Archives du blog

Attentats de Nice et expressions multiples

Mahathir Mohamad, ex premier ministre malaisien : « les Musulmans ont le droit de punir les Français. Les Musulmans ont le droit d’être en colère et de tuer des millions de Français », a-t-il écrit sur son compte twitter et sur son blog. Son tweet a été cité et partagé 15 000 fois en une heure. ( …)  Dans le même texte, il se lance également dans une comparaison entre la façon de s’habiller des occidentales et des orientales, expliquant qu’en Europe, au cours des années « de plus en plus de parties du corps ont été exposées « .

De nombreux signalements ont été faits concernant le tweet de Mahathir Mohamad dans lequel il évoque le droit de tuer les Français. En une heure à peine, il avait déjà été cité sur Twitter plus de 15 000 fois, majoritairement pour le dénoncer.

Twitter a finalement retiré le message de Mahathir Mohamad après que la France a réclamé la suspension pure et simple du compte.  Le secrétaire d’Etat français au numérique Cédric O a appelé la plateforme américaine à suspendre le compte et à retirer le message mentionnant que les musulmans auraient « le droit de tuer des millions de Français« .  » Je viens de m’entretenir avec le Directeur Général de Twitter France. J’ai exigé que le compte de (Mahathir Mohamad) soit immédiatement suspendu. Twitter ne saurait se rendre complice d’un appel au crime ».

Le maire de Nice Christian Estrosi, : « Trop c’est trop, il est temps maintenant que la France s’exonère des lois de la paix pour anéantir définitivement l’islamo-fascisme de notre territoire « 

Eric Ciotti, député LR des Alpes Maritimes : « Pour la première fois depuis l’occupation, la France n’est plus libre ! Notre pays est en guerre, nous sommes en guerre ! Pensées pour les victimes de ce nouvel attentat qui touche au cœur notre ville de Nice « 

Guillaume Peltier (député LR):    « Quand est-ce que nos gouvernants vont prendre la mesure de la guerre qui nous est déclarée ? Encore des morts, des blessés en l’église Notre-Dame de #Nice. Cessons les tergiversations. C’est la guerre : anéantissons l’ennemi, protégeons notre peuple, sauvons notre civilisation. »

Nicolas Sarkozy : « L’extrême gravité de la situation exige des décisions fortes, immédiates et sans retour. La France doit faire preuve d’une détermination sans faille et d’un grand sang froid afin de ne pas tomber dans le piège dans lequel les ennemis de la démocratie veulent nous attirer  »

Jean Castex : « le plan vigipirate est dorénavant porté au niveau « urgence attentat » sur l’ensemble du territoire national après l’attentat de Nice. « 

Une dame de confession musulmane, très en colère contre les djihadistes : « Nous allons manifester, on va dormir par terre, pour dire que ça suffit, que ça ne peut pas se passer comme ça. Pourquoi on ne met pas ces gens-là à la porte ? Pourquoi ces gens-là font-ils ça en France ? Pourquoi viser la France qui nous a tout donné ?  La France nous a ouvert la porte, nos compatriotes qui sont restés dans nos pays prennent des bateaux et font n’importe quoi pour arriver en France, ils meurent même sur la route, a-t-elle poursuivi, faisant référence aux migrants qui rejoignent le pays, parfois au péril de leur vie. On a prié pour venir en France, certains ont vendu des maisons, des terres, pour arriver en France, et aujourd’hui c’est ça le remerciement à la France ? ».

Voici le visage de cette musulmane courageuse qui exprime toute sa gratitude à la France pour son accueil et ses aides. Merci de désavouer les criminels et de défendre les lois de la république qui nous protègent. Vous faites honneur à la France et vous incarnez la fraternité et la tolérance de son peuple.  Vous êtes un enfant de France.

Le pape François : « Je suis proche de la communauté catholique de Nice, en deuil après l’attaque qui a semé la mort dans un lieu de prière et de consolation. Je prie pour les victimes, pour leurs familles et pour le bien-aimé peuple français, afin qu’il puisse réagir au mal par le bien. « 

David Lisnard, le maire (LR) de Cannes :   » Ce fléau, il faut mener le combat par la répression, la maîtrise de flux migratoires (…) C’est un combat tous azimuts, c’est un combat civilisationnel «

Le père Gil Florini :   »  Je suis dans la phase de la colère. On est dans une espèce d’humanité qui ne réagit plus avec un cœur et un cerveau mais avec du factice. C’est faux de penser que Dieu dicte aux humains d’aller tuer d’autres humains. « 

Boubakeur Bekri, imam de Nice : « On est complètement consternés, on ne sait plus quoi dire, nous sommes abasourdis. Nous pensons d’abord aux victimes. Il faut dire que nous ne pouvons pas accepter ce qui est arrivé ici. C’est grave, grave, grave ! Il faut absolument que l’on puisse agir collectivement. C’est quelque chose d’abject, au summum de l’abject. Nous devons condamner de toute notre force. On ne peut pas rester posé face à cet attentat. On ne peut pas laisser faire. C’est odieux, c’est un crime et nous nous sentons profondément révoltés à l’intérieur de nous-mêmes. « 

CRB :  » jamais le sang versé des fils et des filles ne consolera le cœur des mères de l’humanité « 

Source : contribution externe du 29 Octobre 2020

Le Coran, ses prescriptions et la violence qui transpire de ses versets

Les abominables attentats qui émaillent régulièrement notre actualité nationale depuis de trop nombreuses années, amènent forcément tôt ou tard les gens doués de sensibilité et de raison à s’interroger sur ce qui est enseigné dans le Coran pour comprendre comment les musulmans peuvent être à ce point divisés sur son interprétation.

D’un côté nous observons parmi nos amis musulmans pratiquant, des personnes douées de grande qualité de cœur qui ne feraient pas de mal à une mouche, et d’un autre côté nous sommes sidérés et choqués par la violence et la barbarie de certains d’entre eux qui se réclament du même dieu et du même prophète !

Comment expliquer cette différence de comportement entre les musulmans pacifiques et respectueux de l’état démocratique et laïque dans lequel ils ont choisi de vivre et de s’établir et les musulmans djihadistes qui ne cessent de perpétrer le crime et la barbarie envers tous ceux qu’ils désignent d’office  » impie  » et  » mécréant « . Ces deux accusations arbitraires et infondées d’ailleurs servent de justification à la tuerie, à la guerre qui n’est pas sainte, et au génocide de tous ceux qui ne sont pas musulmans !

Dès lors, nous devons comprendre, car dans les versets du Coran cela est clairement écrit et inscrit, que tous les non musulmans qui sont athées, agnostiques, chrétiens, juifs, protestants, bouddhistes, ainsi que les fidèles et croyants de toutes les autres religions et pratiques spirituelles existant sur terre, doivent être tués s’ils refusent de se convertir à l’islam !!!

Qui au sein de l’humanité entière trouverait équitable de se voir supprimer la vie et celle de sa famille juste parce que leur seul tort serait de n’être point musulman ? Qui, doué d’intelligence, de bon sens et de raison peut accréditer et cautionner ou même valider la teneur incroyablement violente et sanguinaire des versets du Coran ?

Plusieurs lecteurs et chercheurs ont relevé dans le Coran :

  • Plus de 600 versets consacrés à la guerre aux non-musulmans et aux apostats,
  • 396 versets coraniques haineux, belliqueux, esclavagistes, anti-chrétiens, anti-juifs, appelant à tuer les apostats et les infidèles.
  • 129 versets coraniques prônant la guerre et le djihad.
  • 3 versets consacrés à la paix des peuples (IV:92, IX:46, X:10). Il y a plusieurs dizaines de versets pour la paix, mais ils concernent uniquement la paix entre musulmans.
  • Plus de 200 répétitions du mot « enfer« ,
  • 163 répétitions de la phrase « jour du jugement« ,
  • 117 répétitions du terme « résurrection« .
  • Au moins 365 répétitions du mot « châtiment » et ses nombreuses variantes (menaces, intimidation …).
  • Il y a 41 versets coraniques misogynes et/ou associant la femme au mal et au diable.

Majid Oukacha qui a publié de nombreuses vidéos sur youtube ainsi qu’un livre dans lequel il analyse le sens et les conséquences dommageables des versets du Coran a quitté l’islam parce qu’il considère qu’elle a toutes les caractéristiques d’une secte liberticide.

https://www.youtube.com/watch?v=NIl5wTcrPdkJ’AI QUITTÉ L’ISLAM (POUR UNE BONNE RAISON…)  328 490 vues •23 sept. 2017

https://www.youtube.com/watch?v=URHiyArtZHU (CE QUE DIT LE CORAN SUR LE TERRORISME JIHADISTE   89 968 vues    •8 avr. 2018

https://www.youtube.com/watch?v=kKW3uobW4u8 (Samuel Paty, le professeur décapité pour des caricatures (ma réaction) 18-10-2020 

https://www.youtube.com/watch?v=mIHA2LVrO6A (dessins animés pour enfants musulmans) .  Les dessins animés islamiques   82 689 vues   •22 nov. 2019)

https://www.youtube.com/watch?v=QGfXnWNCQek (Un musulman jugé par Dieu dans l’au-delà 105 824 vues   •8 juil. 2020

https://www.youtube.com/watch?v=SrUWAkGekV8 : L’ISLAM ET LES FEMMES 129 188 vues •2 janv. 2018

Il affirme :

 » Il y a plus de frustrations et plus de malheurs dans les pays musulmans aujourd’hui que dans les pays occidentaux, surtout ceux qui se sont préservés de l’Islam. Cela se vérifie sur le terrain des libertés individuelles. Les individus les moins libres sur terre vivent dans les pays islamiques. Ces communautés là restreignent le plus les libertés d’aimer et de penser, qui sont deux libertés essentielles et fondamentales « 

« Le Coran comporte plus de 500 versets qui concernent les mécréants (= non musulmans) !  L’islam est une secte apocalyptique qui menace ceux qui en sortent afin de les dissuader d’en sortir. Les pays musulmans d’aujourd’hui sont des pays liberticides. Pratiquement toute leur jeunesse a envie de fuir pour aller vivre dans les pays occidentaux. Mais ce sont aussi des pays où les femmes sont traitées comme des moins que rien et où les libre-penseurs sont persécutés. « 

 » L’islam est une secte liberticide, mensongère, fallacieuse et non une religion utile et véridique. Le dieu des musulmans ne s’exprime qu’à travers un intermédiaire humain, Mohamed, prophète autoproclamé, qui n’a pas donné le meilleur exemple par ses comportements :  il avait une dizaine de femmes dont la plus jeune avait 11 ans ! Il était donc pédophile, avait également des esclaves et autorisait l’esclavage, pillait pour lui-même dans les butins de guerre, faisait tuer les non musulmans et tous ceux qui fuyaient la secte ! « 

Les femmes encadrées de rouge sont toutes les épouses de Mohamed en même temps ! Il manque Kadhija. Aicha a été épousée alors qu’elle avait 6 ans par un quinquagénaire ! Un exemple à suivre en occident ?

Ci-dessus, les pays où les inégalités hommes-femmes sont les plus fortes. il faut ajouter le Mali, l’Iran, le Tchad, la Syrie, le Pakistan, le Yémen, pays qui ont tous le même dénominateur commun, l’islam !

« Dans l’islam, démontre Majid Oukacha, la haine de la différence religieuse est institutionnalisée, ce qui est typique d’une secte. Le Coran est un récit rébarbatif, phallocratique, misogyne et sectaire inutile pour le monde réel actuel. J’ai quitté l’islam parce que j’ai quitté une secte. »  

Recherches et article rédigé le 25 Octobre 2020 par Catherine Medioni

L’accusation d’islamophobie, terreau de la francophobie

Laurent Nunez

Laurent Nuñez, le coordonnateur national du renseignement et de la lutte antiterroriste, affirme que les mouvements islamistes radicaux instrumentalisent le moindre incident et cherchent à convaincre la totalité des musulmans que la France serait un pays islamophobe.  Il considère en effet  qu’il existe sans aucun doute « un lien indirect » entre l’assassinat barbare d’un enseignant de la république et  la résurgence du discours des mouvements islamistes radicaux avec le procès Charlie qui se déroule actuellement, la republication des caricatures et le discours du président Macron sur une prochaine loi destinée à renforcer la laïcité et à lutter contre le séparatisme islamiste ».

Trois courants réputés pour faire le prosélytisme d’un islamisme radical convergent et se mobilisent en France pour attaquer et frapper l’occident, ses lois, et ses valeurs : 

  • Les musulmans, dirigé par Marwan Muhammad, ancien porte-parole du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF),
  • Le CCIF,  ( collectif contre l’islamophobie en France )
  • Baraka City « , a confirmé une source proche du gouvernement. Le président de cette association caritative musulmane, Driss Yemmou, a été placé cette semaine sous contrôle judiciaire avant d’être jugé pour harcèlement sur les réseaux sociaux contre une journaliste.

On peut considérer que ces mouvements sont devenus les leaders d’une pensée francophobe avec une démarche politique, religieuse, radicale de haine contre la France !              

Selon ces prédicateurs, la France est un Etat raciste, islamophobe, impie et mécréant absolu. Cette guerre idéologique qu’ils mènent activement sur les réseaux sociaux, dans les associations cultuelles, les clubs de sports et certaines mosquées, visent à créer le chaos et la guerre civile pour imposer la charia par la violence. Il ne fait aucun doute que le récent discours d’Emmanuel Macron sur les séparatismes qui vont à l’encontre de la France UNE et INDIVISIBLE ont accentué leur colère !

La hausse des messages de haine dont se nourrissent les jeunes musulmans en particulier conduit à des passages à l’acte tels que nous venons de le vivre avec la décapitation abominable de Samuel Paty par un jeune musulman tchétchène qui venait d’obtenir l’asile politique en France ! Quel enfant de France aujourd’hui, qu’il soit athée, agnostique, fidèle d’une religion autre que l’islam, ne se demande pas si l’accueil qu’elle accorde si généreusement et la fraternité qu’elle manifeste ne met pas tout son peuple en danger, face aux Islamistes radicaux ?

Il est clair que le tweet du décapiteur barbare de Samuel Paty à Emmanuel Macron ne fait pas la meilleure des publicités à l’Islam…. Il se nomme Abdoullakh Anzorov Abouyezidvitch et voici l’image masquée de rouge de son crime démoniaque !

  • Photo inadaptée retirée

Aujourd’hui, l’accusation calomnieuse d’Islamophobie par la mouvance Islamiste radicale sert à la fois de terreau, de prétexte et de justification à la Francophobie poussée à l’extrême, et à l’endoctrinement à charge des musulmans laïcs et modérés ! Mais face à une idéologie aussi obscurantiste, intolérante et barbare qui se distille clandestinement comme un poison venimeux et mortel, la France n’est plus tenue de conserver sur son sol ces prédicateurs de la mort et ces criminels en puissance. Dans plusieurs religions, il est clairement expliqué que  » l’on pèche par pensées, par paroles, par actions et par omission  » !  A méditer !

Article rédigé le 20 Octobre 2020 par Catherine Medioni

La lutte contre l’islam radical s’intensifie

Le 8 octobre 2020 le Préfet de Seine St Denis indiquait sur son compte tweeter avoir procédé à la fermeture d’une école clandestine à Bobigny.

Les locaux de cette école clandestine jugée hors la loi et hors des principes républicains par les autorités, entassaient des dizaines d’enfants, d’adolescents et même d’adultes dans des locaux exigus et inadaptés à toute scolarisation. Située sur l’avenue Edouard-Vaillant à Bobigny, ses baies vitrées opaques empêchent les regards indiscrets et sa porte d’accès indique juste par une affiche : « apprendre et comprendre ».

Photo du Parisien

Selon une source policière, une vingtaine d’enfants qui avaient l’âge d’être scolarisés en école primaire, étaient présent dans les locaux jeudi matin. Ils ont également constaté que des petites filles de 3 et 4 ans étaient voilées ! D’après leurs calculs, l’école clandestine compterait environ 80 enfants.

Les premières constatations ont mis en évidence une sécurité incendie défaillante compromettant la sécurité des enfants, et des conditions sanitaires très insuffisantes avec de surcroît une absence totale de cour de récréation. Les policiers ont également remarqué que certains enfants ainsi que leurs encadrants provenaient de l’école d’Aulnay sous Bois qui avait été fermée pour les mêmes raisons en janvier dernier.

Enfin, plus inquiétant encore, plusieurs parents d’élèves sont connus pour être en lien avec l’islam radical et parmi eux se trouvent des fichés « s » !  Habillées respectivement en niqab et l’autre en jilbab, deux femmes sont sorties des locaux de l’association ce jeudi après-midi !

L’objectif affiché de cette école clandestine est de proposer des cours d’arabe et de coran aux femmes et aux enfants. Mais en vérité quelle idéologie transmet-on à ces femmes et à ces enfants dès leur plus jeune âge ? La mairie de Bobigny de son côté affirme ne pas connaître cette organisation et déclare avoir juste procédé à un contrôle ce matin en envoyant la commission de sécurité et a constaté que cette association n’était pas assurée dans ces lieux. Cette fermeture fait suite au discours d’Emmanuel Macron contre l’islam radical et les séparatismes, fustigeant les écoles parallèles qui, profitant d’une montée inquiétante de la déscolarisation, n’enseignent que des prières !

Depuis septembre 2018, toutes les activités et les lieux qui abritent un prosélytisme radical font l’objet de contrôles et de fermetures ? C’est ainsi que selon un bilan présenté en février par le préfet du département, une quinzaine d’établissements, dont des écoles clandestines, des lieux de culte, des salles de sport ou encore des restaurants, ont été fermés en Seine-Saint-Denis !

Que les musulmans qui pratiquent un islam de paix et qui respectent et adhèrent à nos lois ne s’inquiètent pas. Seuls l’islam radical et intégriste est hors la loi en notre pays et sera poursuivi.

Article rédigé le 9 Octobre 2020 par Catherine Medioni

 

 

 

L’école islamique illégale cachée d’Aulnay-sous-Bois racontée par des voisins

C’était une école clandestine, non déclarée, totalement illégale. À Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), 43 enfants, âgés de trois à six ans étaient scolarisés dans le plus grand secret. Fermée en janvier dernier, cette école, voisine d’une mosquée était officiellement une association, dispensant des cours d’apprentissage de l’Islam. En réalité, les enfants y étaient scolarisés quatre jours par semaine. En caméra cachée, les riverains témoignent anonymement de ces allers-retours : « Tous les matins, jusqu’à l’après-midi vers les 16h. C’était toute la semaine. Ça se voyait, les gosses jouaient dans la cour. »

« Personne ne pouvait savoir »

En janvier, un contrôle de la préfecture démasque l’établissement. L’école est soupçonnée d’enseigner une vision fondamentaliste de l’école. « Personne ne pouvait savoir, sauf les services de l’état qui ont fait une enquête, qu’en fait ces enfants au lieu d’avoir un enseignement à domicile, tous les matins étaient emmenés par leur parent dans un lieu qu’ils appelaient école, où ils avaient un programme qui n’avait rien à voir avec le programme de l’éducation nationale« , explique Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois. En deux ans, près de six établissements clandestins ou hors contrat auraient été fermés.

Source : FraceInfo

La marche tranquille de l’islamisme à Aulnay-sous-Bois, mythe ou réalité ?

Dans de multiples cités, les salafistes prennent peu à peu possession des rues, des commerces, des écoles… Sous l’Œil inquiet de nombreux musulmans.

Le groupe scolaire s’appelle Al-Andalus, du nom donné à la péninsule ibérique sous domination musulmane. C’est aussi le nom qu’Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) a choisi pour sa filiale de communication sur Internet. Cette école privée à Saint-Denis, sous la direction de l’association du Centre d’enseignement génération avenir (Cega), est gérée par Mustapha Halloumi. L’imam salafiste, « défavorablement connu » des services de renseignement, a été écarté de sa mosquée, en 2012, par la mairie d’Epinay. Quatre ans plus tard, l’Education nationale lui a délivré un agrément… Il est 16 h 30, les élèves commencent à sortir. Des fillettes voilées courent vers des pères barbus. Ce n’est pas leur barbe – épaisse, longue, parfois teinte au henné – ni leur qamis, longue tunique traditionnelle affectionnée par les salafistes, qui inquiètent le plus, mais leur nombre : « Quand on ne voit plus les mères, c’est qu’il y a un problème d’intégrisme radical », nous explique-t-on.

C’est cette islamisation des ghettos urbains, cette « conquête » de l’islam par l’islamisme que dénonce Bernard Rougier, professeur à la Sorbonne-Nouvelle et directeur du Centre des études arabes et orientales (CEAO), dans « Les territoires conquis de l’islamisme » (éd. Puf). « Dans certaines cités, on ne fume plus dans les rues, dénonce une habitante de Saint-Denis. Plus jamais les femmes ne discutent entre elles en bas des immeubles. Les couples ne se tiennent plus la main. On n’entend plus de musique… » Les habitants se retrouvent quasi prisonniers de la « umma », la communauté musulmane. A Trappes, toutes les boucheries sont halal. Même constat dans le quartier de la cité de la Rose-des-Vents, à Aulnay-sous-Bois. Ce mardi 31 décembre, jour de marché, les températures sont glaciales, le ciel bleu vif et les femmes voilées. Quelques-unes disparaissent sous le djilbab, qui montre juste leur visage. Dans des effluves de menthe et d’agrumes, les allées sont bordées de stands de vêtements amples, de voiles islamiques et de livres religieux. Des hommes fument devant des bars bondés. A l’intérieur, pas de femme. « L’accès ne leur est pas interdit, dira une Aulnaysienne, mais ici on pense que les femmes n’ont rien à faire dans un café ! »

Source et article complet : Paris Match

Selon le Front National, les islamistes conduisent nos bus et assurent notre sécurité en Ile-de-France !

ratp_350Selon un article paru ce jour, l’Île-de-France compterait 5 325 islamistes radicalisés, parmi lesquels 4 030 font l’objet d’une prise en compte active par les services antiterroristes. Ce recensement au sein du fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) ne prévient pas pour autant les menaces. En effet, ces islamistes exercent pour bonne partie des métiers à risque au contact du grand public. On les retrouve surtout dans les métiers du transport et de la sécurité privée et, dans une moindre mesure, au sein de l’administration.
Il était déjà apparu en 2015 que la RATP était le plus gros employeur de fichiers S. Passée la polémique, aucune mesure n’a été prise malgré les demandes répétées du groupe Front National en Conseil régional d’Ile-de-France et au STIF.

Au volant de nos bus, métros ou RER se trouvent donc des individus potentiellement dangereux. Sans parler des métiers de la sécurité, où se multiplie le paradoxe d’islamistes chargés de sécuriser notre quotidien contre le terrorisme islamiste…

Le Groupe Front National Île-de-France Bleu Marine demande une fois de plus à ce que soient désormais communiqués à l’organisme employeur les profils des radicalisés afin de les exclure définitivement des métiers à risque. Il ne faut plus seulement les « observer », il faut protéger les Franciliens !

Source : communiqué du Front National Ile-de-France envoyé à la rédaction

Jordan Bardella critique la « dictature » molle de Valérie Pécresse et la venue de prédicateurs islamistes à Aulnay-sous-Bois

Jordan_Bardella._DiscoursCe vendredi 8 juillet 2016 au Conseil régional d’Île-de-France, réuni en séance plénière dans le cadre du débat sur le projet de délibération Laïcité/Radicalisation (CR 143-16), Jordan Bardella a rappelé la compromission d’élus locaux avec des associations communautaristes. Il s’est ainsi exprimé :

« Où êtes-vous, Madame la Présidente, lorsqu’à Aulnay-sous-Bois, un maire de votre majorité déroule son tapis rouge et ouvre ses gymnases à des prédicateurs islamistes, connus pour leur proximité avec des djihadistes, qui viennent y prêcher la haine de la France, la haine de nos valeurs, la haine des femmes, la haine des juifs, la haine des homosexuels. »

En effet, en accordant le prêt de son gymnase à l’Espérance musulmane de la jeunesse française pour sa réunion publique du 31 décembre 2015, la municipalité LR-UDI d’Aulnay-sous-Bois a très clairement fait le choix d’offrir une tribune à plusieurs prédicateurs islamistes, connus pour leurs propos violents et particulièrement choquants. Parmi les intervenants, l’Imam Mehdi Bouzid proche de l’un des frères Kouachi, Nader Abou Anas militant actif de la mise sous tutelle sexuelle et financière des femmes au sein de la société ou encore Eric Youssouf qui décrit la France comme une nation persécutrice de l’Islam qui traite les musulmans « comme des animaux ». Dans sa conférence intitulée « L’identité musulmane » et diffusée sur internet en 2012, il s’en prend ouvertement aux Juifs, « peuple de l’inaction ».

De manière surprenante, par la voix de Florence Portelli, le groupe Les Républicains a requis l’inscription administrative d’un fait personnel au procès-verbal de la séance. Pire, Valérie Pécresse a, en vertu des nouvelles dispositions du règlement intérieur qu’elle a fait voter, rappelé à l’ordre Jordan Bardella, pour avoir, par deux fois, « diffamé un collègue ».

Il n’y a eu, dans les propos de Jordan Bardella, aucune diffamation, seulement et clairement des imputations politiques factuelles.

Par conséquent, Jordan Bardella demandera au Tribunal administratif l’annulation de ce rappel à l’ordre juridiquement infondé.

Source : communiqué Front National Ile-de-France envoyé à la rédaction

Plus de 50 candidats au Djihad en Seine-Saint-Denis

djihad_franceSelon le site L’Essonnien, ces 13 derniers mois, plus de 50 candidats au Djihad en Syrie et en Irak ont été recensés en Seine-Saint-Denis.

La carte de France ci-contre permet de se rendre compte de l’ampleur du phénomène en fonction du département.

La région Parisienne, le Nord et le Sud-Est sont les plus touchés.

Apartheid, carte des Ghettos, délinquance et islamisme : Aulnay-sous-Bois citée par iTélé !

ghettos_aulnay

Vidéo

Encore une fois, notre ville d’Aulnay-sous-Bois a été filmée comme exemple…pour illustrer les potentiels 64 ghettos français ou pauvreté, drogue, chômage, délinquance et islamisme règnent et où les habitants ont peur de s’exprimer librement.

Dans le reportage vidéo accessible en cliquant sur l’image ci-contre, on y découvre Aulnay-sous-Bois et le quartier de la Rose des Vents. Triste exemple qui montre à quel point notre ville aura du mal à se détacher de cette image néfaste pour son développement.

%d blogueurs aiment cette page :