Archives du blog

Le docteur Peyromaure, chef de service de l’hôpital Cochin déclare qu’une injection sur 4000 provoque un effet indésirable grave, soit 24% !  

Jusqu’à quand ce gouvernement  de malfaisants va-t-il nous imposer une vaccination plus dangereuse que bénéfique puisqu’elle est inefficace à enrayer la propagation du virus et de ses multiples  variants et qu’en plus, les vaccinés se contaminent entre eux et développent parfois des formes graves contredisant le narratif de nos autorités ?

Est-il nécessaire de rappeler que toutes les lois existantes et les traités internationaux concernant les actes médicaux protègent le droit des citoyens des abus de leurs dirigeants et leur accorde la faculté de refuser tout médicament, toute substance iatrogène soupçonnée  d’altérer leur santé ou de mettre en danger leur vie ?

L’insistance de nos autorités à imposer coûte que coûte une obligation vaccinale par des moyens détournés et retords également proscrits dans ces mêmes lois et traités doit faire suspecter une volonté de nuire à grande échelle….

Je le redis catégoriquement, aucun dirigeant ne doit outrepasser ses pouvoirs en dépossédant chaque citoyen de son propre corps qui n’appartient à nul autre qu’à lui-même et sur lequel sa souveraineté et son libre arbitre tout autant que son libre consentement ne doit être enfreint ni forcé !

Nous pouvons donc affirmer que c’est tout le contraire auquel le peuple de France a été confronté avec ce gouvernement qui,  sous l’alibi fallacieux de se soucier de santé publique, n’a en réalité  trouvé avec ce virus fabriqué en laboratoire  et son faux antidote, que le moyen d’attenter à la santé et parfois à la vie de ceux qui se sont laissé inoculer ces substances nocives en phase expérimentale !

On peut même soupçonner que les différents lots qui ne présentent pas du tout les mêmes composants, ne provoquent pas les mêmes effets sur les receveurs, certains étant inoffensifs ( sérum physiologique ? ) et d’autres plus nocifs à plus ou moins brève échéance . L’infirmière en chef de l’hôpital de Ljubljana en Slovénie  a donné sa démission il y a quelque mois et a déclaré devant les journalistes de son pays qu’il est existait 3 lots de vaccins : le premier lot contient une solution saline, le deuxième est une préparation à ARNm, et le troisième comporte un agent oncologique….

Cela malheureusement semble se vérifier parmi les vaccinés qui témoignent de leurs propres effets secondaires ou de ceux de leurs proches qui ne sont hélas plus de ce monde pour protester et s’indigner du sort qui leur a été infligé alors qu’ils étaient en parfaite santé avant leurs injections.

Pour écouter la vidéo :

https://twitter.com/MyriamHebuterne/status/1493601072803454986?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1493601072803454986%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fplanetes360.fr%2F1-sur-4000-injections-est-un-cas-deffets-indesirables-graves-dr-peyromaure-chef-de-service-de-lhopital-cochin%2F

Article  rédigé  le  16  Février  2022  par  Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :