Publicités

Archives du blog

Des rodéos sauvages réveillent les habitants des quartiers Savigny et Vélodrome à Aulnay-sous-Bois

Vidéo

Dans la nuit noire, bien après minuit, des individus peu scrupuleux se sont mis à faire du rodéo dans le secteur des terrains du Vélodrome à Aulnay-sous-Bois. Ce jeu aussi bête qu’inutile ont profondément importuné les habitants du secteur, dont certains n’ont pu retrouver les bras de Morphée.

Ce rodéo était court mais suffisamment bruyant pour exaspérer une partie des riverains. Si un terrain de cross est annoncé dans les environs, l’usage d’engins puissants au milieu de zones densément peuplées ne peut qu’amener des troubles et de possibles confrontations.

Publicités

Un terrain de cross pour les rodéos et les motos sauvages à proximité du quartier de Savigny à Aulnay-sous-Bois

Vidéo

Si les habitants du quartier de Savigny aiment le bruit, ils vont être servi. Selon une interview du Parisien de Séverine Maroun, 1ère adjointe, un terrain de cross de 10 500 m² va être aménagé dans le secteur de Bricoman. Selon Madame Maroun, « les motards puissent y faire du bruit et des roues-arrières sans déranger personne« . 

Cependant, des logements se trouvent à proximité de Bricoman, notamment sur l’avenue de Savigny. Le bruit de ces engins peut être entendu à des centaines de mètres à la ronde, et les va-et-vient sur la RN2 et la rue Robespierre pour accéder au terrain risquent de perturber la quiétude des riverains.

Les travaux doivent commencer la semaine prochaine pour une ouverture courant juillet.

Un box dans le quartier de Savigny à Aulnay-sous-Bois servait de planque pour la drogue

La police a démantelé un réseau de trafiquants de drogue à Aulnay-sous-Bois en découvrant dans un box du quartier de Savigny plusieurs kilos de cannabis. La drogue transitait depuis les Pays-Bas via des utilitaires transformés pour l’occasion. 3 hommes ont été mis en garde-à-vue et un quatrième remis en liberté, sous surveillance judiciaire.

Selon le Parisien, les véhicules disposaient d’une cache ingénieuse que les douaniers et les chiens renifleurs ne pouvaient déceler.

Le compteur Linky s’installe dans la copropriété de Savigny à Aulnay-sous-Bois

Linky_Aulnay_VideoLe compteur Linky est en cours de déploiement dans la copropriété de Savigny à Aulnay. Plusieurs bâtiments sont déjà équipés. Les compteurs Linky sont placés dans le local où se trouve le vide-ordure, à l’extérieur des appartements. L’intervention nécessite une coupure de courant de 15 minutes environ.

Le compteur Linky est très anxiogène et plusieurs collectifs craignent des risques sanitaires notamment par rapport au rayonnement de ce compteur. Le fait que ces compteurs soient placés à l’extérieur des appartements pourraient atténuer ces risques potentiels, même si des spécialistes affirment que les cables électriques qui parcourent les logements peuvent jouer le rôle indésirable d’antenne s’ils ne sont pas blindés (ce qui est le cas pour la plupart des logements).

Les poubelles de l’avenue de Savigny incendiées la nuit dernière et tirs à balles réelles

feu_poubelle_voillaumeLa nuit dernière a été particulièrement mouvementée à Aulnay-sous-Bois : outre des véhicules incendiés, de nombreuses poubelles ont été détruites, notamment sur l’avenue de Savigny. Les résidents sont consternés par cet acte ignoble.

Egalement, la police a procédé à des tirs de sommation à balles réelles pour se sortir d’un guet-apens. Encerclées, les forces de l’ordre ont tiré en l’air et ont réussi à se sortir d’une situation délicate.

Des questions sur les origines des élèves de CM2 école Savigny à Aulnay-sous-Bois provoquent une mini-polémique

devoirs_savigny_aulnayIl y a des sujets sensibles qui, à chaque fois qu’elles sont abordées, suscitent quelques remous. Plusieurs questions posées à des élèves de CM2 à l’école Savigny 1 à Aulnay-sous-Bois provoquent une indignation (certes contenue) de certains. Ces feuilles qui feraient partie d’un devoir provoque un petit séisme dans les réseaux sociaux.

Si l’écriture est parfois difficile à comprendre, on peut remarquer que certaines questions relatent de l’origine de l’élève, de ses racines, de ses potentielles vacances dans son pays d’origine, et sur les efforts que sa famille a entrepris pour « s’intégrer ». Des questions certes délicates tant les politiques ont tendance à les envenimer, mais qui ont le mérite de connaître l’état d’esprit de l’élève, français pour la plupart.

A moins de n’habiter que dans certains quartiers Sud ou d’avoir mis ses enfants en école privée, personne ne peut prétendre qu’il n’y a pas, dans les écoles du Nord de la ville, une grande proportion d’élèves dont les parents ou les grands parents sont nés à l’étranger. Il est à noter que dans des pays comme l’Allemagne, le Canada ou les Etats-Unis (qui ne sont pas des dictatures), ce genre d’information ne pose aucun problème. Mais la politisation de la question et la récupération des éventuelles données par des individus pour des fins politicienne nous amènent toujours sur un terrain glissant.

devoirs_savigny_aulnay_2Et pourtant, n’est-ce pas un atout de connaitre deux cultures et de faire part de son expérience, afin de partager l’ensemble au reste de la classe ? Faut-il s’accrocher à un certain jacobinisme et faire en sorte que tout le monde soit identique, malgré les différences ? Ou a t-on peur que des groupuscules politiques récupèrent ces informations pour faire peur et angoisser une partie de la population qui s’inquiète de son avenir ? Nous n’avons pas la réponse…

Des parents s’inquiètent à propos d’une fermeture de classe école Savigny à Aulnay-sous-Bois

Manif_ecole_savigny_aulnayLa rédaction a été contactée il y a peu par une maman qui s’inquiétait de la probable disparition d’une classe à l’école maternelle Savigny I à Aulnay. Nous avons dépêché quelqu’un sur site qui a constaté l’amertume et le désarroi de plusieurs parents face à cette probable disparition voulue par l’éducation nationale.

L’école Savigny est située dans une zone ZEP. Normalement, les classes ne doivent pas être surchargées (moins de 26 élèves par classe). Les préfabriqués qui datent de plus de 30 ans accueillent toujours les enfants des classes maternelles, et ce malgré les protestations des parents (problème d’isolation, fortes chaleurs l’été…). Certains parents essayent de faire comprendre au Maire Bruno Beschizza l’urgence de la situation.

Une association Aulnaysienne statuera prochainement sur son soutien ou pas dans le combat des parents pour maintenir la classe et améliorer les conditions d’accueil de l’école.

Des habitants de la résidence paire Savigny à Aulnay-sous-Bois ne veulent plus de cafards et de rats

cafardsDes habitants de la résidence Gros Saule de  l’avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois viennent d’envoyer un courrier à la préfecture de Bobigny, pour signaler l’invasion de leurs logements par des cafards et des rats. Shamila, résidente, avait dénoncé dès février la profusion de ces nuisibles.

Une pétition de 175 signatures a été envoyée à la mairie — laquelle a conseillé aux habitants de s’adresser à la préfecture.

L’objectif ce ces résidents est de faire pression sur Nexity (syndic) pour trouver une solution.

Source : Le Parisien

Une pétition contre les rats et les cafards sur la résidence Savigny à Aulnay-sous-Bois

cafardsLa résistance s’organise à Aulnay. Plusieurs habitants de l’avenue de Savigny ont rassemblé 175 signatures sur une pétition réclamant une solution à l’invasion de cafards et de rats dans leurs immeubles. Cette pétition va être transmise à la municipalité dirigée par Bruno Beschizza (LR). Reste qu’il s’agit d’un parc privé, la ville ne peut pas intervenir.

De son côté, le syndicat de copropriété, Nexity, assure que le dossier est suivi de près et que les opérations de désinsectisation et dératisation sont scrupuleusement effectuées. La pétition est l’idée de Shamila, enfant du quartier expatriée au Canada, qui a été horrifiée par cette invasion en revenant passer quelques jours chez ses parents, au début du mois.

Source : Le Parisien

Un enfant se retrouve seul sans ses parents à l’extérieur de l’école Savigny 2 à Aulnay-sous-Bois

enfant_perduUn lecteur nous informe, alarmé, que l’IFAC enchaînerait les bourdes, selon son propre langage. Et cela toujours à l’école Savigny 2.

Cette fois-ci, un enfant s’est retrouvé seul dehors, sans ses parents. Plus de peur que de mal mais cela soulève quelques interrogations, notamment sur les responsabilités.

Certains parents se demandent si le fait de confier les activités périscolaires à des sociétés extérieures ne pose pas des problèmes de sécurité. 

%d blogueurs aiment cette page :