Publicités

Archives du blog

Une semaine après l’incendie mortel, la vie reprend dans « la tour G » de Savigny à Aulnay-sous-Bois

Solidaires avec Leeroy, le jeune homme qui a perdu son grand-père dans le sinistre, les résidents retrouvent peu à peu une vie normale. Mais le gaz et l’électricité ne sont toujours pas revenus.

« Salut Laziz ! Tu vas ? » Ce mercredi matin, les embrassades vont bon train, au pied de la tour G, avenue de Savigny, à Aulnay-sous-Bois. « L’ascenseur fonctionne de nouveau, depuis ce matin à 9 heures : la vie reprend », se félicite Raoul, 80 ans, lui-même habitant du treizième étage de cet immeuble qui en compte quinze. Jeudi dernier, un incendie accidentel a frappé le deuxième étage de la copropriété, tuant un homme âgé. Depuis, les résidents qui avaient déserté l’endroit sont de retour, et la solidarité s’organise.

Solidarité avec le petit-fils de la victime

D’abord avec Leeroy, le petit-fils de la victime, qui vivait avec lui et n’a rien pu faire pour sauver son grand-père. « Plusieurs jeunes lui ont donné des vêtements car il a tout perdu dans l’incendie », raconte ainsi Nacer, 16 ans, lycéen. « Certains ont aussi aidé à trier les affaires qui avaient été jetées de la fenêtre par les pompiers lors de l’intervention. Histoire de voir si des papiers importants, par exemple, étaient récupérables… avant que les ferrailleurs ne passent », raconte encore l’adolescent.

Depuis le drame, Leeroy, étudiant à la Sorbonne, habite chez des proches à Livry-Gargan. « L’appartement où il vivait avec son grand-père est très endommagé. Il y en a au moins pour deux mois de travaux », estime Raoul, tout en observant le ballet des experts et des entreprises dépêchées par le syndic pour estimer ou réparer les dégâts.

Toujours privés de gaz

« On sent encore la fumée dans les étages supérieurs. Il y a plusieurs dégâts des eaux, beaucoup d’appartements sont noircis et le deuxième est à refaire entièrement », énumère Armand.

Source et article complet : Le Parisien

Publicités

L’avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois endeuillée par 1 mort et 2 pompiers gravement blessés

Un incendie s’est déclaré ce jeudi matin, vers 7 heures, dans une tour de 14 étages de la rue Savigny, à Aulnay-sous-Bois. L’immeuble n’est pas connu comme étant vétuste.

Les flammes ont fait rage pendant environ une heure au deuxième étage de l’immeuble, faisant un mort et deux blessés graves. Il s’agit de deux pompiers, dont l’un d’entre eux est « brûlé à 60% », indique BFM TV.

L’incendie à mobilisé 140 pompiers pour maîtriser les flammes, ce qu’ils sont parvenus à faire aux alentours de 8 heures. Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, est sur place.

Un nouveau drame qui montre à quel point il faut être vigilant concernant la vétusté de certains appareils.

Quartier Savigny à Aulnay-sous-Bois, quartier abandonné : ça suffit, trop c’est trop !

Madame, Monsieur, Vous avez été nombreux à nous alerter sur la situation désastreuse de votre quartier et le sentiment d’abandon que vous vivez quotidiennement.

Vous nous avez dit :

  • « Les écoles sont dans un état déplorable, les rats y sont chez eux ! »
  • « Les pannes de chauffage sont incessantes dans les salles de classe, alors que cela devrait être la priorité de la mairie … »
  • « Aucune insécurité de jour comme de nuit, même pas d’éclairage la nuit dans notre quartier… »
  • « La voirie est sale et dégradée. On ne se rappelle même plus depuis quand elles ne sont plus entretenues »
  • « Trop, c’est trop ! Jusqu’à quand vont ils continuer à nous traiter comme des sous-citoyens »
  • « L’ancienne municipalité avait annoncé en 2013, avec le projet Mitry Princet, la reconstruction du groupe scolaire Savigny et la réorganisation des voiries et de l’urbanisme du quartier. Pourtant on est en 2019, et 6 ans après, rien n’a été fait ! Pourquoi ? »

Par conséquent, notre Groupe municipal d’opposition « Rassemblement Pour Aulnay », a décidé d’agir immédiatement en écrivant au Maire :

  • Parce que le temps est fini des promesses non tenues !
  • Parce que le temps est venu où les engagements pris doivent être tenus, où les habitants du quartier doivent être enfin traités avec respect.
  • Parce que le temps est venu de prendre les choses en main pour établir une véritable qualité de vie dans votre quartier.
  • Parce que le temps est venu pour les habitants de regagner leur dignité et de préparer le changement

Pour cela, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner et vous défendre !

Source : communiqué RPE, groupe d’opposition à Aulnay-sous-Bois

Violent accident sous le pont du Collège Debussy à Aulnay-sous-Bois

Dimanche dernier, un accident a été constaté au niveau du pont de la RN370, qui sépare le quartier Savigny du quartier du Gros Saule, au niveau du collège Debussy. Un camion serait à l’origine de ce drame.

La vitesse dans cette rue est toujours excessive malgré une limitation à 30 km/h. En 2014, des barrières pour avertir de la limitation en hauteur des véhicules ont été installées, mais ont été détruites depuis.
Le camion fut garé suite à l’accident sur le parking face au mini club, sur la petite place à cet endroit. Le parking est dans un piteux état, beaucoup pensent qu’il s’agit d’une décharge. Certains jeunes du quartier s’y rassemblent aussi pour des barbecues géants, et de nombreuses nuisances sonores.
Des débris se trouvent encore un peu partout suite à l’accident.
Merci à « Val Aulnay » pour les photos.

7 kilos de cannabis retrouvés dans le coffre d’une voiture à Aulnay-sous-Bois

Stationnée sur l’avenue Suzanne-Lenglen à Aulnay-sous-Bois (entre les quartiers Savigny et Gros Saule), une voiture contenait dans son coffre environ 7 kg de résine de cannabis. Les policiers avaient remarqué les étranges allées et venues d’une personne entre cette voiture et un point de deal au Gros Saule. Selon Le Parisien, la fouille a été effectuée jeudi dernier.

Bus incendié, violences et révoltes dans le quartier de Savigny à Aulnay-sous-Bois pour Yacine ?

Depuis la mort de Yacine dans des circonstances étranges dans une cave de la copropriété Savigny paire à Aulnay-sous-Bois, rien ne va plus dans ce quartier.

Il n’est pas rare d’avoir une nuit agitée, d’avoir des voitures brûlées, des altercations avec les forces de l’ordre. Si l’affaire Yacine a certainement échauffé les esprits, on peut se demander à qui profite le crime, sachant que la famille du défunt a demandé le calme.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup se demandent pourquoi nous ne parlons pas des manifestations pacifiques et des circonstances étranges de la mort du jeune homme. Il est vrai que l’on essaye de limiter les « copier/coller » du Parisien et que l’on essaye de proposer des informations justes et pertinentes. Les images de la manifestation ont été largement relayées, et « La Révolution est en Marche » a sauté sur l’occasion pour mettre en avant le mal-être de certains quartiers.

Concernant la mort de Yacine, nous ne pouvons pas relayer des informations non vérifiées. Des autopsies ont eu lieu, des experts se sont prononcés, une enquête est en cours et la justice décidera. Ce n’est pas à nous de reporter la culpabilité sur tel ou tel organisme.

Pour revenir au sujet, le quartier de Savigny était autrefois paisible, même les émeutes de 2005 l’avaient quasiment épargné. On peut se demander maintenant quel est le but des émeutiers, si ce n’est faire fuir les commerces et les (de plus en plus rares) personnes qui peuvent encore, de par leurs moyens, faire vivre le commerce de proximité.

Espérons que les associations qui veulent œuvrer pour le bien-être des quartiers puissent faire passer un message de calme et de paix avant qu’il ne soit trop tard…

Vidéo violentes émeutes dans le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois suite au rassemblement pour Yacine

Vidéo

Alors que près de 300 personnes étaient venues au rassemblement en hommage à Yacine, retrouvé mort dans une cave, dans le quartier de Savigny, les esprits se sont échauffés et plusieurs incidents ont été signalés dans le quartier de Mitry.

Ainsi, plusieurs voitures sont parties en fumée dans le quartier de Mitry au niveau de la rue du 8 Mai 1945, dont une grande partie d’Auto’Lib. Le quartier était très agité au moins jusqu »à 2h30 du matin.

Pour constater les violences en vidéo, cliquer ici, ici ou sur l’image ci-contre.

La tension est toujours palpables dans le quartier Savigny à Aulnay-sous-Bois suite à la mort de Yacine

Après une nuit particulièrement violente qui a vu une école et plusieurs voitures incendiées, la tension semble toujours persistante dans le quartier de Savigny à Aulnay. La mort du jeune Yacine, retrouvé par un dératiseur dans une cave, face contre terre, en est la cause.

Selon plusieurs jeunes du quartier, l’enquête piétine, et quelques zones d’ombre persistent. La présence policière a été renforcée, mais les craintes de nouveaux débordements sont toujours là.

Images des stigmates des émeutes dans le quartier de Savigny à Aulnay-sous-Bois

Le quartier de Savigny à Aulnay-sous-Bois n’est pas réputé pour être un quartier difficile. Il y a des commerces, il est principalement constitué de copropriétés avec une forte proportion de propriétaires. Le magasin Bricoman a donné un véritable coup de pouce à ce quartier situé au Nord Est de la ville.

Pourtant, les émeutes de la nuit dernière risquent de mettre à mal cette image de cité plutôt paisible. Plusieurs voitures ont été incendiées, une école quasiment détruite. La célèbre supérette asiatique Paris Store a également été touchée par les émeutes, ce qui a bouleversé une grande partie des habitants de ce quartier.

Ras-le-bol des jeunes, volonté d’en découdre avec les autorités ou encore souhait d’étendre une certaine zone de non-droit pour y faire du commerce illicite ? Tout le monde ira de sa petite analyse, mais les riverains sont, comme toujours, les premiers touchés dans cette histoire.

Merci à « Salam Walikom » pour les images transmises.

.

 

.

L’école Savigny I à Aulnay-sous-Bois ravagée par un incendie suite à des émeutes

L’école Savigny 1 à Aulnay-sous-Bois a été ravagée par un incendie la nuit dernière. Les cours ont été suspendus. D’autres écoles sont impactées dans le secteur à cause d’une coupure d’électricité.

 Deux salles de classe, d’environ 40 mètres carrés chacune, ont été sinistrées. 8 voitures ont également été détruites.

L’incendie, criminel, a eu lieu suite à des émeutes et des feus de poubelle.

%d blogueurs aiment cette page :