Se lancer dans l’entreprenariat, pari audacieux ou astucieux ?

Faut-il toute sa vie travailler pour le compte de quelqu’un ou travailler à son propre compte ? En ces jours incertains, de nombreux Français franchissent le pas et partent dans la création d’entreprise. Logistique, service à la personne, jardinage, bricolage, services informatiques : il y a l’embarras du choix pour devenir entrepreneur.

Mais comment faut-il faire pour se démarquer dans un contexte morose et où le marché peut sembler de prime abord saturé ? Le site Internet est bien entendu la vitrine par excellence ouverte sur le monde qui peut vous permettre de trouver des clients rapidement avec un minimum d’investissement. 

Pour le site en lui-même, un outil de type CMS, un logo gratuit pour véhiculer l’image de l’entreprise, et une bonne campagne d’information dans les réseaux sociaux, et le tour est joué. Il faudra bien entendu faire attention à tout ce qui est côté administratif et comptable, un expert-comptable étant recommandé pour les entrepreneurs novices pour valider les comptes.

Est-ce un pari fou de se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise à une période où la morosité s’installe ? Pas vraiment dans la mesure où il existe une multitude de structure juridique pour encadrer et sécuriser la jeune entreprise. Attention cependant d’établir un business plan solide et réaliste, et de ne pas se décourager à la moindre première déconvenue.

Quid des aides et des soutiens que l’on peut obtenir en tant que jeunes entrepreneurs ? La ville, le département, l’Etat proposent des dispositifs sur mesure pour vous accompagner et vous aider à faire de votre entreprise une activité pérenne. N’hésitez pas à vous orienter vers une pépinière d’entreprise ou une structure paramunicipale pour vous lancer et bénéficier de toutes les infrastructures nécessaires au démarrage de votre activité.

Et nul besoin de faire de grandes études pour devenir un entrepreneur de talent : l’accompagnement, la conviction et l’énergie consacrée sont des éléments bien plus importants que des diplômes pour réussir dans l’entreprenariat.

Source : contribution externe

Publié le 3 octobre 2022, dans Emploi, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :