Publicités

Archives du blog

Quelle belle exposition photographique de Marc Trigalou à Aulnay-sous-Bois !

Dernier volet d’une trilogie végétale réalisée depuis plusieurs années : après  « Velouté de légumes », après   « Portraits de fruits »  aujourd’hui « A fleurs de Pots » .

 

Marc Trigalou

J’ai commencé à m’intéresser à la photo vers l’âge de 15ans ,  voilà bientôt 50 ans avec une « boîte à savon » pour commencer mes premières images mais quelques temps plus tard, le déclic, la magie de la chambre noire pour des nuits blanches à tirer des photos.

Puis la mythique Kodachrome 25 est venue confirmer cette passion qui ne m’a jamais quitté, me déplaçant avec deux appareils l’un en Noir et Blanc, l’autre en Couleur.

Quelques années exclusivement cantonnées aux diapositives  avant que le numérique ne vienne troubler le jeu … pour adhérer ensuite au Photo Image Club Aulnaysien dont je suis depuis plusieurs années le Président.

Marc TRIGALOU participe régulièrement à des salons internationaux primant l’image unique, tout en privilégiant la création de dossiers ou de séries permettant de présenter un travail plus abouti.

*************************

Si vous passez par le Boulevard de Strasbourg, n’hésitez pas à pousser la porte de l’office du tourisme, vous serez étonné de découvrir ces photos exceptionnelles : parfois, il n’y a qu’un pas entre  peinture et photo ….

Ces photos avec encadrements possibles sont aussi en vente, des cadeaux originaux, les bienvenus en cette période de NOEL.

Office du tourisme d’Aulnay sous Bois
23 boulevard de STRASBOURG
Du 1er au 31 décembre 2017

Christian Picq

Publicités

Une nourrice à Aulnay-sous-Bois condamnée à trois ans ferme pour la mort d’un bébé

Le 9 juin 2010, Mélissa était admise à l’hôpital dans un état critique après que sa nourrice eut appelé les pompiers. Celle-ci, qui la gardait à son domicile d’Aulnay-sous-Bois depuis moins d’un mois, affirmait l’avoir secouée violemment, sous l’effet de la panique, en la voyant convulser tandis qu’elle la changeait.

Elle décédait le 20 juin. Entretemps, des scanners avaient révélé une fracture récente au crâne ainsi que de multiples fractures plus anciennes, aux bras et aux chevilles. 

L’avocate générale avait émis l’hypothèse que la nourrice avait été débordée par ses affects. « Le fait que Mélissa pleurait souvent a été source de stress, de fatigue puis d’exaspération intense, au point de ne plus en pouvoir ». 

Mais pour Monique Doré, l’avocate de la mère et des grands-parents du bébé, l’accusée qui se faisait appeler « Tata Cruella » par les enfants était une femme « sadique », mue par la « jalousie » à l’égard de la mère de Mélissa, laquelle avait du mal à supporter la séparation et se mettait à pleurer dès qu’elle franchissait la porte de l’appartement de sa nourrice. 

Source et article complet : Orange

Un homme poignarde des clients au hasard dans le Centre Commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois

Aujourd’hui, une partie du centre commercial O’Parinor a été fermé au public à cause d’un individu qui aurait poignardé au hasard des passants dans la galerie marchande. Les bus ont été déviés, la police et les pompiers ont rapidement intervenu.

On ne sait pas  si le suspect a été appréhendé et s’il y a eu des blessés graves. En tout cas à l’heure actuelle on ne parle pas d’attentat.

Plus d’information à venir…

MAJ : Un homme a finalement tenté de dérober un sac à main à une cliente. Ne pouvant y parvenir et acculé par les vigiles, il a sorti un couteau, s’est blessé et a blessé l’un des vigiles. Ceci a causé une immense panique dans le centre commercial, ce qui a provoqué en partie sa fermeture momentanée.

MAJ 2: La photo à été retirée sur la demande de son auteur.

 

Marion Motin dans In the Middle au théâtre Jacques Prévert à Aulnay-sous-Bois le 6 décembre

En tournée avec Madonna ou dans les clips de Stromae et de Christine and the Queens, sur scène avec les plus grands chorégraphes contemporains tels qu’Angelin Preljocaj et Blanca Li, Marion Motin est devenue une chorégraphe et danseuse hip-hop incontournable.

Avec les Swaggers, le premier crew exclusivement féminin. elle casse les codes pour proposer un hip-hop nouveau, « classieux » et alternatif.

Accès des personnes à mobilité réduite possible, contacter l’équipe d’accueil au 01 48 68 00 22

Inscription : cliquer ici.

Informations pratiques :

THEATRE JACQUES PREVERT
134 avenue Anatole France
93600 AULNAY SOUS BOIS
Le 6 décembre à 20h30.

Programme de la Maison de l’Environnement d’Aulnay-sous-Bois du mois de décembre 2017

Vous pouvez prendre connaissance du programme de la Maison de l’Environnement d’Aulnay du mois de décembre en cliquant sur l’image ci-contre.

Un employé communal fait un malaise dans l’enceinte de l’hôtel de ville d’Aulnay-sous-Bois !

Cet agent qui a eu de graves problèmes de cœur durant l’été se plaignait du stress psychologique qu’il subissait au travail !!

FO EXIGE DES EXPLICATIONS !

Source : Communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Exposition Espace Gainville du 2 décembre 2017 au 28 janvier 2018

Coco Fronsac Le cabinet des merveilles

Exposition à l’Espace Gainville du 2 décembre 2017 au 28 janvier 2018.

Entrée libre du mardi au dimanche de 13h30 à 18h30

Renseignements : 01.48.79.65.26 – 01.48.79.12.55

Coup de gueule contre le stationnement barbare devant le Protectorat Saint-Joseph à Aulnay-sous-Bois

Pourquoi tous les matins , le long du protectorat Saint-Joseph , il y a une queue de voitures arrêtées , tout ça malgré les panneaux d’interdiction ??

Pourquoi la police n’intervient pas ? 

On perd un maximum de temps , entre les mamans qui posent leur progénitures pratiquement jusque dans la classe, et les cons qui forcent le passage !!

Voilà !! c’est dit !!!

Source : coupe de gueule d’un lecteur

Les parents d’élèves du collège Victor Hugo à Aulnay-sous-Bois se plaignent auprès d’Alain Ramadier

Non remplacement des professeurs d’arabe, de français ou d’anglais absents, difficultés techniques… le réseau des parents d’élèves du collège Victor Hugo se mobilise pour que les enfants puissent avoir une éducation décente.

Vous pouvez lire la lettre adressée au député Alain Ramadier en cliquant ici.

Alain Boulanger président de Capade furieux de ne pas pouvoir débattre sur le rôle d’un sénateur

Il y a 6 ans, lors des dernières sénatoriales, nous avions organisé une réunion à destination des citoyens afin que leur soit expliqué le rôle et l’intérêt du Sénat et donc les préoccupations principales des sénateurs vis à vis de leur électorat.

Nombreux étaient ceux qui avaient, à l’époque, jugé cette démarche pédagogique utile afin d’atténuer les aprioris que de nombreuses personnes pouvaient avoir. Nous voulions dans le rôle qui était le nôtre, à savoir  faire connaitre les “outils” de notre démocratie, renouveler cette expérience que nous avions jugée réussie.

Malheureusement, les sénateurs sortant que nous avons contactés, avant l’élection de cette année, n’étaient pas disponibles, préoccupés qu’ils étaient de rencontrer les grands électeurs dont dépendait leur réélection. Leur suggestion a été de nous faire reporter cette initiative après le vote. Nous avons donc entrepris de solliciter les 6 sénateurs de la Seine-Saint-Denis, il y a plus d’ un mois, à venir rencontrer en réunion publique le 27 novembre  à Aulnay un électorat qui n’est pas directement le leur mais qui mérite malgré tout une certaine considération compte-tenu que sa qualité de vie dépend aussi de ces élus en charge principalement de l’aménagement du territoire et donc de l’attractivité de nos villes de banlieue.

Nous laisserons à tout un chacun l’appréciation qui est la sienne quant au fait que 4 sénateurs  ne nous ont pas répondu, un ne pouvait pas se libérer et le 6ème ne savait pas si son emploi du temps lui permettrait d’être des nôtres. Faute d’interlocuteur, nous devons annuler cette initiative avec beaucoup de déception car nous resterons pour l’instant sans réponse sur l’appréciation qu’ils ont de l’impact de ces grands projets qui se dessinent aujourd’hui dont un en particulier qui risque de détruire 8.000 emplois sur sa zone d’impact et de transformer ainsi nos villes en villes dortoirs en tuant le commerce de proximité.

Alain BOULANGER

Président de Capade

06 22 41 81 75

%d blogueurs aiment cette page :