Publicités

Archives du blog

après l’annonce du plan Borloo, le député Ramadier veut « des actes » à Aulnay-sous-Bois

Alors que le rapport de l’ancien ministre en faveur des quartiers sensibles a été présenté fin avril, le parlementaire proche de Bruno Beschizza s’inquiète du manque de concret.

« On a beaucoup de promesses. Mais l’urgence, c’est d’agir ! » Comme d’habitude avec Alain Ramadier, député (LR) de la 10ecirconscription de Seine-Saint-Denis (Aulnay, Bondy, les Pavillons sous Bois), la voix est posée. Mais le propos est ferme. Quelques jours après la présentation du plan Borloo pour les banlieues, le parlementaire, seul député Les Républicains dans le département, tire la sonnette d’alarme. « Assez de plans et de rapports, place aux actes et aux moyens », résume-t-il.

Pour Alain Ramadier, « le diagnostic est en partie bon » et certaines des 19 mesures élaborées par ce plan « fonctionnent, comme le dédoublement des classes de CP en zones d’éducation prioritaire ». Mais sur plusieurs sujets, l’homme s’étonne qu’on ne « mette pas déjà en œuvre les plans existants ».

Source et article complet : Le Parisien

Publicités

Alain Ramadier déclare la guerre aux syndics indélicats

Cela est passé inaperçu, mais le député de la circonscription d’Aulnay-sous-Bois/Les Pavillons-sous-Bois/Bondy Sud-Est semble en avoir assez des syndics de copropriété qui semblent faire de la faillite de certains immeubles de la spéculation. Alain Ramadier est intervenu le 16 janvier dernier et a posé une question au gouvernement en ce sens. On cite :

« Dans une lettre adressée au Préfet de Seine-Saint-Denis, le 15 novembre dernier, des copropriétaires se disaient, je cite : « victimes depuis trop longtemps de syndics indélicats qui, en toute impunité, organisent à des fins spéculatives la faillite financière des immeuble »

Sera t-il entendu ?

Alain Ramadier classé 98ème sur 572 parmi les députés les plus actifs

La République En Marche avait promis un changement majeur dans la vie politique française, avec plus de transparence, et une plus grande proximité avec les citoyens. Cependant, certains députés LREM semblent encore à la traîne avec certains évoquant devoir manger plus de pâtes avec 5000 € net par mois, ou d’autres estimant ne plus pouvoir acheter des voitures de luxe de peur des remarques.

Du côté de la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis, pas de déclaration fracassante du côté d’Alain Ramadier. Mais quel est son premier bilan ? Selon un classement disponible sur Capital.fr, le député Aulnaysien se trouve en 98ème position (sur 572), ce qui est une moyenne honorable. A sont actif, on compte :

  • 36 présences en commission
  • 16 interventions en commission
  • 25 interventions en hémicycle

Par rapport aux autres députés de la Seine-Saint-Denis, le classement s’effectue comme suit :

  • Eric Coquerel (LFI) : 2
  • Bastien Lachaud (LFI) : 49
  • Sabine Rubin (LFI) : 75
  • Alexis Corbière (LFI) : 88
  • Alain Ramadier (LR) : 98
  • Stéphane Peu (PC) : 114
  • Marie-Georges Buffet (PC) : 117
  • Jean-Christophe Lagarde (UDRL) : 173
  • Denis Sommer (LREM) : 209
  • Stéphane Testé (LREM) : 261
  • Patrice Anato (LREM) : 265
  • Clémentine Autain (LFI) : 281
  • Sylvie Charrière (LREM) : 365

Notons que Madame Autain fait beaucoup de bruit dans les médias pour des résultats peu concluants…

Les parents d’élèves du collège Victor Hugo à Aulnay-sous-Bois se plaignent auprès d’Alain Ramadier

Non remplacement des professeurs d’arabe, de français ou d’anglais absents, difficultés techniques… le réseau des parents d’élèves du collège Victor Hugo se mobilise pour que les enfants puissent avoir une éducation décente.

Vous pouvez lire la lettre adressée au député Alain Ramadier en cliquant ici.

Billel Ouadah en prend pour son grade dans le dernier mensuel municipal Oxygène à Aulnay-sous-Bois

Billel Ouadah (LREM) avait 6 points d’avance sur Alain Ramadier (LR) le soir du 1er tour dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Les Pavillons-sous-Bois, Bondy Sud-Est). Pourtant, le candidat LR l’a emporté facilement au second tour, déjouant ainsi tous les pronostics.

Bien entendu, le dernier mensuel municipal Oxygène, véritable outil de communication pour la majorité, est revenu sur cette splendide victoire de l’adjoint et ancien conseiller régional Ile-de-France. Dans l’édito du Maire, M. Ramadier est particulièrement flatté :

« Je voudrais terminer en félicitant Alain Ramadier, notre nouveau député, élu le 18 juin dernier avec 56,5% des voix des Aulnaysiens. Son élection a déjoué tous les pronostics. Je me réjouis pour notre ville qu’elle soit représentée par un homme d’expérience et de conviction qui représentera avec fidélité et loyauté notre territoire et ses habitants à l’Assemblée nationale.« 

Billel Ouadah serait par sous-entendu, ni un homme d’expérience ni un homme de conviction ?

Page 9, le mensuel compare ensuite les résultats au premier tour dans toute la circonscription au résultat du second tour dans la ville d’Aulnay seule, où M. Ramadier fait son meilleur score (cf. image ci-contre.). On peut être à première vu confus, sachant qu’une majorité de lecteurs du canard municipal le consulte en diagonal. On pourrait au premier abord parler d’un véritable bouleversement des rapports de force, même si M. Ramadier à renversé la vapeur également sur les deux autres villes de la circonscription.

Des tribunes un peu assassines

Chaque groupe a pu revenir sur les élections législatives et les conséquences dans leur tribune mensuelle.

Alain Ramadier, fièrement élu, n’y va pas par quatre chemins :

« Dans un contexte national de vague En Marche, vous avez eu le courage de faire mentir tous les pronostics. Vous avez refusé les choix imposés et vous avez privilégié la sincérité, la proximité et l’efficacité. »

Là également, on peut se demander du terme « choix imposé » (Billel Ouadah a été investi alors que Jean-Marc Enouf et Marc Masnikosa, étaient pressentis). Et M. Ouadah ne serait-il ni sincère, ni proche de la population, ni efficace ?

Du coté de la tribune UDI, c’est Sébastien Morin, à qui on ne reconnait que difficilement la plume, qui jette une peau de banane à son ancien collègue (Billel Ouadah était membre de l’UDI) :

« Il y a parfois des moments de vérité en politique et l’opportunisme ne paye pas toujours... Nous en avons eu un bel exemple à Aulnay.

Collectivement nous avons porté à l’assemblée nationale un homme [NDLR : Alain Ramadier] intègre, de conviction, de valeur et de coeur. »

Outre le terme « opportuniste », on peut se demander si le fait d’appuyer sur l’intégrité, la conviction, la valeur et le coeur d’Alain Ramadier n’est pas, par effet contraire, une pique lancée en direction du candidat Billel Ouadah.

En tout cas, on ne peut pas dire que ce numéro d’Oxygène ait fait la part belle au candidat LREM, que l’on reverra certainement, avec peut-être plus de réussite cette fois-ci, aux prochaines échéances électorales.

Le camion Alain Ramadier a t-il porté ses fruits dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

twitter @Ramadier

Alain Ramadier est un député heureux, alors qu’au soir du 1er tour, Billel Ouadah (LREM) semblait intouchable. M. Ramadier a fait une campagne impressionnante notamment les dernières semaines, et encore plus entre les deux tours. Est-ce que le camion à l’effigie du candidat et qui a sillonné les rues a été l’élément déclencheur du regain d’intérêt pour sa candidature ?

La profession de foi d’Alain Ramadier du second tour dans la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis passe mal

Alain Ramadier a gagné avec panache, et son score est sans appel. Mais déjà des voix se font entendre notamment sur le contenu de sa profession de foi. En effet, la taxation des loyers fictifs avancé par M. Ramadier à l’encore de la République en Marche a peut-être eu un effet salvateur.

Ci-dessous un extrait d’un message que nous avons reçu d’un lecteur :

« Honte à ce prospectus de « Les Républicains » pour le 2ème tour des législatives où ils ressortent comme F. Baroin le c(l)oup de la taxation des loyers fictifs pour les propriétaires de leur résidence principale ayant fini de rembourser leur crédit. C’est une imposture !!!!

Ils n’ont pas trouvé mieux pour engranger les votes des propriétaires ? C’est juste ignoble de jouer avec la peur des administrés.

Mas le candidat LREM n’est pas mieux hélas.

Taux d’abstention en hausse à prévoir. « 

Le candidat malheureux Billel Ouadah a été contacté par la rédaction [MAJ : pas de recours]. A suivre…

Alain Ramadier est le nouveau député de la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

Il n’y a plus de suspens possible : Alain Ramadier est arrivé largement en tête à Aulnay-sous-Bois (résultats déjà communiqués), mais aussi aux Pavillons-sous-Bois (Alain Ramadier obtient 1 948 voix / 53,06 % contre 1723 voix / 46,94% pour son adversaire Billel Ouadah).

C’est une grosse claque pour Billel Ouadah qui était arrivé largement en tête au 1er tour, une semaine auparavant (6 points d’avance sur Alain Ramadier).

Que s’est-il passé ? Aussi bizarre que cela puisse paraître, il semblerait que les voix de Gauche se sont beaucoup plus reportées sur le candidat LR que sur le candidat de la République en Marche.

Peur d’une trop grosse majorité à l’assemblée pour le nouveau président ? Une campagne tonitruante pour Alain Ramadier ? Une personnalité qui dérange du côté de Billel Ouadah ? Une chose est sûre, plusieurs personnalités de Gauche et des écologistes ont appelé à voter pour Alain Ramadier. Ce qui n’a pas aidé le candidat LREM…

MAJ Résultats : Alain Ramadier l’emporte avec près de 53% des voix.

 

Alain Ramadier devant Billel Ouadah à Aulnay-sous-Bois au second tour des législatives 2017

Alain Ramadier (LR) a fait plus que combler son retard : il a dépassé assez largement le candidat Billel Ouadah (LREM) à Aulnay-sous-Bois.

Il reste les résultats aux Pavillons-sous-Bois et à Bondy Sud-Est mais Alain Ramadier a une confortable avance rien que sur la ville d’Aulnay :

  • Alain Ramadier : 7 278 voix ; 56,49%
  • Billel Ouadah : 5 605 voix ; 43,50%

Billel Ouadah indique avoir vu des proches d’Alain Ramadier faire le pied de grue devant des bureaux de vote

On se rappelle des tensions lors des élections municipales  2008 où Gérard Ségura l’avait emporté d’une courte tête devant Gérard Gaudron, maire sortant. Cette fois-ci, Billel Ouadah (LREM) a fait appel au directeur général des services de la ville après avoir aperçu des « personnes », qu’il estime être proches de son adversaire Alain Ramadier, faire le pied de grue devant les trois bureaux de vote, installés dans l’école Jules-Ferry .

Cependant, Billel Ouadah a décliné de faire appel pour le moment.

 

%d blogueurs aiment cette page :