Pique-nique géant pour sauver les terres du Triangle de Gonesse ce dimanche

Alors que le projet de méga-centre commercial EuropaCity a été abandonné en 2019, alors que la guerre en Ukraine aggrave l’insécurité alimentaire, les terres agricoles de Gonesse sont toujours menacées : le gouvernement soutient la construction d’une gare au milieu des champs qui mènerait à l’urbanisation de 300 hectares cultivés. 

Le dimanche 8 mai 2022, le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) organise un pique-nique géant, suivi d’une randonnée, pour alerter sur l’urgence de préserver ces terres agricoles à proximité de Paris.

Le 7 novembre 2019, le gouvernement annonçait l’abandon d’EuropaCity, mais décidait de maintenir l’urbanisation de cette zone agricole. Un an après le plan Castex pour le Val d’Oise, aucun des projets annoncés par le gouvernement ne justifie la destruction de ce poumon vert. Pourtant, les travaux préparatoires ont commencé et une gare est annoncée en plein champ. Il est urgent de stopper ce projet inutile, coûteux, qui menace l’environnement et la sécurité alimentaire de l’Île-de-France.

Ce projet est inutile : les premières habitations sont à 1,7 km de l’emplacement prévu pour la gare. Quant au projet d’annexe Nord du Marché d’intérêt national (M.I.N.) de Rungis, il n’a pas besoin d’une ligne de métro, qui aurait pour effet de détruire des centaines d’hectares de terres agricoles. 



Ce projet est extrêmement coûteux : la ligne 17 Nord du Grand Paris Express représente un budget de 3 milliards d’euros. Or les fonds publics manquent déjà cruellement pour entretenir et améliorer le réseau existant : les RER D et B, le tramway T5, la Tangentielle nord 11 et les bus de proximité, vraiment utiles aux habitants.

Ce projet menace la sécurité alimentaire et l’écosystème local : les terres du Triangle, très fertiles, sont indispensables pour développer l’autonomie alimentaire des villes alentour, et nécessaires pour respecter la loi Egalim, qui exige des aliments frais et de qualité pour les cantines scolaires et les hôpitaux. Ce projet est un écocide : il accélérerait les effets du dérèglement climatique en détruisant un puits de fraicheur, alors que les canicules se multiplient en Île-de-France, et en portant atteinte à la faune et à la flore locales. 

Il est encore possible de sauver les terres de Gonesse.

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse et un réseau de collectifs en lutte pour les terres d’Île-de-France prendront la parole lors du pique-nique et pendant la randonnée sur les chemins du Triangle.

Accueil au Carrefour de la Patte d’Oie de 11h à 14 h 30 pour rejoindre le lieu du pique-nique et la randonnée. 

Source : Collectif Pour le Triangle de Gonesse

Publié le 3 mai 2022, dans Actualité, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :