Archives de Catégorie: Sociétés

Le déménagement de Chimirec à Aulnay-sous-Bois avance

Les travaux sur le site PSA à Aulnay-sous-Bois ont démarré depuis quelques mois et l’entreprise s’apprête à déménager ses activités depuis le site actuel d’exploitation de Dugny, à compter du 17 octobre 2022.

Chimirec a obtenu l’autorisation d’exploiter ce site par le biais de l’arrêté préfectoral du 28 décembre 2020.

Une nouvelle procédure de demande d’autorisation environnementale est en cours pour ce site afin de faire évoluer le projet pour répondre aux enjeux actuels. Notamment, sont prévus dans cette demande une activité de filtration des liquides de refroidissement usagés et la production de Combustibles Solides Energétiques. Ce projet permettra notamment d’améliorer les modalités de gestion des déchets au sein de l’établissement en optimisant les flux de déchets tout en développant de nouvelles solutions de valorisation in situ. Il s’inscrit dans une logique d’économie circulaire et de transition énergétique, en proposant des alternatives aux énergies fossiles.

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois en visite chez Manu Vet

Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, a récemment visité MANU VET, enseigne spécialisée dans la vente de vêtements professionnels.

Leur point de vente est depuis plusieurs mois implanté au 37 rue Charles de Gaulle, lui donnant une visibilité nouvelle auprès des artisans, ouvriers et particuliers de notre territoire.

Chez MA France Aulnay-sous-Bois, une victoire mais des craintes pour l’avenir

C’est une victoire pour les salariés du site d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) de M.A France. Près d’un mois après le début des négociations salariales qui s’était soldées, la semaine dernière, par un échec, les employés du sous-traitant automobile spécialisé dans l’emboutissage et l’assemblage de pièces de carrosserie, ont finalement obtenu gain de cause. Leur atout : la grève, déclenchée jeudi dernier au sortir d’une troisième réunion avec la direction durant laquelle celle-ci avait campé sur des positions « inacceptables » pour les représentants syndicaux.

«  Il n’y aura aucun argent magique pour verser des sommes ou indemnités » n’avait pas hésité à écrire noir sur blanc la direction dans une communication interne aux contours assez vagues mais laissant toutefois planer «  la question du paiement des salaires en fin de mois ».

Source et article complet : L’Humanité

Des soucis dans les sanitaires de la société FTL Garonor Aulnay-sous-Bois

Parfois quelques images sont plus parlantes que bien des mots.

Des femmes audacieuses à Aubervilliers

Pour la journée internationale des droits des femmes, l’association Adie à Aubervilliers (qui défend l’idée que chacun peut entreprendre) organise une boutique éphémère dédiée aux femmes entrepreneuses en Seine-Saint-Denis.

7 créatrices audacieuses seront mises à l’honneur aujourd’hui de 15h à 20h à l’agence Adie Aubervilliers (35-37 Rue du Moutier).

Une pétition pour garder les acquis sociaux des salariés du magasin Carrefour O’Parinor Aulnay-sous-Bois

Nos acquis sociaux nous permettent d améliorer nos salaires qui sont au minima.. Aidez nous à les maintenir.. Car en nous cédant à un locataire gérant, le groupe carrefour nous céde comme des objets et nous perdons le peu d’avantages que nous avions.

Nous perdons nos participations, intéressements et d’autres avantages

1300€ net et 20 ans de Carrefour voilà notre réalité, nous avons plus que jamais besoin de vous !!

Pour signer la pétition, cliquer ici.

Le secteur de l’expédition de colis en pleine expansion, comment soigner son image de marque en tant que professionnel ?

Nous vivons aujourd’hui une époque totalement bouleversée par le drame de la situation sanitaire avec des confinements successifs, des couvre-feux, des restrictions de mouvement et l’impossibilité pour de nombreuses personnes de se déplacer pour faire des emplettes ou autres activités. S’il y a eu beaucoup de personnes qui ont souffert de ces événements, certains ont pu tirer leur épingle du jeu, à commencer par les entreprises et les magasins en ligne qui proposent à leurs clients de livrer les commande à domicile ou dans un point Relais.

Pour certaines entreprises, la transformation digitale à marche forcée a été douloureuse. Pour d’autres, plus jeunes et dynamiques, ce fut un changement naturel avec la mise en place de plateformes de commande en ligne et un système de suivi se basant sur une solution tierce du marché. Pour les entrepreneurs audacieux, cette crise sanitaire sans précédent a été une occasion de s’engouffrer dans la brèche et de bâtir une affaire aujourd’hui stable et durable. Mais qu’en est-il de la mise en valeur des colis, de la sécurisation pendant les transports et de l’image de marque de ces sociétés qui ont compris qu’Internet était la vitrine incontournable de demain ?

Si vous êtes un jeune entrepreneur et que votre objectif est de fidéliser une clientèle souvent prompte à déposer un avis sur Google ou autres sites, mieux vaut prendre le temps de présenter les colis de manière à rendre attractif l’emballage. Vous pouvez notamment utiliser des rubans en tant qu’entreprise pour marquer vos expéditions ou vos produits tout en jouant sur un degré de personnalisation pour vous démarquer de la concurrence. Par exemple, on peut en acheter sur maxilla.fr en commandant un minimum de 18 pièces pour vous permettre de finaliser l’emballage avant expédition. Ces matières adhésives permettent de sceller solidement les colis tout en inscrivant quelques instructions ou messages pour le destinataire.

Ces rubans de marquage de produit sont vendus sous forme de rouleaux et sont disponibles en différentes couleurs, avec pour certains des motifs pour alerter le client de la nature de la marchandise emballée (objet fragile, objet dangereux…). L’épaisseur du ruban est variable selon les besoins (généralement autour de 5 cm), les impressions appliquées peuvent durer plus de 6 mois en fonction de la nature de l’encre et de la qualité des outils utilisés. A noter que certains rubans sont conçus en matières naturelles, évitant l’usage de matières dérivées du pétrole, avec des propriétés biodégradables notables.

Bien entendu, la mise en valeur du colis ne fait pas tout, le prix de la marchandise, la qualité du service client et la vitesse d’expédition sont des critères cruciaux pour des clients de plus en plus exigeants. A cela s’ajoute la sécurité du contenant avec des matières synthétiques capables d’amortir les chocs pendant le transport et la manutention, notamment pour les produits fragiles. En outre, de nombreuses sociétés ont vu le jour dans le département de la Seine-Saint-Denis ces dernières années, poussées par des associations ou des structures qui soutiennent les entrepreneurs et qui apportent leur aide logistique notamment pour lancer l’activité. Si vous êtes un jeune entrepreneur ou que vous être sur le point de vous lancer dans les affaires, n’hésitez pas à vous orienter vers ces dispositifs, bien souvent libres d’accès.

Pour clôturer ce sujet, sachez que de nombreux français, avec ou sans diplôme, se lancent dans l’entreprenariat, profitant de la reprise économique certes fragile mais prometteuse. Face aux géants tels qu’Amazon, les petites entreprises peuvent compter sur leur flexibilité et sur leur agilité pour occuper un créneau en jouant sur les prix et la proximité. Vous avez donc toutes les chances de réussir dans votre affaire à condition bien entendu d’avoir bâti un business plan solide.

Source : contribution externe.

Des artisans à votre service en Seine-Saint-Denis pour tout ce qui est dégorgement de canalisation

Que ce soit dans un appartement ou dans une maison, les aléas de la vie courante peuvent engendrer de nombreux désagréments : pannes électriques, fuite de gaz, dégâts des eaux, canalisations bouchées. Compte-tenu qu’une grande partie du parc de logements en Seine-Saint-Denis soit construite dans les années 1960s, des défauts peuvent survenir notamment dans l’écoulement des eaux usées (mauvais raccords, canalisations abîmées, coudes équerres, dimension des canalisations inadaptée…). Bien souvent, des interventions en urgence sont nécessaires pour éviter d’avoir des dégâts trop importants avec des frais énormes (certes généralement couverts par les assurances habitation).

Dans le département de la Seine-Saint-Denis, de nombreux artisans officient dans le domaine du débouchage de canalisation et dans la plomberie. Si les Séquano-Dionysiens préfèrent parfois effectuer les travaux eux-mêmes pour éviter les frais ou font appel à des personnes non déclarées pour réaliser les réparations, l’appel à de véritables professionnels permet de faire jouer les assurances et d’obtenir une garantie sur les résultats de la mission confiée. DHEDEBOUCHAGE fait notamment partie de ces entreprises qui interviennent dans toute les villes de Seine-Saint-Denis, que ce soit à proximité de Paris ou dans des villes comme Vaujours ou Aulnay-sous-Bois, et dont l’expertise couvre le débouchage de canalisation , le dégorgement de colonne (notamment dans les copropriétés), le curage tuyauterie de plomberie et autres activités.

Dans le cadre des missions de débouchage canalisation seine saint denis 93, l’objectif est de déterminer l’origine du bouchon et d’appliquer la bonne action tout en préservant l’intégrité du matériel (la canalisation à proprement parler). Il peut s’agir d’un bouchon organique (auquel cas, l’utilisation de produits de débouchage de qualité professionnelle peut suffire pour mettre fin à ce bouchon) ou d’un bouchon non-organiques (dans ce cas, l’utilisation d’un furet manuel ou mécanique, voire d’une pompe aspirante est indispensable pour mettre fin à ce désagrément).

Parfois, le bouchon formé est tel qu’une intervention sur la canalisation est indispensable. Une partie de la canalisation peut être percée ou découpée pour supprimer l’objet ou l’accumulation de résidus qui empêche les eaux usées de circuler, cette partie de canalisation étant remplacée par une section en PVC ou autre. Dans les anciennes installations, il n’y a pas ou peu de regards permettant une action facile pour l’artisan, engendrant des travaux conséquents en cas d’intervention pour résoudre un problème de bouchon.

Que ce soit chez les particuliers ou dans les copropriétés, la maintenance et l’entretien des canalisations doivent être planifiés avec des opérations de curage au moins tous les 10 ans. Il est également important de préciser que le bon usage des sanitaires permet, en règle générale, d’éviter la formation de bouchons et l’intervention de professionnels pour retrouver une situation saine. Il n’est pas rare, notamment dans les copropriétés, de retrouver des objets tels que des serviettes hygiéniques, des mouchoirs, de la nourriture ou des objets de toutes sortes qui favorisent la formation d’un bouchon.

Enfin, il est à noter que lorsque vous envisagez d’effectuer une modification majeure dans la viabilisation de votre bien (par exemple, séparation des eaux pluviales et des eaux usées), il est bon de repenser la configuration de vos canalisations pour en simplifier la maintenance. Ici, l’équipement le plus approprié pour favoriser le maintien de votre dispositif est sans nul doute le regard, à positionner aux endroits névralgiques de votre système de canalisation.

Source : contribution externe

Retour sur l’aventure RailCoop avec son premier client Ethiquable, à quand pour Garonor Aulnay-sous-Bois ?

@SÉBASTIEN CASSES, Actu.fr

Le 15 novembre dernier, la société coopérative ferroviaire RailCoop ouvrait sa première ligne de fret entre Toulouse-Saint-Jory et Capdenac-gare dans l’Aveyron. Un convoi de 8 wagons vides au départ empruntant des voies uniques pour arriver dans une gare marchandise abandonnée par SNCF en 1989 (cette gare a commencé sa rénovation en 2018 pour pouvoir accueillir de nouveaux opérateurs ferroviaires).

Le premier client de RailCoop est une autre coopérative, Ethiquable, qui souhaitait participer à cette aventure en abandonnant le camion pour le train. La rédaction a contacté le service presse d’Ethiquable pour en savoir plus sur cette première liaison.

Tout d’abord, il faut savoir que les produits Ethiquable transportés dans ce premier train étaient des produits finis, à destination de magasins clients. 4 palettes ont été chargées pour démarrer, palettes constituées de produits panachés (cafés, thés, chocolats…) pour livrer 4 clients de la région de Figeac.

Si Ethiquable souhaite s’organiser pour pouvoir livrer régulièrement les magasins de la région via fer routage, la coopérative n’a pas encore défini de cadences régulières. Cependant, Ethiquable souhaite à terme que les expéditions soient au maximum acheminées via transport ferroviaire, afin de diminuer l’impact carbone dû au transport des marchandises.

Mais si Ethiquable est volontaire, la cooperative sait que celaprendra longtemps, car notre pays est actuellement sous équipé en transport de fret Ferroviaire (de nombreuses lignes sont laissées à l’abandon par SNCF Réseau, qui souvent préfère déclasser les voies ferrées en voies vertes pour promeneurs du dimanche).

A noter que le transport de marchandise par train pour Ethiquable est plus cher que la route (de l’ordre de 50%). Il s’agit ici d’un geste écologique et citoyen plus qu’une opération économique. RailCoop est à la recherche de nouveaux clients sur le secteur de Capdenac, notamment de la Meca Valley dans l’Aveyron, pour remplir son convoi et assurer dès la fin du premier trimestre 2022 un convoi quotidien.

Quid d’Aulnay-sous-Bois et de la Seine-Saint-Denis ?

Pourquoi parler de RailCoop pour une liaison fret dans l’Aveyron ? S’il y a des fans de ce département en Seine-Saint-Denis et à Aulnay-sous-Bois en particulier, c’est avant tout pour montrer qu’il est possible, pour les entreprises qui se donnent les moyens, de délaisser le transport routier pour le transport ferroviaire.

La zone industrielle de Garonor était reliée à la voie mère qui reliait autrefois PSA / IKEA à la gare de triage de Drancy. Cette voie mère a été délaissée suite à la fermeture de l’usine PSA et à l’installation d’un camp de Roms qui a provoqué une suppression d’une partie de la voie ferrée. Alors que les autoroutes A1 et A3 sont souvent saturées, une partie des marchandises qui transitent par la route pourrait très bien l’être par train. Pour cela, il faudrait que SNCF Réseau remettre en état la voie mère, que les collectivités locales (villes du Blanc-Mesnil et d’Aulnay-sous-Bois, département de la Seine-Saint-Denis, région Île-de-France) fasse pression sur SNCF Réseau et sur les entreprises de Garonor pour privilégier le fret ferroviare, et que des opérateurs comme RailCoop proposent des liaisons fret. Moins de bouchons sur la route, moins de risque d’accident et bilan carbone bien meilleur. Mais encore faut-il qu’il y ait une volonté politique et des entreprises qui jouent le jeu.

Pose de la première pierre du site et du siège social du groupe Chimirec à Aulnay-sous-Bois

Mardi 30 novembre prochain, le groupe CHIMIREC et la Ville d’Aulnay-sous-Bois organisent la pose de la première pierre de la nouvelle usine et du siège social de l’entreprise sur Val Francilia.

En 2019, le Premier Ministre propose à Bruno BESCHIZZA, Maire d’Aulnaysous-Bois, d’accueillir la relocalisation de l’actuelle usine de Dugny afin de permettre la création du cluster des médias dans le cadre des Jeux Olympiques de 2024.

L’opérateur FIFTY, regroupant JMG PARTNERS et TERRA NOBILIS, propriétaire du site, a alors accepté d’adapter son projet afin d’y intégrer CHIMIREC.

Cette usine s’inscrit dans le contexte de réindustrialisation de l’ancien site PSA entreprise depuis 2014 par la Municipalité avec notamment l’implantation des sociétés Carrefour, Chronopost, ainsi que le futur SMI/SMR des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express et le futur Data Center « Data Hills ».

Avec la nouvelle usine et le siège social de l’entreprise CHIMIREC, sur une surface totale de 5,7 hectares, ce sont quelques 180 emplois directs qui sont attendus à partir de l’ouverture du site prévue en 2022.

C’est une grande fierté pour la Ville d’Aulnay-sous-Bois d’accueillir une entreprise familiale de dimension internationale comptant plus de 1300 collaborateurs.
Le groupe CHIMIREC s’inscrit dans une réelle et nécessaire logique de développement durable en traitant chaque année 320 000 tonnes de déchets et 86 000 tonnes d’huile usagée avec un taux de recyclage de plus de 75%.

Aulnay-sous-Bois agit ainsi concrètement et efficacement en faveur de l’environnement tout en faisant le pari de l’attractivité et de la croissance économique.

Source : communiqué de la ville d’Aulnay-sous-Bois

%d blogueurs aiment cette page :