Salaires trop faibles, pas assez de candidats, la piscine Odyssée à Aulnay-sous-Bois fait appel à l’intérim

Et pourtant, malgré la pénurie, on peut parfois trouver du personnel qualifié. « On est en sous-effectif donc on est beaucoup sur de l’intérim. Ils préfèrent être en intérim parce que c’est beaucoup plus avantageux pour eux niveau salaire », glisse Elodie, chargée de gestion à l’Odyssée, une piscine d’Aulnay-sous-Bois.

Si le manque de MNS a des conséquences sur l’apprentissage de la natation, ils ne devraient toutefois pas affecter la surveillance des plages cet été. « Le seul pré-requis pour surveiller les plages, c’est d’avoir le brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA), d’être juste surveillant de baignade. Ils ne font pas d’enseignement de la natation, ils n’ont pas besoin d’être diplômé d’Etat« , précise sur franceinfo Julien Lalanne, responsable de la baignade à la mairie d’Hossegor, dans les Landes.

Dans ce département, les 420 surveillants de l’été sont d’ores et déjà recrutés. Enfin, à partir de la rentrée prochaine, les universités pourront former à leur tour des MNS à travers la filière Staps, sans pour autant avoir la garantie que cela suffise à rendre le métier plus attractif.

Source et article complet : France Info

Publié le 10 mai 2022, dans Emploi, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :