Violences  gynécologiques dénoncées par des plaintes à l’encontre du chef de service de gynécologie de L’Hôpital Tenon

Chef du service de Gynécologie-obstétrique et de médecine de la reproduction de l’hôpital Tenon, Emile Daraï fait l’objet de plusieurs plaintes pour des violences gynécologiques perpétrées  au cours de consultations sur plusieurs jeunes femmes qui affirment avoir atrocement souffert au cour de l’introduction vaginale du spéculum ou d’un toucher rectal extrêmement brutal.

                                                                                                                                                                                            Plusieurs étudiantes ou patientes dénoncent les pratiques de ce médecin et l’accusent de violences à la fois verbales et physiques. Une plainte ayant été déposée le 24 septembre dernier auprès du parquet de paris, La justice s’est saisie de l’affaire.

Une ancienne patiente accuse le gynécologue d’être   » resté sourd à ses protestations de douleur alors qu’il lui introduisait un speculum dans le vagin  »  et de lui avoir  » infligé un toucher rectal malgré ses hurlements». Les faits présumés se seraient déroulés en 2018 alors qu’elle avait 17 ans.

Depuis une dizaines de plaintes seraient en préparation et Sonia Bisch, porte-parole de Stop aux violences obstétricales et gynécologiques, a organisé un rassemblement devant l’hôpital Tenon ce samedi 1er octobre au matin afin de soutenir les victimes.

Les étudiantes du professeur ont été choquées par le comportement et les propos du médecin en situation d’auscultation. L’une d’entre elle révèle qu’elle a vu le médecin   » s’amuser avec les bougies anales dans les patientes endormies pour leur opération du cancer de l’ovaire avancé, en s’exclamant que certaines n’ont pas l’habitude de se faire sodomiser « .

Une autre s’en veut terriblement d’avoir eu le sentiment d’avoir assisté à une scène de viol sur une patiente et d’ avoir été dans l’incapacité de dire quoi que ce soit, tellement elle était dans la sidération et la peur…. Une étudiante en médecine  a entendu le professeur dire à ses trois accompagnants de consultation de faire chaque toucher tour à tour sans demander l’autorisation de la patiente ! « 

France Info a mené une enquête approfondie auprès de plusieurs patientes pour vérifier si ce qui était reproché à ce médecin était fondé ou purement calomnieux. Les témoignages qui y sont consignés font froid dans le dos et laissent supposer que ce médecin est un véritable boucher qui épanche sa misogynie refoulée  au travers de sa pratique médicale ! Vous pouvez lire ces témoignages sur ce lien :

https://www.francetvinfo.fr/societe/harcelement-sexuel/enquete-franceinfo-un-grand-specialiste-parisien-de-l-endometriose-accuse-de-violences-sur-plusieurs-patientes_4780313.html

Article  rédigé  le  2  Octobre  2021  par  Catherine  Medioni

Publié le 2 octobre 2021, dans Santé, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :