Le personnel soignant italien non vacciné autorisé à reprendre le travail dès le 1er novembre

Pour pallier la pénurie de personnel soignant en Italie, le gouvernement de Giorgia Meloni a autorisé les professionnels de santé non vaccinés à reprendre le travail dès ce 1er novembre 2022

Avec les déserts médicaux qui fleurissent partout en France et un hôpital au bord de l’implosion, Macron et son gouvernement seraient bien avisés de réintégrer les soignants non vaccinés qui usent d’un droit rigoureusement légitime de refuser un acte médical en phase expérimentale et en lequel ils n’ont strictement aucune confiance !

Brève  rédigée  le  2  novembre  2022  par  Catherine  Medioni

Publié le 2 novembre 2022, dans Non classé, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. La réintégration des soignants non vaccinés serait une erreur sanitaire!

    1-Il a été clairement démontré que la vaccination 3 doses réduit la fréquence des infections en milieu clos y compris pendant la vague omicron: https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2207082
    L’hôpital est un milieu fermé ou se concentrent les patients fragiles, les patients infectés et des personnels qui passent des uns aux autres

    2-tous les moyens pour protéger les patients et les personnels doivent être mis en œuvre
    Sans parler du cocooning, de la réduction de la sévérité et de la transmission de l’infection par un vacciné infecté
    https://sfpt-fr.org/component/ifaq/article/110-existe-t-il-des-vaccins-contre-le-sars-cov2-covid-19-%20-o%C3%B9-en-est-la-recherche-%C3%A0-ce-sujet%20/1628-24-les-vaccins-ont-ils-un-effet-sur-la-transmission-du-virus

    3-Quand on n’est pas infecté, on ne peut pas transmettre l’infection que l’on n’a pas à ses collègues ou aux patients fragiles

    4-Quand on transmet l’infection à ses collègues à l’occasion par exemple des repas et des pauses cela fait autant de personnels malade en moins

    👉Les arrêts maladie inopinés désorganisent l’hôpital déjà mis en tension en période de pic épidémique

    5-La vaccination à jour réduit la probabilité des soignants de se faire infecter y compris avec omicron et réduit la sévérité des infections
    https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2794864

    La vaccination à jour au même titre que le masque est un outil de réduction des risques

    6-Le nombre de soignants non vaccinés est au pire maintenant de quelques centaines, les réintégrer ne réglerait pas le problème de déficit en personnel et réintroduirait dans ce milieu à risque des personnels plus susceptibles d’être infectés et de faire des formes graves.

    Il est de la responsabilité de l’employeur de protéger ses professionnels et de l’hôpital de protéger les malades

    Non seulement la vaccination #covid doit faire partie des vaccinations des professionnels comme l’hépatite B et DTP mais elle doit aussi être à jour !

    7- Quelle confiance accorder à un professionnel de santé antiscience? Nulle!

    Ces soignants qui ont montré leur incompétence ne doivent plus s’approcher des patients pour le bénéfice de ces derniers!
    (merci au Pr Molimard)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :