Archives du blog

Vidéo. Le candidat Praince Loubota de Reconquête violemment bousculé par des militants de Gauche à Aulnay-sous-Bois

Praince Loubota est les candidat du parti Reconquête d’Eric Zemmour dans la 10e circonscription de Seine-Saint-Denis. En tractant aux alentours de la ville d’Aulnay-sous-Bois, M. Loubota et son suppléant ont été violemment bousculés par des militants se disant de Gauche.

Ces militants ont tenté d’arracher les tracts en tirant la main du suppléant tandis que M. Loubota a reçu des injures racistes de la part de ces militants d’extrême-gauche. Une violence politique déplorable en ce 21e siècle…

Ci-dessous la vidéo de l’incident où on entend les propos racistes.

Vidéo. Interview du candidat Reconquête Praince Loubota candidat 10e circonscription Seine-Saint-Denis

Dans le cadre des élections législatives 2022, Aulnaycap va, comme pour chaque élection locale à Aulnay-sous-Bois, interviewer les différents candidats. Plusieurs candidats ont répondu favorablement à une interview vidéo ou écrite.

Praince Loubota, candidat Reconquête, a été le premier à se libérer pour nous expliquer son programme, sa vision de la France et de la Seine-Saint-Denis.

Après une introduction, M. Loubota a fait part de son analyse concernant les résultats de l’élection présidentielle 2022, sur l’impossibilité pour les droites nationalistes et souverainistes de se rassembler et sur ses trois sujets de préoccupation.

Grand déclassement, grand remplacement : deux thèmes que M. Loubota a mis en avant en expliquant pourquoi il souhaitait prioriser sur ces deux théories. M. Loubota a également indiqué vouloir abroger le pass sanitaire et le pass vaccinal.

Pour découvrir l’interview en vidéo, cliquer sur l’image ci-dessous :

Les militants Reconquête 93 du candidat Eric Zemmour en force sur le marché d’Aulnay-sous-Bois ce matin

Ce matin sur le boulevard de Strasbourg, la campagne présidentielle battait son plein. Et une fois n’est pas coutume, les militants du parti Reconquête en Seine-Saint-Denis, parti derrière Eric Zemmour, étaient en force sur le marché pour proposer des tracts aux passants.

Tanguy David, soutien d’Éric Zemmour, aurait subi une agression raciste par des Africains et Nord-Africains à Paris

Tanguy David, 18 ans, jeune militant du candidat à la présidentielle Éric Zemmour, membre du Pôle communication de Génération Z et étudiant en droit à la faculté de Caen (Calvados) a été agressé et insulté ce vendredi soir, avenue des Champs-Élysées (VIIIe) à Paris.

La scène a eu lieu à minuit à l’angle de la rue Pierre-Charron. Le jeune homme, d’origine malienne, a été pris à partie par un petit groupe d’hommes, d’origine africaine et nord africaine, et encerclé par six d’entre eux. « Sale négro », lui auraient-ils dit : « Qu’est-ce que tu fais avec ce fils de p… de Zemmour. Tu es un sale nègre comme les autres ! Pourquoi tu ne retournes pas dans ton pays ? »

Source et article complet : Le Parisien

Vijay Monany conseiller départemental de la Seine-Saint-Denis estime que LR se tranforme en Parti Socialiste

Pour Vijay Monany, porte-parole d’Eric Zemmour et conseiller départemental de la Seine-Saint-Denis, estime que chez Les Republicains (LR), on dit tout et le contraire de tout, parfois dans la même heure.  Il se dit attristé de voir le parti auquel il a appartenu pendant 20 ans finir comme le PS.

Egalement, il estime que le grand meeting de Valérie Pécresse au Zélith à Paris fut un naufrage au même titre que le débat du 2nd tour de Marine Le Pen face à Emmanuel Macron en 2017.

Sondage, Valérie Pécresse sombre et se fait dépasser par Eric Zemmour, mais les deux restent disqualifiés pour le 2nd tour

Meetings ratés et barbants, manque de crédibilité dans les discours, non-maîtrise des dossiers, porte-paroles qui fustigent une partie de la population : la campagne de Valérie Pécresse semble devenir un véritable chemin de croix. Si bien que des cadres LR ont décidé de quitter le navire qui coule pour aller rejoindre Emmanuel Macron (LREM) ou Eric Zemmour (Reconquête).

Dans le dernier sondage en ligne, Emmanuel Macron reste dans un fauteuil avec 25% d’intention de vote au 1er tour. Malgré les défections nombreuses, Marine Le Pen se maintient en seconde position avec 17,5% des voix. La surprise vient d’Eric Zemmour qui parvient à dépasser Valérie Pécresse (14,5% contre 14%). A Gauche, seul Jean-Luc Mélenchon (LFI) ne fait pas de la figuration avec 10,5% des voix.

Est-ce une tendance qui va se confirmer dans les prochains jours ? En tout cas Valérie Pécresse a décidé d’abandonner les grands meetings, trop ennuyants et surtout à cause de son manque de talent oratoire. Elle peut cependant compter sur de nombreux élus locaux et des militants (souvent employés de Mairie, collaborateurs ou dans les instances LR) pour prêcher la bonne parole.

Agression au marché du Vieux pays à Aulnay-sous-Bois et prise à partie de militants du PCF

Après avoir insulté la population de Seine Saint Denis et les habitants des quartiers populaires, samedi dernier, les gros bras du mouvement d’E Zemmour s’en sont pris à celles et ceux qui contribuent au débat démocratique.

Déjà en danger, notre humanité collective est ouvertement contestée, violentée. Nous sommes bien face à une grave dérive politique.

« Le fascisme n’est pas le contraire de la démocratie, mais son évolution en temps de crise », nous sommes aujourd’hui dans ce temps et nous devons vite fermer la porte aux ténèbres que « La Reconquête » propose.

Réunions publiques, diffusions de tracts, meetings et autres initiatives sont en risque par la violence de quelques extrémistes qui surfent sur les idées nauséabondes que certains laissent courir voir encouragent. Nous devons tout faire et nous astreindre à construire les moyens d’une opposition collective à ces actes aussi insupportables que répréhensibles.

Parce que nous sommes attachés à la primauté du droit, nous sommes solidaires et aux cotés de celles et ceux qui subissent sous une forme ou une autre ces violences.
Tout notre soutien aux militants du PCF.

Source : communiqué de La France  Insoumise Aulnay-sous-Bois

Des militants communistes d’Aulnay-sous-Bois pris à partie par des partisans d’Eric Zemmour

Ce samedi matin, sur le marché du Vieux Pays, une dizaine de partisans du candidat Zemmour sont venus perturber une distribution de tracts du candidat de la France des Jours heureux, Fabien ROUSSEL.

Intimidations, perturbation de la circulation autour du marché, prises de photo intempestives… ont conduit le placier à demander à nos militant.e.s de s’éloigner, ne parvenant pas à faire entendre raison à ce « commando d’extrême droite » perturbateur.

Faut-il rappeler que ce candidat a été condamne à plusieurs reprises pour « provocation à la haine raciale et à la violence » et « injures publiques envers un groupe de personnes en raison de leur origine ». Sa dernière condamnation date d’il y a mains d’un mois, le 17/01/2022.

Nous ne tolérons pas ces pratiques qui n’ont d’autres effets que d’empêcher le débat démocratique en dégoutant toujours davantage Les citoyens des processus démocratiques.

Nous appelons Les habitants, Les forces associatives et politiques soucieuses de protéger l’exercice démocratique de la citoyenneté à rejeter ces pratiques intolérables et dangereuses en signifiant sur Les marches leur attachement au déroulement d’une campagne électorale sereine et paisible !

Gagner cela, c’est déjà faire un grand pas pour des Jours heureux !

Source : Parti Communiste d’Aulnay-sous-Bois

Alwin Bourgeois, simple citoyen qui fustige le casier judiciaire d’Eric Zemmour mais qui n’est qu’un militant UDI proche de Jean-Christophe Lagarde ?

alwin Bourgeois en haut à droite

Après le premier scandale concernant Zina Terki, présentée comme une ex-employée de la mairie d’Aubervilliers face à Eric Zemmour lors de l’émission BFM TV « La France dans les yeux », c’est autour d’Alwin Bourgeois que des remous se font entendre. En effet, Alwin Bourgeois, qui se présentait comme un simple citoyen et qui s’offusquait du casier judiciaire d’Eric Zemmour, incompatible selon lui pour briguer le poste de président de la République, ne serait qu’un proche du député Jean-Christophe Lagarde (UDI).

Alwin Bourgeois en haut à droite

Lors de la campagne pour la présidence de l’UDI (où Jean-Christophe Lagarde l’emporta face à Hervé Morin au deuxième tour en novembre 2014), Alwin Bourgeois semblait actif dans la bataille. On y voit des échanges (les siens ont été supprimés) avec un militant UDI :

Alwin Bourgeois à droite

On voit également Alwin Bourgeois aux côtés de Chantal Jouanno.

Tous ces échanges ont eu lieu en 2014 et M. Bourgeois semblait donc partie prenante dans la campagne de Jean-Christophe Lagarde dans la présidence de l’UDI. Depuis, il n’y a plus vraiment d’activités, les tweets d’Alwin Bourgeois étant supprimés.

Que faut-il en déduire ? Il est possible qu’Alwin Bourgeois se soit écarté de la politique pour suivre une brillante carrière dans la communication. Cependant, ces archives interpellent et donnent du grain à moudre aux militants d’Eric Zemmour, qui estiment que BFM TV aurait trié les intervenants sur le volet pour tenter de piéger le leader de Reconquête.

L’archive est ici :

La question de M. Bourgeois sur l’exemplarité des hommes et des femmes politiques est louable, la France a besoin de politiques intègres. Mais peut-on dire que Jean-Christophe Lagarde soit un exemple sachant les affaires qu’il a dû faire face ? Encore une fois c’est l’histoire de l’arroseur arrosé. A qui cela va profiter ?

La vidéo de l’intervention d’Alwin Bourgeois face à Eric Zemmour se trouve ci-dessous :

Dans l’emission « La France dans les yeux » avec Eric Zemmour en Seine-Saint-Denis, BFM TV fait passer la militante de Gauche Zina Terki pour une personne lambda

Hier soir, le candidat à la présidentielle 2022 Eric Zemmour (Reconquête) passait un grand oral en Seine-Saint-Denis pour défendre son projet et débattre sur ses idées. Eric Zemmour n’est pas connu pour porter le département de la Seine-Saint-Denis dans son coeur, département qui symbolise l’immigration, le cosmopolitisme, mais aussi toutes les difficultés comme la pauvreté, la délinquance et les cités que beaucoup de politiques considèrent comme des ghettos.

Lors de l’émission « La France dans les yeux », Eric Zemmour a eu à débattre avec des habitants du département, des habitants « lambdas » qui voulaient en savoir plus sur sa vision, son projet, son programme. Parmi ces habitants, une certaine Zina Terki a fait beaucoup parler d’elle tant elle était critique face au leader du mouvement Reconquête. Mais magie des réseaux sociaux oblige, de nombreux internautes ont remarqué que Zina Terki n’était pas qu’une simple habitante lambda d’Aubervilliers : c’est une militante d’extrême-gauche, membre d’une association pro-Palestinienne et qui n’hésite pas à s’afficher avec des personnes très marquées politiquement :

Que faut-il en déduire ? Est-ce que BFM TV voulait faire du buzz en offrant aux téléspectateurs un « clash » en direct ? On retrouve d’ailleurs, sous un nom un peu différent mais d’une ressemblance douteuse, un compte Facebook qui partage des morceaux de Rap « anti-France » et des posts très anti-Zemmour :

https://www.facebook.com/zaina.terki

Cela ne va pas sans rappeler le scandale Barbara Lefebvre qui, en 2017 dans l’émission politique sur France2, se faisait passer pour une simple professeure d’histoire face à Emmanuel Macron alors qu’elle était un soutien affiché au candidat LR François Fillon.

Par ces manoeuvres maladroites, Eric Zemmour se retrouve une nouvelle fois grandi, c’est ce que l’on appelle l’effet boomerang ou le double-effet Kiskool…

Ci-dessous la vidéo de l’échange :

%d blogueurs aiment cette page :