Archives du blog

Le crédit  social est une atteinte gravissime à la vie privée et aux libertés individuelles et doit être combattu

crédit social sera mis en place et rendu possible par le biais du traçage et du contrôle numérique qui  enregistrera  tout ce que vous faites ou ne faites pas. Il sera un moyen pour les états et les grandes entreprises de collecter un maximums d’informations privées qui vous concerneront et deviendra un moyen de coercition terrible pour vous obliger à accomplir des actes avec lesquels vous ne serez pas nécessairement d’accord.

Notre devise nationale consacre trois petits mots lourds de sens :  » liberté, égalité, fraternité « .  Avec le crédit social et le contrôle numérique imposé et forcé qui pénètre toutes les sphères de la vie privée et intime au travers des trop nombreux objets connectés, ces trois petits mots ne seront plus respectés ni mis en oeuvre pour adopter de nouveaux modes de vie qui n’honorent plus la liberté, l’égalité de traitement, ni même la fraternité.

Avec le crédit social et le portefeuille d’identité numérique imposé par Ursula Von der Leyen  sans que les peuples européens ne soit consultés ni n’aient manifesté  leur  désaccord  ou leur approbation,  c’est une existence absolument dystopique qui se profile et dont vous pouvez avoir un aperçu en lisant ou relisant  » 1984  » de Georges Orwell  !

Vos droits fondamentaux et vos libertés individuelles consacrés par la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen seront remis en cause et conditionnés à des actions auxquelles vous n’aurez pas nécessairement envie de vous soumettre sans devoir renoncer définitivement à votre libre arbitre  et à votre souveraineté personnelle. Il faut massivement s’opposer et refuser d’être numériquement contrôlés pour demeurer des êtres libres et souverains, non privés de leurs droits les plus fondamentaux par de pseudos élites qui n’ont d’élites que le nom et qui ne le sont pas sur le fond.

Des personnes s’alarment de l’usage pervers et maléfique qui pourrait être fait de ce traçage et contrôle numérique permettant d’accorder des crédits sociaux pour  » bonne conduite  » ( comprenez conforme à ce qui est exigé par les pouvoirs en place et non nécessairement conforme à  l’exercice de la démocratie ) et inversement des privations de droits et de libertés si vous ne vous pliez pas à ce qui est attendu de vous  !

Vidéo accessible sur ce lien :

Le système déjà mis en place en Chine n’est absolument pas un avenir souhaitable pour les Européens qui doivent fermement s’y opposer et mettre en place toutes les mesures à leurs dispositions pour y faire échec !

La crise du covid et la mise en place du QRcode et de Covidtraquer  ont dangereusement ouvert la voie à cette  terrible menace pour la vie privée, le secret médical, les droits fondamentaux et les libertés individuelles inaliénables. Il faut refuser catégoriquement le portefeuille d’identification numérique qui discriminera les citoyens et qui donnera  libre accès à des informations qui ne concernent que vous et qui doivent impérativement demeurer confidentielles et uniquement accessibles aux personnes que vous choisissez, sans que cela passe par le captage à votre insu et sans votre consentement d’information numériques, lesquelles pourront assurément se retourner contre vous.

En Italie actuellement « Le portefeuille du citoyen vertueux » en phase expérimentale  est aujourd’hui actif à Rome. L’idée s’apparente au mécanisme d’« une collecte de points » […] Par exemple, « Les citoyens seront récompensés s’ils trient les déchets, s’ils utilisent les transports en commun, s’ils gèrent bien l’énergie, s’ils ne subissent pas de sanctions de la part de l’autorité municipale, s’ils sont actifs avec la Carte Culture, Etc….».

En échange de ce « comportement vertueux » (sic), le bon citoyen se verra gratifier  ou récompensé par un   « crédit » qu’il pourra ensuite « dépenser » en échange de divers « avantages » .  Cette surveillance pernicieuse et attentatoire à la vie privée et aux libertés individuelles, sera également mise en place à Bologne  dès l’automne prochain !   Mais qui a envie de vivre une vie sous surveillance et sous contrôle permanent  avec des conditions permanentes à la clef ?

Certainement pas le peuple de France qui a défendu tous les droits et libertés citoyennes et 1789 et qui recommencera s’il le faut !

Article  rédigé  le  26  Avril  2022  par  Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :