Publicités

Archives de Catégorie: Santé

Pour ces malades d’Alzheimer, la 3D pour s’échapper à Aulnay-sous-Bois

La société Commune Image et le réseau d’Ehpad SOS Seniors ont organisé un atelier de réalité virtuelle pour des personnes âgées.

« Baïkonour ? Et ben, je suis jamais allé aussi loin que ça moi. » Ce mardi après-midi, Emmanuel 87 ans, a quitté sa chambre de l’Ehpad (Etablissement d’hospitalisation des personnes âgées dépendantes) Camille Saint-Saëns d’Aulnay-sous-Bois pour… la base spatiale du Kazakhstan. « Oh ! Un cosmonaute. Sa tête me dit quelque chose… » Et pour cause : face à lui, Thomas Pesquet, le célèbre spationaute français, enfile sa combinaison et s’apprête à embarquer pour l’espace. Un voyage hors-norme… mais 100 % virtuel pour Emmanuel, un « papi volontiers blagueur ».

Comme trois autres pensionnaires de cet établissement géré par SOS Seniors, tous atteints d’Alzheimer, le presque nonagénaire, équipé de lunettes 3D, participait à un atelier de réalité virtuelle piloté par Commune Image, une « fabrique de cinéma » basée à Saint-Ouen.

De la réalité virtuelle immersive

« Aujourd’hui, l’atelier Scrabble n’est plus du tout adapté à ces pathologies. Il faut leur permettre d’accéder à des univers qu’ils ne peuvent plus fréquenter, voire auxquels ils n’ont jamais eu accès », résume Charlotte Mousset, la directrice de l’Ehpad. Pour cela, Commune Imag —, qui, outre son activité de « fabrication » de films, produit aussi des contenus 3D – a eu l’idée d’organiser ces ateliers.

« Ah tiens, je crois que je suis dans l’espace… Mais c’est un peu brumeux », note Raymonde, 81 ans, son casque 3D sur la tête. « Brumeux ? T’as bu trop de pinard », titille Emmanuel, le rigolo de l’après-midi. Au choix pour les résidents : un documentaire sur le séjour dans l’espace de Thomas Pesquet, donc, mais aussi un film sur la Chine. « II faut des choses qui soient très immersives, pas forcément interactives, comme ce que l’on peut faire pour des jeux vidéo, et surtout pas trop brutales », précise Caroline Safir, la directrice de Commune Image.

Source et article complet : Le Parisien

Publicités

Marlène Schiappa et Agnès Buzyn à l’hôpital Ballanger d’Aulnay-sous-Bois pour évoquer le feminicide

L’hôpital Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois recherche des infirmiers et des infirmières

Vous êtes diplômé(e) et vous souhaitez exercer à l’hôpital Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois ? Sachez que l’hôpital est à la recherche de plusieurs profils et ce pour tous les postes. L’hôpital a besoin de renforcer ses effectifs compte-tenu de la demande croissante en soins divers.

 

Animation Zumba à Aulnay-sous-Bois le 18 novembre pour lutter contre la Spondylarthrite

Avec l’aide de la ville d’Aulnay-sous-Bois, cette animation a lieu le 18 novembre de 14h à 16h dans la salle Chanteloup (1 Avenue de Nonneville à Aulnay-sous-Bois).

Cette action sera animée par Patrick Kwenda, professeur agrée de Zumba et de développement personnalisé pour personnes en surpoids ou en difficulté physique.

L’entrée est ouverte à tous avec une participation de 10 euros à partir de 14 ans.

Cette participation permettra de soutenir moralement les familles des patients, leur apporte les conseils de spécialistes et de développer les actions sociales pour une meilleure connaissance de la Spondylarthrite, maladie chronique rhumatismale inflammatoire.

Une terrasse pour « sortir » les enfants malades de l’hôpital Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois

Le service pédiatrique de Robert-Ballanger se dote d’un espace extérieur aménagé. Pour que les bambins hospitalisés « prennent l’air ».

Un petit coin de paradis à l’hôpital. Le personnel du centre hospitalier Robert-Ballanger, à Aulnay-sous-Bois, vient d’inaugurer une terrasse extérieure couverte au service pédiatrique, au 2e étage de l’établissement. Mobilier confortable, jeux et environnement joliment décoré : « On veut permettre aux enfants hospitalisés de sortir un peu de leur chambre », résument Sophie Cattiaux et Adriane, éducatrices jeunes enfants.

« L’hôpital dispose d’un parc arboré, mais nous n’avons pas toujours le personnel suffisant pour y accompagner les enfants, sans compter que le temps de descendre, ils doivent parfois déjà remonter pour une injection… Cette terrasse permet de pallier ces problèmes », estiment les éducatrices.

3 500 € de dons

Située à l’angle des services de pédiatrie et de chirurgie pédiatrique, cette grande terrasse extérieure, entièrement grillagée, « était grise et bétonnée ». Pas l’idéal pour prendre l’air. L’association « Tout le monde contre le cancer » a donc sollicité plusieurs partenaires pour aménager cet espace, « le rendre chaleureux ». La jardinerie Truffaut a fourni du mobilier, du gazon synthétique, des décorations et même un potager. « Seace », un graffeur du 93, a même mis la main à la pâte pour décorer les murs sur le thème de l’évasion.

Source et article complet : Le Parisien

Il prend la Route du Rhum pour sauver Hugo et Emma à Aulnay-sous-Bois

.

Ce dimanche, le navigateur Sébastien Desquesses prend le départ de la célèbre course maritime. Son bateau porte une banderole de soutien aux deux enfants atteints de la maladie de SanFilippo.

Leurs visages lumineux vont traverser l’Atlantique. Et avec eux, leur combat. Ce dimanche, le navigateur Sébastien Desquesses prend le départ de la Route du Rhum avec un bateau aux couleurs d’Hugo et Emma, deux enfants de Luzarches (95) atteints d’une maladie rare qui les condamne à mourir avant l’adolescence. Touché par le combat de leurs parents pour sauver les deux bambins, la marin de Saint-Malo «n’a pas hésité une minute » avant de porter cette cause.

Pour le skipper, c’est aussi l’occasion de faire en sorte que cette course en solitaire soit un moment «moins égoïste ». «La Route du Rhum, c’est quelque chose qu’on fait pour soi-même, on fait un peu les beaux lors du départ, où des milliers de gens viennent nous regarder, poursuit-il. Je me suis dit que partager cette course avec eux serait une bonne chose. »

De quoi ravir Alicia et Julien, tous deux employés à l’hôpital privé d’Aulnay-sous-Bois. «C’est un geste magnifique de la part de Sébastien, s’enthousiasme la jeune maman. On se rend compte que les gens ont un grand cœur ! »

Hugo, 3 ans, et sa soeur Emma, 10 mois, sont atteints atteints par la maladie de Sanfilippo type B, une maladie neurodégénérative rare qui détruit lentement le cerveau et qui leur donne une espérance de vie très courte. Leurs parents se Alicia et Julien tentent de récolter 4 millions d’euros pour les faire intégrer un essai clinique.

Source, image et article complet : Le Parisien

L’école Chrysalides 93 soulage Rachel, maman d’Aulnay-sous-Bois qui a une fille atteinte de troubles spécifiques de l’apprentissage

Rachel, aulnaysienne de 39 ans, a scolarisé sa fille aînée Victoire, 8 ans, aux Chrysalides. La nouvelle école primaire accueille à Rosny-sous-Bois 24 enfants atteints de troubles spécifiques de l’apprentissage. C’est la première en Seine-Saint-Denis et seconde d’Ile-de-France.

Ce samedi, Rachel est allée à l’école, sans sa fille. Pour retrouver d’autres parents et les enseignants, à l’occasion de l’inauguration des Chrysalides 93, cette école toute nouvelle, qui accueille à Rosny-sous-Bois 24 petits Franciliens atteints de troubles spécifiques d’apprentissages. Pour Rachel, comme les autres parents, c’est bien plus qu’une école. « Je ne récupère plus ma fille le soir avec une boule dans le ventre » confie cette maman dans un sourire ému.

Source et article complet : Le Parisien

Opération « Octobre rose » à Aulnay-Sous-Bois

 Comme chaque année, le service de santé d’Aulnay se mobilise pour l’Octobre Rose, dans le cadre de la sensibilisation au dépistage du cancer du sein. 💕

Pour découvrir les stands et les animations 👉https://bit.ly/2OZsAQd

 

Le premier ministre Edouard Philippe au chevet des urgences de l’hôpital Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois

Dans « L’émission Politique » hier soir sur France 2, Edouard Philippe était invité et a débattu sur différents sujets. Lors de petits reportages, on y voit Edouard Philippe à la rencontre du personnel de l’Hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois.

La situation dans l’établissement est critique, le premier ministre a annoncé vouloir lancer un plan hôpital et desserrer la contrainte financière.

Retrait de distributeurs de seringues à Aulnay-sous-Bois

Des associations (Médecins du monde, Act Up-Paris, AIDES…) ont dénoncé ce jeudi le retrait en Seine-Saint-Denis de deux distributeurs de seringues stériles à destination des drogués par l’Agence régionale de santé, qui invoque « un problème d’ordre public ». 

Les distributeurs installés à Aulnay-sous-Bois « ont été retires le 31 août par l’Agence régionale de santé (ARS) à la demande de la préfecture », une décision « qui expose les personnes usagères de drogues à plus de risques de contaminations infectieuses notamment par le  VIH et l’hépatite C », estiment les associations. Elles réclament « la remise en fonction immédiate » de ces distributeurs qui « font partie des dispositifs les plus utilisés de France ».  

Source et article complet : BFM TV

%d blogueurs aiment cette page :