Archives du blog

Conflits d’intérêt entre Big Pharma, l’OMS et ses financeurs, les médecins du conseil scientifique de Macron et ceux des plateaux TV

Il ne semble pas venir à l’esprit du citoyen lambda qui accorde aveuglément sa confiance aux décisions de nos dirigeants excessivement manipulateurs et calculateurs, que toute la stratégie sanitaire en apparence bien huilée pour nous  convaincre que le Coronavirus est dangereux et mortel et que la seule solution est de subir un vaccin, puisse sérieusement être enrayée par de très gros grains de sable….
                                                                                                                                                                                                               Pour cela il suffi d’analyser la composition du conseil scientifique dont les membres ont été choisis, que dis-je, adoubés par la Macronie, mais également de repérer qui parmi tous ces médecins composant ce conseil et qui parmi ceux qui sont invités sur les plateaux télé ont clairement des liens d’argent avec les laboratoires pharmaceutiques qui les gratifient et dont forcément  ils protègent les intérêts qui sont rarement ceux des citoyens en matière de santé.

Le conseil scientifique Covid-19 a été institué le 11 mars 2020 par Olivier Véran et officialisé par un décret du 3 avril 2020 en application de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020, sur la demande de la présidence de la république. L’objectif affiché de ce conseil consiste à éclairer la décision publique dans la gestion de la situation sanitaire liée au Coronavirus. De manière informelle, une réunion entre les scientifiques avait eu lieu le 5 mars à l’Élysée, pour décider de la création de ce comité.

Le conseil scientifique Covid-19  prétend ou est supposé être une organisation consultative indépendante, mais compte tenu des décisions qui ont été prises jusqu’à maintenant en faveur des laboratoires plutôt qu’en faveur des protocoles expérimentés et mis en place avec succès par des médecins libéraux qui ont été confrontés à leurs patients malades et qui leur ont évité des hospitalisations et des détresses respiratoires, on est amené à s’interroger sur la réelle indépendance de ce conseil scientifique, qui a osé affirmer péremptoirement et sans véritable étude clinique randomisée digne de ce nom, que l’ hydroxychloroquine, l’azythromicine et l’ivermectine étaient inefficaces, voire même des médicaments dangereux alors qu’ils ont démontré à l’usage n’avoir jamais provoqué aucun effet secondaire grave ou indésirable lorsque les dosages sont respectés et maitrisés !

Afin de prévenir les conflits d’intérêts et de renforcer la démocratie sanitaire, Marisol Touraine, ex ministre de la santé, avait crée le site  » transparence santé  »  qui fût lancé le 26 juin 2014, pour redonner confiance aux usagers après la pluie de scandales sanitaires tels que Mediator, distilbène, dépakine, lévothyrox et j’en oublie certainement….

Son autre objectif était aussi de garantir l’indépendance et l’impartialité des décisions prises en matière de santé en y consignant tout avantage (don de matériel, croisières, repas, cadeaux, transport.. Etc….) accordé par une entreprise pharmaceutique à un professionnel, d’une valeur supérieure ou égale à 10 Euros, ainsi que toute convention portant sur une participation à un congrès, des activités de recherche ou des actions de formation. Après avoir tapé différents noms de médecins sur ce site, je n’ai obtenu aucune information ni réponse ! Le site est accessible sur le lien ci-dessous mais ne semble pas répondre à ses objectifs initiaux :

http://www.transparence.sante.gouv.fr.

En vérité, il est très difficile pour les citoyens de repérer et de déterminer les liens entre industriels pharmaceutiques et acteurs de la santé, et la crise du Covid n’a fait que réactiver cette défiance à l’égard à la fois de nos autorités sanitaires, mais également des laboratoires pharmaceutiques dont ils imposent les produits tels que le Redemsivir dont le prix est faramineux pour la sécurité sociale, et les vaccins contre le Covid imposés comme unique protocole sanitaire alors que quantité de citoyens souhaitent être soignés et prémunis autrement !

Ci dessous un tableau recensant les versements et avantages accordés aux médecins par les laboratoires pharmaceutiques.

 Vous comprendrez que les médecins cités ne vont tout de même pas cracher dans la soupe de ceux qui les gratifient et les enrichissent en dénigrant leurs médicaments, même si ces derniers sont inefficaces, et même s’ils sont finalement nocifs pour la santé humaine ! Tout le problème est là ! Une lutte sans merci et qui ne fait pas dans la dentelle, oppose désormais les médecins qui ont appliqué avec succès et sans hospitalisation ni décès le protocole du Docteur Raoult, aux médecins qui perçoivent des financements conséquents des laboratoires, lesquels attendent légitimement les retours sur investissement par la promotion de leurs médicaments, plutôt que la mise en avant de molécules qui ont pourtant fait leurs preuves et qui sont peu coûteuses, mais qui ne leur rapportent strictement rien parce qu’elles ne sont pas brevetables….

Pour ne citer qu’un exemple, Karine Lacombe, la très médiatique praticienne s’est catégoriquement opposée au protocole de traitement préconisé par le docteur Didier Raoult, mais ce comportement hostile s’explique assurément par les liens financiers qu’elle entretient avec plusieurs laboratoires dont GILEAD Sciences qui commercialise son  Redemsivir à plus de 2000 pièce et qui a été avancé comme une alternative plus efficace que l’hydroxychloroquine…. et qui a coûté des millions à la France pour une efficacité non démontrée avec en prime des effets indésirables sur les patients qui en ont  » bénéficié  » !

Le site  » Euros for Docs  » est européen et a été mis en ligne le 1er juin 2021  pour faire émerger la transparence du lobbying des industries de la santé, jugeant que Les études scientifiques et les prescriptions médicales manquent d’indépendance, trop souvent influencées par une industrie discrètement omniprésente, depuis les études de médecine jusqu’aux médecins libéraux et praticiens hospitaliers.  Il est consultable sur ce lien :

https://www.eurosfordocs.fr/

Alors que l’objectif du comité scientifique mis en place par le gouvernement est d’être « totalement indépendant », on constate que plusieurs médecins parmi ses membres se sont vu verser personnellement plus de 250 000 € de 2014 à 2019 par différents laboratoires pharmaceutiques. Seuls Arnaud Fontanet et Didier Raoult parmi les huit médecins initialement présents au comité n’ont perçu aucune rémunération sur cette période d’après la base Transparence Santé….

Cela laisse songeur et pour qui n’est pas complètement rabougri du neurone, il devient évident que les préconisations faites par ce comité scientifique sont entachées de partialité et totalement à l’avantage des laboratoires pharmaceutiques et au désavantage de la sécurité sociale qui est notre bien commun et des patients auxquels scandaleusement on accorde aucune voix au  chapitre !

L’obligation vaccinale avec des substances sur lesquelles nous n’avons aucun recul ni preuve factuelle de totale innocuité est un scandale, et l’unique alternative proposée par ce gouvernement démontre que tout a été mis en place pour favoriser exclusivement les profits de Big Pharma. Même l’OMS n’est pas exempte de conflits d’intérêts puisque que Bill  Gates qui veut vacciner la planète entière sans respecter ceux qui ne veulent pas de ses injections la finance à plus de 70 % ! Il n’y a plus d’indépendance dans les décisions de cette institution.

Article  rédigé  le  3  octobre  2021  par  Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :