Aulnay-sous-Bois en 1969 avant sa transformation presque finale…

En 1969, les grosses cités sont déjà en partie construites un peu partout en France pour répondre au problème du logement, à l’hébergement des pieds-noirs chassés d’Algérie et à l’explosion démographique dit le « baby-boom ». Bien entendu, ces cités continueront à se construire jusqu’au milieu des années 70s avant de connaître un coup de frein suite à la crise pétrolière de 1973 et des problèmes de promiscuité et d’augmentation de l’insatisfaction des résidents.

Sur cette image partagée par l’opposant politique Alain Amédro, on peut voir que le secteur Nord-Est d’Aulnay-sous-Bois est en partie déjà construit :

  • Sur la droite, on remarque la copropriété Savigny Impaire avec ses 3 tours et ses bâtiments en Z de 5 étages
  • Le nouveau cimetière est déjà là, en bas
  • L’école Ambourget est également présente, légèrement au centre, ainsi que les gros bâtiments à côté
  • La rue du 8 Mai 1945 est presque terminée avec ses petits immeubles d’un côté et ce qui sera le centre commercial (aujourd’hui détruit) de l’autre
  • On distingue difficilement la chapelle Saint-Paul, cachée en partie par les bâtiments rouges
  • Les plus anciens ont connu les bâtiments bleus au bout de la rue Ambourget
  • Le Vélodrome est là ainsi que la rue Robespierre, en cul de sac à cette époque qui rejoignait la ferme de Savigny. La rue était bordée d’arbres
  • Au loin, le quartier dit des 3000 est encore en construction en 1969. L’usine Citroën n’existe pas encore, mais ls grues s’activent avec à la clé bientôt le Galion et de nombreux autres immeubles. Le quartier pavillonnaire de la Rose des Vents (secteur Est) est encore inexistant, recouvert à cette époque par des champs)

A ce stade, outre le quartier de la Rose des Vents qui n’est pas terminé et l’usine Citroën encore inexistante, notons :

  • L’absence du parc Ballanger
  • L’absence de la RN2 (en fait, la RN2 ne commençait autrefois qu’au niveau de la patte d’oie de Gonesse, bifurquant de la RN17 pour aller vers Soissons. La RN2 a été déviée via Aulnay-sous-Bois au début des années 1970s à cause de la construction de l’aéroport de Roissy, qui empiétait sur son parcours)
  • L’absence de l’école Savigny, encore inexistante à cette époque
  • Plusieurs bâtiments sont manquants quartier de Mitry
  • On distingue en haut à gauche la RN370 qui va vers Gonesse. On constate que le centre commercial O’Parnior (autrefois Parinor) n’existe pas encore mais on distingue les fondations 
  • Adjacente à la RN370, tout en haut à gauche, une autre avenue boisée qui n’existe plus aujourd’hui car remplacée par la ZA des Tulipes (Gonesse) et Garonor. Cette avenue avait été utilisée pour un film juste avant sa destruction

A quoi ressemblera Aulnay-sous-Bois en 2070 ? Peut-être devrait-on prendre une photo aérienne pour permettre à nos petits-enfants ou arrières-petits-enfants de comparer avec leur époque…

Publié le 26 décembre 2020, dans Histoire, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :