La justice rejette le recours de la maire de Noisy-le-Grand après sa défaite aux élections départementales

L’affrontement politique entre Brigitte Marsigny (LR) et Emmanuel Constant (PS) vient de connaître un nouvel épisode, à l’avantage du second. Dans une décision en date du 3 février, le tribunal administratif de Montreuil rejette la « protestation électorale » déposée par la maire de Noisy-le-Grand et par son premier adjoint, tous deux candidats malheureux lors des dernières élections départementales.

En juin dernier, le binôme constitué d’Emmanuel Constant, vice-président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis et élu d’opposition à Noisy-le-Grand, et de Frédérique Denis (EELV) s’était imposé au deuxième tour avec 38 voix d’avance sur ses adversaires de droite, Brigitte Marsigny et Éric Allemon (UDI).

Source et article complet : Le Parisien

Publié le 6 février 2022, dans Actualité, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :