Archives du blog

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois répond sèchement à la CFTC

Nous remercions la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens pour la leçon de moraline, faite à l’endroit de Force Ouvrière.

Oui, contrairement à eux, nous n’avons pas de difficulté à les nommer.

Pourquoi Force Ouvrière a boycotté le CT ?

La réponse est simple, nous avons décidé de ne pas être complices de la Mairie dans ses projets de régression sociale.

Ce syndicat a très rarement voté « non » à toutes les régressions sociales qui sont passées dans cette instance. Il a toujours été du côté de la Municipalité.

Il suffit de consulter tous les comptes-rendus du CT pour s’en convaincre.

Contrairement à certains, nous sommes dans le combat, pas dans la compromission, la politique de la chaise vide en fait partie.

Encore une fois, les dirigeants de la CFTC, tirent la couverture à eux, alors que pendant les débats sur les 1607 heures, on ne les a pas beaucoup entendu.

Là encore, il suffit de consulter les comptes-rendus pour s’en rendre compte !

Pas un mot dans leur missive, pour les agents de la propreté qui sont jetés comme des malpropres en détachement d’office à la société Nicollin !

Messieurs les Délégués de la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens, nous n’avons que faire des polémiques stériles.

Montrez que vous êtes un syndicat qui a à coeur l’intérêt des agents et du service public, rejoignez nous dans le combat .

Force Ouvrière lui, le démontre chaque jour.

Source : communiqué Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois

La CFTC communaux d’Aulnay-sous-Bois regrette la politique de la chaise vide d’autres organisations syndicales

Chers collègues,

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-dessous le texte de la déclaration faite par le syndicat CFTC lors de l’ouverture du Comité Technique de ce jour qui a dû être annulé faute de quorum lié à l’absence de certains représentants du personnel…

« Quand certaines organisations syndicales que, par bienveillance, nous ne citerons pas pour éviter de leur faire une mauvaise publicité sont régulièrement absentes des instances paritaires où elles sont censées siéger pour défendre les intérêts des agents qui les ont élus, le syndicat CFTC, lui, a fait le choix de ne pas pratiquer la politique de la chaise vide et de faire des propositions concrètes et argumentées dans l’intérêt de ses adhérents en particulier et de l’ensemble des agents de notre collectivité en général.

C’est ainsi que pour le retour aux 1607 heures la mairie a pris en compte les propositions que nous avions formulées et soutenues pour les cadres à 39 heures notamment. La délibération n° 66 intitulée sobrement « 1607 heures » par l’administration a donc été approuvée lors du conseil municipal du mercredi 15 décembre en intégrant l’intégralité de nos propositions qui visaient à ne pas pénaliser encore un peu plus les cadres particulièrement mal traités dans les propositions initiales qui nous avaient été présentées par la DRH.

C’est ainsi également que grâce à notre expertise et à nos interventions répétées nous avons pu convaincre l’administration de revenir sur le point n° 7 de l’ordre du jour qui concernait la présentation d’un nouvel organigramme de la Direction des Ressource Humaines. Nous avons également fait des propositions dans l’intérêt des agents de la DRH mais aussi de la collectivité et un nouvel organigramme tenant compte de nos observations sera présenté lors du prochain CT en janvier qui pourra donc se réunir sans condition de quorum cette fois-ci.

Le syndicat CFTC fidèle à ses valeurs continuera à être présent dans les instances paritaires et constructif dans ses propositions dans l’intérêt des agents de notre collectivité.

Je tiens également à préciser, n’en déplaise au syndicat brillant par son absence dans les instances paritaires et les groupes de travail et malgré cela se croyant autorisé à donner des leçons aux autres organisations du personnel présentes dans le dialogue social avec la mairie, que le syndicat CFTC n’est pas du tout en conflit avec les représentants de la CGT.

En effet, une divergence de point de vue sur des actions à mener dans le cadre de la politique syndicale ne fait pas de nous des ennemis.

Nous avons le même objectif commun qui est celui de l’intérêt des agents mais avec des méthodes parfois différentes.

La CFTC sera toujours présente dans le dialogue social et ne cèdera pas à la tentation facile de la « chaise vide ».

C’est de l’échange d’idées et de points de vue différents que se nourrit la démocratie, une valeur fondatrice du syndicat CFTC et qui nous est si chère à Aulnay-sous-Bois. »

TOUS UNIS POUR ÊTRE PLUS FORTS !!!

Source : communiqué CFTC communaux d’Aulnay-sous-Bois

Journal CFTC des communaux d’Aulnay-sous-Bois sur la petite enfance

La CFTC des communaux d’Aulnay-sous-Bois revient sur les difficultés et les attentes de la petite enfance dans la ville. Vous pouvez consulter ce journal en cliquant ici ou sur l’image ci-contre.

La CFTC Communaux d’Aulnay-sous-Bois s’indigne de la suppression des jours de bonification avant le départ à la retraite

Suppression des jours de bonification avant le départ à la retraite ! Mais de qui se moque-t-on ?

Vous avez travaillé pour la ville d’Aulnay-sous-Bois et avez servi la population comme agent municipal depuis 10, 15, 20, 30 ans ou plus.

Si vous partez à la retraite après le 31 décembre 2022, vous perdrez dorénavant 25, 37.5, 50, 75 ou plus encore de jours de bonification.

D’un seul coup de baguette magique et par la seule volonté de notre administration !!!

 Monsieur le Maire

Dans une note de service signée par le Directeur Général des Services adressée à l’ensemble du personnel le 27 septembre, l’administration informe les agents municipaux que les jours de bonification qui leur étaient accordés avant leur départ à la retraite seront supprimés pour tous à compter du 1er janvier 2023.

Le syndicat CFTC s’oppose fermement à cette mesure autoritaire et injuste prise encore une fois sans aucune concertation, alors même que le Comité Technique réuni quelques jours avant, le 17 septembre, aurait dû être informé pour en débattre de cette disposition particulièrement défavorable concernant l’ensemble des agents.

La méthode démontre à nouveau que le dialogue social et la co-construction ne sont pas les valeurs actuelles de notre administration.

Quelle sera donc la suite du programme des réjouissances qui vont nous être réservées ?

Hier c’était la suppression du cadeau de l’AEPC, aujourd’hui la suppression des jours de bonification … demain la suppression des jours de congés ?

C’est donc cela la nouvelle politique RH de notre ville pour récompenser ses agents pour leur investissement une nouvelle fois constaté pendant la crise sanitaire.

Pourquoi tant de précipitation pour une décision qui est censée intervenir dans plus d’une année ?

L’administration souhaite-t-elle, par mesure d’économie, pour « soulager » le budget de la ville, pousser les agents à précipiter leur départ à la retraite ?

Cette mesure interne, en vigueur depuis de nombreuses années dans notre collectivité comme dans bon nombre d’administrations vise à récompenser les agents pour leur fidélité et leur dévouement au service de la ville, en leur accordant 2.5 jours de bonification par année d’ancienneté afin de pouvoir profiter un peu plus tôt de leur retraite bien méritée.

Cet avantage accordé aux agents municipaux n’a jamais fait l’objet d’une délibération en Conseil Municipal et encore moins d’arrêtés individuels !

Par quel miracle les services préfectoraux auraient pu émettre une alerte, alors qu’aucun acte administratif ne leur a jamais été adressé sur le sujet ?

Pourquoi donc nous mentir ?

Serait-ce une décision prise trop hâtivement par une administration qui n’a pas le courage de l’assumer et qui s’abrite derrière le Préfet ?

Monsieur le Maire, le syndicat CFTC vous demande de revenir sur cette mesure autoritaire prise de manière brutale sans aucune concertation.

Nous réaffirmons et défendons le caractère social de la bonification pour ancienneté, qui récompense la fidélité des agents à l’égard de la commune.

Elle doit être reconnue et son application équitable confirmée, pour éviter qu’elle soit accordée « à la tête du client ».

Monsieur le Maire le syndicat CFTC se tient prêt à évoquer cette question avec vous dans le cadre d’un dialogue social respectueux et constructif que nous appelons de nos vœux.

Source : lettre de la section syndicale CFTC au Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza

La CFTC communaux d’Aulnay-sous-Bois se demande si Bruno Beschizza cautionne l’augmentation du temps de travail

La CFTC continue de combattre la réforme visant à faire travailler plus les agents communaux à Aulnay-sous-Bois. Dans une longue lettre le syndicat se demande si le Maire Bruno Beschizza cautionne ce procédé.

Pour la CFTC Aulnay-sous-Bois, l’administration veut enfumer les agents sur le temps de travail

Le syndicat CFTC Communaux d’Aulnay-sous-Bois alerte sur une modification du temps de travail des agents quelle que soit leur catégorie.

Pour la CFTC Communaux d’Aulnay-sous-Bois, les catégories A sont le dindon de la farce !

Suppression de RTT en douce, temps de travail, charge des activités qui peuvent peser le week-end : la CFTC s’étonne des nouvelles mesures concernant les communaux Catégorie A et le fait savoir via une lettre adressée au Maire Bruno Beschizza que vous pouvez découvrir ci-dessous :

La CFTC communaux d’Aulnay-sous-Bois demande au Maire de ne pas appliquer l’ordonnance 2020-430

L’ordonnance 2020-430 a été prise le 15 avril 2020 pour la prise de jours de réduction du temps de travail ou de congés dans la fonction publique et dans les collectivités territoriale.

La CFTC à Aulnay-sous-Bois ne souhaite pas appliquer cette ordonnance et l’explique dans son communiqué disponible ci-contre.

La CFTC solidaire des actions prises par la ville d’Aulnay-sous-Bois sur la continuité du service public et le Coronavirus

Ce jour, à 11 heures 15, a eu lieu en mairie une réunion d’information de la direction générale de la ville sur les mesures prises par la collectivité.

Monsieur Palomo Directeur Général des Services nous a énoncé les mesures suivantes :

  • Pour la ville
    • Fermeture des parcs et jardins de la ville – Portage des repas renforcé pour les personnes vulnérables, assistance renforcée également aux personnes inscrites sur le « fichier canicule ». – Ouverture d’une crèche et de trois groupes scolaires pour l’accueil des enfants du personnel soignant.
    • Fermeture de l’ensemble des Déclics.
    • Le service de l’Etat Civil du centre administratif reste ouvert avec un filtrage à l’entrée pour les missions régaliennes, uniquement « décès et naissances ».
    • Les mairies annexes seront fermées.
  • Pour le personnel communal
    • Déploiement de gel hydro alcoolique et des gants sur l’ensemble des services, suite à la pénurie des masques de protection ; ils seront distribués en priorité aux agents qui sont en contact direct avec la population.
    • La cuisine centrale reste en activité, un plateau repas sera attribué à l’ensemble des agents mobilisés.
    • Le service Bâtiment sera fermé, l’astreinte sera activée.
    • Le service propreté de la voirie reste actif afin d’éviter tout problème de salubrité ; les effectifs tourneront par roulement de deux semaines
    • La Police Municipale reste active, notamment pour vérifier le respect des consignes gouvernementales et administratives.
    • Des arrêtés nominatifs permettant la circulation des agents dans l’espace public seront édités. Les chefs de service sont chargés de dresser la liste des agents concernés dès aujourd’hui.

Les agents dont les fonctions ne sont pas vitales ou dont les services sont fermés pourront se signaler auprès de leur hiérarchie pour être redéployés sur d’autres services où leur présence sera utile, afin d’assurer la continuité du service public.

La CFTC se réjouit de la réactivité de la collectivité dans cette situation inédite où toutes les demandes faites dans l’intérêt général des agents ont été entendues. Nous nous associons à leur mise en oeuvre et invitons tous les agents dont la situation personnelle et familiale le permet à se signaler, pour venir renforcer les secteurs où un besoin de service public essentiel se fera sentir. Nous mettons tout en oeuvre pour informer le plus largement possible les agents sur les mesures prises et leur évolution dans le temps.

La CFTC, syndicat responsable, invite tous les agents à respecter et à faire respecter toutes les consignes de santé publique édictées pour enrayer les effets du virus.

Source : CFTC Aulnay-sous-Bois

4 candidats aux élections municipales à Aulnay-sous-Bois répondent à la CFTC

Alain Amédro, Bruno Beschizza, Benjamin Giami et Raoul Mercier ont répondu aux questions de la CFTC concernant les agents territoriaux, les conditions de travail et les éventuelles sanctions en cas d’élection.

Vous trouverez le compte-rendu complet en cliquant sur l’image ci-contre.

PS : dommage que tous les candidats déclarés n’aient pas été sollicités.

%d blogueurs aiment cette page :