Advertisements

Archives du blog

Des contradictions dans le témoignage de Théo lors de son interpellation à Aulnay-sous-Bois

Les auditions s’enchaînent pour déterminer ce qu’il s’est véritablement passé lors de l’interpellation de Théo, jeune Aulnaysien de 21 ans, par la police début février. Lors de son audition le 3 mars devant une magistrate, Théo aurait, selon le Parisien, évoqué des faits en contradiction avec ses premières déclarations, directement après les faits.

On apprend que Théo avait un jogging très large qu’il devait remonter fréquemment, que lorsqu’il s’est battu avec les policiers, son pantalon a glissé par accident, même si l’un des policiers « le tirait un peu vers le bas quand même ». Reste à savoir si le coup de matraque visait volontairement l’anus ou pas, les enquêteurs sont en train d’étudier la question, sachant que Théo pense que ce geste était volontaire et que cela s’apparente à un viol.

Advertisements

Débat de la France insoumise à Aulnay-sous-Bois le 13 mars sur la POLICE: Sécurité, Protection, Répression

La tragédie du 11 février dernier à Aulnay-sous-bois a mis en lumière à nouveau des pratiques de certains agents, indignes de la police. Les mouvements de protestations et de solidarité qui en résultent témoignent d’un ras le bol général de tous les citoyens ; policiers compris. Cette solidarité de voisins, d’habitants d’Aulnay, d’associations et de partis politiques a été immédiate, en portant l’exigence de justice et de vérité pour Théo.

Cette solidarité doit se prolonger pour que ne surgissent plus ces déferlements de violences à l’égard de la population, ou plus exactement d’une partie de la population. Ceux-là même qui sont victimes des politiques d’exclusion, de ghettoïsation des quartiers, sont montrés du doigt par les puissants de notre société, comme étant la cause des difficultés que rencontre notre peuple. Ce sont eux les coupables que l’on désigne, et les victimes ciblées par ces politiques publiques. Les crimes policiers ne sont pas une réponse aux émeutes, ils les provoquent

Décidément, il apparaît que la police est détour née, instrumentalisée comme une arme contre le peuple en proie à l’insécurité sociale, fabriquée par le chômage, la misère, la dégradation des services publics, le manque de logements corrects, etc. Réduite à n’être qu’une arme contre celles et ceux qui se battent pour défendre le droit à une vie digne pour toutes et tous ! Il s’agit de s’organiser pour faire perdurer et grandir encore la solidarité entre les victimes de violences policières et nous, pour faire cesser ces exactions inadmissibles, et pour obtenir une police au service de toute la population, et non une arme au service d’une minorité.

Nous, citoyennes et citoyens, engagé-e-s politiquement ou non, invitons les citoyens d’Aulnay et d’ailleurs, quelques soient leurs opinions, à se retrouver, échanger, débattre ensemble, aux raisons sociales et politiques ayant conduites à la situation actuelle. Il s’agit de s’organiser pour faire perdurer et grandir encore la solidarité entre nous et les victimes de violences policières, pour faire cesser ces exactions inadmissibles, et pour obtenir une police au service de toute la population, et non une arme au service d’une minorité.

RENDEZ-VOUS :
LUNDI 13 mars 2017
Au café l’Orée de parc,
8 boulevard du général Gallieni 93600
Aulnay-sous-Bois
A 19h

Déroulé :

  • 19h : début de la conférence,
  • 19h20 : débat entre les intervenants
  • 20h : débat avec la salle, questions/réponses
  • 21h : clôture de la soirée

Intervenants :

  • DONIA DELPLANQUE, Juriste
  • SEBASTIEN KURT, Archidebout de l’association Mainstenant
  • HADAMA TRAORE, Responsable du Mouvement La Révolution est en marche

Source : communiqué Aulnay France Insoumise

Bruno Beschizza pense avoir sauvé la ville d’Aulnay-sous-Bois en prenant position pour Théo

beschizza_cpolitique

Vidéo

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza était l’invité hier de l’émission C Politique, par rapport à l’affaire Théo. Dans un court reportage où il arpente les rues de la ville avec les journalistes (on reconnait notamment l’avenue de Savigny), Bruno Beschizza a indiqué avoir pris position pour Théo pour éviter que la ville d’Aulnay s’embrase et, par la même occasion, les autres villes de l’hexagone.

Une position ambiguë qui montre que la situation dans la ville de 83 000 habitants peut se détériorer à la moindre occasion et que la police nationale ne peut s’acagnarder face à ce constat . Dans cette même émission, M. Beschizza indique que la vidéo surveillance serait une solution idoine contre les dérives et l’insécurité, fustigeant les opposants à ce dispositif. Il indique également que la police municipale a remplacé de facto la police de proximité, et qu’elle s’en sort plutôt bien.

Pour visionner ce reportage, cliquer ici ou sur l’image ci-contre (Bruno Beschizza apparaît à la 53ème minute).

Un Procès Verbal de la police à Aulnay-sous-Bois indique comment les dealers violent les indics Place Jupiter

Intox ou pas ? C’est le journal Marianne qui jette un pavé dans la mare : selon les journalistes , un PV transmis au commissariat central d’Aulnay, le lendemain de l’interpellation de Théo, indique que ce dernier aurait pu être violé par les dealers du quartier Jupiter (Rose des Vents). Les raisons ? Théo aurait été pris pour un indic, parce qu’interpellé le 15 janvier au niveau de cette même place Jupiter.

Selon quelques dealers, il est de coutume de procéder à des actes de torture contre des personnes qui nuisent au marché parallèle de revente  de stupéfiants.

Pour l’instant, il ne s’agit que d’une supposition dans un PV qui ne nomme pas Théo, et mis en lumière par Marianne. L’enquête est toujours en cours, un policier est a été mis en examen pour viol sur la même affaire.

Pour lire l’article complet, cliquer ici.

 

Les mères d’Aulnay-sous-Bois en alerte

Elle

Elle

Elles se nomment Aïssa, Rana, Amina… et vivent à Aulnay-sous-Bois. Depuis le viol présumé de Théo lors d’un contrôle de police musclé, elles n’ont cessé d’appeler au calme et de réclamer justice. Nous vous invitions à lire l’article complet en cliquant ici.

Moussa Sissoko a également rendu visite à Théo à Aulnay-sous-Bois

moussa_sissoko_theoAprès Franck Ribery et Serge Aurier, c’est au tour de Moussa Sissoko (Tottenham) d’avoir rendu visite à Théo, le jeune homme violemment interpellé début février. Comme d’habitude, Théo a reçu un maillot dédicacé.

Après Franck Ribery, Serge Aurier a rendu visite à Théo à Aulnay-sous-Bois

serge_aurierCette visite s’est faite un peu plus discrètement que celle effectuée par Franck Ribery (Bayern de Munich). Serge Aurier, le latéral droit du PSG, a rendu visite également à Théo, le jeune homme qui a subi une intervention musclée de la police nationale (ce qui a provoqué de troubles un peu partout en France).

Si cette visite s’est effectuée dans la bonne humeur, certains regrettent que les policiers gravement blessés à Viry-Chatillon (victimes d’un jet de cocktail-molotov) n’aient pas suscité autant de compassion.

Vidéo de Théo qui remercie ses soutiens suite à sa sortie de l’hôpital

theo_video

Vidéo

La rédaction vous invite à découvrir la vidéo de Théo qui, sorti de l’hôpital, remercie ses soutiens et fait un point sur son état de santé. Pour découvrir cette vidéo, cliquer sur l’image ci-contre.

Une pétition appelant le ministre Bruno Le Roux à désavouer l’IGPN sur l’affaire Théo à Aulnay-sous-Bois

theo_bobignyIl y a de nombreuses pétitions  en circulation sur le net. Récemment, une lectrice nous a fait part d’une pétition incitant Bruno Le Roux a prendre des actions contre l’IGPN par rapport à sa gestion sur l’affaire Théo.

Nous ne commenterons pas le contenu de cette pétition que vous pouvez lire en cliquant ici.

Quelque chose cet après-midi à Aulnay-sous-Bois

Boulevard_Strasbourg_AulnayAprès plusieurs mises en garde, nous avons souhaité retirer cet article. Merci de contacter la rédaction pour obtenir des informations complémentaires.

En tout cas les commerces sont fermés cet après-midi dans le boulevard de Strasbourg.

%d blogueurs aiment cette page :