Advertisements

Archives du blog

Déferlement médiatique contre le commissaire divisionnaire à Aulnay-sous-Bois Vincent Lafon

vincent_lafon

Vidéo

Depuis quelques jours, plusieurs médias nationaux et régionaux, repris de manière brute et sans analyse par certains blogs, s’acharne contre le commissaire divisionnaire Vincent Lafon, qui officie depuis début 2014 à Aulnay-sous-Bois. Cet acharnement médiatique, ce lynchage en bonne et due forme, apparaît pour une grande partie de la rédaction comme un procédé discutable voire détestable.

Contrairement à certains médias qui ne font que relater un fait qui s’est déroulé en 2008, la rédaction est allée en 2015 à la rencontre du commissaire pour une interview exclusive et un reportage dans les entrailles du commissariat d’Aulnay. Nous y avons découvert un environnement inapproprié, des hommes avec des moyens pas toujours en adéquation avec les besoins. M. Lafon nous avait fait part des difficultés, de la réaction hostile d’une partie des habitants des cités à l’encontre des forces de l’ordre.

Nous ne jugerons pas M. Lafon sur le fond, mais sur la forme, nous avons découvert un homme passionné par son métier, à l’écoute de ses hommes, prêt à mettre sa vie en danger pour préserver celle de ses équipes. Un homme en quête perpétuelle de perfectionnement de son état physique et psychique, et pour un salaire qui ferait bien sourire les grands financiers.

commissariat_aulnay

Vidéo

Cette nouvelle affaire qui monte en épingle revient sur un fait passé, en faisant fi des résultats présents. Et pourtant, en regardant d’un peu plus prêt, qui n’a jamais connu un moment de faiblesse et n’a jamais fauté ? Que ce soit chez les politiques, les journalistes ou les cadres, qui peut prétendre n’avoir jamais fait une erreur ? Il est vrai qu’il est plus simple de ne jamais se tromper en ne faisant rien ou en copiant/collant des articles ou en faisant une synthèse du travail des autres.

Enfin, hormis le fait que cette fausse nouvelle révélation (nous le savions dès la fin de notre reportage) sur M. Lafon risque de mettre une nouvelle fois le feu aux poudres, cette médiatisation va mettre en difficulté un homme, un mari, un père de famille (nous ne savons pas si M. Lafon est marié mais il est probable que cette affaire touchera ses proches).

Pour conclure, il est important de connaître le passé de quelqu’un. Il est indispensable toute personne aspirant à des responsabilités doit capitaliser sur ses erreurs et ses échecs pour ne pas les reproduire. Mais doit-on jeter en pâture un homme à cause d’une actualité qui n’est, jusqu’à preuve du contraire, pas directement liée à celle qu’on lui reproche ? En tout cas à la rédaction, où chaque rédacteur a commis des erreurs sous les effets de la pression, de la fatigue ou des provocations, nous nous abstiendrons de juger Vincent Lafon.

Vous pouvez découvrir les reportages réalisés avec M. Lafon en cliquant sur les images.

Advertisements

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois rassure la CFTC concernant le pouvoir d’achat des agents communaux

journal-des-communaux-d-aulnay-fevrier-2017La CFTC communaux d’Aulnay-sous-Bois avait alerté dans une lettre ouverte au Maire sur les risques de baisse de pouvoir d’achat des communaux d’Aulnay. La municipalité a officiellement répondu et acquiescé que la situation était prise au sérieux, ce qui tend à rassurer la CFTC, qui se targue d’avoir réussi un tour de force via le communiqué accessible en cliquant sur l’image ci-contre.

Le poste de police du quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois attaqué cette nuit

kfc_aulnayAlors que la tendance était à l’apaisement, la nuit dernière a été de nouveau mouvementée, avec plusieurs individus qui ont attaqué le poste de police de la Rose des Vents à Aulnay à coups de pierres.

Pas de blessé déploré, mais de vives inquiétudes. Ailleurs en France, l’affaire Théo semble telle une onde de choc se propager avec émeutes et affrontements.

Léna Kandissounon du Dynamic Aulnay CLub championne de France du 400 mètres à Nantes

lena_kandissounonL’incroyable Léna Kandissounon a remporté ce week-end le titre de championne de France du 400 mètres avec un résultat impressionnant : 55 secondes et 46 centièmes. Léna a toujours brillé dans cette catégorie.

 

L’affaire Fillon va t-elle favoriser le candidat En Marche dans la circonscription d’Aulnay-sous-Bois ?

masnikosa_macronEn chute libre dans les sondages suite au #PenelopeGate et à une enquête qui touche une partie de sa famille, François Fillon apparaît de plus en plus en difficulté. Plusieurs ténors du parti Les Républicains commencent mêle à le lâcher, d’autres prenant leur distance sur un dossier qui a complètement rebattu les cartes pour les élections présidentielles et législatives.

Alors qu’Alain Ramadier, propulsé candidat dans la circonscription d’Aulnay-sous-Bois/Pavillons-sous-Bois/Bondy Sud-Est par Bruno Beschizza, était donné favori contre le sortant Daniel Goldberg (PS) il y a quelques semaines, tout semble moins sûr aujourd’hui. Et les deux possibles gagnants de cette affaire semblent le futur candidat FN (pas encore investi) et celui du mouvement En Marche, que Marc Masnikosa souhaite vouloir défendre dans cette circonscription.

Si une partie de l’électorat PS (les sociaux-démocrates principalement) se tourne vers le mouvement de l’ancien ministre de l’économie, les centristes et une partie de la droite modérée font les yeux doux à M. Macron, alors que l’aile droite semble être attirée par le Front National.

Quel sera l’impact final dans cette circonscription importante du département ? Marc Masnikosa (s’il est investi) parviendra t-il à se qualifier pour le second tour ? Appellera t-il dans le cas contraire à voter pour Alain Ramadier ? Daniel Goldberg ? En tout cas les militants PS et LR semblent nerveux rien qu’à l’idée de cette candidature…

Communiqué de Ensemble! Scandaleux : l’IGPN nie le viol de Théo à Aulnay-sous-Bois

rassemblement_theo_aulnayL’IGPN vole au secours des quatre policiers membres de la Brigade de surveillance du territoire (BST), dont l’un est poursuivi pour viol et les trois autres de « violences volontaires en réunion ».
C’est bien ainsi qu’il faut comprendre le premier rapport de la police des polices.
Alors que Théo est victime d’une lésion du canal anal de 10 cm de profondeur, d’une section du muscle sphinctérien nécessitant 60 jours d’ITT, l’IGPN ose parler d’une « opération qui tourne mal ».
La gravité des blessures infligées à Théo, les réactions de colère à Aulnay-sous-Bois, dont le maire ne cesse de développer une propagande sécuritaire, de solidarité qui ont eu lieu en Seine-Saint-Denis, mais aussi à Paris, Rennes, Nantes, ont poussé l’IGPN a serré les rangs aux côtés des policiers.
Et d’autres affaires de violences policières nous remontent à la mémoire : Zyed et Bouna en 2005, Lamine Dieng en 2007, Ali Ziri en 2009, Wissam El Yamni en 2011, Amine Bentounsi en 2012, Hocine Bouras en 2014, Adama Traoré en 2016 et de trop nombreux autres…
Au moment où les députés votaient un texte élargissant les cas de légitime défense pour les policiers, l’agression contre Théo en montrait tout le danger.
Les contrôles d’identité à répétition dans les quartiers populaires, les humiliations, le climat sécuritaire entretenu et augmenté par l’état d’urgence, les insultes et les comportements racistes, ça suffit.
« Ensemble ! » soutient les manifestations de solidarité avec Théo et dénonce les peines d’emprisonnement ferme ou avec du sursis déjà prononcées contre des jeunes.
Nous voulons la justice pour Théo, une justice qui ne soit pas entravée par les conclusions de l’IGPN.
Nous voulons la fin des contrôle d’identité au faciès et la mise en place d’un récépissé.
Nous voulons la dissolution des BST et autres brigades qui se sont spécialisées dans la traque des jeunes des quartiers populaires.
Justice, égalité et respect de la dignité pour toutes et tous : voilà ce que nous voulons.
D’ores et déjà, des élu-e-s du 93 ont lancé un appel pour la constitution d’une commission d’enquête pour faire toute la lumière.
Source : communiqué Ensemble!

Aulnay Environnement souhaite préserver le bâtiment du stade nautique de Coursaille

centre_nautque_aulnayLe dernier numéro du bulletin municipal d’Aulnay-sous-bois, « Oxygène », mérite une mention spéciale en matière de communication concernant la piscine que les Aulnaysiens attendent depuis la fermeture du stade nautique de Coursaille, il y aura bientôt trois ans.

L’information est si importante qu’elle figure en gras sur la couverture : la nouvelle piscine sera à l’emplacement même de l’ancienne. Soit dit en passant, une décision annoncée lors de vœux du Maire, bien avant que le Conseil Municipal ne l’ait votée, ce qui en dit long sur la démocratie municipale.

Une année a donc été perdue en réflexion sur la localisation. Clairement, lorsqu’on l’interrogeait, le responsable de la société H2O chargée de l’étude du projet poussait vers une implantation sur les terrains PSA, et il n’est pas douteux qu’il rejoignait les vœux du Maire qui a longtemps travaillé sur cette hypothèse.

Les associations avaient soulevé le problème du choix entre réparation et reconstruction après destruction totale, avec un montant qui va du simple au triple. (9 à 32Millions). La priorité était de rester sur le site actuel, c’était le point essentiel pour Aulnay Environnement. Maintenant que le choix est fait, il conviendrait de s’interroger sur l’opportunité de tout détruire.

Or voilà qu’Oxygène apporte un argument de poids contre la destruction de l’ancienne piscine, en affichant en première page une superbe photo de la piscine qu’ont fréquenté les Aulnaysiens. L’élégance et la  qualité architecturale du site sautent aux yeux. Le bulletin étant distribué à tous les habitants de la commune, le caractère patrimonial de l’ensemble devient pour tous évident.

En effet, dans le diagnostic du patrimoine de la commune d’Aulnay-sous-bois, réalisé en 2008 par le bureau de l’inventaire du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, on relève précisément comme bâtiment remarquable au titre de l’article L.123.7 du code de l’urbanisme « le stade nautique de Coursaille ».

Il est temps que nos élus prennent conscience que la fierté des Aulnaysiens s’appuie aussi sur la conscience de la valeur de leur patrimoine, en une époque où le nom de la commune est trop souvent lié à de tristes événements.

Malheureusement, il semble que ce soit le cadet de leurs soucis, dans leur acharnement à livrer la ville aux promoteurs pour faire pousser près de la gare (rue Anatole France) et dans le sud les immeubles de luxe. Déjà un ensemble de pavillons jumeaux de la fin du XIXe siècle, dont la valeur patrimoniale a également été indiquée par l’inventaire, a été sacrifié sur les rues Gatouillat et du 14 Juillet. Et que dire du sort dévolu à l’ex-place Camélinat, également repérée d’intérêt patrimonial en raison de son homogénéité, tous les immeubles datant des premières décennies du XXe siècle, qui va être défigurée par un immeuble monstrueux en pierre de taille, sans parler des tilleuls centenaires qui seront abattus.

Notre maire nous promet « du beau et du bon ». Mesdames et Messieurs les élu(e)s, à défaut de prendre le temps de consulter le diagnostic du Conseil Général, posez les yeux sur notre patrimoine architectural : notre ville a déjà sa part de beauté, grâce à des constructions vénérables. Comme l’ex-place Camélinat, le stade de Coursaille mérite qu’on y réfléchisse à deux fois avant d’en détruire la beauté.

Source : communiqué Aulnay Environnement

Nouveaux véhicules incendiés et borne autolib attaquée à Aulnay-sous-Bois

voiture_brulee_aulnayCe jeudi dans la journée, de nouveaux incidents se sont produits à Aulnay-sous-Bois. Une fourgonnette a été brûlée dans le quartier de la Rose des Vents. Une voiture a également été incendiée et une bone Autolib’ a été attaquée et en partie détruite. Les faits se sont déroulés en plein jour.

La famille de Théo veut désormais de la discrétion et appelle à l’apaisement

theo_luhaka_justiceSi les violences nocturnes ont baissé à Aulnay-sous-Bois, la tension reste palpable. Le Maire Bruno Beschizza a tenu une conférence de presse à 16h00 aujourd’hui pour s’exprimer sur cette affaire. Selon lui, la famille de Théo souhaite désormais vivre dans une plus grande discrétion et ne s’exprimera désormais que par l’intermédiaire de leur avocat.

Le Maire souhaite que les journalistes et les acteurs politiques prennent désormais leurs responsabilités.

La piste de l’accident privilégiée concernant les policiers désormais libre sur l’affaire Théo à Aulnay-sous-Bois

rassemblement_theo_aulnayAprès plusieurs jours d’enquête et de visionnage de bandes vidéos, la piste du viol volontaire serait écartée par l’IGPN. Il s’agirait en fait d’un accident sur le coup de l’action qui aurait entraîné une pénétration d’une matraque télescopique.

Les policiers sont désormais libres mais interdits de séjour en Seine-Saint-Denis, dans l’attente du verdict final sur leurs sanctions. Ces policiers sont relativement jeunes. Selon les premiers éléments d’enquête, celui qui est mis en examen pour viol n’avait pas d’antécédent.

%d blogueurs aiment cette page :