Le docteur Peyromaure, chef de service de l’hôpital Cochin déclare qu’une injection sur 4000 provoque un effet indésirable grave, soit 24% !  

Jusqu’à quand ce gouvernement  de malfaisants va-t-il nous imposer une vaccination plus dangereuse que bénéfique puisqu’elle est inefficace à enrayer la propagation du virus et de ses multiples  variants et qu’en plus, les vaccinés se contaminent entre eux et développent parfois des formes graves contredisant le narratif de nos autorités ?

Est-il nécessaire de rappeler que toutes les lois existantes et les traités internationaux concernant les actes médicaux protègent le droit des citoyens des abus de leurs dirigeants et leur accorde la faculté de refuser tout médicament, toute substance iatrogène soupçonnée  d’altérer leur santé ou de mettre en danger leur vie ?

L’insistance de nos autorités à imposer coûte que coûte une obligation vaccinale par des moyens détournés et retords également proscrits dans ces mêmes lois et traités doit faire suspecter une volonté de nuire à grande échelle….

Je le redis catégoriquement, aucun dirigeant ne doit outrepasser ses pouvoirs en dépossédant chaque citoyen de son propre corps qui n’appartient à nul autre qu’à lui-même et sur lequel sa souveraineté et son libre arbitre tout autant que son libre consentement ne doit être enfreint ni forcé !

Nous pouvons donc affirmer que c’est tout le contraire auquel le peuple de France a été confronté avec ce gouvernement qui,  sous l’alibi fallacieux de se soucier de santé publique, n’a en réalité  trouvé avec ce virus fabriqué en laboratoire  et son faux antidote, que le moyen d’attenter à la santé et parfois à la vie de ceux qui se sont laissé inoculer ces substances nocives en phase expérimentale !

On peut même soupçonner que les différents lots qui ne présentent pas du tout les mêmes composants, ne provoquent pas les mêmes effets sur les receveurs, certains étant inoffensifs ( sérum physiologique ? ) et d’autres plus nocifs à plus ou moins brève échéance . L’infirmière en chef de l’hôpital de Ljubljana en Slovénie  a donné sa démission il y a quelque mois et a déclaré devant les journalistes de son pays qu’il est existait 3 lots de vaccins : le premier lot contient une solution saline, le deuxième est une préparation à ARNm, et le troisième comporte un agent oncologique….

Cela malheureusement semble se vérifier parmi les vaccinés qui témoignent de leurs propres effets secondaires ou de ceux de leurs proches qui ne sont hélas plus de ce monde pour protester et s’indigner du sort qui leur a été infligé alors qu’ils étaient en parfaite santé avant leurs injections.

Pour écouter la vidéo :

https://twitter.com/MyriamHebuterne/status/1493601072803454986?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1493601072803454986%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fplanetes360.fr%2F1-sur-4000-injections-est-un-cas-deffets-indesirables-graves-dr-peyromaure-chef-de-service-de-lhopital-cochin%2F

Article  rédigé  le  16  Février  2022  par  Catherine  Medioni

Publié le 16 février 2022, dans Santé, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. « ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve », Euclide
    Alors, l’avis d’un urologue dont la seule compétence est votre prostate et/ou vessie ne vaut pas plus qu’une croyance si elle n’est pas étayée par des données, ce qui est encore le cas sur ce blog! Bien sur, ce praticien n’intervient que sur la chaine d’extrême droite, Cnews.
    Ce médecin fait regretter son maître et prédecesseur le Pr Bernard Debré

    On retrouve encore l’absurdité de la composition des lots de vaccins, ils sont forcément identiques et leurs dossiers sont mis à disposition des autorités sanitaires. Le reste n’est que complotisme de bas étage!

    • @ Lola | 16 février 2022 à 15 h 23 min

      Quand on s’affiche comme un troll aux multiples adresses IP et que l’on ne fait que déposer des commentaires litigieux avec la prétention d’empêcher le droit d’expression et la liberté de conscience, on ne dispose d’aucun droit à critiquer ou déprécier autrui, à fortiori quand il s’agit d’un médecin spécialisé qui justifie donc des études générales avant d’officier dans une discipline spécialisée qui requiert des années d’études supplémentaires !

      Arrêtez vos attaques permanentes sur ce blog et votre cyberharcèlement concernant une pensée divergente qui a tout à fait le droit de l’être dans une démocratie, mais il est vrai qu’à l’image de votre mentor Élyséen, la démocratie est mise fort à mal par les Ayatollahs de la pensée unique à spectre étriqué dont vous êtes un fleuron édifiant !

      Il faut vous faire a l’idée que ceux qui n’ont aucune confiance dans ces vaccins ni dans les laboratoires avides de profits qi les fabriquent, qu’ils sont légitimes à les refuser et à résister à la persécution écœurante que ce gouvernement leur mène ! La vérité c’est que ce vaccin est dangereux et inefficace à enrayer le virus. Le service médical rendu est clairement insuffisant et coûte des milliards inutiles aux contribuables européens !

    • un urologue est un chirurgien spécialisé dans le découpe bidoche des parties basses du corps et n’a aucune compétence en épidémiologie des maladies virales, vaccinologie, pharmacovigilance. A chacun son métier! Son avis a la même valeur que celle d’un neurologue sur une pathologie cardiaque!
      Ce qu’il exprime est un argument d’autorité et est nul et non avenu car n’est soutenu par aucune donnée.
      On comprend que dans votre esprit complotiste et antivax, il a forcément raison puisqu’il est dans vos croyances! mais ce qu’il raconte est FAUX et toutes les données scientifiques et médicales contredisent son propos.

  2. Donc par conséquent ou par principe de cause à effet : Lola est un troll de bas étage!!!!!!!!!!!!! !!! ;d

  3. @ Lola | 16 février 2022 à 20 h 00 min

    L’analyse des données de L’ANSM par le docteur Peyromaure tient la route, reste pertinente et peut-être faite par n’importe quelle personne qui suit l’évolution de la vaccination de près. Ajoutons à cela le fait que ce docteur n’envisage même pas que les remontées de pharmacovigilance soient si peu faites par les médecins et sont donc sous évaluées par rapport aux chiffres qu’il a évoqué.

    Je ne suis pas anti-vaccin puisque je suis à jour de tous les vaccins traditionnels qui ont fait leurs preuves. Par contre je suis effectivement résolument contre ces vaccins contre le covid que je juge inefficaces, dangereux et avec un service médical rendu insuffisant.

    Je suis une opposante à la politique qui est menée et à la manière calamiteuse dont cette crise a été gérée, ce qui ne fait pas de moi une complotiste, juste une opposante qui use de son droit d’expression et de sa liberté de conscience.

    Vous n’êtes qu’un minable troll dont la parole n’a strictement aucune valeur. Nous savons pour quel clocher vous prêchez et votre propagande inefficace n’a aucune chance de nous faire changer d’avis.

  4. Peyromaure prend le rapport de @ANSM, ne comprend pas ce qu’il lit (des notifications et pas des imputations). Et en fait une interprétation pétée en affirmant qu’un effet indésirable grave survient toutes les 4000 injections. Son niveau en pharmacovigilance est catastrophique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :