5 ans d’«Aulnay bouge»

Ces dernières semaines, nos boîtes aux lettres ont débordé de publications vantant le bilan de la municipalité (en s’appropriant souvent ce qui a été réalisé ou préparé par les équipes précédentes, comme le passage souterrain de la gare). Qu’en penser pour les domaines sur lesquels Aulnay Environnement porte sa réflexion, dans une optique de défense de l’intérêt général ?

La construction : une promesse non tenue.

Le programme de campagne de 2014 annonçait page 7: « nous nous engageons à mettre fin au bétonnage qui défigure la ville ». Chacun peut juger du respect de cette promesse. Nous laissons à cette équipe la responsabilité du terme « bétonnage ». Si cela signifie « construire », cette promesse était un leurre, car il fallait bien construire, Aulnay commençant à perdre des habitants après des décennies de quasi-immobilisme. C’est sur la promesse de ne pas  « défigurer » la ville que le manquement est le plus grave. De nombreuses constructions nouvelles en zone UD (zone de centralité et axes structurants) font fi de l’un des premiers articles du règlement du nouveau PLU : « Les constructions doivent être compatibles, notamment dans leur volumétrie, leurs matériaux et la composition des ouvertures et de l’accroche aux constructions limitrophes » (UD, 11/2).

L’urbanisme : une doctrine insensible à la qualité du paysage urbain

Si l’on promet de ne pas défigurer la ville, c’est qu’on a une conception de la « figure » de la ville. Celle-ci est au moins double : au nord, une dominance d’habitat collectif, tandis qu’au sud, c’est le pavillonnaire qui l’emporte. Mais les choses ne sont pas si tranchées, en particulier dans les « zones de centralité ». Là, le legs du passé, c’est une coexistence de pavillons et d’immeubles souvent anciens. Les ouvertures crées par les jardins des pavillons apportent verdure et lumière à nos rues souvent étroites, et c’est bien là le paysage qui fait la spécificité et le charme de notre ville. Or cette sensibilité au paysage n’existe pas : la doctrine officielle, c’est l’alignement, « la chasse aux dents creuses et la priorité donnée au cœur d’ilots ».

La grande liberté laissée aux promoteurs s’accompagne d’une indifférence à l’agrément, au confort et même à la sécurité des passants. Les Aulnaysiens souhaitent la construction en retrait : le règlement l’institue en règle. Ils refusent les balcons surplombant : le nouveau règlement les autorise (UA 6/1). Ils se plaignent de l’étroitesse de trottoirs non conformes à la réglementation nationale: jamais l’opportunité n’est saisie pour les élargir, comme cela se voit dans les communes voisines.

Source : communiqué Aulnay Environnement

Publié le 26 novembre 2019, dans Associations, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. @Buselin alias Richelieu
    ATTENTION AU PROCÈS

  2. Attention le communiqué ne provient pas d’#AulnayBouge mais des frustrés communistes d’Aulnay Environnement

  3. Ce n’est pas un communiqué d’Aulnay Bouge, liste de notre maire mais de l’association Aulnay Environnement

  4. Merci monsieur Karkides. Rejoignez nous dans notre beau projet
    #AULNAYBOUGE

  5. On s’est bien fait entuber par cette équipe Municipale de droite, qui ne pense qu’au pognon avec leurs Amis Promoteurs immobiliers !
    Beaucoup d’ Habitants parlent de « gavance » des Elus , c’est exactement le mot, s’enrichir sur le dos des Aulnaysiens !

  6. L’ironie du titre  » Aulnay bouge  » souligne tout ce que la municipalité actuelle a mis en place pour pourrir et dégrader la vie des Aulnaysiens, et tout cela pour quoi ???

    Pour privilégier exclusivement les intérêts de caste mercantile et non solidaire ni fraternelle d’une minorité qui entend imposer au plus grand nombre, une ville qui ne sert plus aucun des intérêts des Aulnaysiens ! Étrange conception de la démocratie tout de même, que d’utiliser les impôts versés par tous, pour ne pas améliorer le quotidien des administrés en le rendant infernal !

    L’érection de tous ces immeubles luxueux à des tarifs prohibitifs et à des hauteurs qui défigurent le paysage et massacrent l’environnement Aulnaysien en spoliant les riverains du soleil et de la lumière pourtant indispensables à tous, ne sont pas construits pour les enfants des Aulnaysiens ni pour les administrés eux-mêmes, mais uniquement pour des extérieurs à la ville au portefeuille bien garni !

    Quel est l’intérêt pour les administrés qui abondent les finances de la ville par leurs impôts de voir accroitre excessivement la population alors que nous sommes déjà la 3ème ville du département, et que cet afflux massif induit par la gentrification brutale imposée par nos traitres d’élus, ne peut qu’augmenter exponentiellement les nuisances quotidiennes par une circulation accrue et un stationnement de plus en plus problématique ?

    Cette équipe municipale ne représente en vérité qu’une minorité à Aulnay : Celle qui constitue les moins de 10 % les plus aisés de notre ville décrits par la chambre régionale des comptes. Les 90 % restants constitués majoritairement d’employés, d’ouvriers, d’auto entrepreneurs qui peinent à se dégager un Smic, de chômeurs ( 20% ), de retraités et de personnes sans activité, n’appartiennent pas à cette caste minoritaire qui s’autoproclame « nos représentants », alors qu’avec son niveau de revenus et de vie, elle n’est en rien confrontée elle-même aux difficultés du quotidien que nous connaissons et traversons tous !

    Il faut arrêter l’imposture et les mensonges ! Les projets des LR ne sont pas ceux des Aulnaysiens qui pleurent la destruction de leurs magnifiques tilleuls et de quantité d’arbres remarquables, la destruction des pavillons en meulière et des jardins qui faisaient tout le charme et la qualité de vie de notre ville désormais défigurée ! Arrêtons le massacre !

    Les Aulnaysiens veulent une ville au service de TOUS !

  7. Y’en a marre du béton, de la population de plus en plus nombreuses, des voitures +++, des sens interdits partout etc… etc…

  8. Oui Simval, ce mécontentement, cette exaspération des Aulnaysiens au sein d’une ville qui a beaucoup perdu de son charme et de sa qualité de vie avec cette équipe municipale qui est demeurée invariablement autiste à toutes les doléances des administrés devra s’exprimer en 2020, car on ne peut pas impunément berner et trahir les citoyens !

    Je suis clairement pour l’instauration d’un droit de révocation en cours de mandat pour les élus qui abusent de leurs pouvoir et trompent les administrés ! La démocratie de représentativité a définitivement démontré ses limites en raison du dévoiement des devoirs des élus envers les citoyens qui sont leurs obligés et non point leurs soumis !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :