Archives du blog

Alain Ramadier, député à Aulnay-sous-Bois : je suis pour le pass vaccinal !

Alain Ramadier

L’aggravation de la situation sanitaire dans notre pays, avec plus de 300 000 contaminations enregistrées quotidiennement m’a obligé à agir en conséquence.

Depuis le début de la campagne vaccinale, la vaccination a montré son efficacité à sauver des vies, et bien que celle-ci n’empêche pas d’avoir le covid-19, elle permet de ne pas développer de formes graves de la maladie.

Elle a permis de freiner la mortalité liée au virus, et nous sommes loin des 100 000 morts que nous avons compté avec tristesse et désarroi lors de la première vague.

Nous devons donc soutenir notre personnel soignant, qui est littéralement épuisé et à bout de tous les efforts fournis, vagues après vagues, variant après variant. Ils n’en peuvent plus ! Pire encore, ils sont contraints de déprogrammer des opérations importantes en raison de la saturation des lits de réanimation.

Selon la Société française d’anesthésie et de réanimation (SFAR), dans sa récente enquête flash menée dans 165 services de réanimation répartis partout en France, les services de réanimations étaient occupés par 80% de patients non-vaccinés ou avec un schéma incomplet.

Alors OUI, le gouvernement n’a pas ouvert les lits de réanimation promis, mettant ainsi un peu plus la pression sur nos hôpitaux déjà en grande difficulté, mais c’est en responsabilité que nous devons, nous citoyens, soutenir notre personnel soignant en nous vaccinant.

J’ai voté POUR le pass vaccinal car il répond à une urgence inédite. Mais il ne s’agit pas d’un blanc-seing donné au gouvernement. Bien au contraire ! Nombreuses étaient mes interrogations, mes questionnements et mes réserves à la lecture du projet de loi présenté par le ministre Véran, notamment concernant les plus jeunes, j’ai d’ailleurs fait voter avec mes collègues députés de l’opposition la non-imposition du pass vaccinal aux mineurs de moins de 16 ans, pour leur permettre d’avoir les mêmes activités extra-scolaires et de loisirs que les autres enfants vaccinés.

J’ai bien conscience que ce vote suscite beaucoup de débats, pour autant, je ne peux accepter et tolérer les insultes et menaces de mort que mes collègues députés et moi-même avons reçues. Il n’a jamais été question pour moi, par ce vote, de jeter l’opprobre sur les non-vaccinés, contrairement au Président de la République, je ne veux pas les « emmerder ». Ma seule volonté est celle de protéger les plus fragiles.

Je continuerai avec mes collègues du groupe les Républicains à me battre pour que ces mesures soient limitées dans le temps, car elles doivent être proportionnées et adaptées à la situation sanitaire de notre pays.

Source : Alain Ramadier, député de la circonscription d’Aulnay-sous-Bois / Les Pavillons-sous-Bois / Bondy Sud-Est

Le député d’Aulnay-sous-Bois Alain Ramadier vote pour l’introduction du pass vaccinal !

Alain Ramadier

C’est une demi-surprise : le député de la circonscription d’Aulnay-sous-Bois – Les Pavillons-sous-Bois – Bondy Sud Est a voté pour l’introduction du pass vaccinal (Scrutin public sur l’ensemble du projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire et modifiant le code de la santé publique du 5 janvier 2022).

Alain Ramadier fait partie des 28 députés du groupe Les Républicains à voter pour (24 ont voté contre et 22 se sont abstenus). Alain Ramadier suit les recommandations de la candidate Valérie Pécresse qui est pour l’obligation vaccinale.

Détail de la répartition des voix accessible ici.

Le député Alain Ramadier présente ses voeux en vidéo aux habitants d’Aulnay-sous-Bois, Bondy et des Pavillons-sous-Bois

Alain Ramadier

Le député de la circonscription d’Aulnay-sous-Bois, des Pavillons-sous-Bois et de Bondy Sud-Est vous présente ses voeux pour cette nouvelle année 2022 en vidéo.

Sylvie Billard dit non au pass vaccinal et à la discrimination et s’adresse aux parlementaires d’Aulnay-sous-Bois

NON AU PASS VACCINAL

Non à la discrimination dans notre pays !

Madame la Sénatrice Annie Delmont-Koropoulis,

Monsieur le député de l’Assemblée Nationale Alain Ramadier,

Le projet du gouvernement de Jean Castex d’instaurer un Pass vaccinal qui remplacera le Pass sanitaire est une atteinte à l’état de droit.

C’est aussi un contresens scientifique.

Nous vous demandons solennellement, vous élus du peuple français auxquels sera soumis ce projet de loi début janvier, d’assumer votre rôle de garants d’une loi équitable pour tous les citoyens.

Votre responsabilité est historique : si vous donnez votre feu vert au gouvernement sur le pass vaccinal, vous posez les bases d’un modèle de société où le contrôle du statut médical conditionnera la vie sociale.

Si vous autorisez cette mesure,

  • Vous acceptez de créer deux classes de citoyens – vaccinés et non-vaccinés ;
  • Vous mettez au ban de la société des citoyens qui n’auront pas accès aux mêmes droits et services que la majorité, une première dans l’histoire de notre pays ;
  • Vous contraignez la totalité des citoyens à une vaccination tous les 3 à 5 mois, sans limite annoncée de durée.

Vous ne pouvez pas laisser faire cela.

Ces dispositions portent gravement atteinte à notre constitution et à nos lois, qui spécifient que tout acte médical doit être consenti de façon libre et éclairée, et non contraint.

Ces dispositions violent la loi de l’Union Européenne encadrant l’instauration du pass sanitaire, qui a expressément interdit qu’un pass puisse aboutir à une discrimination entre vaccinés et non-vaccinés.

Ces dispositions méprisent les avertissements du Conseil Constitutionnel qui exigeait que le pass sanitaire soit temporaire.

Allez-vous accepter, vous représentants de la loi, une telle atteinte à la légalité?

Facteur aggravant, ce pass vaccinal n’a pas de fondement scientifique.

Le Pr Delfraissy a admis lors de sa dernière audition au Sénat que le pass sanitaire n’avait pas endigué l’épidémie de Covid, son but étant de contraindre les citoyens à la vaccination. Le pass sanitaire n’a eu aucun effet sur la contagiosité virale et les hôpitaux débordent maintenant de doubles et triples vaccinés.

La loi portée par M. Castex est une obligation vaccinale pure et simple, assortie d’un dispositif punitif.

Un tel schéma ne s’est jamais produit dans l’histoire de notre République.

L’accepter, c’est accepter une discrimination du peuple français.

Nous vous demandons solennellement de ne pas voter cette loi qui reviendra à discriminer les citoyens en fonction de leur statut vaccinal et nous enfermera dans un cercle de mesures toujours plus coercitives.

Le moment est grave, chers élus.

Il vous appartient aujourd’hui de défendre la liberté républicaine et la justice sociale.

Le peuple français tout entier compte sur vous.

Veuillez recevoir, Madame et Monsieur les élus de l’Assemblée Nationale et du Sénat, l’expression de notre très haute considération. 

Sylvie Billard

L’élue citoyenne de tou.te.s les aulnaysien.ne.s

Lien vers la pétition : https://www.leslignesbougent.org/petitions/non-au-pass-vaccinal-5503/

Prolongation du pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022, le député d’Aulnay-sous-Bois Alain Ramadier avait dit non !

Alain Ramadier

La proposition du gouvernement d’étendre la possibilité de recourir au pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022 avait fait grincer des dents. Le Sénat, dominé par le parti LR, avait proposé quelques amendements comme réduire cette extension au 28 février 2022, mais aussi de pouvoir territorialiser le pass sanitaire (certaines régions de France sont plutôt épargnées).

Sans remettre en cause l’efficacité du vaccin, beaucoup estiment que le pass sanitaire accentue les tensions avec une application parfois incompréhensible (le jeunes adolescents plutôt épargnés par les cas graves sont obligés d’avoir un pass sanitaire pour aller faire du sport en club, mais le pass sanitaire n’est pas obligatoire dans le métro bondé ou dans les classes de collège surchargées…).

Finalement, l’Assemblé Nationale a quasiment supprimé tous les amendements des sénateurs. Plus de territorialisation et possibilité de recourir à ce pass sanitaire jusqu’au 31 juillet. Le député de la circonscription d’Aulnay-sous-Bois, Les Pavillons-sous-Bois et Bondy Sud-Est, Alain Ramadier, a voté contre.

Si les vaccins ont permis de réduire l’apparition de cas graves notamment chez les personnes âgées (d’un facteur de 5 à 20 selon différentes études), ces vaccins n’empêchent pas la propagation de l’épidémie et perdent rapidement en efficacité (si bien qu’il faut, pour les personnes âgées ou fragiles, se faire vacciner tous les 6 mois). Chez les jeunes, l’efficacité de ces vaccins est nettement moins avérée. Récemment, un jeune homme de 41 ans, certes fragile, est mort du Covid même en ayant un schéma vaccinal complet.

Alain Ramadier consterné par le meurtre d’Aymen, enfant de 15 ans sans histoire tué à Bondy

Alain Ramadier

C’est avec beaucoup d’effroi que j’ai appris hier le terrible drame qui s’est produit à Bondy. J’ai tout de suite pris contact avec le Maire, Stephen Hervé avec lequel j’ai échangé sur les premiers éléments de cette tragédie.

Aymen avait 15 ans et sa vie devant lui. Hier, deux individus la lui ont ôtée alors qu’il se trouvait dans le centre de loisirs Nelson Mandela.
C’est ce matin la colère qui m’anime. Comment est-ce possible.

La violence intolérable et aveugle doit cesser. Rien ne peut justifier de tels actes, tout doit être mis en œuvre pour que s’arrêtent ces drames, bien trop nombreux.

J’adresse mes plus sincères condoléances à la famille et aux proches de la victime.
Je veux également apporter mon soutien aux agents municipaux, ainsi qu’aux Bondynois présents au moment du drame.

Source : Alain Ramadier, député de la Seine-Saint-Denis

Les entreprises Alliance BTP et Clean Confiance font un don à l’EHPAD d’Aulnay-sous-Bois contre la Covid-19

Ce matin, Alain Ramadier, député de la circonscription d’Aulnay-sous-Bois, Pavillons-sous-Bois et Bondy Sud-Est, était en visite à l’EHPAD Camille Saint Saens d’Aulnay-sous-Bois. Il était aussi accompagné de l’adjoint au Maire Alain Pachoud et de son collaborateur Mohamed. Alain Ramadier nous informe que les dirigeants d’Alliance BTP et de Clean Confiance ont remis à l’équipe de l’EHPAD :

  • 1200 paquets de lingettes
  • 2500 masques
  • 10 litres de gel hydroalcoolique
  • 2 distributeurs automatiques

Monsieur Ramadier a tenu à saluer la démarche solidaire des dirigeants de ces deux sociétés Aulnaysiennes envers les aînés. Selon lui, c’est la traduction d’un engagement faisant suite aux visites ministérielle de l’EHPAD et des deux entreprises. Les dirigeants ont alors proposé d’apporter leurs aides au directeur de la structure, comme ils l’avaient déjà fait lors du premier confinement à l’accueil de jour ou des plexiglass avaient été livrés pour faciliter les visites des familles.

Un très beau geste de générosité que le député souhaitait saluer.

Alain Ramadier, le député le plus assidu de la Seine-Saint-Denis

Un Député qui ne compte pas ses heures : la majorité municipale d’Aulnay-sous-Bois est très fière d’avoir parmi ses membres Alain Ramadier, député de la Seine-Saint-Denis dont l’engagement est salué ce matin par le journal Le Parisien.

Source : Association A2M

Des masques distribués dans les Centres Sociaux d’Aulnay-sous-Bois

Ce matin, la première adjointe Séverine Maroun, l’adjointe Aïssa Sago et le député Alain Ramadier se sont rendus dans les centres sociaux de la Ville d’Aulnay-sous-Bois pour distribuer des masques chirurgicaux. Ces masques seront distribués cette semaine aux adhérents de l’ACSA par les centres sociaux afin de rappeler la nécessité de respecter les gestes barrières malgré le déconfinement progressif qui s’annonce et l’arrivée des fêtes de fin d’année.

La sénatrice, le maire et le député d’Aulnay-sous-Bous implorent Jean Castex de laisser les commerces vivre

Le nouveau confinement, s’il est moins sévère que celui du printemps 2020, impose la fermeture de nombreux commerces de proximité, dont les aides sont jugées insuffisantes pour préserver leurs activités. Annie-Delmont Koropoulis, sénatrice de Seine-Saint-Denis, Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois et Alain Ramadier, député de la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis, ont écrit une lettre au premier ministre Jean Castex pour expliquer la nécessité de laisser les commerces ouvrir.

Vous pouvez lire cette lettre en cliquant ici.

%d blogueurs aiment cette page :