Interdiction de l’obligation vaccinale par la cour Européenne des droits de l’homme !

La Cour européenne des droits de l’homme  a décidé le 27.01.2021 dans sa résolution 2361/2021, entre autres, que personne ne devait être vacciné contre sa volonté ni sous la pression.

Les 47 États membres sont par conséquent invités à signaler avant la vaccination que celle-ci n’est pas obligatoire et que les personnes non vaccinées ne doivent pas subir de discrimination.

La discrimination est également expressément interdite en cas de risques sanitaires existants ou si une personne ne souhaite pas être vaccinée. Les fabricants de vaccins sont tenus de publier toutes les informations sur la sécurité des vaccins.

Avec cette résolution, la plus importante organisation de défense des droits de l’homme en Europe a désormais établi des normes et des obligations, ainsi que créé des lignes directrices en vertu du droit international, qui doivent être appliquées par les 47 États membres, y compris l’UE en tant qu’organisation.

Les discriminations, par exemple sur le lieu de travail ou les interdictions de voyager pour les personnes non vaccinées, sont donc légalement exclues.

Le président Macron qui instaure et impose une obligation vaccinale et met en place un pass sanitaire liberticide contrevient aux recommandations et aux résolutions de la cour européenne des droits de l’homme qui ont pourtant valeur d’obligation !

Vous pouvez prendre connaissance de cette résolution sur le lien ci-dessous :

https://pace.coe.int/fr/files/29004/html

Je reproduis ci-dessous les articles qui interdisent l’obligation vaccinale, les pressions, les mesures de coercition et de rétorsion telles que les privations de libertés individuelles inaliénables instaurées par Macron, rendant impossible toute vie dans la dignité pour ceux qui ne veulent pas se soumettre à une vaccination dont on ignore les effets délétères à plus ou moins long terme : privation de travail donc de ressources pour assurer sa subsistance, de loisirs et de culture, interdiction d’aller et venir en toute liberté et sans restriction aucune…

7.3    pour ce qui est de garantir un niveau élevé d’acceptation des vaccins:

7.3.1   de  s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est pas obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement

7.3.2    de  veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner

7.5.2   d’utiliser  les certificats de vaccination uniquement dans le but désigné de surveiller l’efficacité du vaccin, les effets secondaires potentiels et les effets indésirables

La volonté d’Emmanuel  Macron  de s’affranchir des lois qui protègent et garantissent la jouissance des droits humains et des libertés individuelles est un immense abus de pouvoir qui crée un apartheid sanitaire et social que le peuple de  France ne doit pas accepter !  Chaque citoyen est propriétaire de son corps physique et mental et doit rester souverain dans la gestion de sa santé.

De même qu’un réfractaire à la vaccination n’a pas à empêcher un concitoyen de se faire vacciner s’il le souhaite, un vacciné n’a pas à obliger un compatriote à subir le vaccin contre son gré, ni à le couvrir de noms d’oiseaux et de qualificatifs excessifs parce qu’il refuse de s’y soumettre en son âme et conscience !  La liberté de conscience doit être respectée et les obligations deviennent des abus de pouvoir et d’intolérance !

Article  rédigé  le  15  juillet  2021  par  Catherine  Medioni

Publié le 16 juillet 2021, dans Non classé, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 15 Commentaires.

  1. Bonjour Catherine, Je te remercie de cette information essentielle. Bien à toi,

  2. Mme Médioni.

    Le ton de ce nouvel article me parait plus conforme à l’expression d’une opinion, ouvrant la porte à un débat.
    Il me semble qu’en l’occurrence les avis de la Cour Européenne sur le sujet de la vaccination. sont plus des recommandations que des obligations.

    Voir un avis récent de cette même cour au sujet d’une question concernant la République Tchèque.

    Cordialement.

    • Catherine Medioni

      @ patrice | 16 juillet 2021 à 14 h 55 min ;  » Il me semble qu’en l’occurrence les avis de la Cour Européenne sur le sujet de la vaccination. sont plus des recommandations que des obligations  »

      Il me semble au contraire que c’est clairement écrit noir sur blanc dans l’article ci-dessous, non ? Ou alors nous n’avons pas la même compréhension du français ou nous ne parlons pas la même langue…..

       » 7.3.1 de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est pas obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement  »

      Et encore implicitement réaffirmé par l’article suivant :

       » 7.3.2 de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner  »

      Enfin le pass sanitaire est un abus de droit puisque les certificats prouvant la vaccination ne doivent servir  » qu’à vérifier l’efficacité du vaccin, ses potentiels effets secondaires ou encore ses effets indésirables  » par le corps médical, mais pas du tout pour contrôler politiquement et socialement la vie des gens, ni limiter leurs droits, leurs déplacements et leurs libertés.

      Bien cordialement.

    • Catherine Medioni

      @ Arnaud | 16 juillet 2021 à 16 h 34 min

      Chacun doit rester souverain et seul décisionnaire de ce qui est médicalement administré à son corps. Aller contre la volonté d’un citoyen et criminaliser le refus d’un acte médical est un acte d’oppression et de dictature qui empêche la jouissance des libertés individuelles et qui ne respecte plus les droits humains et citoyens !

  3. concrètement a t on le droit de refuser la vaccination ?

    • Catherine Medioni

      @ sidonie | 17 juillet 2021 à 7 h 32 min

      Oui plusieurs lois, tant nationales qu’internationales, vous reconnaissent le droit de refuser la vaccination et tout acte médical que vous jujeriez menaçant pour votre santé. Macron est clairement hors la loi et outrepasse ses prérogatives de chef d’état !

  4. après consultation de certains toubib risque d’ici quelques années +ou- 4 ans arrivée en masse de leucémie provoquée par le vaccin ARN
    pourquoi vacciner les vieux dont je fais partie ? tout simplement il y a trop de personnes agées dixit la responsable du FMI… et puis faire mourir les vieux = économies sur les retraites que le gouvernement ne paiera plus

  5. Catherine Medioni

    La Cour Européenne des droits de l’homme n’interdit pas la vaccination à ceux qui la souhaitent et reconnait que certaines maladies ont régressé ou ont été éradiquées grâce à la vaccination, mais interdit formellement de l’imposer à qui ne la veut pas !

    Aucun acte médical de quelque nature que ce soit ne doit être administré de force sans le consentement libre et non contraint du patient, ce qui avait déjà été acté par la loi Kouchner de 2002. Elle reconnait donc autant les droits de ceux qui veulent le vaccin que de ceux qui ne le souhaitent pas. Toute la subtilité est là !

    Par conséquent les pro-vaccins doivent cesser de vouloir contrôler la vie, le corps et la santé de ceux qui ne veulent pas des vaccins, puisque que les anti-vaccins n’empêchent pas la vaccination de ceux qui la souhaitent !

    De plus, si vraiment les vaccins sont si efficaces, les vaccinés n’ont plus rien à craindre des non vaccinés…. Alors arrêtez de les juger et de les traiter d’irresponsables ou d’égoïstes parce que pour l’instant nous assistons surtout à un incroyable fascisme sanitaire qui divise les familles, les amis, la société entière et qui aboutit au final à un véritable apartheid social déplorable !

  6. Je me permets de citer le commentaire que René Augustin Bougourd (ancien prof d’histoire) a déposé sur MonAulnay.com et qui me parait la meilleure réponse à cette polémique que je juge mal cadrée:

    Je conseille à tous de relire l’article 4 de la Déclaration des droits de 1789, solennellement réaffirmée par les constitutions de 1956 et 1958;
    « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi. »
    Contribuer en refusant de se faire vacciner, à la propagation de l’épidémie me semble en effet une forme de nuisance. La sûreté étant un autre droit fondamental, je crois qu’on peut soutenir que la santé en fait partie.
    Quand à la comparaison avec la persécution des Juifs, c’est de la pure ignominie. Je rappelle que dans la définition du fait d’être Juif donnée par les nazis, l’acte de volonté ne jouait aucun rôle.On choisit de n’être pas vacciné, pas d’être Juif, même si, à juste titre, on peut en être fier.

  7. Merci docteur, que dis-je PROFESSEUR ÉMÉRITE.. Dommage que vous n’ayez pas été élu avec vos 1 Aulnaysien sur 16 😂😂😂

  8. Catherine Medioni

    @ Hervé Suaudeau | 19 juillet 2021 à 15 h 34 min

     » Contribuer en refusant de se faire vacciner, à la propagation de l’épidémie me semble en effet une forme de nuisance.  »

    Ce n’est pas le refus de se faire vacciner qui contribue à la propagation du virus, mais le fait de participer à des grands rassemblements, de voyager et de ramener la maladie et d’être négligent dans l’application des mesures barrières. Il faudrait tout de même cesser d’accuser les non vaccinés de propager la Covid car ceux qui sont vaccinés propagent et transmettent également la maladie, ce qui revient à dire que la vaccination n’est pas fiable et qu’en plus rien ne nous certifie qu’elle ne nous réservera pas de très mauvaises surprises plus tard sur le plan sanitaire. Nous n’avons pour l’heure aucun recul sur les effets de cette vaccination et il me semble que le principe de précaution en la circonstance devrait être prioritaire.

    Le premier devoir de la médecine est de ne pas nuire, et nous n’avons aucune certitude que le vaccin n’est pas nuisible à plus ou moins long terme ! Mais cela nous ne le saurons que dans quelques temps…..

    D’autre part, pourquoi les laboratoires ne mettent pas au point des médicaments et remèdes une fois que le virus est contracté plutôt que des vaccins ?

    Il appartient à chacun de prendre en charge et de préserver sa santé pour ne pas contaminer autrui, ni être vecteur de maladie par des comportements insensés qui ne respectent pas les gestes les plus élémentaires pour arrêter toute transmission.

    Imposer de force une vaccination qui peut-être néfaste au final est également une forme de nuisance !

  9. @Troll Muda, élu pas émérite 1 électeur sur 9 et tu ramènes ta fraise… Va bosser pour ce qu’on te paye!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :