Archives du blog

Le Sommet mondial Covid-19  présente ses recommandations  (2) 

Lors  de l’examen des risques et des avantages des décisions politiques, le sommet mondial covid  composé de plus de 17 000 médecins et scientifiques médicaux du monde entier,  est parvenu à un consensus  sur les 10 principes fondamentaux  suivants  présentés par le docteur Malone :

Docteur Robert Malone  :

   » Nous déclarons, et les données ont confirmé que les injections de la thérapie génétique expérimentale Covid 19 doivent cesser. Nous pensons,  et nous l’avons observé, que ces produits n’empêchent pas l’infection, la réplication et la transmission d’omicron. La grande majorité des  infections Covid se produisent chez des personnes qui ont été vaccinées. Les données montrent maintenant que la vaccination augmente le risque d’infection par Omicron.  Ce qui n’a pas été réalisé par l’industrie pharmaceutique, c’est la batterie complète requise de tests pharmacocinétiques de sécurité toxicologique.  « 

 »  Où va l’ARN  et combien de temps dure-t-il dans votre corps ? Il en va de même avec les vecteurs adénoviraux. La distribution de l’ARNm ou des vecteurs adénoviraux et la toxicologie de la protéine de pointe qui en résulte n’ont pas été bien caractérisées et nous ne comprenons toujours pas ce qui se passe chez les patients qui ont reçu ces pseudos-vaccins.  »   

 »  Nous recommandons vivement que ces produits, aujourd’hui et à l’avenir, soient règlementés comme les produits de thérapie génique qu’ils sont, et que les scientifiques et les comités de thérapie génique  de la FDA soient impliqués publiquement dans l’examen et l’approbation de ces médicaments. Nous pensons qu’il est nécessaire de rétablir la période  nécessaire minimale de 5 ans de la FDA et de supprimer l’autorisation d’utilisation d’urgence et d’exiger une licence complète de la FDA pour tous les nouveaux  produits médicaux utilisés pour le covid 19.  « 

 »  Nous recommandons également vivement que des enquêtes soient menées sur les causes réelles des décès et des dommages subis par les millions de personnes qui ont été soumises à ces injections obligatoires d’ARNm et de vecteurs adénoviraux de thérapie génique. « 

 »  Nous recommandons également vivement à la FDA de reconnaitre et d’étudier le fait que la pseudouridine contenant du matériel génétique synthétique semblable à l’ARNm,  persiste  dans l’organisme 60 jours ou plus et produit des protéines Spike à des niveaux supérieurs que ceux observés lors de l’infection réelle par le SRAS-COV-2. Cela est bien documenté dans une publication récente de janvier du journal Cell, et cela doit être étayé par des études rigoureuses supplémentaires pour caractériser la  durée pendant laquelle le matériel génétique reste dans votre corps après avoir été vacciné ou avoir reçu le produit et combien de temps et à quel niveau la protéine Spike continue de persister. « 

 »  En outre les évaluations des effets indésirables associés aux vaccins doivent être recalculées,  pour refléter le temps réel pendant lequel l’ARN  reste dans l’organisme et continue à produire la protéine Spike. 60 jours ou plus ne sont pas suffisants pour considérer uniquement les effets indésirables à court terme comme étant liés au vaccin. Nous devons reconnaitre que les injections génétiques covid 19 ont causé beaucoup plus de mal que de bien et ne présentent aucun avantage par rapport au risque pour les jeunes et pour les personnes en bonne santé. Elles ne réduisent pas l’infection par le covid 19 qui est traitable et non terminal. « 

 »  En outre, les données les plus récentes montrent que le risque d’infection, de maladie ou même de décès  est plus élevé chez les personnes vaccinés que chez les personnes non vaccinées. C’est choquant à entendre, mais c’est ce que les données nous montrent.  Les données montrent maintenant que ces traitement expérimentaux de thérapie génique peuvent nuire à vos enfants ainsi qu’à vous mêmes. Ils peuvent endommager votre cœur, votre cerveau, vos tissus reproducteurs ou vos poumons.  Cela peut inclure des dommages permanents et l’incapacité de votre système immunitaire.

Transcription réalisée à partir d’une vidéo dont voici le lien :

Article  rédigé  le  20  mai  2022  par  Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :