Archives du blog

La CFDT Interco Aulnay-sous-Bois dit halte à la casse du service public !

Service propreté/voirie, espaces verts, et jeunesse a qui le tour ?

Privatisation, externalisation peu importe les mots, l’objectif serait-il l’avancée organisée de la fin du service public à Aulnay-sous-Bois.

Après les centres de loisirs et une partie de l’action jeunesse, nous voyons se profiler des « délégations de service public » sur les services Techniques, Propreté, Voirie, certaines missions du bureau d’étude.

La piscine municipale c’est déjà fait.

C’est la partie émergée de l’iceberg d’autres seraient en préparation tels que le garage municipal, et autres services comme celle du service jeunesse.

Service propreté

Aujourd’hui ce sont plus de 60 agents du service propreté qui sont concernés, dont 1/3 sont sous statut précaire (contractuels) sur des postes de permanents et des détachements d’office pour les agents titulaires.

Manque de balayeuses, de véhicule, de soufflettes et des locaux (vestiaires) dans un état
déplorable. De plus les agents municipaux doivent pallier a l’absence de l’entreprise privée pendant les mois de juillet/aout, en travaillant les samedis et les jours fériés.

Service Espaces verts

  • Chamboulement dans la composition des équipes, sans réelle concertation avec les agents.
  • Passage de 9 à 8 secteurs d’intervention générant davantage de surface à couvrir
  • Un seul véhicule pour 3 zones d’intervention
  • Désorganisation dans le planning de travail des agents
  • Réduction des budgets
  • Manque de matériel, nombreux postes non pourvus et le plus souvent par des contractuels.

Cette situation fragilise les services et les agents et incite nos collègues à muter dans d’autres villes, elle crée de la précarité pour les agents et fait craindre dans ce secteur la mise en œuvre d’une Délégation de Service Public comme dans le secteur Propreté.

Nous disons stop !

Nous demandons le maintien d’un service public performant dans le sud et dans le nord de la ville, exprimons notre solidarité aux agents des services concernés et sommes à leur écoute pour les accompagner.

Des agents bien formés travaillant avec du matériel adapte, c’est le gage d’un service public de qualité pour les Aulnaysiens.

Source : CFDT Interco Aulnay-sous-Bois

La CFDT section syndicale de la mairie d’Aulnay-sous-Bois obtient gain de cause pour la publication de ses tracts sur l’Intranet

L’administration a été obligé sous la pression des militants, des agents , du Préfet de la Seine-Saint-Denis et du défenseur des droits de capituler au sujet de notre revendication pour la publication de nos tracts et courriers sur l’espace dédié sur l’intranet, néanmoins le compte n’est pas bon , car il manque la publication d’autres tracts et courriers qui sont encore censurés C’est une victoire contre ceux qui veulent entraver l’action syndicale et le droit d’expression et d’information.

Nous nous réjouissons de cette victoire et nous continuerons le combat pour défendre les droits des agents.

Source : CFDT section syndicale de la mairie d’Aulnay-sous-Bois

Des salariés de Carrefour en grève au centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois

Hier, plusieurs employés de Carrefour à O’Parinor étaient en grève pour réclamer une hausse des salaires et des embauches. Ce mouvement s’inscrit dans un contexte national dans la mesure où la CGT et la CFDT avaient appelé à la grève dans les enseignes Carrefour partout en France.

Cela n’a cependant pas eu d’impact pour la clientèle qui a pu se rendre dans l’enseigne sans trop de difficulté.

1607 heures : sauvegardons nos acquis… Place à la concertation à Aulnay-sous-Bois !

De quoi parle-t-ton ?

La loi de la transformation de la fonction publique de 2019 a entrainé un certain nombre de nouvelles mesures dont celle de mettre fin aux régimes dérogatoires (congés exceptionnels) et d’aligner la durée annuelle du temps de travail sur le secteur privé.

En somme, la durée effective de travail doit être de 1607h/an, pour la collectivité la moyenne du temps de travail est d’environ 1550 h/an.

La CFDT constate que plusieurs maires ont décidé de se battre contre cette mesure. Ainsi, le Maire de Bonneuil et vice-président de grand Paris seine ouest, a refusé d’appliquer la mesure dans sa collectivité.

Quand doit-on passer au 1607h/an ?

A ce jour, Le Maire dispose d’un an à compter du renouvellement du conseil municipal pour délibérer, pour une application au 1er janvier 2022.

Notre employeur ne doit pas confondre timing serré et méthode rouleau compresseur

Comment obtenir 1607h/an de travail effectif ?

365 jours dans l’année

  • 104 jours de repos hebdomadaire (samedi, dimanche)
  • 25 jours réglementaires de congés annuels (5 semaines de congés payés)
  • 8 jours fériés

= 228 jours de travail dans l’année

x 7 h de travail effectif par jour (35h par semaine)

= 1596 heures de travail effectif

Cette durée annuelle est arrondie à 1600h, auxquelles s’ajoutent 7 heures pour la journée de solidarité Quelles dispositions ne sont pas concernées ?

  • Les jours fériés
  • Les jours de fractionnement
  • Les jours de congés du CET

Les autorisations d’absences (évènements familiaux, préparations concours ….) ne sont pas des congés. Cette loi annule tous les accords plus favorables au temps de travail légal qui avaient été négociés dans les collectivités au fil des ans. Il s’agit souvent de jours de congés supplémentaires comme au moment de départ à la retraite pour les agents ayant travaillés plusieurs décennies dans la collectivité

La CFDT demande à notre Maire de ne pas piétiner l’histoire des luttes sociales de notre collectivité en sauvegardant nos acquis !

Mobilisation générale : Contre, travailler plus pour gagner moins

La loi prévoit-elle de prendre en compte des régimes dérogatoires pour le temps de travail ?

Oui, des dispositifs sont prévus par la loi pour « alléger » la mesure. (L’article 2 du décret n°2001-623 du 12 juillet 2001)

Cette durée ne peut être réduite qu’après avis du Comité Technique pour tenir compte des sujétions liées à la nature des missions, notamment en cas de travail de nuit, du dimanche, en horaires décalés, en équipes, ou en raison de modulation importante du cycle du travail ou de travaux pénibles ou dangereux.

C’est avec la plus grande vigilance et son expertise que votre section CFDT vous accompagnera afin de défendre l’ensemble de nos acquis. 

C’est TOUTES nos forces réunies, collègues et syndicats, qui permettront de préserver nos conditions de travail et nos acquis.

Source : communiqué CFDT Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Des syndicats à Aulnay-sous-Bois refusent la loi de la transformation de la fonction publique

Les organisations syndicales de Seine-Saint-Denis exigent la non application de cette loi et son abrogation au gouvernement. Elles engagent un processus de mobilisations et de luttes et sont contre :

  • L’augmentation du temps de travail et le gel du point d’indice,
  • Le recrutement massif de contractuels,
  • La restriction du droit de grève,
  • La suppression des Comités Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail,
  • Les restrictions du rôle des CAP,
  • La suppression de l’instance de recours disciplinaire,
  • Le détachement des agents du public vers le secteur privé,
  • L’individualisation des rémunérations…

Il faut des Etats Généraux du service public ! Fièr-e-s de travailler pour le service public Toutes et tous ensemble mobilisons-nous ! Un grand rassemblement sur le parvis de la préfecture à Bobigny a lieu ce jour à midi.

Source : CFDT Communaux d’Aulnay-sous-Bois

%d blogueurs aiment cette page :