de Facebook qui tout en s’affichant réseau social, n’est en réalité qu’au service des « puissants  »  et des pouvoirs en place, en faisant  taire arbitrairement les voix discordantes qui s’éloignent de la propagande de nos autorités, nous qui avons encore la chance d’être épargnés par les effets indésirables du vaccin, nous n’avons pas le droit, nous ne devons pas détourner le regard sauf à nous rendre complices des mensonges de ceux qui nous dirigent  en niant délibérément les accidents trop nombreux pour être encore ignorés ou déclarés sans preuves comme n’étant pas liés aux injections !

La multiplication exponentielle des maladies et des décès post vaccination nous oblige à regarder en face et courageusement les drames humains que ces injections plus toxiques que bénéfiques engendrent. Si nous refusons de le faire, nous pourrons être accusés d’avoir pourtant su et de n’avoir rien fait ! C’est une attitude bien évidemment condamnable et susceptible d’être qualifiée de non assistance à personne en danger, alors que tous les signaux clignotaient au rouge déjà depuis longtemps ! Les articles datés sur le sujet feront foi !

Quand la réalité du terrain dément la propagande de nos autorités et même de l’OMS, il ne peut absolument pas être reproché aux citoyens qui veulent préserver leur santé, aux soignants qui prennent en charge les dégâts non pas du Covid, mais de la vaccination, aux pompiers qui les amènent aux urgences dans un état critique et aux gendarmes qui assistent impuissants aux arrêts maladies et aux décès de leurs collègues, de refuser une vaccination plus toxique et dangereuse que bénéfique. Persister dans ce qui semble être une impasse devient irresponsable !  Maintenir l’obligation vaccinale avec un produit qui a déjà occasionné tant de maladies invalidantes et de  nombreux décès devient dès lors un acte criminel dont il faudra répondre tôt ou tard !

Le plus tôt sera le mieux pour que des vies ne soient pas scandaleusement sacrifiées et des familles dévastées par la disparition de leurs proches, à cette folie du tout vaccinal qui enrichit les lobbies pharmaceutiques et dont on finit par se demander si ces derniers ne versent pas des rétro-commissions aux dirigeants et aux médecins vaccinateurs qui en font la promotion outrancière !

Chaque être humain a le droit à la santé et à la protection de sa santé, mais si la vaccination imposée devient une menace pour la santé et la vie, ce qui dans cette vaccination de masse semble être le cas,  l’objectif n’est plus atteint et le droit est bafoué !  Par conséquent aucun chef d’état, aucune institution, aucun financier de l’OMS  n’a le droit de se substituer au libre arbitre et à la souveraineté d’un être humain pour lui imposer un acte médical auquel il ne consent pas, à fortiori lorsque le protocole prophylactique est en phase d’expérimentation avec si peu de recul sur les effets à court, moyen et long terme, et que cet acte de vaccination révèle sa dangerosité !

Article  rédigé  le  1er  Novembre  2021  par  Catherine  Medioni

Publié le 1 novembre 2021, dans Santé, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 22 Commentaires.

  1. Combien sont morts des vaccins ? Moins de 500.
    Combien sont morts APRES un des vaccins ? Autant que sans vaccin (même un peu moins puisque moins sont morts de la Covid)
    Combien sont morts de la Covid ? 117000 en France, 10 à 12 M (voire plus) dans le monde.
    Et des dizaines de millions souffrent des effets secondaires graves et persistants de la Covid.

    • Catherine Medioni

      @ out | 1 novembre 2021 à 18 h 05 min

      Vos allégations sont mensongères et gravissimes car elles trompent sur la réalité des effets ultra-dommageables de ces vaccins sur la santé humaine. Un médecin le démontre en analysant les chiffres de décès qu’il a trouvés dans les rapports de l’ANSM :

      Je finis par croire que vous êtes payé par les laboratoires pour faire la promotion de leurs vaccins sur les blogs et les sites qui les dénigrent, ridiculiser ou décrédibiliser ceux qui doutent de leur efficacité et de leur innocuité en s’appuyant sur d’autres sources et des témoignages de vaccinés eux-mêmes, et faire la chasse à tous ceux qui se posent des questions légitimes sur ces injections toujours en phase d’expérimentation.

      D’où sortez-vous ce chiffre qui ne correspond pas à ceux de l’ANSM ?  » Combien sont morts des vaccins ? Moins de 500.  »

      Est-ce que vous réalisez l’énormité de votre affirmation ? Alors selon vous 500 morts des vaccins c’est anecdotique ??? Mais vous êtes un monstre ! Pour moi, c’est 500 décédés de trop ! C’est donc un crime délibéré qui devra être traduit en justice !

    • Le Parlement européen,– vu l’article 143 de son règlement intérieur,

      A. considérant que l’Agence européenne du médicament répertorie déjà environ un million de cas d’effets indésirables suite à l’injection de vaccins contre la COVID-19:
      – 435 779 pour le vaccin Pfizer BioNTech,
      – 373 285 pour le vaccin AstraZeneca,
      – 117 243 pour le vaccin Moderna,
      – 27 694 pour le vaccin Janssen[1];

      B. considérant que ces effets indésirables sont parfois sévères; considérant qu’ainsi, environ 75 000 personnes auraient souffert d’effets neurologiques sérieux après le vaccin Pfizer;

      C. considérant que l’Agence européenne des médicaments affirme que les vaccins contre la COVID-19 ont eu, dans l’Union européenne, une issue fatale pour environ 5 000 personnes:
      – 4 198 pour celui de Pfizer[2],
      – 1 053 pour celui d’AstraZeneca,
      – 392 pour le vaccin Moderna,
      – 138 pour le vaccin Janssen
      https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/B-9-2021-0475_FR.html
      23.9.2021

    • Faut-il le répéter encore une fois ? Les « maladies, handicaps et décès, et autres effets indésirables » qui surviennent après ces vaccinations, et qui sont enregistrés sur VAERS ou sur EudraVigilance, sont « après mais pas à cause » des vaccinations.
      Sur 3.5 milliards de vaccinés, il y autant de « maladies, handicaps et décès » que chez 3.5 milliards de non-vaccinés

      NDLR : Il n’est pas utile de publier trois fois le même commentaire en moins de 10 minutes ! Cela vous arrive souvent et ce n’est pas correcte ! Quel est le but de la manœuvre ?

  2. pour que des vies ne soient pas sacrifiées et des familles dévastées par la disparition de leurs proches, vaccinez-vous !!!

    • Catherine Medioni

      @ out | 1 novembre 2021 à 18 h 16 min

      Accordez moi le droit de penser à l’exact opposé de vous : Pour que des vies ne soient pas sacrifiées alors que déjà beaucoup trop l’ont été en raison de ces injections, et pour que nous ne voyons pas mourir ceux que nous aimons ou que nous n’ayons pas à observer, impuissants, la dégradation de leur parfaite santé actuelle, je pense qu’il vaut mieux éviter ces injections….

      Ma position sur ce point n’est pas moins valable ni légitime que la vôtre. Étant pour la liberté vaccinale, le respect du libre arbitre et de la souveraineté de chacun à décider ce qui est le plus approprié pour lui-même, je ne donne aucune consigne, ni dans un sens ni dans un autre.

      En revanche, constatant à regret que beaucoup d’informations nous sont cachées, je me fait obligation de les porter à la connaissance de tous afin que chacun puisse réellement choisir ce qu’il veut faire ou ne pas faire en connaissance de cause, et en son âme et conscience !

      Obliger une population à se vacciner alors qu’elle y est réticente pour des raisons fondées et que le produit est encore en phase expérimentale et qu’on est très loin d’en connaitre les effets sur le court, moyen et long terme, est un acte que je juge insensé, inconséquent, probablement malveillant et potentiellement criminel !

      Selon moi le vaccin est plus toxique que bénéfique, mais ce n’est que mon point de vue. A chacun de choisir ce à quoi il veut adhérer ou pas. On ne peut pas choisir de manière libre et éclairée ni consentir à un acte médical lorsque l’on nous cache constamment des informations essentielles.

      Il y a dans cette manière de procéder une manœuvre clairement dolosive de la part de nos autorités et une volonté manifeste de dissimuler des preuves en pratiquant la censure à outrance, en radiant les médecins qui alertent, en les décrédibilisant comme vous le faites ou en les effaçant de la toile comme s’ils n’existaient pas !

      Cela seul devrait mettre la puce à l’oreille de tous ceux qui ne savent pas quoi penser de ceux qui nous dirigent et qui manifestement ne nous veulent pas du bien !

    • @Catherine Medioni Faites le bilan : 10 à 12 M de morts de la Covid. Plus des dizaines de millions d’effets graves et persistants.
      Pour 500 morts des vaccins.
      De quel côté on sauve le plus de vies ?

  3. @Out vous n’êtes qu’un suppôt au service du pouvoir satanique, la preuve vous n’avez pas le courage de commenter sous votre véritable identité. Peut être même vous êtes membre de l’Internationale socialiste chapeautée par le blog d’extrême ultra gauche monAulnay.

    Aulnay Cap dénonce les impostures des gouvernants du nouvel ordre mondial.

    Longue vie à Aulnay Cap.

    • Parce que « un lecteur », c’est une véritable identité ? Au contraire de Michel Out
      Aulnay Cap diffuse surtout des fake news.

    • Catherine Medioni

      @ Un lecteur | 1 novembre 2021 à 18 h 40 min

      Je suis d’accord avec vous. Je suis consternée de découvrir que certaines créatures qui se prétendent humaines, ou qui se font passer pour telles, adoptent des discours si peu humains ! Vu le nombre de décès recensés par l’ANSM, la vaccination devrait être suspendue ou uniquement proposée à ceux qui la veulent, mais surtout pas imposée à ceux qui ne la veulent pas !

      Autant de morts, sans parler des maladies irréversibles, des handicaps à vie et des pronostiques vitaux engagés suite à ces injections, snt autant d’indicateurs que persister dans la vaccination de masse et l’obliger devient carrément un crime contre l’humanité !

      Je suis désolée, mais cela ne porte pas d’autres noms et c’est ce qu’ont choisi de faire avec une violence inouïe et un régime totalitaire brutal, le chef d’état et son ministre de la santé qui ment éhontément !

  4. @Un lecteur 3.5 milliards de vaccinés dans le monde. Quelle proportion d’effets secondaires graves ?
    3500, un par million.

  5. @Catherine Medioni Et 10 M de morts de la Covid, c’est pas 10 M de trop ? Alors vaccinez-vous tous. Ça fera plusieurs millions de « morts de trop » épargnés.

  6. Et où est le nombre TOTAL d’effets graves rapportés par l’ANSM? On ne trouve que les rapports hebdomadaires.

  7. il pueblo de la prouttacaca

    Mais vous êtes qui, quoi @out ? Un troll rien de plus.

  8. Ah ah on sort le pharmacien de l’hôpital de Cholet qui a été mis, depuis des années, au fond d’un placard.

    Pour connaitre son passé: https://cholet.maville.com/actu/actudet_-cholet.-le-pharmacien-amine-umlil-de-nouveau-en-conflit-avec-l-hopital-_fil-4775940_actu.Htm Il a toujours un problème avec quelqu’un!
    Il dit être du centre de pharmacovigilance de Cholet, il n’en existe pas à Cholet: regarder la liste de l’ansm: https://ansm.sante.fr/page/liste-des-centres-regionaux-de-pharmacovigilance ou https://www.rfcrpv.fr/contacter-votre-crpv/

    A quel moment les reportages santé seront traités sérieusement sur ce blog et non sur le mode complotiste?
    Merci

    • @Lola En effet le pharmacien Amine Umlil exerce au « Centre territorial d’information indépendante et d’avis pharmaceutiques » (CTIAP)
      _indépendante_ c’est tout dire !!! Et il leur arrive de s’intituler centre de pharmaco-vigilance, de même il prétend faire partie de l’hôpital de Cholet.

  9. Catherine Medioni

    @ Pierre André | 8 novembre 2021 à 15 h 06 min

    Il se trouve que grâce à Lola, nous savons qu’il ne s’agit que d’une proposition d’une députée du parlement Européen et non point encore une résolution adoptée….

    Mais il est vrai que cette proposition de résolution nous semble appropriée et pertinente, dans la mesure où beaucoup trop de maladies, de handicaps et de décès surviennent après ces vaccinations et que pour les victimes qui étaient en bonne santé avant ces injections, il ne fait aucun doute que le lien entre les doses de vaccin et les maladies ou les décès qui surviennent est établit.

    Les gouvernements qui ont pris la responsabilité de rendre obligatoire une vaccination manifestement dangereuse pour la santé et la vie des personnes pourraient être tout à fait accusés de  » mise en danger de la vie d’autrui  » par des produits sur lesquels nous n’avons aucun recul et dont les remontées du terrain ne plaident pas du tout en faveur de leur innocuité !

    Persister dans l’obligation vaccinale devient un acte criminel lorsqu’il n’est pas éclairé ni librement consenti. Trop d’effets indésirables sont cachés et censurés, et à minima, nos dirigeants devraient jouer la prudence en la proposant mais en ne la rendant jamais obligatoire. C’est à chaque citoyen de décider en son ême et conscience ce qu’il doit faire avec sa santé, sa vie et son corps ! Ce n’est pas à un gouvernement de décider à sa place et s’il refuse, il n’a pas à mettre en oeuvre des mesures coercitives de chantage pour l’y obliger sinon il devient son oppresseur et son persécuteur !

  10. Catherine Medioni

    @ out | 8 novembre 2021 à 18 h 44 min

    Ce que vous affirmez ne sont que des mensonges pour les vaccinés qui étaient en bonne santé avant ces injections et qui n’ont que des soucis depuis ! L’introduction d’une substance iatrogène dans le corps explique tous ces effets indésirables rapportés et scandaleusement niés par nos autorités !

    Les français ne sont pas des imbéciles et s’appuyant sur toutes les lois qui les protègent des abus d’un pouvoir malade et pervers, ils revendiquent le droit d’être respectés dans leur droit de ne pas consentir à un acte médical incertain et dangereux !

    Récapitulatif des lois nationales et internationales qui interdisent l’obligation vaccinale et tout acte médical non consenti

    Interdiction de l’obligation vaccinale par la cour Européenne des droits de l’homme !

    L’obligation vaccinale est la négation des libertés publiques fondamentales

    La dictature se met en place et viole les droits de l’homme !

    Et enfin pour favoriser votre éducation intellectuelle, philosophique et morale :

    https://www.arianebilheran.com/post/totalitarisme-ideologie-et-paranoia-ariane-bilheran

    • Il n’y a pas d’obligation vaccinale. Ceux qui ont un métier « en contact avec le public », ne sont pas obligés, ils peuvent choisir : être vacciné ou être suspendu. C’est leur choix.
      Mais ils ne peuvent avoir le beurre et l’argent du beurre.
      -> il n’y pas non plus violation des droits de l’homme

  11. @Catherine Medioni Comme dirait Mr de la Palisse, avant d’être malade, on est en bonne santé.
    Lorsque que 2 évènements se suivent, rien ne prouve que le premier soit la cause du 2eme.
    —————-
    Ceux qui croient que la maladie est causée par le vaccin sont, selon vos propres mots, des imbéciles
    Et rappelez-vous:
    – la protéine de spike est très majoritairement apportée par le virus de la Covid.
    – les constituants de ces vaccins ne migrent pas et disparaissent en quelques heures
    ————-
    A ce jour, il n’y a pas d’obligation vaccinale. Même pour les soignants qui ont le choix se faire vacciner, être suspendus ou démissionner.

    IL N’Y A PAS D’OBLIGATION VACCINALE.

  12. @Catherine Medioni  » beaucoup trop de maladies, de handicaps et de décès surviennent après ces vaccinations » dites-vous
    APRÈS ne veut pas dire A CAUSE DE
    Il y a autant de maladies, de handicaps et de décès survenus après les non-vaccinations.

    NDLR : Pourquoi publiez-vous plusieurs fois le même commentaire ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :