Archives du blog

Lettre ouverte au maire d’Aulnay-sous-Bois sur le versement de l’indemnité inflation de 100 €

Monsieur,

La loi de finances rectificative pour 2021, qui pose la base légale de l’indemnité inflation de 100 €, a été publiée au Journal officiel du 2 décembre 2021. Le décret qui en fixe les modalités a été publié au Journal officiel du 12 décembre 2021. Le versement de cette indemnité pour les fonctionnaires et les agents éligibles des collectivités était prévu sur leur traitement de janvier 2022.

Or, nous constatons encore une fois que le service opérateur dédié à cette mission n’a pas versé cette indemnité tant attendu (fin janvier 2022) par les agents dans notre collectivité pour faire face à l’augmentation des prix des carburants

S’agit-il d’une négligence ? Ou d’un oubli ? Toujours est-il que cette « procrastination » est devenue une pratique courante à laquelle ce service, nous a habitués (cf. versement de la GIPA) (+5 mois)

De plus, nous observons que le refus du dialogue avec notre organisation syndicale et l’inconsidération déployée pour ne pas répondre à nos questions et pour ne pas publier nos tracts et courriers dans l’espace dédie sur Aulnet représentent une entrave à l’exercice du droit syndical et piétinement le dialogue social dans notre commune.

Voici Monsieur, le maire, les éléments d’information que nous voulons vous transmettre au non des agents de la commune qui nous l’espérons contribuerons à renfoncer votre vigilance vis avis de l’administration.

Avec nos respectueuses salutations.

Source : Section Interco-CFDT 93 de la mairie d’Aulnay-sous-Bois

 

 

Jean Castex annonce une prime de 100 euros par mois aux infirmiers de réanimation

Lors de sa visite dans un centre de réanimation à Créteil, Jean Castex a annoncé une prime mensuelle de 100 euros pour les infirmiers des services de soins critiques dès janvier 2022. Si le nombre de personnes en réanimation n’augmente que légèrement, plusieurs hôpitaux sont déjà au bord de la rupture.

Cette prime pourrait soulager le personnel déjà durement atteint.

Prime à la conversion auto : que devez-vous savoir ?

Afin de préserver la planète, plusieurs mesures sont prises dans différents secteurs. Ceci concerne aussi le domaine de l’automobile à travers la prime à la conversion auto. Les conditions concernant cette prime ont été mises à jour. En quoi consiste la prime à la conversion auto ? Qui peut en bénéficier ? Quelles sont les conditions d’éligibilité ? On vous dit tout !

En quoi consiste la prime à la conversion?

La prime à la conversion est une aide mise en place par l’État afin de permettre à chacun de s’acheter un véhicule plus respectueux de l’écologie; c’est-à-dire, un véhicule moins polluant, qu’il soit neuf ou d’occasion. Le principe est simple. Vous remettez votre vieille voiture au rebut dans centre VHU et vous obtenez en retour une prime fixée en fonction du véhicule que vous achetez. Si vous désirez vous simplifier la tâche, vous pouvez recourir à un enlèvement d’épave gratuit à Paris.

Quelles sont les conditions que doit remplir le nouveau véhicule?

Depuis le 1er juillet 2021, de nouvelles dispositions ont été mises en place. En effet, les véhicules qu’ils soient neufs ou d’occasions doivent être soit 100électriques soit hybrides rechargeables soit à essence crit’Air1.

Les véhicules utilitaires ainsi que les deux roues, les trois roues et les quadricycles doivent être électriques. Par ailleurs, pour un véhicule neuf, le taux d’émission maximum de CO2 doit être de 104 g/km en norme NEDC et de 132 g/km en norme WLTP. Pour une voiture d’occasion, le taux d’émission maximum de CO2 doit être de 109 g/km en norme NEDC ou de 137 g/km en norme de WLTP.

Qui peut bénéficier d’une prime plus élevée?

Les camionnettes peuvent obtenir une prime plus élevée. Les véhicules utilitaires légers de classe 1, 2 et 3 ont l’avantage de bénéficier d’une nouvelle prime à la conversion, peu importe le prix de l’utilitaire. Les montants sont fixés à 40 du prix d’achat TTC selon la classe de chaque véhicule.

Pour les véhicules utilitaires de première classe dont le poids est inférieur à 1350 kg, le montant est de 5000. Concernant les véhicules utilitaires de classe 2 pesant entre 1305 kg et 1760 kg, le montant est de 7000 €. Par rapport aux véhicules utilitaires de classe 3 avec un poids au-delà de 1760 kg, le montant est de 9000 €.

Source : contribution externe

Force Ouvrière milite pour l’obtention de la prime COVID 19 pour l’ensemble des agents d’Aulnay-sous-Bois

Bonjour Monsieur le Maire,

De nombreux agents nous interpellent concernant l’octroie d’une prime pour les agents qui ont travaillé durant la période de confinement. 

Un dispositif est prévu par la Loi de finances rectificative pour 2020 présentée au Conseil des ministres du mercredi 15 avril vous permettant l’attribution d’une prime de 1000 euros pour l’ensemble de ces agents.

Nous demandons que les agents qui ont assuré la continuité du Service Public à Aulnay-sous-Bois puissent bénéficier de cette prime de 1000 euros comme le prévoit  le Décret n° 2020-570 du 14 mai 2020 relatif au versement d’une prime exceptionnelle à certains agents civils et militaires de la fonction publique de l’état et de la fonction publique territoriale soumis à des sujétions exceptionnelles pour assurer la continuité des services publics dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire déclaré pour faire face à l’épidémie de covid-19 qui précise :

« le décret permet aux employeurs de l’état et des collectivités territoriales de verser une prime exceptionnelle aux personnels ayant été soumis à des sujétions exceptionnelles dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de covid-19 pour assurer la continuité des services publics. Le montant de cette prime est déterminé par l’employeur dans la limite d’un plafond. La prime exceptionnelle est exonérée de cotisations et contributions sociales ainsi que d’impôt sur le revenu. »

Nous demandons aussi une prime 1500 euros le personnel soignant du CMES comme le prévoit: le Décret n° 2020-568 du 14 mai 2020 relatif au versement d’une prime exceptionnelle aux agents des établissements publics de santé et à certains agents civils et militaires du ministère des armées et de l’Institution nationale des invalides dans le cadre de l’épidémie de covid-19

Les agents attendent impatiemment, une réponse de votre part.

Veuillez recevoir Monsieur le Maire, l’expression de notre haute considération.

Source : Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois

Aulnay-sous-Bois aide ses agents municipaux à toucher la prime d’activité

La ville a décidé d’accompagner ses employés dans leurs démarches. Une centaine de personnes sont concernées.

Deux millions de personnes ne touchent pas la prime d’activité alors qu’elles y ont droit. C’est la raison pour laquelle le maire (LR) d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, a mis en place un accompagnement personnalisé pour les agents municipaux qui souhaitent la recevoir. Concrètement, « une cellule composée de deux assistantes sociales a vérifié la situation des 300 agents ayant les rémunérations les plus basses », indique la municipalité.

Depuis janvier, elle a reçu 182 agents en entretiens individuels et parmi eux, 105 ont été désignés éligibles. Le montant moyen de leur prime s’élèvera à 185€ (500€ pour la plus importante, contre 23€ pour la moins élevée). Pour les agents qui ne sont pas concernés par le dispositif, la mairie prévoit « d’examiner individuellement la situation de tous les agents qui gagnent moins de 1 500 euros nets par mois ».

Une initiative insuffisante pour les représentants du personnel

Le syndicat du personnel communal FO salue l’initiative mais regrette que sa proposition d’augmenter tous les agents de 200 € nets mensuels n’ait pas été entendue. « Tout ce qui peut apporter du pouvoir d’achat aux agents est une bonne chose, mais ce n’est pas du tout ce qu’on avait demandé », indique Pierre Neau, délégué syndical FO.

Refusé par la mairie car cela coûterait 6M€ par an à la ville, il constate que « beaucoup de collègues ont du mal à joindre les deux bouts ». Depuis le gel du point d’indices il y a neuf ans, « les agents de catégorie C ont perdu 148 euros par mois et 185 euros pour les agents de catégorie D », ajoute Pierre Neau.

Source et article complet : Le Parisien

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois va t-il verser la prime Macron aux employés de la ville ?

C’est une question que se pose Force Ouvrière.

%d blogueurs aiment cette page :