Nettoyer la ville des élus qui abusent et violent les lois

Nettoyer la ville des élus qui abusent et violent les lois [NDLR : article dont son auteure Catherine Medioni en assume la pleine responsabilité]

Je vais tout d’abord rendre hommage au travail d’investigation et au courage d’Hervé Suaudeau qui, dans son article du 31 janvier 2020 sur MonAulnay et intitulé :  » Le maire gagnera t’il en appel un procès perdu en première instance ?, nous rafraichit la mémoire en récapitulant tous les procès baillons [NDLR : partie modérée] intentés par Bruno Beschizza grâce au vote complaisant de tous les élus de la majorité qui lui ont accordé sans scrupules ni états d’âme, toutes les protections fonctionnelles qu’il a [NDLR : partie modérée] réclamées !

A un mois et demi du possible renouvellement de l’équipe municipale, Il faut dire haut et fort que Bruno Beschizza n’a jamais été un gestionnaire de la ville en bon père de famille, bien au contraire ! En témoignent les révélations de la chambre régionale des comptes dans son dernier rapport, ainsi que les alertes répétées de Benjamin Giami en conseil municipal, sur l’accroissement de la dette et les risques encourus par les emprunts à taux variables…

Je considère pour ma part que Bruno Beschizza a pratiqué, avec la complicité coupable de sa majorité qu’il faudra impérativement sanctionner dans les urnes, un usage [NDLR : partie modérée] de la richesse collective, donc la nôtre, qu’il s’est approprié [NDLR : partie modérée], alors que la multiplicité de ses mandats et le cumul des indemnités qui y sont associées lui accordait largement la faculté d’employer ses deniers personnels pour financer [NDLR : partie modérée] notre justice, contre des opposants politiques ou des citoyens contradicteurs dans une totale dissymétrie de moyens financiers et juridiques, qu’il pensait ( illusoirement ) assigner au silence !

Comme le souligne avec pertinence Hervé Suaudeau :  » M. Beschizza, comme à chaque procès en diffamation, était absent.  » !

Chers concitoyens de la société civile, quelque soit votre sensibilité politique qui a tout à fait le droit de revoir ses priorités et de changer d’avis à la lumière de faits graves, n’avez vous pas ici le symptôme évident du mépris affiché et patent de ce maire-coucou parachuté pour ses administrés, qu’il a simplement utilisés comme marchepied vers des ambitions politiques démesurées, alors que la personne humaine est finalement bien détestable et misérable par ses mensonges, ses impostures, sa lâcheté et son refus d’obtempérer face à ceux ou celles qui lui demandent de rendre des comptes, et ses engagements non tenus ?

Est-il normal par exemple que tout cet argent public soit ou ait été [NDLR : partie modérée] dilapidé, englouti dans des procès baillons [NDLR : partie modérée] inutiles au bénéfice d’un maire-coucou qui nous a été parachuté par tous les ténors de son parti, dont certains sont notoirement poursuivis en justice pour des faits très graves qui salissent notre république et notre état de droit ?

Est-il acceptable qu’un ancien policier et ses colistiers avertis durant la campagne 2014 comme tous leurs concurrents briguant un mandat en mairie, [NDLR : partie modérée], quitte à invalider les actes administratifs antérieurs [NDLR : partie modérée], lorsqu’elles ont été [NDLR : partie modérée] violées sur notre ville, faits confirmés hélas et seulement de nombreuses années plus tard, par la chambre régionale des comptes qui a relevé et souligné de très nombreuses irrégularités dans les recrutements et dans les marchés publics, et qui malheureusement ne rend ses conclusions que tous les 6 ans, à cheval sur deux mandats et plus de deux ans après la période étudiée ? !

De nombreuses têtes devraient tomber, quoique certaines soient déjà décapitées grâce aux urnes ! Mais que dire et que faire des autres qui ont très mal agi, [NDLR : Partie modérée], et qui ont retrouvé ailleurs grâce au pantouflage [NDLR : partie modérée], des emplois ou des marchés que leurs victimes n’ont plus ? leurs exactions ne devraient-elles pas être dénoncées publiquement et leurs auteurs responsables, poursuivis par la justice , toutefois s’il y en a une, avec demande de réparation et inéligibilité à vie pour avoir [NDLR : partie modérée] méconnu les lois et notre état de droit ?

Quelle confiance désormais les citoyens de la société civile pourraient-ils accorder à leurs élus quand ils constatent [NDLR : partie modérée], des  » faits du prince « , du clientélisme, des  » sanctions déguisées « , des mises au placard, [NDLR : partie modérée]

Il est grand temps de changer de méthodes et de logiciels au sein de notre ville , car les deux derniers mandats ont été le théâtre de tous l[NDLR : partie modérée] qui ont permis et encouragé des actes [NDLR : partie modérée] injustes envers des administrés et des fonctionnaires qui ont été gravement impactés dans leur vie personnelle et lésés dans leur carrière ! Aulnay sous bois, au travers de certains de leurs élus [NDLR : partie modérée] nous a offert cet amer et triste spectacle qui devra être, en toute transparence, révélé sur la place publique !

Article rédigé par Catherine Medioni le 1er février 2020

À propos de Buselin Aurore

Responsable blog Aulnay cap

Publié le 1 février 2020, dans Actualité. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Vous nous proposez quoi @Catherine, puisqu’on est pas sans savoir que vous avez quitté « Aulnay en Commun » ? Pas très cohérent tout ça, car M Suaudeau est partie prenante de cette liste faussement citoyenne.

    C’est bien beau de vilipender Beschizza et consorts., mais Aulnay en Commun n’entrant plus dans vos intentions, j’ai du mal à vous suivre. À moins que ça soit une histoire de taper pour taper sur le maire.

    C’est quoi l’alternative à ces élus, votez pour qui ?

    Merci

  2. @ Gourdi

    Oui, j’ai quitté la liste d’Aulnay en Commun mais je suis en total accord avec ce que nous avons construit ensemble depuis septembre 2018 et je reste membre actif du collectif ABC qui est à l’origine et à l’initiative de cette liste participative qui s’inscrit dans un mouvement plus général au niveau national. N’allez donc surtout pas en déduire que je les désavoue ou encore que mon bulletin dans l’urne n’ira pas à cette liste qui propose une alternative à [NDLR : partie modérée] Bruno Beschizza, et à ses procès-baillons [NDLR : partie modérée] dont tout le monde a compris qu’ils ne visaient qu’à assigner au silence [NDLR : partie modérée] et à empêcher le droit d’expression citoyen, en instrumentalisant la justice !

    Cette liste n’est pas  » faussement citoyenne  » puisque tous ses membres sont bien des citoyens à part entière, mais elle est en quelque sorte hybride, ce qui permet de concilier et marier l’expérience de quelques membres qui ont déjà exercé un mandat, avec les propositions innovantes des citoyens de la société civile qui n’en ont jamais exercé, mais qui sont en prise directe avec la vraie vie de tous les quartiers d’Aulnay !

    Notre liste en effet a veillé particulièrement à ce que l’éventuel futur conseil municipal représente l’ensemble des Aulnaysiens, à la fois dans leur richesse et leur diversité, mais également en permettant aux administrés jamais consultés par les équipes municipales précédentes de participer activement au bien-être de tous sur la ville.

    Il y a bien une alternative à cette politique de droite dure qui, pour ne pas augmenter les impôts de ceux qui ont encore la chance d’en payer, a rehaussé tous les tarifs des services publics pour tous les usagers ou les a carrément supprimé qualitativement et quantitativement ou encore les a bradé au privé : le CMES et toutes les annexes de santé sont moribonds, en raison de la disparition de nombreuses spécialités médicales qui existaient sous Jean-Claude Abrioux , la filière animation ne donne pas satisfaction, et les Aulnaysiens sont excédés par l’érection de ces nombreux immeubles de grande hauteur sans qu’ait été prévu crèches, écoles et établissements du secondaire en nombre suffisant, lesquels engendrent raréfaction des places de stationnement et embouteillages pénibles pour les Aulnaysiens !

    Aulnay en Commun est donc une alternative.

  3. Cette Municipalité a fait du très sale !

    Segura à côté était un enfant de Coeur

  4. @ samy

    Devons nous considérer comme  » normal  » que des élus aient des comportements contraires à l’état de droit ? Les modérations excessives que nous subissons chaque fois que nous dénonçons des anomalies, des irrégularités, résultent des menaces d’attaques judiciaires qui pèsent sur les blogs ! Cela prouve que le droit et la liberté d’expression sont sérieusement atteints à Aulnay sous bois et que nous ne sommes plus dans le pays des droits de l’homme depuis longtemps !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :