Départementales 2021, le POID fait ses propositions

Afin de se mettre au service de la population le département de Seine Saint Denis  doit rompre avec la politique de Macron. Les besoins de la population du canton et de la Seine Saints Denis  nécessitent des moyens. Ces moyens existent en réquisitionnant les 560 milliards d’aides aux entreprises qui  servent en fait à licencier et à verser des dividendes aux actionnaires. Notre candidature est donc en rupture nette avec la politique de Macron, relayée au niveau départemental par des élus pourtant de gauche.

 Ainsi le POID sera résolument aux côtés de tous les salariés du département menacés de licenciement….

Au côté des agents territoriaux : maintien des horaires et des congés contre la loi de transformation de la fonction publique qui impose de travailler 1607 heures par an à compter du 1er janvier 2022 pour les agents communaux et au 1er janvier 2023 pour les agents départementaux 

Logement : pour la construction massive de logements sociaux par Seine Saint Denis Habitat et stopper la spéculation immobilière  autour des gares du « Grand Paris ». 

Seine Saint Denis Habitat gère plus de 30 000 logements sociaux, nombre très insuffisant pour loger les salariés aux faibles revenus de notre département, les précaires, les familles sans papiers – souvent monoparentales qui se retrouvent au mieux en logements précaires ou à l’hôtel (plus de 900 nuitées chaque jour), souvent loin de l’école pour les enfants.

Des événements dramatiques à Saint Denis et Aubervilliers montrent les conséquences d’un habitat ancien et dégradé. Et les marchands de sommeil prolifèrent.

Défendre les services publics : Au côté de la population combattre pour l’arrêt de la fermeture des services publics, la réouverture des services  fermés : centres de PMI, bureaux de poste, centres sociaux, Sécu, CNAV… Restaurer les subventions aux crèches départementales.

Santé : contre la fermeture programmée de l’hôpital Jean VERDIER et  soutien aux agents de l’hôpital Ballanger (voir l’interview de 2 syndicalistes réalisée par le comité d’Aulnay du POID)  

Défendre l’école publique : Contre les fermetures de classes, les réductions d’heures de cours dans les collèges.  Rénover les collèges, remplacer et renforcer le personnel technique  chargé de l’entretien et de  la maintenance des locaux en particulier au collège Debussy. (voir l’article de la Tribune des Travailleurs du 28 avril) .  

 Défense de l’emploi en particulier sur la plateforme aéroportuaire de Roissy dont beaucoup de travailleurs sont aulnaysiens.

ADP utilise le chantage : nouveaux contrats obligatoires pour les travailleurs qui devront diminuer leurs revenus annuels d’un mois de salaire, sinon licenciement. Air France a touché 7 milliards d’€ et supprime 6000 emplois  pour garantir le cours des actions. Quant aux travailleurs des centaines d’entreprises sous-traitantes de ces deux grands groupes, ils vivent dans la peur que leur boite soit en faillite.

Les   élus départementaux et aulnaysiens ne devraient-ils pas exiger dans l’unité   l’interdiction des licenciements,  sachant que d’ici 2 ans selon les « experts » patronaux, 30 000 emplois seraient menacés  sur la plateforme de Roissy.   Les patrons profitent de la pandémie pour dégraisser leurs effectifs comme chez Guerbet à Aulnay où l’emploi est menacé.

Propositions du POID recueillies et mises en forme le  15  juin  2021 par  Catherine  Medioni

Publié le 15 juin 2021, dans Politique, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :