Ilyes B., un Algérien en situation irrégulière au Blanc-Mesnil, responsable de 27 cambriolages

L’analyse des empreintes auriculaires ne date pas d’hier. À Lyon, déjà en 2013 , un cambrioleur géorgien, qui avait la fâcheuse manie d’écouter aux portes avant de passer à l’action, avait été arrêté à Lyon.

Son empreinte d’oreille et, par la même occasion, son ADN ont été retrouvés sur vingt-sept domiciles à Lyon et Villeurbanne. Les policiers lyonnais étaient sur sa trace depuis ses premiers vols par effraction commis en novembre 2020 à Lyon 3e mais n’avaient jamais réussi à le localiser. C’est lors de sa garde à vue en Seine-Saint-Denis que ses empreintes sont remontées.

Source et article complet : Le Progrès

Publié le 10 août 2022, dans Faits divers, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :