Archives du blog

Aulnay plus fière, plus forte, le livre de campagne de Benjamin Giami téléchargeable

Avant-propos

Le passé doit conseiller l’avenir (Sénèque).

Aulnay-sous-Bois, ma ville ! Un lieu où j’ai grandi, où je vis, où j’ai vécu chaque épisode de mon enfance, de mon adolescence ; un lieu de jeux, d’études, d’espoir, de joies et de peines, un lieu qui me renvoie à mille souvenirs si vivaces.

Comment imaginer vouloir jouer un rôle dans ma ville sans revenir sur son passé et sur son histoire récente ?

Cela permettra d’envisager son avenir avec humanité, ce que je m’efforcerai de faire au fil des pages qui vont suivre.

Je souhaite avant tout rendre hommage aux maires d’Aulnay-sous-Bois, à remercier ceux qui, par les décisions qu’ils ont prises durant leurs
mandats, ont engagé de grandes réalisations, marqué l’histoire de notre commune et fait d’Aulnay la ville que nous aimons : une ville fière, une ville forte.

Je pense à Robert Ballanger, maire de 1971 à 1977. Son mandat, avec l’installation de l’usine Citroën à Aulnay, de L’Oréal dans le quartier de
Chanteloup, mais aussi avec la création de l’espace Jacques-Prévert, a engagé notre ville dans la modernité.

Je pense à Jean-Claude Abrioux, maire de 1983 à 2003, que j’ai eu la chance de bien connaître. Classé officiellement à droite de l’échiquier politique, mais refusant d’être cantonné à une classification simpliste, il a donné une place majeure au volet social. Créateur des centres
sociaux d’Aulnay-sous-Bois (ACSA) en 1989 et convaincu de l’importance d’aider les personnes handicapées, il a créé en 2001 l’institut médico-éducatif Toulouse-Lautrec, rue Michel-Ange. La construction du Cap, premier espace culturel des quartiers Nord de la ville, c’est également lui.

Je pense à Gérard Gaudron, maire de 2003 à 2008, qui a lancé en 2005 avec Jean-Louis Borloo le Plan de Rénovation Urbaine (PRU) de l’immense quartier de la Rose-des-Vents, une réussite reconnue par tous, même par ses adversaires politiques, et qui a donné une nouvelle vie à ces quartiers et à leurs habitants.

Je pense enfin à Gérard Segura, maire de 2008 à 2014, qui a pris des décisions courageuses pour notre ville. Parachevant le PRU entamé sous
Gérard Gaudron, il a aussi mené à son terme le désamiantage de l’usine du CMMP,  » L’Enfer Blanc  » , route de Mitry. Il a obtenu l’implantation de la future gare du Grand Paris Express (ligne 16) et ouvert la voie à l’aménagement des immenses terrains de PSA, notamment avec l’installation de l’entreprise ID Logistics dont l’ouverture a été saluée le 16 septembre dernier par la visite du
Premier ministre Édouard Philippe.

Mon intention est de m’inscrire dans cette dynamique, de rassembler, d’être à l’écoute des citoyens et de la démocratie pour faire d’Aulnay
une ville plus fière, plus forte.

Source : livre de campagne de Benjamin Giami pour les élections municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois téléchargeable en PDF

Retour sur la vidéo du discours de Benjamin Giami pour les municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois

Notre rédactrice en chef Aurore Buselin a couvert le discours de campagne de Benjamin Giami, candidat tête de liste aux municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois. En tant que blog libre et indépendant, le blog Aulnaycap était tout naturellement invité à couvrir cet événement, et le fera pour tous les autres candidats qui le souhaitent.

Nous vous proposons une synthèse des moments forts de ce discours :

  • Pour Benjamin Giami, 2020 est l’année du changement pour une ville plus fière et plus forte. Il rappelle qu’il a grandi à Aulnay-sous-Bois, que ses parents sont arrivés en 1977, et que tout son parcours scolaire s’est effectué à Aulnay (école maternelle République, lycée Jean Zay, Ecole du Parc…)
  • Il rappelle son engagement en tan que président dans une association de défense de l’environnement de son quartier (QCBE, Croix-Blanche)
  • Il fait un bref retour sur la raison de sa démission en tant qu’adjoint de la majorité municipale actuelle, en faisant remarquer que cette équipe n’a pas tenu ses promesses
  • Il a plusieurs gros objectifs dans son programme :
    • Amélioration de l’attractivité du territoire (terrain PSA avec volonté de mettre l’accent sur la formation, l’innovation…)
    • Cadre de vie : ville plus propre, sécurisée, où l’on respire mieux avec un programme immobilier maîtrisé
    • Enfance et éducation, transmission du savoir
  • Il indique vouloir rassembler au-delà des lignes partisanes en prônant l’éthique, l’honnêteté, la transparence, l’écoute, la concertation

Si vous n’avez pas encore écouté le discours de M. Giami, vous pouvez le faire en cliquant sur l’image ci-dessous :

Hadama Traoré affirme que l’ancien Maire d’Aulnay-sous-Bois Gérard Ségura soutient Benjamin Giami

Emmanuel Macron S’ORGANISE À L’ÉCHELLE MUNICIPALE

L’ancien maire Ps Gérard Segura qui a dirigé la ville d’Aulnay-sous-bois de 2008 à 2014 en amenant le diable (clientélisme) à Aulnay-sous-bois, à quitté le PS pour soutenir la liste d’un vassal de Macron. Dans toutes les villes les capitalistes s’organisent et nous ?

L’organisation et la stratégique seront des clés d’une révolution durable. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré, leader de La Révolution Est En Marche

Devant la secrétaire d’Etat Emmanuelle Wargon, le candidat Benjamin Giami à Aulnay-sous-Bois vante son programme écolo

Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la transition écologique, est venue soutenir Benjamin Giami, le candidat du parti présidentiel, lors d’un déplacement au parc Robert-Ballanger.

Le lieu choisi était hautement symbolique pour parler écologie à Aulnay-sous-Bois : le parc Robert-Ballanger. Ce mercredi matin, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de la transition écologique, est venue apporter son soutien au candidat du parti présidentiel, Benjamin Giami, lors d’un déplacement sur ce site boisé dont Bruno Beschizza (LR) avait envisagé d’en « aménager » 5 hectares, avant de reculer face au tollé.

Accompagné de plusieurs de ses colistiers, dont le conseiller départemental Mohammed Ayyadi (Agir!), le candidat a décliné quelques axes de son programme. « Je demanderai au gouvernement de classer ce parc en espace protégé », a-t-il d’abord indiqué.

«L’élection n’est pas jouée, LREM a ici ses chances »

Autant de propositions qui doivent, pour Emmanuelle Wargon, permettre de « construire un projet de vie » pour les habitants, en « repensant la ville autour de la transition écologique ». « Le gouvernement sera au soutien de ces initiatives », assure-t-elle.

Plus politique, elle le dit : si elle fait le déplacement à Aulnay, c’est « que l’élection n’est pas jouée. LREM a ici des chances de l’emporter ».

Source, image et article complet : Le Parisien

Lettre de candidature de Benjamin Giami (LREM) aux municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois

Nous vous invitons à découvrir la lettre de candidature de Benjamin Giami (LREM) pour les élections municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois en cliquant ici.

Benjamin Giami dénonce des irrégularités dans la gestion de la ville d’Aulnay-sous-Bois et agents surpayés

Depuis la création du groupe municipal « Rassemblement Pour Aulnay », nous n’avons eu de cesse d’alerter le Maire Bruno Beschizza sur la stratégie financière et budgétaire dangereuse qu’il faisait prendre à la ville.

Ces alertes, que nous avons multipliées, sont aujourd’hui malheureusement confirmées par les magistrats de la Chambre Régionale des Comptes qui ont pour mission de juger de la régularité, de la qualité de la gestion d’une ville mais aussi de la probité des élus.

Nous ne sommes plus dans l’autosatisfaction municipale du magazine « Oxygène ». Les choses sont désormais publiques.

Outre l’augmentation de la dette, la baisse des investissements, les dépenses municipales peu judicieuses et les emprunts à taux variables, ce sont des sujets encore plus graves qui sont aujourd’hui révélés :

  • Salaires de plus de 6000€ par mois réservés à des personnes n’ayant pas les qualifications nécessaires,
  • Marchés publics troubles sans réelle concurrence,
  • Des anomalies avec certaines associations privilégiées,
  • De nombreuses irrégularités dans la gestion de la ville.

Aujourd’hui, la presse s’est emparée de ce dossier. Et la Chambre régionale des Comptes vient de formuler 10 rappels à la loi. Les conséquences en terme d’image pour la ville sont catastrophiques. Mais surtout, les conséquences financières et sociales pour les Aulnaysiens risquent d’être graves si la majorité municipale est reconduite en mars 2020.

Nous devons agir. Maintenant. Pour Aulnay. Pour les Aulnaysiens.

Source : communiqué du conseiller municipal Benjamin Giami

Leila Abdellaoui fait confiance à Benjamin Giami pour rassembler les habitants d’Aulnay-sous-Bois

Celles et ceux qui me connaissent, qui m’ont vu œuvrer pendant des années pour notre ville ; et travailler sans relâche auprès des Aulnaysiens, dans l’insertion des jeunes, dans l’accompagnement des familles comme présidente de l’ACSA (une des trois plus importantes associations de la ville d’Aulnay) connaissent mon attachement aux Aulnaysiens et à notre ville.
J’ai fait mes premières armes au service du bien collectif comme membre du cabinet du précédent maire, Gérard Ségura. 
J’ai repris le cours de mes études et j’ai obtenu un master en administration publique à l’ESSEC.
Depuis, et diplômée de l’ESSEC, j’ai décidé de prendre mes responsabilités et de poursuivre ma voie en poursuivant mon engagement politique, au-delà des clivages politiciens, en adhérant au mouvement La République En Marche.
Conseillère municipale d’opposition, membre du groupe municipal «Rassemblement pour Aulnay », je poursuis mon engagement public avec, toujours intacts, un profond attachement aux habitants et la ferme volonté d’assurer la promotion de notre jeunesse. 
Je porte aussi une attention particulière aux questions cruciales de développement économique, de formation et d’éducation.
Aujourd’hui, je suis heureuse de vous annoncer que la République En Marche a investi Benjamin Giami, président de notre groupe municipal, pour être la tête de liste à l’élection municipale de #2020.
J’ai confiance en lui, en ses convictions, en son honnêteté, en son engagement et en ses capacités. 
Et je prends ici la liberté de vous dire que vous pouvez lui accorder votre confiance, au même titre et à la même hauteur que m’avez fait l’honneur de me l’accorder.
J’en suis convaincue, il fera un bon Maire.
Il saura rassembler celles et ceux qui souhaitent un meilleur avenir pour notre belle ville et qui ont à coeur de faire vivre les valeurs essentielles de notre République et de notre démocratie.
Source : communiqué Leïla Abdellaoui

Benjamin Giami, candidat LREM à la mairie d’Aulnay-sous-Bois en 2020

Franco-britannique, Benjamin Giami est diplômé de Sciences Po. Il a été chargé de mission auprès d’un cabinet ministériel puis collaborateur parlementaire. Il revient à Sciences Po en 2011, en tant que chef du cabinet du directeur de l’institut puis en tant que responsable du pôle“ préparation aux concours administratifs” et de la spécialité “administration publique”.

Il y est maître de conférences depuis 2012, en institutions politiques et en droit constitutionnel. Il devient par la suite directeur exécutif du Collège des Masters de l’Université de recherche “Paris Sciences et Lettres”. Il dirige désormais la société BE Conseil et Formation, qui accompagne des élèves de tous horizons souhaitant intégrer les instituts d’études politiques.

Élu en 2014 au conseil municipal, il est président du groupe d’opposition LREM-Agir d’Aulnay-sous-Bois.

« Avec mes collègues élus Leila Abdellaoui, Mohamed Ayyadi et Karine Fougeray du groupe « Rassemblement Pour Aulnay », avec les amis et les sympathisants du mouvement LaREM et du « Rassemblement Pour Aulnay », nous appelons les femmes et les hommes de la société civile, les progressistes, les écologistes et les démocrates à bâtir, tous ensemble, un projet novateur, audacieux et responsable, résolument tourné vers l’avenir. « 

Alexandre Conan insulte violemment Benjamin Giami et Leila Abdellaoui à Aulnay-sous-Bois qui portent plainte

Alexandre Conan, chargé de communication de la ville, proche du maire Bruno Beschizza (LR), aurait violemment injurié Leïla Abdellaoui et Benjamin Giami (LREM). Une sanction pourrait être prise par la ville.

Derrière la bouille angélique, un caractère explosif dès qu’il s’agit de politique. À Aulnay-sous-Bois, les élus d’opposition Leïla Abdellaoui et Benjamin Giami (LREM) viennent de déposer plainte contre Alexandre Conan, pour « injure publique envers une personne chargée de service public ».

Bien connu en ville, le jeune homme est chargé de communication en mairie, infatigable community-manager de la majorité, militant LR et proche du maire Bruno Beschizza.

Selon les plaignants, les faits se sont déroulés le 26 mai, jour des élections européennes – vers 23 heures – donc en dehors du temps de travail du contractuel. La débâcle du parti Les Républicains est alors consolidée au niveau national, et est en train de se confirmer localement. Un soir de tension, donc.

« Vous n’êtes qu’une bande de fils de p… »

« Benjamin Giami et moi étions au centre administratif, qui est le bureau centralisateur, en tant que présidents d’un bureau de vote, avec beaucoup d’élus et de militants », raconte Leïla Abdellaoui. Qui poursuit : « Alexandre Conan nous regarde et dit : Vous n’êtes qu’une bande de fils de p… ! Je lui ai alors demandé de préciser à qui il parlait, il a répondu : C’est à vous que je parle, vous n’êtes qu’une bande de fils de p… ! »

Immédiatement, les deux élus se dirigent vers le communicant, qui se réfugie aux côtés de l’édile et de sa première adjointe Séverine Maroun. Le ton monte. Bruno Beschizza réclame des excuses au militant, qu’il finit par formuler. « Pas suffisant », pour Leïla Abdellaoui.

Source et article complet : Le Parisien

Benjamin Giami remercie les habitants d’Aulnay-sous-Bois pour avoir voté LREM aux élections Européennes

La liste LREM est arrivée en tête à égalité avec le RN aux élections européennes à Aulnay-sous-Bois. Un très bon score sachant que la liste de droite LR a fait à peine plus de 7% à Aulnay.

Le leader local Benjamin Giami remercie les Aulnaysiens dans une lettre que vous pouvez découvrir en cliquant sur l’image ci-contre.

%d blogueurs aiment cette page :