Archives du blog

Les vaccins anti covid seront-ils enfin reconnus plus dangereux que bénéfiques ?

C’est la question que se pose une chaîne américaine ( Fox news ) à une heure de grande écoute ! La vérité a souvent du mal à s’imposer, notamment lorsque d’énormes  profits sont en jeu  ou que cela vient perturber les consciences ou contredire la propagande qui nous est servie depuis plus de deux ans maintenant…  quel que  soit le pays du monde !

Lien de la courte vidéo sous-titrée en français :

https://twitter.com/2Mesures/status/1550999757367255043?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1550999757367255043%7Ctwgr%5Efe795d02dcca030bc8a8eed89b9e4f031bc5b07c%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Finfodujour.fr%2Fsante%2F59176-les-vaccins-anti-covid-enfin-reconnus-dangereux

Les vaccins  contre le covid, toujours en phase expérimentale étaient supposés  «  sauver  » l’humanité d’une pandémie dévastatrice et c’est à coup d’obligations et de mesures coercitives  que ces produits ont été infligés à toutes les populations sans le moindre respect du libre consentement des individus ! Force est de constater aujourd’hui que non seulement la vaccination de masse n’a pas du tout produit les effets escomptés de protection et d’éradication de la contagion, mais au contraire nous constatons partout autour de nous et parmi nos proches que les triples vaccinés attrapent malgré tout le covid, sont contagieux et le transmettent.

Parallèlement à ce tableau décevant de la prophylaxie imposée à l’exclusion de toute autre , nous apprenons et savons que quantité de  vaccinés développent des effets très indésirables préjudiciables à leur santé, quand ce n’est pas brutalement abréger les vies de certains devenus soudainement malchanceux à un âge où l’on ne s’attendait pas à mourir, à fortiori quand auparavant aucun souci de santé n’était présent.

Pourtant quantité de médecins et de scientifiques de par le monde ont alerté sur les effets délétères des injections,  mais pour demeurer conformes et fidèles à la propagande covidiste qui sévit  sur la planète entière, ils ont été tournés en ridicule, désavoués et même rejetés de leur communauté !

Administrés massivement et sous la contrainte, ces multiples injections et rappels peinent à préserver du virus et à en empêcher la propagation, en plus de provoquer des effets indésirables handicapants ou gravissimes ! Il faut donc se rendre à l’évidence que ces «  vaccins «  n’ont absolument pas rempli les fonctions qu’on était en droit d’attendre, mais que  leur nocivité de plus en plus manifeste devrait impérativement nous amener à les remettre en cause et à en suspendre l’administration.

De plus en plus de médecins soupçonnent la multiplication des doses être à l’origine d’un affaissement de l’immunité naturelle et pensent que  cette stratégie prophylactique est bien plus dangereuse que bénéfique, alors que par ailleurs ces rappels rapprochés ne préviennent ni l’infection, ni la réinfection, ni la contagiosité et donc la propagation du virus !

En février 2022, le Lancet publiait un article après avoir mené une étude sur la population suédoise, et constatait « une diminution progressive de l’efficacité du vaccin contre l’infection par le SRAS-CoV-2 »

En juin dernier,  Kenji Yamamoto,  un médecin japonais, publiait un article intitulé «  effets indésirables des vaccins et mesures pour les prévenir  ».  Reprenant les éléments du Lancet, il écrit : « L’étude a montré que la fonction immunitaire des personnes vaccinées 8 mois après l’administration de deux doses de vaccin Covid-19 était inférieure à celle des personnes non vaccinées. Selon les recommandations de l’Agence européenne des médicaments, des injections de rappel fréquentes de la Covid-19 pourraient avoir un effet négatif sur la réponse immunitaire et ne sont peut-être pas réalisables. (…) Par mesure de sécurité, les nouvelles vaccinations de rappel doivent être interrompues. (…) En conclusion, la vaccination COVID-19 est un facteur de risque majeur pour les infections chez les patients en état critique. »

Plus récemment, d’autres scientifiques ont alerté sur les dangers de la vaccination répétée. Stephanie Seneff, Greg Nigh, Anthony Kyriaakopoulos et Peter McCullough ont publié un article intitulé «  suppression de l’immunité innée par les vaccinations à l’ARNm du SRAS-CoV-2.  Dans cet article, les scientifiques concluent  «  qu’une évaluation complète des risques et des avantages des vaccins à ARNm remet en question leur contribution positive à la santé publique. »

En France, Jean-Marc Sabatier,  directeur de recherches au CNRS, docteur en Biologie Cellulaire et Microbiologie, HDR en Biochimie explique  pourquoi « la vaccination pourrait, elle-même, favoriser l’infection ». (…)  « Des injections vaccinales répétées d’un même antigène, quel qu’il soit  ( ici la protéine Spike du SARS-CoV-2 ), à des niveaux qui dépassent le seuil ‘’critique’’, conduisent inévitablement à un dérèglement de l’immunité innée, et à l’apparition de potentiels troubles auto-immuns. Ainsi, pour les vaccins anti-Covid-19 actuels, il existe au moins trois bonnes raisons scientifiques de ne pas procéder à des injections vaccinales multiples, avec l’action directe et néfaste de la protéine Spike sur le SRA et l’immunité innée, la répétition de ces injections qui dérègle également l’immunité innée de l’hôte et les effets nocifs potentiels de certains adjuvants, dont les nanoparticules lipidiques. »

Article  rédigé  le  3  Août  2022  par  Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :