Archives du blog

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois exige l’embauche des plombiers, électriciens, menuisiers et serruriers

Depuis plusieurs années déjà, le syndicat FORCE OUVRIERE se bat pour le maintien et le renforcement de tous les corps de métier de la régie bâtiment.

Aujourd’hui, ce sont déjà trois recrutements qui sont en cours :

  • un agent polyvalent,
  • un peintre vitrier,
  • un gestionnaire budgétaire

FORCE OUVRIERE se félicite de la décision de la municipalité de recruter du personnel pour ce secteur essentiel.

Cependant, nous demandons aussi l’embauche de plombiers, électriciens, menuisiers et serruriers.

Il est important pour l’avenir de notre collectivité, d’avoir en son sein une régie bâtiment forte de la diversité de tous ces métiers qui la compose, exercés par des professionnels qualifiés.

FORCE OUVRIERE continuera le combat pour l’avenir et le devenir de ce service.

Source : Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Les commerçants d’Aulnay-sous-Bois favorables à un Noël 100% numérique

La Chambre de commerce du 93 pilote une plateforme Internet dédiée aux petits commerçants d’Île-de-France. 1 270 d’entre eux ont déjà adhéré au dispositif. Objectif : vendre et faire livrer leurs produits et… sauver Noël !

Qu’en disent les commerçants ? « C’est une bonne idée. De toute façon, en ce moment… tout est bon à prendre pour sauver les meubles », analyse Kamel Lakal, responsable d’une fédération de commerçants dans le centre-ville d’Aulnay-sous-Bois. Dans le cas de cette commune, le service municipal du développement économique accompagne les commerçants pour l’adhésion et la mise en ligne du catalogue. « C’est important car on ne sait pas tous y faire avec Internet », poursuit Kamel Lakal, lui-même opticien.

Une vendeuse de produits alimentaires de la ville, pas encore inscrite sur la plateforme, ajoute : « Je vais m’inscrire, j’attends juste le kit d’inscription. Car je me suis résignée : une partie de mes clients ne reviendront pas en boutique avant bien longtemps, et préféreront commander en ligne… Avec le risque du virus, ils ont pris cette habitude. »

Source et article complet : Le Parisien

Des masques distribués dans les Centres Sociaux d’Aulnay-sous-Bois

Ce matin, la première adjointe Séverine Maroun, l’adjointe Aïssa Sago et le député Alain Ramadier se sont rendus dans les centres sociaux de la Ville d’Aulnay-sous-Bois pour distribuer des masques chirurgicaux. Ces masques seront distribués cette semaine aux adhérents de l’ACSA par les centres sociaux afin de rappeler la nécessité de respecter les gestes barrières malgré le déconfinement progressif qui s’annonce et l’arrivée des fêtes de fin d’année.

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois exige des formations sur la langue des signes

Afin de pouvoir encadrer au mieux le personne sourd et malentendant, Force Ouvrière demande pour la quatrième fois à la ville de financer des formations sur la langue des signes.

Des panneaux d’affichage plus écologiques à Aulnay-sous-Bois

La Ville nettoie et modernise ses panneaux d’affichage. Grâce à la rénovation de ces panneaux, la Ville s’engage dans une démarche anti gaspis.

Désormais, les affiches ne seront plus attachées avec du scotch, mais avec des aimants.

Affluence record hier à O’Parinor Aulnay-sous-Bois hier !

Pour celles et ceux qui voulaient retrouver la vie de leur galerie marchande préférée, il fallait s’armer de patience pour entrer dans le centre commercial régional O’Parinor à Aulnay-sous-Bois. Une queue impressionnante s’allongeait bien à l’intérieur des parkings pour tenter de pénétrer l’établissement.

Le début de déconfinement, la réouverture de magasins et l’approche des fêtes de Noël seraient à l’origine de cette affluence record.

Des individus d’Aulnay-sous-Bois agressent un homme à coup de batte de baseball dans le Val d’Oise

Un véritable règlement de compte s’est déroulé la nuit du vendredi au samedi à Survilliers dans le Val d’Oise. Plusieurs individus d’Aulnay-sous-Bois sont venus cagoulés pour en découdre sur un seul homme. Ces Aulnaysiens avaient des battes de baseball et ont littéralement matraqué l’homme qui a réussi à avoir la vie sauve.

On ignore quel est le motif du litige et on ignore si les agresseurs ont été agressé. Il est fort probable que les protagonistes n’avaient pas leur attestation de sortie dérogatoire sure eux. Cependant, ils ont réussi à déjouer la vigilance des gendarmes…

Réouverture des églises pour les messes dans les églises à Aulnay-sous-Bois

Nous venons d’apprendre que les messes seront de nouveau possibles dans les différentes églises et paroisses de la ville d’Aulnay-sous-Bois dès ce dimanche matin. Cependant, quelques consignes et restrictions sanitaires seront de mise. Pour éviter toute surprise, vous pouvez vous rendre devant votre église dès aujourd’hui pour lire les différentes explications et le protocole pour participer à la messe dominicale.

La ville d’Aulnay-sous-Bois auprès des femmes battues

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la Ville d’Aulnay-sous-Bois lance aujourd’hui une nouvelle campagne de communication et de sensibilisation intitulée « N’attendons pas que ça vire au bleu ».

Le bureau d’aide aux victimes (BAV) reçoit et accompagne dans leurs démarches sociales, juridiques et/ou psychologiques, toutes les personnes victimes d’infractions pénales (agression, accident de la circulation, viol, vol, violences, violences conjugales, etc.) et également toutes les personnes rencontrant des problèmes familiaux (divorce, séparation, garde d’enfants…).

Ce service est anonyme et gratuit.

Une avocate effectue des consultations gratuites une fois par semaine sur rendez-vous.

BUREAU D’AIDE AUX VICTIMES
19/21, rue Jacques Duclos, 3è étage

Tél. : 01 48 79 40 22

Horaires : sur rendez-vous uniquement

Du lundi au vendredi : de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30

VOIR LE PLAN D’ACCÈS
Source : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Pourquoi la mosquée d’Aulnay-sous-Bois reste fermée ?

Ne pas rouvrir, plutôt que créer des frustrations, voire des esclandres. C’est le parti pris des grandes mosquées de Seine-Saint-Denis, mais aussi de Paris et de la petite couronne dans son ensemble, alors que le gouvernement a annoncé l’autorisation des rassemblements religieux dans les lieux de culte à partir de ce samedi, à condition de respecter une jauge maximale de trente fidèles.

« C’est irréalisable dans de bonnes conditions », répondent nombre de recteurs de Seine-Saint-Denis. Ainsi, les portes des principales mosquées resteront closes pour les 700 000 musulmans du département.

Comment choisir les 30 heureux élus ?

A Montfermeil, par exemple, le calcul a été vite fait. Cette mosquée-pavillon accueille, lors de la prière du vendredi, 750 personnes sur deux offices. Un chiffre déjà divisé par deux depuis le début de la crise sanitaire pour respecter la distanciation sociale!

« Quand j’ai su qu’une jauge à trente personnes était fixée, j’ai compris qu’il ne fallait pas rouvrir, pour ne pas créer de frustration. Car on serait obligé de laisser des fidèles à la porte », résume Farid Kachour, le responsable de l’Association socioculturelle et éducative de Montfermeil (ASCEM). Qui ironise sur les solutions qui auraient pu être mises en place : « Qui laisser entrer en priorité ? Les plus généreux à la quête ? Les plus assidus ? Ou alors, je crée une carte prioritaire… Je préfère en rire ! »

L’idée est aussi d’éviter les attroupements de fidèles refoulés devant les mosquées, voire les prières de rue. « Accepter cette jauge aurait créé des problèmes : si 750 personnes se déplacent mais que seulement trente d’entre elles peuvent rentrer, certains peuvent vouloir prier sur place. Et l’on sait la réaction des autorités en cas de prière de rue : c’est la police à coup sûr », renchérit Farid Kachour.

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :