Christine Deviers-Joncour s’étonne  du score élevé d’Emmanuel  Macron  dans les villes où le vote se fait par machine électronique  

Si statistiquement d’autres villes qui votent par bulletin papier ne présentent pas des résultats similaires aussi élevés, cela met en lumière le fait que les machines à voter ont été programmées pour améliorer artificiellement le score et les résultats de Macron ! Cela n’a pas d’autre nom que fraude électorale et tricherie, une fraude propre à invalider ces élections !

Comme l’analyse finement Christine Deviers-Joncour, les villes qui ont donné Mélenchon gagnant avec des machines électroniques sont des villes majoritairement occupées par des étrangers et des foyers modestes !  Bidouiller les résultats sur ces villes avec une comptabilité trafiquée  des votes réels eut été trop visible pour que la fraude puisse passer inaperçue.

Quoiqu’il en soit, il serait bon d’enquêter sur les possibilités de falsification des résultats  permise par ces machines électroniques qui peuvent tout à fait être programmées pour détourner des votes. D’autre part la détestation de Macron sur les réseaux sociaux et dans les commentaires laissés sous les vidéos consacrées à ces élections cadrent fort mal avec ce plébiscite artificiel !

Même avec tricherie, il y a un minimum de 70 % d’électeurs qui n’ont pas donné leur voix  à   Macron,  ce qui revient à dire qu’il est désavoué par 70% minimum de la population. Mais s’il y a fraude et tricherie, ce qui semble probable, il n’est pas insensé de penser que cet homme est rejeté par une majorité de gens, surtout après avoir expérimenté 5 ans d’un quinquennat calamiteux, cruel et dur !

Le seul fait de vouloir truquer les résultats avec les machines à voter, devrait automatiquement mettre le candidat fraudeur hors course, et cela même s’il n’avait pas eu besoin de ces votes supplémentaires pour arriver au second tour !  Quelque soit le jeu, un tricheur est toujours banni et exclu ! Dans le cadre des élections, la fraude est un abus de confiance  impardonnable et une spoliation des voix revenant aux autres candidats en lice qui se retrouvent de fait lésés.

Il n’est pas déraisonnable de penser et  de soupçonner que plusieurs candidats ont été lésés et spoliés de ce qui leur revenait de droit. Ils devraient vérifier les résultats et les contester  en demandant de diligenter une enquête s’il y a le moindre soupçon de tricherie…

Les machines à voter ne présentent aucune garantie de fiabilité et de plus, peuvent être manipulées par des esprits malintentionnés et hautement malhonnêtes.

Article  rédigé  le  14  avril  2022  par  Catherine  Medioni

Publié le 14 avril 2022, dans Non classé, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 12 Commentaires.

  1. Mme Médioni,

    Suite à votre interrogation concernant les 66 communes équipées de machines à voter en France, vous trouverez ci dessous un extrait d’un article de TF1 sur le sujet.

    « …….Nous avons tout de même voulu contrôler si, comme certains s’en émeuvent, Emmanuel Macron y « a gagné haut la main ». Et nos conclusions sont sans appel. Comme l’illustre le graphique – qui reprend les résultats des 66 communes – ci-dessous, la différence avec les scores à l’échelle nationale ne peut permettre de conclure à une quelconque manipulation. En moyenne, le chef de l’État candidat à sa réélection y recueille 30,31% des voix. Soit, à peine 2,5 points de plus que son score au niveau national (27,8%).

    Dans certains territoires, l’actuel locataire de l’Élysée réalise même de piètres performances. À Condé-sur-l’Escaut (Nord) par exemple, il arrive ainsi en troisième position, derrière Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon.

    Avec une moyenne de 23,48% dans ces 66 communes, Jean-Luc Mélenchon fait d’ailleurs aussi bien qu’Emmanuel Macron, augmentant également son score de 2,5 points par rapport au résultat national. Assez pour le faire passer devant Marine Le Pen (19,47%, -3,5 pts).

    Le phénomène n’a rien de surprenant. Les machines électroniques sont en effet particulièrement utilisées dans les communes d’Île-de-France, qui représentent à elles seules un tiers de celles dotées du dispositif. Une région dans laquelle le candidat de la France Insoumise (LFI) est arrivé en tête (30,24%), au coude-à-coude avec Emmanuel Macron (30,19%).

    En résumé, contrairement à ce qu’affirment certains internautes aux théories complotistes, les résultats des machines à voter ne prouvent pas qu’elles aient été déployées pour favoriser le président sortant. »

    • quand on n’est pas d’accord avec la pensée dominante, il reste l’arme fatale : « tu es complotiste »…sans que personne ne sache vraiment ce que signifie ce terme

  2. MICHELE HONTHAAS

    1.352 machines à voter ont été mises en place, ce qui est plus parlant que 66 communes ! De mon point de vue, il n’est pas normal que l’on ait recours à ces machines pour lesquelles il est impossible d’exercer un véritable contrôle démocratique, le dépouillement public des bulletins restant pour moi l’idéal. Je note que le Conseil Constitutionnel vient d’annuler les résultats d’une quinzaine de bureaux de vote, dont le plus gros bureau de Toulouse où 1479 suffrages exprimés n’ont pas été pris en compte….

    • Catherine Medioni

      @ MICHELE HONTHAAS | 14 avril 2022 à 23 h 50 min

      Je partage totalement votre point de vue. L’impossibilité du contrôle citoyen sur les machines à voter n’est pas démocratique et permet trop de fraudes. Je maintiens que les scores élevés de Macron sur certaines circonscriptions ne correspondent pas à la détestation qu’il inspire chez les citoyens, lesquels s’expriment sur les réseaux sociaux. Le mécontentement de ces 5 années de quinquennat horrible est à son comble. Les médias mainstream ne représentent absolument pas l’état d’esprit du peuple. Il n’y a plus aucun crédit à leur accorder.

  3. Sérieusement, on en est arrivé là, une repris de justice sert de boussole à Aulnaycap! Et demain, l’avis de Mme Deviers Joncour sur le placement des commerçants sur le marché, après demain, les conseils de Mme Deviers Joncour sur la politique étrangère de la France: ses relations avec Mr Dumas lui donnent compétence 🙂
    Puis, ensuite, l’avis de Mme Deviers Joncour sur l’éducation des jeunes filles…
    Un peu de sérieux, merci!

    • Catherine Medioni

      @ Lola | 15 avril 2022 à 7 h 11 min

      Si vous n’êtes pas satisfaite d’Aulnaycap, allez voir ailleurs. Vous n’avez pas le pouvoir d’influencer notre ligne éditoriale. Ce qui vous chiffonne finalement, c’est que nous formulons ce que beaucoup de citoyens pensent en leur for intérieur. Il est impossible de les effacer car ces personnes existent et ont le droit d’exister avec leurs points de vue et leurs croyances. Les personnes qui comme vous ambitionneraient de les réduire au silence et même de les empêcher d’exister ne sont que des intolérants frustrés, fascistes et dangereux. Que Dieu nous préserve d’une telle engeance !

    • Ah ah, Mme Medioni, ce discours sur le for intérieur est du pur populisme d’extrême droite. Si vous savez ce que les gens pensent, faites voyante!
      Je ne réduis pas au silence, je contextualise et n’accorde aucun crédit aux délires d’une ancienne call girl élevée au rang d’égérie d’un blog.
      Et demain, sur votre blog préféré, les conseils contre la constipation de Mme Deviers Joncour! j’ai trop hâte!

  4. Tout est bon pour discréditer Macron qui en plus n’est pas ma tasse de thé, bien sûr, vote par défaut comme en 2017 donc pour vous RN, aie, aie, aie. Que viens faire ici cette Deviees Joncour, on s’en fout de son avis de surcroît avec des démêlés de justice, tout est bon…
    Vous parlez de ligne éditoriale d’aulnay cap, non , c’est surtout la vôtre. Et quand l’on n’est pas d’accord avec vous, vousdites d’aller voir ailleurs, quelle belle réponse démocratique. Au fait vous. Suivez les actus d’Aulnay, vous avez vu les indemnités des élus mais très légales , vous ne réagissez pas ?

    • Catherine Medioni

      @ Florent B. | 15 avril 2022 à 9 h 05 min

      Lorsqu’un blog ou un site internet ne me convient pas, je ne m’y rends plus et je ne le fréquente pas. C’est aussi simple que cela ! Par conséquent je trouve très malsain et suspect que de simples lecteurs, la plupart du temps des trolls qui n’assument même pas leur identité civile, Toujours les mêmes d’ailleurs, viennent se défouler et se répandre en dénigrements systématiques et critiques acerbes fort orientées dans un seul sens et subjectives.

      Cela leur donne sans doute l’illusion d »exister en dénigrant les autres…. Drôle et sale mentalité tout de même !

      La ligne éditoriale d’Aulnaycap est semble-t-il appréciée par un lectorat bien plus nombreux que les quelques trolls qui viennent régulièrement polluer les commentaires de leur malfaisance et qui démontrent leur fascisme et leur intolérance aux pensées divergentes qui ont pourtant le droit de l’être.

      Lorsque deux personnes ne sont d’accord sur rien, la sagesse même n’est pas de se livrer à des pugilats verbaux, symboliques ou réels, mais de lâcher prise et de reprendre chacun sa route de son côté sans embêter ni chercher à nuire à l’autre. Par conséquent ne plus fréquenter un blog que l’on apprécie pas et que l’on passe son temps à critiquer est le plus sage et le meilleur choix à faire.

      Quant aux indemnités astronomiques des élus dans une France où la majorité des citoyens contribuables vivent modestement et tirent le diable par la queue dès la moitié du mois, cela est insupportable et révoltant. Nous ne vivons malheureusement pas dans un monde d’amour ni de justice.

  5. Catherine Medioni

    @ walou | 16 avril 2022 à 16 h 14 min

    Ce terme opportunément inventé par ceux qui précisément ne veulent pas être contredits, est issu de la novlangue pour désigner un opposant que l’on veut faire taire. Ce sont les prémisses du totalitarisme très manifeste dans les méthodes de la Macronie qui interdira à tout un chacun de s’exprimer sous prétexte qu’il n’annone pas la pensée dominante imposée.qui exige de prévaloir sur tout le reste ! J’ose espérer que les citoyens se réveilleront de leur profond sommeil qui les fait renoncer à leurs droits et à leurs libertés devant la tyrannie et la fausse démocratie de Macron !

  6. 2 petits rappels:
    -La fraude électorale n’a pas attendu les machines à voter (surtout à Aulnay!!!)
    -Les machines ont été imposées à Aulnay sous la mandature G. Gaudron (sans concertations ni explications). Elle ont été retirées par une des premières décisions de l’équipe de G. Segura sous l’impulsion notamment d’Hervé.

  1. Pingback: Elections Fraud Reloaded – R FOR RESISTANCE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :