Archives du blog

Les disparités indécentes de revenus entre la France d’en bas et leurs élites

Les crises économiques, sociales, politiques, idéologiques, sécuritaires et sanitaires se succèdent sans relâche sans que les citoyens de la société civile, ces membres du peuple qui paient leurs impôts et contribuent à la richesse collective ne voient leur situation s’améliorer, ou même ne puissent envisager ni espérer avec confiance un avenir désirable pour leurs enfants, leurs familles et eux-mêmes !
La crise des gilets jaunes, stoppée net par cette « providentielle » pandémie qui a mis fin à l’enlisement de la situation sociale explosive était pourtant venue rappeler à nos dirigeants et à tous les nantis qui s’enrichissent tandis que le peuple s’appauvrit, que l’injustice croissante mise en place par cette monarchie républicaine et la gabegie d’argent public n’étaient plus ni acceptable, ni supportable !
La France d’en bas, méprisée et ignorée de leurs « élites » qui se gavent de privilèges et d’argent public, n’est plus disposée à tolérer l’injustice et la mauvaise répartition des richesses collectives. Des lanceurs d’alerte courageux s’insurgent contre les salaires exorbitants octroyés à des hauts fonctionnaires, d’autres dénoncent l’octroi d’avantages à vie à tous ceux qui ont été présidents, ministres, sénateurs, députés ou élus.

Sur « mes opinions.com » une pétition circule pour réclamer l’arrêt des abus d’argent public. Si vous souhaitez signer la pétition, c’est ici :
https://www.mesopinions.com/petition/politique/hauts-fonctionnaires-stop-aux-salaires-indecents/

Sur les réseaux sociaux, un citoyen lambda s’insurge contre la baisse des retraites proposée par Macron tandis qu’un argent public énorme finance généreusement les avantages, rentes et privilèges octroyés à vie par l’état à nos ex-présidents, ministres et tutti quanti et donc financés par les impôts de tous les contribuables, même les plus modestes !

Il cite en exemple le cas d’Edith Cresson qui, pour avoir été la seule femme ministre durant moins d’un an, touche aujourd’hui :

—    43 000.00 EUR par an pour le personnel et ses déplacements, 30 ans après son départ de Matignon !   L’État en effet prend en charge le coût de sa « voiture de fonction » et le salaire d’une assistante alors qu’elle est à la retraite. Rien que pour l’année 2014, l’État a dépensé 33 817.00 € pour rémunérer une assistante. Elle dispose également d’une voiture de fonction, achetée en 2007, pour un montant de 44 467.00 EUR. Pas vraiment le coût d’une Twingo. Quant aux frais d’entretien de sa voiture de fonction, l’État a déboursé 4 233.00 EUR en 2014, ainsi que 5 189.00 EUR de carburant et 541.00 EUR pour l’assurance.  (Informations obtenues par Mediapart qui a fait intervenir la CADA pour les obtenir)

Et ce citoyen d’ajouter :

« Sachant qu’Edith Cresson touche les RETRAITES liées à tous ses mandats (maire, député, commissaire européen), est-ce bien raisonnable de continuer à financer une voiture et une assistante à une femme de 87 ans sous prétexte qu’elle a été Premier Ministre il y a 30 ans ? Et c’est le même régime pour tous les anciens premiers ministres. C’était le 1/4 d’’heure de vérité pour vous aider à mieux comprendre comment est utilisé votre argent et pourquoi il en faut tant … »

Article rédigé le 8 mars 2021 par Catherine Medioni

Lettre ouverte du syndicat Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois à Bruno Beschizza sur les avantages

Lors du dernier conseil municipal du 8 juillet 2020 vous avez soumis une délibération concernant le Complément Indemnitaire Annuel.

Une fois de plus le syndicat FORCE OUVRIERE constate que tout le monde n’est pas logé à la même enseigne !!!

Cette mesure ne concernerait qu’une partie du personnel déjà bien privilégié.

Pour le syndicat FORCE OUVRIERE c’est inacceptable !!!

Pour rappel notre organisation vous avait déjà interpellé lors d’un comité technique qui a eu le 17 avril 2019.

A cette époque l’enveloppe prévue pour cette mesure devait être de zéro euro !!!

Mais nous apprenions que certaines catégories d’agents bénéficiaient de cette dotation !!!

L’HISTOIRE VA T’ELLE SE REPETER  ???

  • Pour la direction générale : 6390 euros.
  • Pour la direction : 5670 euros.
  • Pour un directeur adjoint,responsable de service,chef de projet,expert : 4500 euros.

Voilà ce qui apparaît dans cette délibération !!!

Pour les « petits » agents ceux qui étaient là pendant la crise sanitaire,ceux qui se donnent chaque jour au quotidien sans compter et qui font leur travail avec professionnalisme RIEN ???

A titre d’exemple les agents de catégorie C peuvent prétendre à 1260 euros !!!

Le syndicat FORCE OUVRIERE vous demande donc d’attribuer à l’ensemble des agents le CIA.

Monsieur Le Maire vous avez l’occasion de répondre grâce à cette mesure aux agents qui se sont mobilisés en 2019 sur la revendication de 200 euros pour tous.

Le syndicat FORCE OUVRIERE et le personnel communal attend donc de votre part un acte fort de mesure sociale.

Vous qui nous déclariez lors de notre dernier entretien du 16 décembre 2019 entendre la détresse et la souffrance des agents.

Il est temps Monsieur Le Maire de montrer votre courage par des actes et non des promesses !!!

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre haute considération.

Source : Syndicat Force Ouvrière

CGT Soproréal Aulnay-sous-Bois, NAO 2020 De la poudre aux yeux !

Vendredi 31 Janvier a eu lieu la traditionnelle NAO et le résultat est une nouvelle fois très décevant. La Direction arrive toujours à manipuler les organisations syndicales en leur faisant croire que ce qu’elle donne est grandiose mais en réalité c’est ridicule au regard des milliards de profits réalisés !

Résultats NAO :

  • 1,1 % d’augmentation générale avec un talon de 35 euros.
  • Prime annuelle de 600 euros brut, qui, à la demande de votre syndicat CGT est intégrée dans votre salaire, soit 50 euros par mois.
  • 2 jours crédités au CET (compte épargne-temps) à disposer en temps ou en argent.

Le reste des mesures vous sera communiqué par la Direction.

Au final, les salariés bénéficieront de 85 euros brut d’augmentation au 1er Mars 2020 et de 2 jours dans le CET en juin 2020.

La CGT SOPROREAL regrette que sa revendication impérative de mise en place de la SUBROGATION ait été rejetée (voir notre dernier communiqué) et ce malgré les nombreux cas de personnes malades en graves difficultés financières du fait d’une mauvaise gestion de la paye à l’OREAL.

La plupart des entreprises ont mis en place la SUBROGATION pour permettre à leurs salariés d’être sereins pendant leur convalescence ; ce n’est pas le cas du grand l’OREAL qui abandonne ses salariés quand ils sont malades ! Ce dispositif qui ne coûte pas cher et n’est médiatiquement pas valorisant ne l’intéresse pas !

Pour autant, nous ne désarmons pas et allons batailler pour que sa mise en place se fasse à l’usine SOPROREAL comme elle l’a été à l’usine de BRI ; nous avons besoin du soutien de tous pour y arriver, quitte à se mobiliser !

Info CSE du 30 Janvier :

Dans les débats, sur une question des reclassements dans le projet EQUILIBRE, nos inquiétudes sur le sort des fabricants en particulier se sont confirmées. M. Jeanson a indiqué clairement que les 13 postes de fabricants étaient dévolus à ceux qui partent en formation dans les usines du luxe ! Pour les autres, ils sont donc exclus du projet et doivent accepter un reclassement à l’usine : type opérateur de conditionnement ou ailleurs dans le groupe… !

La CGT demande à la Direction de faire preuve d’honnêteté et de responsabilité en dévoilant sa sélection, en proposant un plan individualisé de reclassement aux personnes rejetées et enfin en garantissant qu’en cas de refus de ces propositions, elles garderont leur emploi et la fonction inscrite dans leur contrat de travail.

Nous attendons des réponses dans les plus brefs délais ; la CGT ne laissera pas des salariés dans l’incertitude et la peur de perdre leur emploi !!!!!!!!

Source : CGT Soproréal Aulnay-sous-Bois

Lettre ouverte au Maire d’Aulnay-sous-Bois de Force Ouvrière concernant l’augmentation du régime indemnitaire

Monsieur le Maire,

Le personnel réuni en Assemblée Générale ce jour, à l’initiative de notre syndicat, a été informé des négociations qui ont eu lieu avec la Municipalité le 12 mars 2019 sur la revendication de revalorisation du régime indemnitaire de 200 euros.

La proposition que nous a fait Madame MAROUN de mettre en place une cellule pour faciliter l’obtention de la prime d’activité aux agents qui peuvent y prétendre a été jugée à l’unanimité des participants : HORS SUJET !!!

Ceci est une bonne initiative que nous soutenons sur le fond mais qui ne correspond pas aux attentes des agents.

Il est à noter que deux assistantes sociales s’occupent déjà de ces dossiers depuis un mois et que la prime d’activité est une mesure gouvernementale revalorisée suite au mouvement des gilets jaunes . Cette prime est conditionnée au revenu fiscal du foyer, même les plus petits salaires dont le conjoint dépasse le plafond de revenus ne pourront y prétendre.

Des promesses nous ont été faites :

  • Pour les tranches des salariés qui ne peuvent pas bénéficier de cette aide des augmentations du régime indemnitaire seront peut être octroyées au cas par cas une fois que les dossiers « prime d’activité » seront clos.

Hors sujet encore, notre revendication est une augmentation de 200 euros du régime indemnitaire pour tous !!!

Les tickets restaurants et la part mairie de la mutuelle seraient augmentés avant la fin de votre mandat, nous prenons acte car c’est une revendication que nous portons depuis de trop nombreuses années. Cela malheureusement ne concerne que les agents qui en bénéficient.

Depuis plusieurs années maintenant, le point d’indice des fonctionnaires n’augmente plus et les conditions de travail se dégradent.

Des efforts sont constamment demandés aux agents : baisse du régime indemnitaire en cas de maladie ordinaire, suppression de jours de congés, etc…

On nous culpabilise en nous tenant le discours suivant : Si la Municipalité augmente le régime indemnitaire, elle sera mise sous la tutelle du préfet ! Mais Monsieur le Maire combien d’économie la collectivité a t’elle fait années après  années ?

Le point d’indice bloqué depuis 9 ans, les suppressions de postes, le cadeau de fin d’année du personnel, la baisse de la participation de l’AEPC aux vacances des agents etc… On se moque de nous !

Les salariés de la ville, ceux dont les fins de mois commencent dès le début du mois, ceux qui peinent à payer leurs loyers, leur chauffage, certains ne mangeant plus à leur faim attendent des mesures fortes de votre part pour améliorer leur quotidien.

NOTRE REVENDICATION N’A PAS CHANGÉE FORCE OUVRIÈRE DEMANDE L’AUGMENTATION DE 200 EUROS DU RÉGIME INDEMNITAIRE POUR TOUS NOUS NE LÂCHERONS RIEN !!!

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre haute considération.

Source : lettre de Syndicat Force Ouvrière

Des grèves dans les écoles et des perturbations à prévoir à Aulnay-sous-Bois

greve_profsPlusieurs appels à la grève ont été lancés ce mardi (taxis, professeurs…). A Aulnay-sous-Bois, des écoles seront partiellement fermées et des professeurs seront absents. Le motif de cette grève est purement salarial puisque les grévistes veulent une revalorisation de leur salaire. Au collège, la critique vise surtout la réforme de cette institution qui fait grincer des dents.

Normalement, un service minimum sera mis en place. Vous pouvez vous rapprocher de la Mairie pour obtenir des informations complémentaires.

Demain, prenez plutôt les transports en commun car les taxis vont bloquer plusieurs accès sur le périphérique et l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. 

 

%d blogueurs aiment cette page :