Récapitulatif des lois nationales et internationales qui interdisent l’obligation vaccinale et tout acte médical non consenti

Il est tout de même incroyable qu’il faille rechercher toutes les lois existantes qui protègent la volonté des patients lorsqu’ils ne veulent pas subir de force un acte médical non souhaité. Les directives liberticides données par Le président Macron le 12 juillet dernier ont semé un vent de colère et de panique parmi les citoyens qui n’envisageaient pas de se faire vacciner !

Quelles que soient leurs raisons, bonnes ou mauvaises, il semble inconcevable et hallucinant que dans le pays des droits de l’homme, la population en soit réduite soit  à renoncer à vivre en  s’imposant l’auto confinement alors qu’ils sont en bonne santé et à s’interdire  d’accomplir tous les actes qui constituaient une vie décente et digne, ( travailler, assurer sa subsistance et son autonomie, voir leurs proches, jouir des plaisirs de la vie et… ) ou à se faire vacciner d’office alors qu’ils ne le veulent pas !!!

Il y a effectivement un relent de grande perversité dans les injonctions menaçantes de Macron qui n’hésite pas à conditionner le fait d’autoriser une vie normale et heureuse à des obligations quasiment impossible à tenir, car qui peut se passer de travailler s’il n’est pas rentier de naissance ou s’il ne dispose pas d’une fortune personnelle ? Quel citoyen peut envisager de ne plus voir famille et amis sous prétexte qu’il ne serait pas vacciné ? Qui a envie de passer des tests PCR à tout bout de champs pour pouvoir entrer dans un magasin, un restaurant, un spectacle, un stade, un cinéma  ou encore prendre un train ou un avion ?

Mais quelle vie horrible, sans joies et pleine de contraintes abusives, perverses et déloyales, profondément attentatoires aux libertés individuelles, ce président élu avec plus de 25% d’abstentions en 2017 et  désavoué durant les municipales 2020, les départementales et les régionales 2021, se permet de nous infliger ?

La réalité que ce dictateur à peine camouflé met en place est une véritable dystopie, ce récit de fiction que l’on peut lire dans certains romans, mais dont on n’imaginait même pas qu’elle puisse s’installer dans notre réalité quotidienne…. Eh bien nous y sommes ! La dystopie est une fiction très sombre où le bonheur semble impossible, et c’est ce qui est en train de se tramer pour ceux qui résisteront à l’obligation vaccinale ! Quant à ceux qui se seront résignés à recevoir l’injection parce qu’ils ont cédé à l’odieux chantage de Macron qui se prend pour Dieu sur la terre, espérons qu’ils ne le regretteront pas plus tard….

Quant à ceux qui veulent résister à la dictature sanitaire de Macron, vous trouverez ci-dessous plusieurs lois nationales et internationales qui interdisent formellement la vaccination obligatoire et tout acte médical non librement consenti !

1) Serment d’Hippocrate (-460//377) : « je ne remettrai à personne du poison, si on m’en demande, ni ne prendrai l’initiative d’une telle suggestion. »
                                                                                                                                                                                      2)  Code de déontologie médicale, article 36 :
Article R4127-36 du Code de santé publique
: « le consentement de la personne examinée ou soignée doit être recherché dans tous les cas. Lorsque le malade, en état d’exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement proposé, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences »
                                                                                                                                                                                              3) Code de Nuremberg (1947) : « le consentement du sujet humain est absolument essentiel. Le pacte international relatif aux droits civils et politiques a repris cette interdiction contre toute expérimentation involontaire, dans son texte de 1966 qui stipule : nul ne peut être soumis sans son consentement à une expérience médicale ou scientifique »
                                                                                                                                                                                             4) Déclaration de Genève pour les médecins (1948) : « je respecterai l’autonomie et la dignité de mon patient. Je n’utiliserai pas mes connaissances médicales pour enfreindre les droits humains et les libertés civiques, même sous la contrainte. Je garderai le respect absolu de la vie humaine, dès la conception. Je considérerai la santé de mon patient comme mon premier souci »
                                                                                                                                                                                                5) Déclaration d’Helsinki (1996) signée par 45 pays dont la France :
Article 25 : « la participation de personnes capables de donner un consentement éclairé à une recherche médicale doit être un acte volontaire. Aucune personne capable de donner son consentement éclairé ne peut être impliquée dans une recherche sans avoir donné son consentement libre et éclairé »
                                                                                                                                                                                                6) Convention d’Oviedo (1997) signée par 29 pays dont la France) :
Article 5 : « une intervention dans le domaine de la santé ne peut être effectuée qu’après que la personne concernée y a donné son consentement libre et éclairé. Cette personne reçoit préalablement une information adéquate quant au but et à la nature de l’intervention ainsi que quant à ses conséquences et ses risques. La personne concernée peut, à tout moment, librement retirer son consentement »
                                                                                                                                                                                                7) Loi Kouchner (4 mars 2002) :
Article 111-4
: « toute personne prend avec le professionnel de santé et compte tenu des informations qu’il lui fournit, les décisions concernant sa santé. Le médecin doit respecter la volonté de la personne après l’avoir informée des conséquences de ses choix. Si la volonté de la personne de refuser ou d’interrompre un traitement met sa vie en danger, le médecin doit tout mettre en œuvre pour la convaincre d’accepter les soins indispensables. Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment »
                                                                                                                                                                                          

8) Arrêt Salvetti (2002) : aucun traitement médical n’est obligatoire au sein de l’Union européenne : « en tant que traitement médical non volontaire, la vaccination obligatoire constitue une ingérence dans le droit au respect de la vie privée, garanti par l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme et des libertés fondamentales » (arrêt Salvetti c/Italie-CEDH décision du 9 juillet 2002 ; n°42197/98)
                                                                                                                                                                                               9) Code civil français :
Article 16-1
: « chacun a le droit au respect de son corps. Le corps est inviolable »
                                                                                                                                                                                            10)  Résolution 2361 du Conseil de l’Europe (27 janvier 2021) : avis consultatif : l’Assemblée demande instamment aux États membres et à l’Union européenne :
                                                                                                                                                                                                Article 7.3.1 : « de s’assurer que les citoyennes et les citoyens sont informés que la vaccination n’est pas obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement »
                                                                                                                                                                                                Article 7.3.2 : « de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risque potentiel pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner »

Article  rédigé  le 18  juillet  2021  par  Catherine  Medioni

Publié le 18 juillet 2021, dans Actualité, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Macron, président des Francais protège la population francaise sinon ce serait un assassin.
    Mais plus de covid avec Bertrand ou Le Pen ou Melenchon ou avec les verts… Etc, liberté totale, ceci est un scoop.

  2. Ce post FaceBook et WhatsApp, qui tourne en boucle, contient des informations erronées. Le code de santé publique prévoit déjà 11 vaccins obligatoires et il est en accord avec tous ces textes : https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000036393260

  3. Catherine Medioni

    @ Hervé Suaudeau | 19 juillet 2021 à 1 h 36 min

    Peux-tu prendre la peine de détailler les informations que tu accuses d’être erronées s’il te plait ? Merci.

    Quant aux 11 vaccins obligatoires administrés à des nourrissons avec leurs adjuvants pas franchement bons pour leur santé, la décision gouvernementale de les rendre obligatoires est très loin de faire l’unanimité !

  4. Bravo et merci pour cette compilation des lois françaises, européennes et internationales dont tous les membres du conseil d’état, du conseil constitutionnel devraient s’inspirer pour s’opposer aux lois Macron.
    D’ailleurs comment se fait-il qu’on n’entende pas la voix de Kouchner s’élever devant une telle violation de la loi qui porte son nom ?
    Comment le PS peut-il être plus royaliste que le roi et réclamer une vaccination de toute la population française ?
    Comment le Conseil de l’Ordre des médecins peut-il s’associer à tous ces crimes contre l’humanité ?
    Devant quelle Cour doit-on traduire le Président du CNOM?

    • @ Lefaucheur | 29 septembre 2021 à 6 h 55 min

      Merci de faire entendre votre voix qui est celle du bon sens que la majorité des gens ont perdu. Les partis politiques sont tous des traitres au peuple, aux petites gens qui se retrouvent à la merci de lois toutes plus iniques les unes que les autres. Les partis politiques qui s’agitent pitoyablement devant nous sont devenues des prostituées sans éthique prêtes à toutes les compromissions même les plus sordides pour accéder aux pouvoirs !

      Mais les plus coupables sont ceux qui par leur vote les portent aux pouvoirs pour d’illusoires retours sur investissement qu’ils n’obtiendront pas. Nous sommes bernés et manipulés depuis très longtemps et le moment est venu d’ouvrir les yeux sur leurs manigances diaboliques ! Oui, absolument diaboliques. Des journalistes bien évidemment non relayés sur nos médias mènent des enquêtes et démontent toute cette supercherie mondiale autour du Covid échappé d’un laboratoire.

      https://www.decitre.fr/livres/big-pharma-demasque-de-la-chloroquine-aux-vaccins-la-crise-du-cornonavirus-revele-la-face-noire-de-notre-systeme-de-sante-9782813224491.html

      Toute la gestion brodée autour de ce virus avec ses injonctions paradoxales, ses incohérences, ses revirements à 180° et ses contradictions prouvent que nous avons affaire, non pas à des amateurs, mais à des psychopathes pervers dont l’objectif n’est pas la préservation de notre santé, mais bien l’inverse !

      D’ailleurs avez-vous remarqué comment ce virus est arrivé à point pour mettre fin à la crise des gilets jaunes dans lequel le président et son mafieux de ministre étaient enlisés ? Il faut que les politiques arrêtent de prendre les français pour des veaux, des moutons ou des pigeons !

      La censure abondamment pratiquée sans complexe au nom fallacieux de lutte contre les fausses informations et le discrédit des chercheurs et soignants du monde entier qui ont le courage d’élever la voix contre les mensonges dont nous sommes abreuvés à longueur de journée, sont malheureusement les marqueurs infaillibles d’une dictature qui se met en place, en plus avec l’assentiment coupable et complice de nombre de français qui se laissent abuser et berner.

      Je ne veux résolument pas de ce monde numérisé qui se profile et qui bascule dangereusement dans le contrôle absolu des populations ! Je le combattrai de toutes mes forces, de toute mon énergie et de toute ma lucidité !

      Merci pour votre commentaire. Il faudrait que de plus en plus de citoyens fassent comme vous et rallient les forces de la lumière contre les forces de l’obscurantisme le plus primitif.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :