Publicités

Archives du blog

Grève du Service de l’Etat Civil Mairie d’Aulnay-sous-Bois : des avancées

Pour dormer suite au mouvement de grève, une delegation CFTC représentant le service de l’Etat-Civil a été reçu par Bruno Beschizza Maire, Philippe Palomo DGS, Patrick Vigour DGA et Damien Boufandeau Directeur RH.

La CFTC a été écouté par le Maire et la Direction Générale, il en ressort que plusieurs propositions ont été faites au personnel, ce qui presage une issue favorable sur les revendications .

  • La revalorisation salariale de chaque agent en consequence du travail et des missions supplémentaires importantes.
  • L’augmentation des effectifs de ce service

Source : Communiqué CFTC Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Publicités

Préavis de grève le mercredi 09 janvier 2019 chez les Agents du service de l’Etat Civil d’Aulnay-sous-Bois

Monsieur le Maire,

Nous avons l’honneur de vous informer qu’à l’appel du Syndicat Départemental CFTC des Agents Territoriaux de la Seine Saint Denis, les Agents du service de l’Etat Civil de votre collectivité observeront une grève de 24 heures le 09/01/2019.

Conformément à la Loi 83-634 du 13 juillet 1983 – article 10 – portant droit et obligations des fonctionnaires et aux articles L2512-1 à 5 du Code du travail sur l’exercice du droit de grève dans la fonction publique.

Cette grève fait suite à un désaccord avec votre administration concernant :

  • La revalorisation salariale de chaque agent suite à du travail et des missions supplémentaires
  • L’augmentation des effectifs de ce service.

Restons à votre disposition afin de vous apporter des éléments supplémentaires justifiants ce mouvement.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, notre considération distinguée.

Source : CFTC Aulnay-sous-Bois

Pourquoi je vote pour la CFTC à Aulnay-sous-Bois ?

A la CFTC,nous sommes pour l’équité salariale.

A la CFTC, les dirigeants et les délégués ne touchent pas des heures supplémentaires non effectuées.

A la CFTC, nous ne supportons pas de voir des collègues dont le salaire minimal est a 1200 € par mois pour balayer la rue, alors que d’autres bénéficient d’avantages injustifiés.

A la CFTC,nous n’acceptons pas de voir des collègues mal loges ou qui dorment dans leur voiture alors que d’ autres sont loges gratuitement.

A la CFTC, nous sommes pour les heures supplémentaires, a condition qu’elles soient effectives et pour tous les agents et des lors que c’est justifie par un service public.

A la CFTC,nous sommes pour le respect du statut et de l’avancement de grade pour tous.

A la CFTC, nous sommes contre le clientélisme.

A la CFTC, nous ne défendons pas l’indéfendable.

A la CFTC, nous défendons les intérêts de tous les agents territoriaux même les agents non syndiques, sans distinction.

A la CFTC, nous crayons a la parole donnée la main sur le cœur, droit dans les yeux … mais sans naïveté. A la CFTC, nous ne promettons pas des augmentations de salaires surréalistes.

A la CFTC nous ne promettons pas de nomination au grade si le statut ne le prévoit pas.

A la CFTC, nous respectons tous les agents, quelle que soit la catégorie de l’agent.

A la CFTC, nous ne signons pas des protocoles en catimini avec la collectivité, créant un déséquilibre de traitement entre les agents.

A la CFTC, nous faisons des propositions réalistes pour le pouvoir d’achat et le bien-être des agents.

A la CFTC, nous demandons une Direction générale capable d’insuffler un vrai projet d’administration.

A la CFTC, nous nous battons pour l’égalité de traitement entre les hommes et les femmes et rappelons que les femmes ne sont pas assez représentées aux pastes de direction au regard du rapport hommes/femmes au sein de notre collectivité.

Si vous   vous   retrouvez   dans   nos   combats   et   souhaitez   marquer   un  changement  de gouvernance  avec  les  années  passées, alors voter  CFTC  le  6  décembre  lors  des  elections professionnelles.

Source : communiqué CFTC Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Le journal de la CFTC Communaux d’Aulnay-sous-Bois est sorti

Le journal des Communaux d’Aulnay est disponible en cliquant sur l’image ci-contre.

La CFTC interpelle le Maire d’Aulnay sous bois sur le pouvoir d’achat des agents de la ville

Monsieur le Maire,

Les récentes mesures prises par le Gouvernement ne plaident pas en faveur de l’amélioration du pouvoir d’achat des fonctionnaires et agents publics (rétablissement du jour de carence, augmentation de la CSG, gel de la valeur du point et blocage du dispositif PPCR – protocole Parcours professionnels, carrières et rémunérations…).

Additionne à cela, la municipalité a choisi des restrictions budgétaires de plus en plus drastiques afin d’éviter une mise sous tutelle possible.

Une majorité d’agents de la ville, majoritairement de catégorie C,   dont les salaires vont même diminuer par la réduction des heures supplémentaires, sont donc pris en étau entre des choix politiques nationaux et locaux.

La CFTC est toujours soucieuse d’apporter des éléments d’améliorations constructives pour le pouvoir d’achat des agents de la ville.

Depuis 2004, les agents territoriaux peuvent épargner les jours de congés non employés, sur un compte épargne temps (CET) ? Avec les années, un certain nombre d’agents ont atteint le plafond maximal de 60 jours, qui ne peut être dépassé.

Afin de palier au tassement des salaires et du pouvoir d’achat des agents de la ville, la CFTC des Territoriaux d’Aulnay-sous-Bois vous demande, conformément aux textes règlementaires*, de faire adopter une délibération permettant aux agents qui le souhaitent :

De monétiser les jours que les agents souhaiteraient se voir indemniser (a hauteur d’un maximum de 20 jours/an)

De prendre en compte ces jours dans le calcul de la retraite complémentaire (régime de retraite additionnelle de la fonction publique – Rafp)

Monsieur le Maire, les agents attendent un signal fort de votre part en rapport avec la considération que vous leurs faites lors des différentes festivités ou cérémonies.

Vous rappelez régulièrement le travail dévoue des agents territoriaux pour le service public.

Mettez vos paroles et vos actes en adéquation, les agents attendent la valorisation de leur travail par une reconnaissance garantissant un meilleur pouvoir d’achat, ne les décevez pas.

  • *Décret 2004-878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne temps dans la fonction publique territoriale (JO du 28 août 2004),
  • Arrête du 28 aout 2009 pris pour lapplication du décret n » 2002-634 du 29 avril 2002 modifie portant création du compte épargne temps dans la fonction publique de l’État et dans la magistrature
  • Circulaire n· 10-007135-D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale

Le décret relatif au compte épargne temps dans la FPT, n° 2010-531 du 20 mai 2010 modifiant le décret n » 2004-878 du 26 aout 2004, étend aux fonctionnaires territoriaux les facilites déjà ouvertes pour les fonctionnaires de l’Etat en 2008-2009, en donnant compétence aux collectivités pour en fixer les règles de fonctionnement.

La section syndicale CFTC

Lettre ouverte de la CFTC au Maire d’Aulnay-sous-Bois concernant la journée de carence

Monsieur le Maire,

Conformément à la loi de finances n° 2017-1837 du 30 décembre 2017, la journée de carence est rétablie et s’applique depuis le 1er janvier 2018.

Nous savons que la mise en oeuvre technique à Aulnay-sous-Bois ne pourra se faire avant le mois de mars 2018. En effet, la mise en oeuvre sur le logiciel ASTRE nécessite un paramétrage spécifique avec intervention d’un prestataire.

La section syndicale CFTC demande que ce dispositif ne soit pas appliqué pendant cette période. Nous demandons donc que les agents en arrêt depuis le 1er janvier 2018 ne subissent pas la journée de carence le temps de la mise en oeuvre et qu’aucune rétroactivité ne soit mise en place.

Nous déplorons  aussi que cette journée de carence s’ajoute au dispositif déjà en vigueur sur le régime indemnitaire qui consiste à réduire le régime indemnitaire RIFSEEP au-delà de 10 jours d’absence par année civile, occasionnant ainsi une double peine aux agents territoriaux.

La section syndicale CFTC vous demande de revoir votre position en portant à 15 le nombre de jours d’absence avant réduction du régime indemnitaire.

Source : communiqué section syndicale CFTC Aulnay-sous-Bois

L‌e Maire d’Aulnay-sous-Bois répond favorablement aux revendications de la CFTC des Territoriaux

La CFTC des Territoriaux d’Aulnay se félicite que le Maire d’Aulnay réponde favorablement aux revendications du syndicat. Vous pouvez consulter le communiqué de la CFTC en cliquant sur l’image ci-contre.

La CFTC s’indigne des attaques du groupe « La révolution est en marche » contre la police municipale d’Aulnay-sous-Bois

La CFTC communaux d’Aulnay-sous-Bois demande au Maire que des actions soient prises contre le groupe « La révolution est en marche » après que le directeur de la police municipale ait fait l’objets d’attaques. La CFTC demande notamment la protection fonctionnelle du directeur en vue d’une attaque pour diffamation.

Vous pouvez lire la lettre adressée à Bruno Beschizza en cliquant sur l’image ci-contre.

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois rassure la CFTC concernant le pouvoir d’achat des agents communaux

journal-des-communaux-d-aulnay-fevrier-2017La CFTC communaux d’Aulnay-sous-Bois avait alerté dans une lettre ouverte au Maire sur les risques de baisse de pouvoir d’achat des communaux d’Aulnay. La municipalité a officiellement répondu et acquiescé que la situation était prise au sérieux, ce qui tend à rassurer la CFTC, qui se targue d’avoir réussi un tour de force via le communiqué accessible en cliquant sur l’image ci-contre.

Lettre ouverte de la CFTC au Maire d’Aulnay-sous-Bois : agitation, gaspillage et poudre aux yeux

lettre-ouverte-monsieur-le-maireMonsieur le Maire, le pitoyable spectacle auquel nous assistons depuis quelques semaines à Aulnay nous afflige. Il a été conclu par un accord signé entre un syndicat contestataire et la Mairie, qui ne règle rien des problèmes rencontrés par les agents de la ville.

L’agitation orchestrée autour des deux problèmes du moment :

  • le nouveau régime indemnitaire
  • l’avenir de la cuisine centrale

n’a abouti à RIEN, n’en déplaisent à ceux qui crient victoire.

Et les dégâts causés par ce genre de contestation stérile, que la Direction Générale n’a pas su empêcher, sont lourds de conséquence :

La CFTC a participé à toutes les discussions sur les PPCR, voté dans toutes les instances représentatives du personnel CT et CHSCT, fait aboutir plusieurs améliorations notables.

Dans son action revendicative la CFTC ne cherche pas à pénaliser les enfants et les parents en supprimant des repas chauds. Un service minimum de la restauration aurait été plus judicieux, un courrier du maire plein de promesses et contresigné par le seul syndicat agitateur, nous interroge sur la méthode.

En discutant avec les agents, ce gâchis aurait pu être évité !

  • des familles prises en otage, des enfants privés de repas chaud pendant plusieurs jours.
  • 17 000€ de coût supplémentaire pour l’achat des salades servies dans les cantines + le gaspillage des repas chauds non servis.

Tout ça pour Ça : la situation des agents de la cuisine centrale et des offices n’est pas réglée de manière durable.

Ce n’est pas notre conception de la défense du service public !

La CFTC défend d’autres méthodes, plus efficaces et plus respectueuses des agents et des usagers du service public !

Source : communiqué CFTC Agents Territoriaux

Pièce annexe : comment la CFTC défend les employés de la ville

%d blogueurs aiment cette page :