Des imams continuent de prêcher des pudibonderies sur notre sol

Décidément l’emprise des religions sur la vie des humains ne fait pas toujours bon ménage avec les lois de notre république laïque qui s’efforce de travailler à l’égalité hommes-femmes dans tous les aspects de la vie en société, à l’éradication du sexisme, du phallocratisme, du machisme, de la maltraitance  et  de la domination masculine prépondérante  qui sont les marqueurs incontestables d’un monde envahi, voire cristallisé dans un patriarcat étouffant et d’un autre âge !

Il fût un temps où le catholicisme dominé par des prélats religieux masculins, exerçaient  un contrôle rigoriste sur la vie des femmes, sur ce qu’elles  devaient porter et sur leurs devoirs d’épouses, de mères, ou de vierges….  Foulard obligatoire sur la tête, pantalon et décolleté interdits à l’entrée dans une église,  pas de relations sexuelles en dehors du mariage, interdiction du divorce même si le couple ne s’entendait plus ou ne s’aimait plus,  impossibilité de se remarier à l’église après un divorce, homosexualité regardée comme une déviance ou une maladie , honte portée sur les filles devenues mères et abandonnées par l’homme qui les avait engrossé mais sur lequel  jamais l’opprobre n’était jeté… Tous ces interdits  formels appartenait à l’arsenal de pudibonderies imposées aux fidèles du catholicisme en général et aux femmes en particulier !

Une mentalité terriblement injuste, sexiste, phallocrate et machiste  envers les femmes transpirait du catholicisme, non pas parce que cela était dicté par Dieu qui n’est qu’amour et miséricorde et  qui considère les femmes à égalité avec les hommes, mais parce que cela était arbitrairement décidé et imposé par des mortels masculins qui se déclaraient «  envoyés de Dieu  » et qui s’érigeaient en juges impitoyables pour contrôler les foules et la vie du peuple!

Fort heureusement le catholicisme et le christianisme  ont évolué vers plus de justice, d’ouverture et de tolérance pour les différents choix de vie que peuvent faire les humains…. Cependant  encore beaucoup reste à faire pour qu’il n’y ait plus jamais d’anathèmes lancés sur des individus ou des groupes d’individus en raison de ce qu’ils sont ou de ce qu’ils choisissent de faire ou de ne pas faire ! Chaque être humain dispose du libre arbitre car c’est un don de Dieu et nul n’a le droit d’interférer dans ce libre arbitre. Il reste à souligner que beaucoup de fidèles chrétiens, tout en ne reniant pas leur foi, se sont affranchis de toutes ces pudibonderies véhiculées par l’église, mais qui semblent vouloir s’implanter et s’imposer de nouveau en France par le biais de l’islam rigoriste et intégriste.

Le  4 juin dernier, à la mosquée de Gennevilliers  pourtant initialement réputée pour être modérée dans sa doctrine religieuse, un Imam s’est  mis à tenir un discours très offensif envers les femmes, leur reprochant ouvertement de  «  manquer de pudeur  et d’être habitées par le démon  » ! Un tel discours est revenu aux oreilles de notre ministre de l’intérieur qui a demandé à la préfecture des Hauts de Seine de convoquer l’imam qui depuis a finalement décidé de se retirer de la mosquée de la rue Paul vaillant-Couturier.

Publié le 24 juillet 2021, dans A vous la parole, Religion, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Bonjour,

    Il semble y avoir un autre cas à Saint Chamond.
    L’imam dans un prêche aurait demandé, entre autres, aux femmes musulmanes de « rester chez elles,….. « obéir à leur mari ».
    L’association qui gère la mosquée ne serait pas choquée par ces propos.

    Information à vérifier.

  2. Catherine Medioni

    @ Patrice | 24 juillet 2021 à 16 h 50 min

    En effet, Gérald Darmanin, a annoncé hier le 23 juillet avoir obtenu la destitution de l’imam de la Mosquée Attakwa de Saint-Chamond, dans la Loire, suite à un prêche au contenu discriminatoire et contraire à l’égalité homme/femme.

    Les propos tenus par l’imam le 20 juillet dans un prêche ordonnaient aux femmes musulmanes de se soumettre strictement à leur mari, en les enjoignant  » d’obéir au doigt d’Allah et à ceux de leur époux « .

    Des propos aussi sexistes et machistes sont en totale contradiction avec nos lois et ne peuvent être tolérés au sein de notre république. Les femmes de France n’ont pas à se soumettre aux ordres d’un homme, fût-il leur mari, et n’ont pas à accepter de rester confinées à la maison sur les recommandations d’un imam !

    Toutes ces prescriptions d’un autre âge édictées non pas par Dieu mais par un homme faillible, polygame et pédophile qui a interprété les supposés commandements d’Allah avec les propres filtres de sa condition humaine masculine, sont injustes, phallocrates, sexistes, inégalitaires et choquantes !

    La France défend la liberté et la souveraineté des femmes et n’autorise aucune doctrine religieuse à les asservir à la tutelle d’un père, d’un oncle, d’un frère ou d’un mari ! Ces imams rigoristes ne sont pas les bienvenus en France.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :