Archives du blog

Des agents municipaux apportent leur aide aux personnes âgées à Aulnay-sous-Bois

Depuis la canicule de 2003, des agents municipaux rendent visite aux seniors et prennent soin d’eux durant ces épisodes éprouvants. C’est notamment le cas à Aulnay-sous-Bois.

La canicule touche 50 départements dont quinze en alerte rouge. En région parisienne, le thermomètre n’est pas descendu sous les 25 degrés dans la nuit du lundi, une situation difficile pour les personnes âgées. A Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le Centre d’action sociale veille sur près de 500 seniors dans la commune. Il s’agit d’un soutien aux personnes fragiles prévu par le plan canicule depuis l’été 2003.

Source et article complet : LCI

Micro, commentateur showman de la CAN des quartiers à Aulnay-sous-Bois

Ce mardi soir, jour de finale entre le Mali et le reste du monde, le trentenaire sera à son poste de commentateur, au bord du terrain en béton des 3000, pour faire vivre l’événement en direct sur les réseaux sociaux. Avec un style bien à lui.

Ce mardi, c’est jour de finale à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) avec la rencontre qui opposera, à 20 heures, le Mali à une sélection de joueurs du « reste du monde. » L’apothéose de la Coupe d’Aulnay des Nations, cette « CAN des quartiers » s’inspirant de la coupe d’Afrique et permettant à des habitants de la ville aux multiples nationalités de s’affronter sur un terrain de foot en béton du quartier des 3000.

Et s’il devrait y avoir du spectacle sur le terrain et dans les gradins, avec plusieurs centaines de supporters en feu, il y en aura aussi sur Internet grâce à la diffusion en direct des rencontres sur les réseaux sociaux. Et ce surtout grâce à une voix : celle de Micro, un habitant du quartier qui commente l’épreuve depuis sa petite tribune de presse.

Ou plutôt sa chaise haute, qui surplombe le terrain. « Une chaise de maître nageur ! » se marre celui qui préfère dissimuler son visage et son prénom. « Ici, tout le monde m’appelle Micro ! », clame le jeune homme de 32 ans d’origine marocaine.

Il est l’un des coorganisateurs de la compétition, mais aussi l’une de ses stars, au moins autant que les meilleurs footballeurs de l’épreuve, très suivie bien au-delà d’Aulnay-sous-Bois.

D’Omar da Fonseca à «Michel le désagréable»

Avec sa voix tendant vers la caricature du commentateur sportif, on s’y croirait. « Mesdames et messieurs bonsoir, que la paix soit avec vous. En arabophone, Salam aleykoum et bienvenue à la CAN à Aulnay-sous-Bois. Il fait très, très, chaud ce soir à la CAN. C’est la CAN… icule à Aulnay-sous-Bois. »

Quand Micro prend la parole, souvent, régulièrement, on rit. Le tout grâce à un savant mélange de commentaires à demi-sérieux, décalés et rythmés par de multiples jeux de mots. Showman, sans se prendre au sérieux, il régale aussi d’imitations —celle du commentateur argentin Omar da Fonseca tend vers la perfection— ou d’inventions de personnages, qui viennent intervenir en direct à l’antenne.

Exemple avec « Michel le désagréable », qui, la voix grave, vient se plaindre de l’événement en bon riverain en colère : « C’est totalement inadmissible et anticonstitutionnel, ce rassemblement intercommunautaire… » Micro reprend sa voix normale, le coupe, défend « sa » CAN, cette « union » des peuples, et revient sur le jeu.

Source et article complet : Le Parisien

Projet de privatisation d’une partie des missions du service jeunesse d’Aulnay-sous-Bois

Monsieur le Maire,

Nous avons été interpellés par plusieurs agents communaux et des syndicats concernant votre projet de privatisation des missions loisirs du service jeunesse de notre ville . Ce projet crée des angoisses et inquiétudes légitimes tant auprès des agents concernés que de la population.

Ainsi après avoir effectué une délégation de service public pour la gestion de la crèche Clémence Mentrel et pour la crèche municipale La Bourdonnais vous vous apprêtez à confier de nouvelles missions, dévolues à la ville à un prestataire privé. Pour rappel le service jeunesse dans une commune est un outil d’intervention sociale, d’épanouissement, d’autonomie dédié à la jeunesse. À ce titre, en liens étroits avec les
structures municipales et extérieurs, il participe :

  • à l’animation des jeunes dans la ville
  • à l’information en direction des jeunes aulnaysiennes et aulnaysiens
  • à accompagner les jeunes dans la construction de leur projet professionnel et leur projet de vie
  • contribue à la construction de l’identité citoyenne dans le cadre de l’intérêt général
  • au soutien et à l’accompagnement des projets des jeunes aulnaysiennes et aulnaysiens
  • à la lutte contre l’échec scolaire
  • au développement culturel, éducatif et sportif
  • à la prévention de la délinquance
  • aux actions de prévention de santé publique
  • à l’organisation de manifestations
  • à la création de liens entre les générations
  • à l’organisation de séjours vacances

SES MISSIONS

  • Accueillir dans les 12 structures jeunesses de la ville de la tranche d’âge comprise entre 10 et 17 ans quelle que soit leur origine, leur milieu, leur sexe dans un esprit d’équité.
  • Écouter les demandes, les attentes formulées et tenter d’y apporter des réponses cohérentes qui soient les plus adaptées possible.
  • Proposer des activités à vocation socio-éducative, culturelle et sportive.
  • Sensibiliser et préparer les jeunes aux changements climatiques, aux respects et à la protection de la biodiversité
  • Informer sur les services, les dispositifs existants. Mettre à disposition les informations et les moyens d’y accéder. L’accès à l’information pour favoriser l’autonomie.
  • Accompagner une démarche, une initiative. Accompagner vers une institution, un service ou une personne.

S’il est vrai que notre service jeunesse a besoin d’une restructuration en raison de problématiques structurelles, des nouveaux besoins des jeunes, de l’évolution de notre société et l’évolution des carrières des agents choisir de ne plus assumer en gestion directe les missions essentielles envers la jeunesse au profit d’une DSP est un choix de facilité et de légèreté.

La privatisation d’une partie de la politique jeunesse au sortir d’une situation de crise sanitaire sans précédent où les populations les plus fragilisées, dont la jeunesse, ont connu et connaissent encore des situations de pauvreté aggravées semble en contradiction et en rupture totale avec la réalité sociale et de l’identité solidaire de notre ville.

C’est maintenant que la jeunesse a besoin de l’action publique traduite au travers d’une politique jeunesse publique ambitieuse, forte, exigeante et incarnée. C’est l’action publique qui possède les marges de manoeuvre qui offriront le meilleur accompagnement possible à la jeunesse aulnaysienne et non une entreprise privée répondant à une logique de rentabilité pure poussant encore plus profondément la jeunesse vers la précarité déjà galopante.

Nous vous demandons d’abandonner ce projet de privatisation car le risque réel sera à moyen terme de créer des situations de ruptures irrattrapables pour de nombreux Aulnaysiennes et Aulnaysiens.

Ne pensez-vous pas que la vingtaine de fonctionnaires et la trentaine de contractuels du service jeunesse méritent plus de considérations ? Quand comptez-vous faire une concertation avec les premiers concernés ainsi que leurs représentants ?

Quel sera le contenu de la convention de mise à disposions des agents publics à l’entreprise retenue ? Les fonctionnaires que vous souhaitez reclasser font parties de la filière animation comment comptez-vous les intégrer dans les différents services municipaux qui comportent les filières administratives, techniques, médico-sociales, culturelles, sportives, animations, polices ?

Quelles seront les conditions :

  • d’avancement d’échelon ? À quelle durée ?
  • plan pluriannuel de formations prévus pour les fonctionnaires et contractuels ?
  • promotion interne dans le cadre de la CAP ?
  • formation diplômante pour celles et ceux qui souhaitent une mobilité voire un reclassement ?
  • le régime indemnitaire restera t-il inchangé pour les fonctionnaires en cas de mise à disposition ?
  • maintien des rémunérations actuelles pour les contractuels ?

Quid de la situation salariale des responsables de structures, les responsables de services, le pôle administratif, le BIJ, le service séjours vacances? Par ailleurs ces derniers jouent un rôle prépondérant dans la construction des jeunes via des réunions de coordination, des signalements, un accompagnement individualisé et des échanges réguliers entre collègues. Demain avec un prestataire privé ce travail de dentelle indispensable ne sera plus de rigueur.

Une concertation avec les usagers et les parents des mineurs sur le devenir des structures et des équipes sera t-elle menée ?

Un audit a-t-il été mené conduisant à la décision de la DSP ? Si oui par qui et quelles sont les préconisations ?

Quel est le montant prévu minimum et maximum du futur marché ?

Un plan pluriannuel d’investissement et de travaux de réhabilitation est-il prévu pour les structures les plus délabrées ?

La délégation de service public rependra t-elle l’ensemble des actions et dispositifs existants ?

Quelles conditions de reprise des contractuels qui assurent des missions depuis plusieurs années (vacances scolaires, accompagnement à la scolarité CLAS, projets Musique vidéo etc …) .

Quid des subventions VVV, contrat de ville etc…. en terme de recette pour la commune?

Pensez-vous vraiment que la privatisation est la forme la plus judicieuse et adéquate pour répondre aux aspirations des jeunes aulnaysiennes et aulnaysiens ?

Nous vous saurons gré de bien vouloir nous préciser vos intentions sur ce projet de privatisation.

Nous sommes toujours à l’écoute des propositions et évolutions visant à conforter les services publics ou à ramener les services publics dans le giron du secteur public. La privatisation n’est autre que la déresponsabilisation et l’absence de vision politique.

Dans l’attente de votre retour, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos sentiments distingués.

Source : Oussouf Siby, Président du groupe des élus de gauche, écologistes et citoyens sur le budget à Aulnay-sous-Bois

Aya Nakamura, la diva d’Aulnay-sous-Bois, accusée d’avoir “tabassé” Grace Mbizi

Grace Mbizi, surnommée « la sexy » sur les réseaux sociaux, a accusé Aya Nakamura de l’avoir « tabassée » ce week-end, à Paris. Sur Twitter, l’interprète de Jolie Nana a répliqué et elle ne se laisse pas faire !

Que s’est-il réellement passé entre Aya Nakamyura et Grace Mbizi ? Cette dernière, qui se fait surnommer “la sexy” sur les réseaux sociaux, a posté des vidéos sur la Toile dans laquelle elle accuse l’interprète de Jolie nana de l’avoir frappée ce week-end, dans un bar à chicha des Champs-Elysées. Vidéo à l’appui, elle explique s’être disputée avec Aya Nakamura aux alentours de trois heures du matin. “Je porte plainte parce que hier j’ai été tabassée, mon oeil est vraiment enflé”, a assuré la Congolaise, montrant son oeil du doigt tandis qu’elle se rendait au commissariat. “Aya Nakamura, je ne vais pas te lâcher. Je vais te porter plainte”, a promis Grace Mbizi dans sa vidéo, qui est en train de devenir virale sur Twitter. Evidemment, l’interprète de Pookie ne s’est pas laissée faire et a immédiatement répliqué. Sur le réseau social, l’ancienne petite-amie de Niska a répliqué : “Une femme, ça ne se bat pas. Ne mélangez plus jamais mon nom pour des histoires moins chères svp”.

Source et article complet : Voici

Stationnement gratuit en zone verte à Aulnay-sous-Bois pour le mois d’août

L’été, en centre-ville, stationnez facile ! Jusqu’au 31 août, la Ville offre la gratuité du stationnement sur voirie en zone verte.

Attention : en zone rouge (hyper centre), le stationnement reste payant !

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-dessous.

La République Démocratique du Congo humiliée par le Mali lors de la CAN d’Aulnay-sous-Bois

Alors que le Congo avait vaillamment battu l’Algérie en 1/4 de finale, la même équipe a subi une cuisante défaite face au Mali sur le score de 8 à 0, qui aura droit à son ticket pour la finale.

Les supporters du Congo étaient désemparés suite à cette débâcle qui ‘était pas annoncée.

Un ancien habitant d’Aulnay-sous-Bois plaque tout pour devenir berger dans le Cantal

À l’âge de six ans, Bernard Girard a eu comme un flash. Le petit parisien annonce à ses parents qu’il veut devenir berger. « Le métier m’est tombé sur la tête », s’en amuse-t-il aujourd’hui. Sept ans plus tard, il quitte Aulnay-sous-Bois pour le Cantal afin de concrétiser son fort désir de devenir berger de montagne. S’imaginer en train d’arpenter les reliefs au rythme des moutons l’émerveillait. Mais avant de pouvoir réaliser son rêve, il a dû exercer diverses activités agricoles.

Puis pendant onze ans, il sera berger de montagne dans le Cantal avant de devenir, en 2006, berger itinérant sur les bords de Loire. D’abord dans le Loiret avant d’intervenir, depuis 2013, au sein de la réserve naturelle du Val de Loire, des deux côtés du fleuve entre la Chapelle Montlinard et Pouilly-sur-Loire. « J’ai débuté ma carrière en 1983 en tant qu’agriculteur conventionnel avec des chèvres et des brebis », raconte le moniteur-dresseur de chiens de troupeau. « En 2006, lors d’une formation, on m’a dit que des bergers étaient recherchés afin d’entretenir les bords de Loire. J’ai dit banco. » Et c’est ainsi qu’il s’est retrouvé berger itinérant dans notre secteur.

Source et article complet : Le Journal du Centre

La cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois mise à l’honneur dans un clip de Rap : La cité de C.O.R.

C.O.R., une étoile montante dans le monde du Rap et originaire de la ville d’Aulnay-sous-Bois, vient de sortir un nouveau tube intitulé « La Cité ».

Dans le clip que vous pouvez visionner en cliquant sur l’image ci-dessous, on y voit plusieurs prises de la cité de l’Europe, vue du ciel notamment grâce à un drone.

Le rappeur explique dans son tube qu’il préfère sa cité plutôt que d’aller déménager à Los Angeles.

De nombreux bruits de pétard cette nuit à Aulnay-sous-Bois

Plusieurs lecteurs nous informent entendre de nombreux bruits de pétard dans les quartiers Nord de la ville. Est-ce pour célébrer un événement particulier ou pour fêter l’arrivée de la nuit et la fin de la journée caniculaire ?

Bruno Beschizza va proposer une aide exceptionnelle au Liban pour aider les sinistrés de la double explosion

Lors du prochain conseil municipal, le Maire Bruno Beschizza proposera l’attribution d’une aide financière exceptionnelle pour soutenir les populations locales sinistrées en lien avec l’initiative solidaire portée par Valérie Pécresse, Présidente de la région Île-de-France.

L’explosion d’un entrepôt qui contenait du nitrate d’ammonium a causé la mort de plus de 150 personnes et fait plus de 300 000 sans abris. Le pays était déjà au bord du dépôt de bilan.

%d blogueurs aiment cette page :